Premier bilan après 15 jours sans achats !

CCuCYKZWgAINby_Le premier avril dernier, j’ai commencé le « défi » de vivre 60 jours sans achats.

Je vous ai expliqué les raisons et les modalités de cette décision dans un billet que je vous invite à relire si vous souhaitez en savoir plus.

Aujourd’hui, j’ai prévu de revenir vers vous pour un petit bilan de quart de parcours… Parce que j’ai eu de vraies belles choses et de vrais gros moments de doute.

Tout naturellement, au début de mon défi, il m’est venu l’idée de le partager avec vous. Je vous rappelle que je l’avais déjà fait l’année dernière (sur 30 jours « seulement ») mais que je l’avais gardé pour moi, j’avais fait ça dans mon coin et tout s’est bien passé.
Je ne sais pas pourquoi cette année j’ai décidé de vous en faire part, p’tet parce que je suis plus active sur les réseaux sociaux en ce moment du fait de mon état
Bref je l’ai fait, chaque jour j’ai posté mes idées, conseils ou messages sur ce défi sur Facebook à l’aide du hashtag #60jourssansachats.

Laissez-moi vous les récapituler ici :

Conseil du jour 2, surtout ne pas aller sur vente privée, vente du diable, amazon ou groupon… Parce qu’il y aura forcément le truc dont tu rêves qui est miraculeusement en promotion !

Conseil du troisième jour, éviter à tout prix de tomber malade, et si tel était le cas (oui, c’est mon cas), faire avec les moyens du bord et les méthodes naturelles.

4ème jour – conseil – utiliser plusieurs fois le même kleenex (3 ou 4 au moins) (oui je sais c’est pas glamour mais au rythme où va ma sinusite je m’imagine déjà devoir me moucher dans mes torchons de cuisine)

5ème jour – conseil de Pâques… Plutôt que d’acheter des chocolats, penser à d’autres cadeaux qui peuvent être fabriqués comme des œufs peints, ou tout simplement rester dans le thème des gourmandises avec des cupcakes décorés (encore faut-il avoir les ingrédients) ou cette recette :
http://www.chocolatatouslesetages.fr/article-oeuf-surprise-…

conseil du 6eme jour : ne jamais refuser une invitation à dîner même si c’est pour subir des conversations merdiques durant 1h et demi

réflexion du 7eme jour : le beurre se congèle bien. Idéal pour en avoir un peu d’avance, en cas de gâteau surprise ou de 60 jours sans achats.
Sauf que le beurre au congélateur depuis 2012 a un goût de merde une fois sur les tartines !

idée du 8ème jour : quand quelque chose manque ou est terminé, l’écrire sur une liste de courses dans le but de se le procurer à la fin du défi.
Dans 30 jours, relire la liste et se permettre de rayer quelques « besoins » qui finalement, à l’usure, n’auront pas été si indispensables que ça

9ème jour (seulement ?): Inclure la nourriture dans le défi est une façon de vraiment faire attention à sa faim et à son degré de satiété.
Travailler sur la « peur de manquer » c’est aussi savoir s’arrêter avant d’avoir trop mangé !

conseil du 10ème jour – sachez tirer bénéfice de toutes les situations possibles. Si vous ne pouvez pas vous payer un abonnement à la salle de sport, passez votre journée à lever des bûches de bois pour les transporter.

observation du jour 11 : Il y a une énorme différence entre manger ce que l’on veut, et manger ce que l’on peut. Et il faut savoir s’en contenter. Ce défi est aussi une leçon de simplicité.

jour 12, c’est le moment d’envisager l’échange avec nos proches. Un menu service contre une demi-baguette par exemple.

réflexion du jour 13 : recevoir un colis alimentaire envoyé par Marie en échange de deux livres, c’est du troc mais aussi beaucoup d’amour et de plaisir !
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1596984750549173&set=a.1405257523055231.1073741831.100007129901454&type=1&theater

Message important du 14ème jour.
Après vous avoir parlé du troc hier, certaines personnes se sont inquiétées pour moi et/ou ont pensé m’envoyer des petites choses pour m’aider dans mon quotidien.
J’ai trouvé ça vraiment, VRAIMENT, super adorable, humain, merveilleusement empathique. Et je vous remercie rien que d’avoir eu cette idée :) Vous êtes des amours !!
Mais je voudrais souligner que mon action est volontaire, c’est un challenge que que je me suis fixée, moi seule, pour me préparer doucement à consommer moins durant les années à venir (pour ma vie aussi). Je veux vraiment que vous sachiez que je ne suis pas dans le besoin !
Du coup, je suis extrêmement reconnaissante de vos propositions mais je ne vais pas les accepter, en revanche je fais un point jeudi et p’tet bien que je vais vraiment vous parler sérieusement de troc :)
Et là, on pourra faire affaire ensemble et échanger sur le principe de « Je l’ai – j’en ai besoin » :)
Bref. Je vous kiffe presque plus gros que ma Môm (j’ai dit presque) et vous donne rendez-vous jeudi pour tout ça :) <3

conseil du 15ème jour (whoooo, j’en suis au quart !!!)
C’est possible d’inviter quelqu’un à dîner et de faire avec ce qu’on a. Seulement, quand votre invité vous demande ce qu’il doit ramener, plutôt que des fleurs ou du vin, demandez-lui ce qu’il vous manque : de la crème fraîche, un sachet de salade…


Concrètement comment ça se passe ?

En gros, ça se passe plutôt bien.

Étant donné que je passe mes journées chez mes Môms à les aider à retaper leur nouvelle maison, je mange souvent là-bas ou avec elles et elles me demandent plus volontiers si j’ai besoin de quelque chose lorsqu’elles vont en courses.
Je les aide beaucoup… 10h-17h, sans pose, à faire du placo, abbattre des cloisons, déraciner des souches, faire le jardin, des peintures, enlever les carrelages.
Le prix-horaire d’une personne qui fournirait cette masse de travail est généralement assez élevée. Il est évident que je ne me ferais pas payer, mais il est évident aussi que je me gène moins pour leur demander quand j’ai besoin de quelque chose.
Grâce à ça j’ai eu quelques repas, tous mes petits-dèj’ ou presque, du pain, de la soupe, des fraisiers à planter, quelques aromatiques, une primevère, un mûrier. Et je suis en pourparlers pour mon abonnement 3 numéros à Flow. (19€)

De mon côté je continue à troquer mes livres, ce qui fait que j’ai pu en choisir un qui ferait plaisir à Môm pour son anniversaire (cadeau gratuit), j’ai semé mes tomates et elles ont toutes pris, et je continue mon projet 365 qui me permet aussi d’essayer de créer des objets que je pourrais ensuite échanger ou offrir.

En parlant d’échanges, il m’est arrivé quelque chose de très positif. Je venais de finir un livre et comme à chaque fois j’en ai rédigé une courte critique sur Goodreads. Cette publication apparait automatiquement sur Facebook et l’une de mes copines, Marie, me propose immédiatement un troc de ce livre et un autre de mon choix contre un colis de nourriture pour m’aider dans mon défi. J’accepte avec plaisir et nos colis se croisent peu après pour faire de nous deux femmes heureuses.
Marie m’a vraiment gâtée et ce geste nous a toutes les deux apporté beaucoup de plaisir.
Comme nous en avons parlé sur Facebook, beaucoup de mes contacts se sont inquiétés quant à savoir si j’étais réellement dans le besoin et si j’avais besoin d’aide, c’est la raison pour laquelle j’ai posté le message important du 14ème jour (voir ci-dessus).
Tout le monde n’avait pas vu mon billet d’origine et je comprends qu’on ait pu s’inquiéter, c’était tout naturel de remettre un peu les choses au point.

Puisqu’on en est aux confidences, j’ai transgressé mon défi. Oui, je vous l’avoue. A deux reprises. Mais je me suis dit qu’il s’agissait alors de causes « prioritaires ».
Le première fois a été pour acheter la nourriture de Blogo. Je vous rappelle que je n’ai pas prévu de commencer ce défi, je n’ai pas fait de courses ni de stocks en conséquences avant son lancement. Il m’est donc venu à l’esprit relativement rapidement que je n’aurais pas de quoi nourrir mon chat pendant encore 45 jours sans devoir consommer.
La seconde fois a été pour envoyer mon colis de troc. J’en ai parlé sur Facebook et ça a déjà fait tilt chez certains, mais concrètement, comment arriver à honorer mon échange sans payer l’envoi par la poste ? Marie n’habite pas à côté, et quant bien même si tel avait été le cas, je ne suis pas prête à renoncer à mon anonymat, c’est peut-être contradictoire, ou juste con mais c’est mon choix.

Après cet échange de colis qui avait été un succès, j’ai repris confiance en moi et ai commencé à envisager d’élargir un peu ce système de troc. Il est évident que chacun d’entre nous a des choses qu’il possède et dont il ne se sert plus que pourraient rechercher d’autres gens qui possèdent d’autres choses qui pourraient intéresser la première personne.
Il est évident que ce système pourrait fonctionner.
Non je ne vis pas dans le monde des Bisounours, mais malgré mes grandes pertes de confiance en l’humanité de temps en temps, je crois quand même au fond de moi que l’humain est bon, et j’ai envie de croire qu’il est tout à fait possible de se faire mutuellement confiance quand il s’agit de s’échanger une bouteille de shampooing contre une balayette rose, par exemple !

J’ai donc réfléchi, je vous en ai donc parlé, et l’idée a fait son chemin. Je devais vous proposer quelque chose dans ce billet, aujourd’hui, vous l’attendiez… Quelque chose à base de j’ai/je voudrais… Et puis je me suis pris une douche froide.

Voilà pourquoi ce paragraphe est rempli de plein de morceaux de justifications, voilà pourquoi je m’explique et m’excuse. Pardon d’avoir eu ces idées et de vous les avoir partagées.
Certaines personnes ne trouvent pas mon comportement normal, car je gagne ma vie, j’ai un salaire qu’on qualifie de « décent », j’ai un toit. Alors pourquoi est-ce que je m’emploie à vivre aux crochets des autres, à tenter de profiter de la générosité des gens ? Je n’en ai pas besoin, alors quoi ?
Donc gros doute !
Remise en question globale et asse négative concrètement.

C’est vrai, je ne suis pas à plaindre, comment puis-je oser me permettre alors ?

Je voudrais juste tester l’utopique idée de vivre dans un monde où l’argent n’aurait pas cette tentaculaire importance, mais je fais donc appel aux qualités humaines, et ça c’est fragile, c’est tabou, c’est faible et si j’utilise tout pour moi, alors il ne restera plus rien pour les gens qui en ont réellement besoin…

Donc, je réfléchis…
Je continue mon challenge mais peut-être seule…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush…
Dans notre monde, la réalité est bien différente !

34 Comments

  • Vanessa Mère Debordée

    16 avril 2015 at 21 h 05 min Répondre

    Moi, j’aime bien. Et le système de troc, je trouve pas ça si utopique.
    Je t’admire, ça me plairait bien de faire comme toi mais je sais pas si ce serait bien faisable avec les loulous.
    Ou alors, faudrait que je prépare ça.
    Ca me permettrait peut être de trouver un début de solution à mon problème de dépenses compulsives

    • Agoaye

      16 avril 2015 at 22 h 04 min Répondre

      Après mon challenge est extrême dans le sens où au final je voudrais vraiment me détacher de l’argent.
      Mais une période d’austérité plus flexible pourrait être envisageable dans ton cas :)

  • Coco Tobic

    16 avril 2015 at 21 h 48 min Répondre

    Bonsoir Agoaye,
    Ne change rien!
    La personne qui t’a traitée de parasite n’est que très mal intentionnée. Je considère que c’est elle le parasite puisqu’elle n’est là et ne prend son plaisir que dans la souffrance des autres. C’est mesquin. C’est elle le parasite du bonheur (même si ce mot ne doit pas vouloir dire grand chose pour toi en ce moment) et des bonnes intentions…
    Total respect envers toi…

    • Agoaye

      16 avril 2015 at 22 h 05 min Répondre

      Je te remercie. Le mot « parasite » n’a pas été dit. Mais c’est le message que j’ai compris…
      Après c’est aussi qu’en ce moment, je suis déjà suffisamment à terre pour qu’on ne continue pas à me piétiner tu vois…

      • mems

        16 avril 2015 at 22 h 12 min Répondre

        oui. je crois que je vois bien malheureusement. et je crois aussi que ta personnalité et ton coté atypique peuvent déranger ceux qui sont dans le conventionnel. mais tu es vraie. des fois sombre, souvent drôle, et tellement sensible.le jugement est facile. ce que tu fais, écris, vis l’est moins. alors continues d’être toi et de pas tomber dans cette facilité et cette façade conventionnelle

  • Fouinette

    16 avril 2015 at 21 h 51 min Répondre

    J’ai beaucoup de mal avec la consommation, tout acheter, tout avoir…. perso, je préfere consommer autrement grâce au troc et au fouinage, échanger, dépenser moins….se faire plaisir sans trop dépenser, recycler… et quand on fait un super troc, que tout le monde est content….quoi de mieux…. même les « p’tits bonheurs » sont précieux.
    Continue, laisse parler les gens, si tu es bien dans tes pompes c’est le principal

    • Agoaye

      16 avril 2015 at 22 h 06 min Répondre

      Voui, je devrais être forte pour m’en foutre. C’est juste qu’en ce moment ma force me fait défaut, mais bien sûr que tu as raison !!

  • mems

    16 avril 2015 at 21 h 53 min Répondre

    je commente de temps en temps. plus souvent sur ton facebook et je dois te dire que ton defi m’inspire assez pour revoir mes priorités actuellement. alors je n’en suis pas a ton stade ce qui serait pour moi un grand pas. mais revoir notre rapport au porte monnaie oui. et tes conseils tes idees je les lis avec attention. le troc je pratique deja. des services des biens.. ici on a un systeme troc’oeur ou tu donne un objet et tu peux choisir un autre en echange. une sorte d’emmaus du troc. bref. je trouve dommage que tu te freines pour un regard/une reflexion car ceux qui te lisent savent que tu n’es au crochet de personne et que d’ailleurs tu n’as pas a te justifier de tes choix. ❤️

    • Agoaye

      16 avril 2015 at 22 h 08 min Répondre

      Je te remercie pour ton commentaire, c’est génial ce système que tu expliques…

      Je pense que je vais recharger mes batteries d’émotions positives et que je vais réfléchir à ce qui est faisable…

  • priscille

    16 avril 2015 at 22 h 09 min Répondre

    je suis tres troc moi, même si dans la nouriture j’y arrive pas, enfin pour le moment dans la saison j’aurrai surement de quoi echanger avec mon potager, vivre c’est aussi troquer c’est aussi important voir meme plus que de faire un cheque, on peut utiliser nos ressources sans argent on peut y arriver !!

    • Agoaye

      16 avril 2015 at 22 h 20 min Répondre

      Effectivement le troc de ce que l’on produit ou fait pousser est encore plus avantageux, puisqu’on aura rien consommé du tout !
      C’est une idée très séduisante pour moi

  • Agnes JM

    16 avril 2015 at 22 h 52 min Répondre

    Hello!

    Je trouve ton expérience très courageuse. Pour ma part, je ne pourrais pas y arriver du tout, c’est clair. Non pas que je me rue sur tout ce qui est à vendre, loin de là, mais je n’ai vraiment pas assez de temps pour générer toute cette richesse non marchande en plus de mon temps de travail et de mes enfants. Mais cela me fait réfléchir et me plait.

    Côté créations, j’essaye de faire avec ce que j’ai et de recycler ce qui me tombe sous la main sans racheter de nouveaux matériaux. J’essaye aussi de redécouvrir des vieux machins que j’avais acheté il y a longtemps et pas utilisé/exploité. Ce n’est peut-être qu’une petite portion de ma vie mais ça compte un peu pour moi.

    Tiens bon malgré les critiques. Tu y arriveras. Quant aux exceptions, elles confirment la règle! Ne t’en fais pas!

    • Agoaye

      16 avril 2015 at 23 h 04 min Répondre

      Je te remercie…
      Tu dois avoir plein de matériel alors pour arriver à faire autant de création avec ce que tu as, je suis admirative de toutes les techniques que tu nous présentes à chaque fois !

      • Agnes JM

        16 avril 2015 at 23 h 17 min Répondre

        J’aime bien toucher à tout. Le revers de la médaille, c’est que je papillonne un peu… Mais j’ai décidé de revenir surtout vers les techniques où je me sens le moins à l’aise!
        Et depuis le temps que je bricole, j’ai pu collectionner une petite palette de tissus, laines et matériaux d’artistes.
        Merci pour ton compliment, en tout cas.

        • Agoaye

          17 avril 2015 at 0 h 23 min Répondre

          Forcément, le papillonnage est, je pense, indissociable de la polyvalence, mais c’est ça qui est beau aussi !

          • Agnes JM

            18 avril 2015 at 23 h 58 min

            Effectivement, papillonner se dit aussi explorer! Merci de ton commentaire, j’aime beaucoup ton esprit.

          • Agoaye

            19 avril 2015 at 12 h 09 min

            Je te remercie

  • La Ménagère Trentenaire

    16 avril 2015 at 23 h 26 min Répondre

    « Certaines personnes ne trouvent pas mon comportement normal, car je gagne ma vie, j’ai un salaire qu’on qualifie de « décent », j’ai un toit. Alors pourquoi est-ce que je m’emploie à vivre aux crochets des autres, à tenter de profiter de la générosité des gens ? Je n’en ai pas besoin, alors quoi ? »
    => Euh… Mais merde, tu fais ce que tu veux ! Tu fais chier personne, alors je ne comprends pas cette remarque.
    En plus on peut très bien avoir un salaire décent et ne pas s’en sortir pour plein de raisons (genre quand j’avais plein de crédits à la consommation, mon salaire partait à peine arrivé, et mes courses pour le mois se résumaient à un lot de paquet de BN pour manger le soir…).
    Ce n’est pas parce qu’il y a plus malheureux que nous qu’on se doit de ne pas se plaindre, ou de se priver.
    Ah je te jure ! Comme dirait mon père « Y’a de quoi se la prendre et se la mordre ! ». (Oui, il a un langage très fleuri. :D )

    • Agoaye

      17 avril 2015 at 0 h 24 min Répondre

      Il parle de sa langue bien sûr non ?

      Oui, je sais… Tu as raison bien sûr, mais la comparaison est un sport universel…

  • flipperine

    16 avril 2015 at 23 h 29 min Répondre

    il y a des choses qu’on peut se passer, il ne faut pas envier son voisin, il y a des choses que l’on peut donner si elles sont encore bonnes plutôt que de les jeter, il faut réapprendre à se servir de ses mains, ne pas acheter un travail tout fait mais le réaliser soi-même et troquer n’est pas tjs évident et à chacun de mener sa vie comme il l’entend on n’a pas à critiquer on doit respecter le choix de chacun comme l’autre doit respecter notre choix

    • Agoaye

      17 avril 2015 at 0 h 25 min Répondre

      Il y a des choses plus difficile que d’autres à réaliser de mes mains, mais j’essaye d’en faire le plus possible (rien qu’au jardin par exemple !

  • mitaine

    17 avril 2015 at 6 h 22 min Répondre

    je découvre ton défi..Wahou! je suis une grande consommatrice, je me rend compte que je vais quasi tous les jours « chercher un truc à lidl » et j y ai souvent réfléchi… également en periode de vache enragée (qui revient trop régulierement a mon gout) j essaie de me contenter de ce qui se trouve dans les placards…j essaie mais de là à y arriver…je dis bravo! Bon, je dois dire que c’est quand meme quelque chose de plus réalisable quand on a « juste » son chat à nourrir (ce qui te pose déjà difficultés, donc :p) mais avec l homme et deux enfants en bas age…ca risquerait d etre bien plus dur!! Ceci dit ta reflexion m intrigue et je pourrais bien envisager une version plus flexible adaptée à une vie de famille…a méditer pour moi!! (et j’adore le troc avec marie, excellent!! :p)

    • Agoaye

      17 avril 2015 at 11 h 31 min Répondre

      Oui, c’est clair qu’en famille le challenge doit être un minimum flexible ou alors préparé en amont… Je vais y réfléchir un petit peu, pour voir si je peux trouver des idées faisables.

  • fedora

    17 avril 2015 at 7 h 11 min Répondre

    Parce que COMME D’HABITUDE les justiciers du net ( de merde) donnent leur avis alors qu’on ne l’a pas sollicité… ce sont les mêmes qui te font chier (en douce) dans la vraie vie parce que l’anonymat du net ça rassure… voilà ! Sinon, je ferais bien du troc de ma province du grand nord ^^ (déjà je fille plein de trucs à plein de gens avec mon tri ^^)

    • Agoaye

      17 avril 2015 at 11 h 34 min Répondre

      J’ai du mal à encaisser le jugement en ce moment. Moins émotive je l’aurais envoyé chier, mais là c’était pas possible…

  • […] à vos réactions et vos encouragements, j’ai décidé de le faire et puis tant pis. Tant pis de ce qu’on pourra penser, de ce […]

  • La Déglinguée

    17 avril 2015 at 9 h 17 min Répondre

    Bonjour Agoaye,

    J’ai découvert ton blog il y a peu grâce à Hellocoton et je dois dire qu’il me plait bien.
    J’aime beaucoup ton défi 60 jours sans consommer. J’ai déjà fait des mois sans achats mais ils n’incluaient pas la nourriture. C’est important, je trouve, de se poser des questions sur notre rapport à l’argent, notre façon de consommer et ce genre de défi est une bonne façon de le faire.
    Pour les réactions négatives, je crois qu’elles sont inévitables (hélas). Tout comportement qui sort un peu de la norme dérange. Que quelqu’un qui a des moyens décents décide de moins voire de ne plus consommer, dans une société où il faut avoir pour être (du moins, c’est ce qu’on veut nous faire croire), forcément ça gratte aux entournures. Même si ce n’est pas ta volonté, ta démarche vient pointer du doigt nos excès et notre concernant notre rapport à l’argent. Et ça, forcément, certains n’aiment pas, ça les oblige à se remettre en question. La consommation est un choix. On est pas obligé d’avoir un écran plat, un téléphone dernier cri, les dernières pompes à la mode. On est nombreux à s’indigner quand des milliers d’ouvriers bengalis meurent dans l’effondrement de leur usine de confection mais ça ne nous empêchera pas d’aller faire une razzia (ou un haul, comme on dit sur la blogo) chez H&M ou Zara parce que vraiment, ce petit haut à 15€, c’est une affaire qu’il serait dommage de rater.
    Bref, continue sur ta lancée, tu agis en conscience et ce n’est pas donné à tout le monde.

    • Agoaye

      18 avril 2015 at 18 h 30 min Répondre

      Je te remercie pour ton commentaire.

      Loin de moi l’idée de vouloir montrer qui que ce soit du doigt (quoi que ce soit oui, mais c’est une autre histoire dont j’avais déjà un peu parlé), l’inconvénient c’est que beaucoup de gens prennent les choses vraiment très personnellement et du coup c’est vrai que je ne me fais pas que des amis. Alors que l’intention est neutre…

      Bref, merci pour tes encouragements :)

  • Marionle6tron

    17 avril 2015 at 9 h 44 min Répondre

    Moi je trouve ça genial mais avec un loulou de 4 ans et demi qui consomme des BN qui font des clins d’oeil comme on respire c’est pas super envisageable.
    Monsieur6tron et moi sommes seuls pendant 10 jours et je pense sincèrement qu’on ne va rien dépenser car le frigo et le congel sont quasi pleins, quand on est que tous les deux on grignotte plus qu’on ne mange (regime inside) et puis bon on est la fin du mois donc pas de sous à dépenser.

    Grâce à ton défi j’ai eu envie de replanter des trucs même si je crains que ça ne pousse pas terrible avec mon orientation nord-ouest, j’ai vidé mes placards et tout mis en vente sur ebay à défaut de trocs l’occasion rend déjà service à celle qui l’achète et à moi pour renflouer le compte.
    Je suis pour l’esprit du troc et si je trouvais quoi troquer (service, objet, fringue) je le ferai avec plaisir :)

    • Agoaye

      18 avril 2015 at 18 h 43 min Répondre

      Oh yes, tu vas trouver je n’en doute pas…

      Je t’ai retrouvé là-bas en tout cas, ça fait plaisir :)

  • Nathalie Ziegler

    17 avril 2015 at 20 h 36 min Répondre

    Je voulais te dire que je trouve tout cela , ton défi , le troc … absolument formidable parce que c’est tellement loin de moi . Jamais je n’envisagerai de me passer de faire des achats . Non pas que je fasse des achats compulsifs mais comme je bosse comme une tarée , et que je gagne assez correctement ma vie , mon argent est le résultat de mon travail et pour moi l’argent est là pour être dépensé . Alors je le claque . Pour moi acheter c’est le plus souvent faire plaisir à mes proches , à moi , aider ma meilleure amie quand elle est dans une galère de fric , aider quelques causes qui me tiennent à coeur ( Sidaction , Restau du coeur …)parce que moi je peux et que d’autres rament et que rarement je suis obligée de compter (bon ça m’arrive hein , quand les impots me font une surprise ou que ma copro vote de gros travaux !) . Alors oui j’adore partager mes possibilités d’achats ou de dépense et voir un sourire chez ma filleule , mes copines , ma famille …. et penser aussi que mon travail acharné paye et permet de créer des petits bonheurs . Oui , l’argent ne fait pas le bonheur mais moi ça m’éclate de pouvoir en dépenser pour faire plaisir . Alors , sans doute j’ai plein de trucs chez moi que je pourrais troquer , donc quand tu lanceras ton opération  » de quoi avez vous besoin ou qu’est ce qui vous ferait plaisir  » je suis super partante ! Ne lâche pas l’affaire , on est plein à te soutenir et à trouver ton expérience géniale !

    • Agoaye

      18 avril 2015 at 19 h 02 min Répondre

      Je comprends tout à fait ton rapport à l’argent et à peu de choses près j’ai le même (enfin surtout le côté « le dépenser », pas « en avoir » :))

      Mais j’en ai marre… Tu vois, finalement je suis en train de me dire que ce n’est pas la vie que je veux. Et c’est pour ça que je fais tout ça…

      Merci de ton soutien en tous cas.

  • […] savez aussi que j’ai commencé un défi de 60 jours sans achats, je vous avais même fait un bilan de quart de parcours […]

Post a Comment