53 billets en 2015 : Le rêve de cette nuit

Bannière 53 billetsJe suis de celles qui ont parfois l’impression que leur vie onirique est plus riche que leur vie réelle.
Mes nuits sont magiques (comme celles de Catherine d’ailleurs).

Les rêves sont le refuge des fantaisies inconscientes, des fantasmes inconnus, des contrées personnelles. Cela peut être très intime de les partager, mais d’en prendre l’habitude fonctionne comme une gymnastique pour s’entraîner aux prochains songes… Essayez donc !


Ma participation pour la semaine 21 :

Je dors suffisamment mal ces temps-ci pour ne pas arriver à me souvenir de mes rêves. Mais j’en ai quelques uns sous le coude qui vont pouvoir faire l’affaire. Attention, c’est du lourd !

 

  • Dans une pièce immense, je me réveille d’une très probable partie de jambes en l’air sensuelle et très câline.
    La pièce aux murs d’un bleu très clair est immense et les draps du très grand lit posé là, au milieu, sont très légers, blancs immaculés.
    Je crois même me rendre compte de la présence d’une moustiquaire, rendant l’ambiance encore plus aérienne.
    Mon amant est là, allongé sur le dos et une jambe repliée, il tient sa tête un peu penchée pour me regarder en souriant, mon amant : Alain Souchon !

 

  • Je me dirige avec rapidité vers la maison de ma grand-mère, au premier étage.
    Je monte les marches quatre à quatre, manifestement ravie de ce qui se passe, je suis certaine de bien m’amuser.
    D’ailleurs ce n’est pas la première fois que je monte cet escalier, je le refais encore et encore car le jeu c’est d’ensuite sauter par la fenêtre du salon sur un énorme toboggan pneumatique (comme ceux qu’on utilise pour sortir des avions en détresse) pour rejoindre le jardin en glissant à toute allure.
    Et remonter, et recommencer.
    Patrick Bruel et Patrick Timsit, mes camarades de jeux, sont morts de rire !

 

  • Je suis dans un amphithéâtre, probablement à la fac…
    Je suis super emmerdée parce que je sais que je dois rompre avec mon copain et je sais que ça ne va pas être facile car il est très attaché à moi.
    Il y a plein de monde mais je l’aperçois au loin.
    Il me sourit, manifestement ravi de me voir. Après m’avoir rejoint il m’enlace, me caresse la joue, me parle doucement et je me laisse faire sans grand enthousiasme.
    Je n’arrive pas à lui dire que c’est terminé et que je ne veux plus le voir. Il ne se doute de rien et je continue à faire semblant, mais je n’ai vraiment plus envie d’être avec lui.
    Pauvre Dominic Monaghan.

 

  • Je suis chez moi (dans ma maison d’enfance en réalité, tous les rêves où je suis « chez moi » se passent là-bas, je n’ai encore jamais rêvé d’un autre lieu !!) et je dois partir par la fenêtre de la salle de bains pour aller faire pipi dans le jardin (oui, normal quoi…).
    Or, je ne peux pas car manifestement je n’en avais pas le droit et quelqu’un avait demandé à Eddy Mitchell de surveiller cette pièce…
    Il est donc assis sur le rebord de la baignoire en me regardant d’un drôle d’air.
    Je lui fais alors fumer des compresses imbibées de whisky et j’arrive à tromper sa vigilance pour réussir à m’enfuir !

 

  • Je suis à un concert des Fatals et tout à coup je me rends compte que tout ne se passe pas comme prévu (oui, depuis le temps je connais un peu le déroulement de leurs shows :)).
    Laurent Honel (le guitariste), pose son instrument, prend un micro et commence à entamer « La sécurité de l’emploi » avec une grosse voix et en rappant.
    Je suis encore plus surprise quand je découvre Joey Starr en guest qui vient improviser sur ce morceau avec lui.(Le petit plus de ce rêve-là c’est que lorsque je l’ai raconté à Laurent dans la vraie vie, il a essayé de chanter de cette manière et que ça rendait plutôt pas mal :))

 

Voilà un petit aperçu de mes nuits de folie.

Je ne rêve pas que de célébrités… Il faut savoir que je vous ai choisi les meilleurs morceaux…
Ou presque, car certains songes sont carrément érotiques, et ceux-là je préfère en parler aux personnes concernées dans l’espoir qu’ils puissent un jour devenir réalité.


Mon coup de cœur de la semaine 20 :

« Le premier rendez-vous »

coup de coeur


  Vos favoris de la semaine 19 :

« Mes plus grandes victoires »

1 1

Merci encore pour votre sélection (vous savez que vous n’êtes pas obligés de voter pour moi hein :)).

Je vous donne rendez-vous (à l’heure cette fois), la semaine prochaine et vous souhaite de belles aventures oniriques !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

18 Comments

  • La Ménagère Trentenaire

    18 mai 2015 at 22 h 19 min Répondre

    Tu ne rêves peut-être pas que de célébrités, mais la vache, c’est souvent ! Tu ne dois pas t’ennuyer dans tes rêves, oui !

    • Agoaye

      20 mai 2015 at 14 h 29 min Répondre

      Atta, c’est sur plusieurs années quand même hein !

  • flipperine

    18 mai 2015 at 23 h 59 min Répondre

    les célébrités reviennent souvent

    • Agoaye

      20 mai 2015 at 14 h 30 min Répondre

      J’ai une vie onirique très « star-systèm » :)

  • Céline Bricabrac

    19 mai 2015 at 0 h 32 min Répondre

    Je crois que tu m’as achevé avec Eddy Mitchell et les compresses !

    • Agoaye

      20 mai 2015 at 14 h 30 min Répondre

      Y’a une cohérence quelque part je trouve :))

  • marie kléber

    19 mai 2015 at 12 h 23 min Répondre

    Moi qui pensais détenir la palme des rêves alambiqués! Je crois que tu me bats sur ce terrain. Ca doit être sympa de rêver de célébrités! Plus les rêves sont agréables, plus il est difficile de revenir à la réalité parfois…

    • Agoaye

      20 mai 2015 at 14 h 31 min Répondre

      Et encore crois-moi que ceux-ci ne sont pas très alambiqués, il y en a des bien pires :))

  • Petite ombre

    19 mai 2015 at 15 h 23 min Répondre

    bah moi j’ai rêvé de celui qui qui joue le rôle de Damon dans Vampires Diaries… Cette nuit.. Pourtant je ne rêve quasi jamais de célébrités lol. Il était en jeans torse nu et sentait trop bon, il me tenait la main car je venais d’avoir un accident… Mouais cte rêve lol… Pourtant ce n’est pas celui-là que je vais raconter quand je publierais mon billet lol… Je raconterais le rêve de la nuit qui précédera la publication donc je ne peux rien savoir à l’avance mdr…Moi je me souviens toujours de mes rêves et pendant longtemps…

    • Agoaye

      20 mai 2015 at 14 h 32 min Répondre

      C’est super de toujours se souvenir, c’est une gymnastique !

  • MyNameIsOr

    19 mai 2015 at 22 h 46 min Répondre

    MDR : Alain Souchon ! Ils sont bien tes rêves, dommage pour Dominic… J’ai bien aimé lire ton billet :) Bisous.

  • […] C’était ma participation au rdv #53billetsen2015 pour Agoaye. […]

  • veronique tournier

    20 mai 2015 at 13 h 21 min Répondre

    déjà je ne connaissais pas l’adjectif onirique, je remets mon bonnet d’âne et j’adore le deuxième rêve avec le toboggan quoi que faire fumer des compresses imbibées de whisky à eddy Mitchell c’est pas mal non plus

    • Agoaye

      20 mai 2015 at 14 h 33 min Répondre

      héhé… C’est vrai qu’ils étaient marrants.

      Onirique je trouve que c’est un très joli mot !

      • veronique tournier

        21 mai 2015 at 8 h 49 min Répondre

        oui quand on le connait, c’st bien grâce à toi j’apprends des choses

        • Agoaye

          21 mai 2015 at 18 h 26 min Répondre

          cooooooll, je fais honneur à mon métier ;)

  • Petite ombre

    23 mai 2015 at 14 h 54 min Répondre

    encore une fois, de justesse je publie ma participation… certains rêves n’étaient pas à raconter lol

Post a Comment