53 billets en 2015 : La dernière fois qu’on m’a dit merci

Bannière 53 billetsRecevoir des remerciements pour quelque chose qu’on a fait ou pas fait, un présent offert, une attention particulière ou même seulement une présence est quelque chose qui reste assez anodin.

Mais essayons d’y porter un peu d’attention cette semaine. Sachons reconnaître les moments où on a été utile, où on a suffisamment compté pour autrui pour obtenir un « merci », les moments de solidarité et de fraternité.


Ma participation pour la semaine 24 :

Cette semaine, ma participation est plutôt facile. Car les dernières fois où on m’a dit merci sont assez regroupées et proviennent des mêmes personnes : mes Môms.

Il faut dire que je les ai sacrément aidées.

Depuis quelques semaines, Môm et Môm² ont les clés de leur nouvelle maison et en profitent pour faire les travaux qu’elles désirent.
L’endroit est tout à fait habitable en l’état, mais en bonnes psychorigides de l’aménagement, elles ont décidé de tout remanier à leur sauce, afin de se l’approprier. Ainsi, les travaux ont été nombreux et plutôt conséquents.

Nous avons cassé des pièces entières de carrelage (2 wc et 1 cuisine), abattu des cloisons (1 aux trois quart et 1 afin de créer une porte), démonté un placard intégré, décollé du papier (aux murs et plafond), remis du papier (8 murs) monté 4 cloisons en placo, repeint 3 plafonds (3 couches chacun, merci bien…), posé une dizaine de mètres de plinthes, repeint 3 murs, posé des goulottes pour l’électricité partout, enlevé une moquette, posé un lino, posé un parquet flottant, posé de la crédence dans la cuisine, posé un wc suspendu, désherbé les 100m² de jardin et replanté une bonne douzaine de petits fruitiers…

Je dois probablement en oublier.

J’ai été là-bas tous les jours ou presque durant mon arrêt maladie. Ce qui tombait bien étant donné qu’elles n’en étaient encore qu’à la phase « destruction » et que moi taper pour péter le carrelage ça me faisait un bien fou.

J’oublie également les aller-retour en voiture, les journées passées au taquet sans avoir un moment pour souffler, les efforts surdimensionnés pour éviter de me prendre la tête avec Môm qui était inquiète (donc insupportable), les nuits trop courtes et les courbatures du lendemain.

Mais elles me disent merci, la plupart du temps à la fin de chaque journée. Et elles me donnent de la bouffe (ce qui m’a drôlement aidé lors de mon défi sans conso).

Et elles n’ont que moi.

 


Mon coup de cœur de la semaine 23 :

« Un jour qui a changé ma vie »

coup de coeur


  Vos favoris de la semaine 21 :

« Maman »

  11 22

Bravo à tous et toutes pour vos jolis écrits, chaque semaine et sur tous ces thèmes variés et bienveillants.

Je vous souhaite une formidable première semaine de juin.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

12 Comments

Post a Comment