53 billets en 2015 : Ma plus belle histoire d’amour.


Ma vie de célibataire / dimanche, février 8th, 2015

Bannière 53 billets

Le projet 53 billets en 2015, c’est cette idée qui a germé dans mon esprit pour faire de cette année un repaire de bienveillance.
L’intention est bonne, n’en doutez pas…

Ma participation pour la semaine 7 :

Lui, il est évidemment chevelu, c’est d’ailleurs grâce à sa longue crinière qu’il a pu me séduire (séduction chez Agoaye ou séduction chez les lions : même combat !).
Physiquement rien ne m’importe plus. Grand ou petit, maigre ou musclé (ah voui, les rondeurs vraiment rondes j’ai un peu plus de mal…), noir, blanc, jaune, marron, violet… Ça je m’en fous !

Bon, forcément, lorsqu’enfin j’ai pu découvrir son corps après que nous nous soyons un peu plus rapprochés j’avoue que j’ai aussi été absolument conquise par ses tatouages et piercings. Son non-conformisme négligeant est un détail tout à fait appréciable.

Il est simple, respectueux, attentif, indépendant, intelligent, il a du caractère et il peut se mesurer au mien, mais jamais de façon agressive, nos conflits sont intenses mais jamais violents, nous savons communiquer et mettre les choses à plat lorsqu’il le faut.

Il a forcément vite appris à revenir me chercher quand je boude, victime de mon orgueil infini. Il me taquine, il se fait tendre, il m’arrache un sourire et la vie normale reprend !

Nous sommes très complices, nous nous entendons sur beaucoup de choses, et pas du tout sur pas mal d’autres, alors nous avons nos moments solitaires. Lui avec sa musique spéciale, ses univers geeks, moi avec mes Fatals, mes univers (geeks aussi mais pas du même genre de geekitude…)

Nous partageons beaucoup de nos passions aussi, mais nous tolérons que l’autre n’adhère pas. On peut débattre, on peut essayer de convertir, mais si ça ne passe pas, on insiste pas.

C’est un artiste, et je l’admire. C’est important l’admiration… Il n’était pas envisageable qu’il n’y ait pas au moins un domaine dans lequel je ne l’admirais pas, et les arts sont ce qui me fait vibrer le plus… Il sait me transporter, et la sensation de fierté indescriptible quand je me dis que c’est lui qui a fait ça, que c’est lui qui joue ça, que c’est lui qui a créé ça, je ne l’échangerais pour rien au monde.

Nous ne nous ressemblons pas tant que ça, mais nous nous complétons plutôt pas mal : quand j’ai la flemme, il déborde de pep’s et m’entraîne, lorsqu’il est au fond du trou j’arrive à être douce pour le soutenir. Il épluche, nous cuisinons, je lave. Nous rangeons, il aspire, je serpille (mais si c’est un verbe…). Je veux, j’exige, j’obtiens (ah, contre-exemple)…

Entre lui et moi, l’alchimie est perceptible. Le sexe est magique. L’envie est surprenante.
Même après des années, nous en sommes au même stade : la passion option sensualité. Il ne peste pas contre les changements d’ambiances, ni contre mes idées folles. Parfois il est tendre, parfois il sait l’être moins. Parfois on baise, parfois on fait l’amour. Rien n’est pareil, la routine n’est pas entre nous.

Nous voyageons… Il n’est pas du genre à rester glander pendant ses moments d’oisiveté. Comme moi il est curieux et soucieux de découvrir le monde et ses beautés, les peuples et ses coutumes. D’ailleurs il est beaucoup plus philanthrope que moi mais il m’entraîne avec lui dans son amour pour nos prochains et ça ne peut pas me faire de mal.

Évidemment nous avons les mêmes convictions profondes. Le respect de la terre et de la nature, l’amour des animaux sans pour autant être forcés d’en posséder 72. Nous nous ressourçons ensemble dans ces festivals « retour à la terre », nous envisageons ensemble de changer notre mode de vie de façon radicale. Il cherche la bâtisse et je fais les comptes… Nous y arriverons car nous sommes globalement en phase sur les grandes lignes. Les détails restent divergents, mais les compromis feront aussi partie du jeu.

Il n’a pas d’enfant. Comme moi il ne sait pas trop trop s’il en désire. Mais si le cas se présentait, alors il serait aussi impliqué que moi, beaucoup plus patient et un minimum rassurant. Et il l’aimerait… Autant que moi, plus que moi, comme moi.

 

Aujourd’hui, cet homme n’existe pas.
Aujourd’hui, il est un beau rêve parmi mes autres jolis songes.
Aujourd’hui, je dois écrire pour ce défi positif, et mon billet l’était. Mission accomplie.

Je sais ce que vous allez me dire, mais je connais la suite de l’histoire :)

 

Paillettes, licornes et bisounours fluos sur vos vies <3

 


Mon coup de cœur de la semaine 6 :

« Ce que j’aime en hiver »

coup de coeur


 Vos favoris de la semaine 5 :

« Top 5 de mes plus grandes qualités »

0401

Merci à tous et à la semaine prochaine pour un « vrai » billet !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

49 réponses à « 53 billets en 2015 : Ma plus belle histoire d’amour. »

  1. Même si le moral t’emporte…je suis sure que tu as une belle et douce histoire a nous racontez <3
    On compte sur toi!!! ^-^
    Ici je vais prendre + de temps… (Je n'ai pas trop envie de parler d'amour en ce moment…)
    Bisous pandalesque muse ^-^

  2. Hihi j’ai hésité avec cette approche^^
    Je te souhaite qu’il existe, que vous viviez une histoire d’amuuur avec des coeurs et des paillettes partout (biodégradables bien entendu^^)
    Un billet qui nous emporte encore une fois extrêmement bien écris merci pour ce moment^^

  3. bah écoute, j’ai eu un doute en te lisant… Mais tu vois que tu as réussi à nous pondre ton article… C’est un joli rêve, qui si on te lit comme ça sans t’avoir suivi au préalable, pourrait nous laisser croire que tu nous raconte une histoire qui a lieu! C’est tout le mal que je te souhaite en tout cas!

  4. Je m’en suis douté dès le début parce que je savais qu’actuellement tu n’avais personne mais je suis sûre que cette belle histoire arrivera quand il le faudra.
    Comme je dis toujours : il y a forcément quelqu’un qui t’attend quelque part. Tu le trouveras un jour ou l’autre.

  5. Ooooh je n’avais pas lu encore ton billet !!
    J’espère que cet article agira un peu comme une lettre au père Noël, et que le vieux barbu saura t’amener dans sa hotte cet homme fabuleux que tu recherches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.