53 billets en 2015 : Ma plus belle histoire d’amour.

Bannière 53 billets

Le projet 53 billets en 2015, c’est cette idée qui a germé dans mon esprit pour faire de cette année un repaire de bienveillance.
L’intention est bonne, n’en doutez pas…

Ma participation pour la semaine 7 :

Lui, il est évidemment chevelu, c’est d’ailleurs grâce à sa longue crinière qu’il a pu me séduire (séduction chez Agoaye ou séduction chez les lions : même combat !).
Physiquement rien ne m’importe plus. Grand ou petit, maigre ou musclé (ah voui, les rondeurs vraiment rondes j’ai un peu plus de mal…), noir, blanc, jaune, marron, violet… Ça je m’en fous !

Bon, forcément, lorsqu’enfin j’ai pu découvrir son corps après que nous nous soyons un peu plus rapprochés j’avoue que j’ai aussi été absolument conquise par ses tatouages et piercings. Son non-conformisme négligeant est un détail tout à fait appréciable.

Il est simple, respectueux, attentif, indépendant, intelligent, il a du caractère et il peut se mesurer au mien, mais jamais de façon agressive, nos conflits sont intenses mais jamais violents, nous savons communiquer et mettre les choses à plat lorsqu’il le faut.

Il a forcément vite appris à revenir me chercher quand je boude, victime de mon orgueil infini. Il me taquine, il se fait tendre, il m’arrache un sourire et la vie normale reprend !

Nous sommes très complices, nous nous entendons sur beaucoup de choses, et pas du tout sur pas mal d’autres, alors nous avons nos moments solitaires. Lui avec sa musique spéciale, ses univers geeks, moi avec mes Fatals, mes univers (geeks aussi mais pas du même genre de geekitude…)

Nous partageons beaucoup de nos passions aussi, mais nous tolérons que l’autre n’adhère pas. On peut débattre, on peut essayer de convertir, mais si ça ne passe pas, on insiste pas.

C’est un artiste, et je l’admire. C’est important l’admiration… Il n’était pas envisageable qu’il n’y ait pas au moins un domaine dans lequel je ne l’admirais pas, et les arts sont ce qui me fait vibrer le plus… Il sait me transporter, et la sensation de fierté indescriptible quand je me dis que c’est lui qui a fait ça, que c’est lui qui joue ça, que c’est lui qui a créé ça, je ne l’échangerais pour rien au monde.

Nous ne nous ressemblons pas tant que ça, mais nous nous complétons plutôt pas mal : quand j’ai la flemme, il déborde de pep’s et m’entraîne, lorsqu’il est au fond du trou j’arrive à être douce pour le soutenir. Il épluche, nous cuisinons, je lave. Nous rangeons, il aspire, je serpille (mais si c’est un verbe…). Je veux, j’exige, j’obtiens (ah, contre-exemple)…

Entre lui et moi, l’alchimie est perceptible. Le sexe est magique. L’envie est surprenante.
Même après des années, nous en sommes au même stade : la passion option sensualité. Il ne peste pas contre les changements d’ambiances, ni contre mes idées folles. Parfois il est tendre, parfois il sait l’être moins. Parfois on baise, parfois on fait l’amour. Rien n’est pareil, la routine n’est pas entre nous.

Nous voyageons… Il n’est pas du genre à rester glander pendant ses moments d’oisiveté. Comme moi il est curieux et soucieux de découvrir le monde et ses beautés, les peuples et ses coutumes. D’ailleurs il est beaucoup plus philanthrope que moi mais il m’entraîne avec lui dans son amour pour nos prochains et ça ne peut pas me faire de mal.

Évidemment nous avons les mêmes convictions profondes. Le respect de la terre et de la nature, l’amour des animaux sans pour autant être forcés d’en posséder 72. Nous nous ressourçons ensemble dans ces festivals « retour à la terre », nous envisageons ensemble de changer notre mode de vie de façon radicale. Il cherche la bâtisse et je fais les comptes… Nous y arriverons car nous sommes globalement en phase sur les grandes lignes. Les détails restent divergents, mais les compromis feront aussi partie du jeu.

Il n’a pas d’enfant. Comme moi il ne sait pas trop trop s’il en désire. Mais si le cas se présentait, alors il serait aussi impliqué que moi, beaucoup plus patient et un minimum rassurant. Et il l’aimerait… Autant que moi, plus que moi, comme moi.

 

Aujourd’hui, cet homme n’existe pas.
Aujourd’hui, il est un beau rêve parmi mes autres jolis songes.
Aujourd’hui, je dois écrire pour ce défi positif, et mon billet l’était. Mission accomplie.

Je sais ce que vous allez me dire, mais je connais la suite de l’histoire :)

 

Paillettes, licornes et bisounours fluos sur vos vies <3

 


Mon coup de cœur de la semaine 6 :

« Ce que j’aime en hiver »

coup de coeur


 Vos favoris de la semaine 5 :

« Top 5 de mes plus grandes qualités »

0401

Merci à tous et à la semaine prochaine pour un « vrai » billet !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

49 Comments

  • mamanpanda

    8 février 2015 at 11 h 18 min Répondre

    Même si le moral t’emporte…je suis sure que tu as une belle et douce histoire a nous racontez <3
    On compte sur toi!!! ^-^
    Ici je vais prendre + de temps… (Je n'ai pas trop envie de parler d'amour en ce moment…)
    Bisous pandalesque muse ^-^

  • mamanpanda

    8 février 2015 at 11 h 41 min Répondre

    On est pas dans le Caca lol
    Allez ça ira mieux demain ;-)

  • Ô Nahe

    8 février 2015 at 14 h 43 min Répondre

    Le mien est écrit depuis quelques jours mais il y a des jours moins roses

  • flipperine

    8 février 2015 at 16 h 50 min Répondre

    je n’ai pas encore écrit de billets pour cette année 2015 dans le cadre de ton défi, honte à moi

  • Valérie WonderMômes

    9 février 2015 at 11 h 42 min Répondre

    L’amour a des formes multiples ;-) Creuse bien et je suis sûre que tu as aussi une belle histoire d’amour à nous raconter ! Merci, je suis très touchée d’être dans les favoris de la semaine <3

    • Agoaye

      9 février 2015 at 18 h 39 min Répondre

      Je n’ai pas juré que je n’écrirai rien cette semaine, mais…. C’est moins évident, et comme là, je ne pète carrément pas la forme, du coup je ne vois rien

  • Emilie Clairétoile

    9 février 2015 at 14 h 11 min Répondre

    Difficile de raconter ma plus belle histoire d’amour… vraiment…
    Je vais essayer de trouver quelque chose où je sauterai ce billet…
    Bisous

  • Petite ombre

    9 février 2015 at 14 h 59 min Répondre

    bah alors tu n’as rien à raconter? Tu as bien une toute petite histoire quelque part qui a bien compté dans ta vie non?

    • Agoaye

      9 février 2015 at 18 h 47 min Répondre

      Vu que mon moral est en berne, et qu’en plus je suis préoccupée, c’est pas évident d’écrire là-dessus pour le moment :(

  • Petite ombre

    9 février 2015 at 15 h 38 min Répondre

    Ton billet précédent est protégé par un mot de passe. A qui le donnes tu?
    Sinon j’ai posté ma participation au défi de cette semaine.

    • Agoaye

      9 février 2015 at 18 h 47 min Répondre

      Je te l’ai envoyé par mail !

  • Emilie Clairétoile

    9 février 2015 at 19 h 11 min Répondre

    En fait je pourrais raconter une belle histoire d’amour… mais pas sur mon blog… ;)

    • Agoaye

      11 février 2015 at 14 h 01 min Répondre

      Moi aussi j’ai un problème du genre :)

  • Ma plus belle histoire d’amour… | Fredouille Maman Poule

    10 février 2015 at 9 h 29 min Répondre
  • Green Witch

    10 février 2015 at 17 h 38 min Répondre

    je déclare forfait moi aussi cette semaine.
    j’ai publié un non article histoire de ne pas avoir de trou dans la numérotation, c’est tout.
    je retourne à mon hibernation.

    • Agoaye

      11 février 2015 at 14 h 34 min Répondre

      Je l’ai mis à jour, j’ai réussi ! Au moins j’ai produit un truc !
      (je n’ai pas encore été te lire)
      Mais de gros bisous de courage à toi, et reviens-nous en pleine forme

  • […] quand Agoaye nous a demandé de lui parler de notre plus belle histoire dans le cadre de son rdv #53billetsen2015, je me suis dit « et si j’en parlais en musique ?« .  C’est […]

  • Miss Pivoibulle

    11 février 2015 at 14 h 20 min Répondre

    Hihi j’ai hésité avec cette approche^^
    Je te souhaite qu’il existe, que vous viviez une histoire d’amuuur avec des coeurs et des paillettes partout (biodégradables bien entendu^^)
    Un billet qui nous emporte encore une fois extrêmement bien écris merci pour ce moment^^

    • Agoaye

      11 février 2015 at 14 h 36 min Répondre

      Merci pour ton commentaire :)
      (des paillettes en fumier, oh yeah :))

  • Gillie Brindemalice

    11 février 2015 at 14 h 46 min Répondre

    J’aime cet article positif et si doux…

    • Agoaye

      12 février 2015 at 18 h 01 min Répondre

      C’est gentil <3

      (Même si pour le positif c'est pas super super le cas, tu as lu la chute ? :))

  • Suzanne

    11 février 2015 at 20 h 31 min Répondre

    Je suis sure qu’il existe cet homme et je te souhaite de le trouver !
    Bises

    • Agoaye

      12 février 2015 at 18 h 07 min Répondre

      Je suis sûre du contraire, mais ce n’est pas grave. La résignation a aussi du bon :)

  • Petite ombre

    12 février 2015 at 14 h 43 min Répondre

    bah écoute, j’ai eu un doute en te lisant… Mais tu vois que tu as réussi à nous pondre ton article… C’est un joli rêve, qui si on te lit comme ça sans t’avoir suivi au préalable, pourrait nous laisser croire que tu nous raconte une histoire qui a lieu! C’est tout le mal que je te souhaite en tout cas!

    • Valérie WonderMômes

      12 février 2015 at 17 h 36 min Répondre

      Au début j’ai cru que tu parlais de ton ordi ;-) Bon, j’ai de la chance, je souhaite de rencontrer cet homme qui te ferait vibrer ;-)

      • Agoaye

        12 février 2015 at 17 h 59 min Répondre

        Chevelu ? un ordi ??
        :)
        Ça n’arrivera pas, mais merci quand même :)

        • Valérie WonderMômes

          13 février 2015 at 10 h 51 min Répondre

          J’ai bien réussi à trouver un homme en or alors pourquoi pas toi ? Faut rester optimiste ;-)

          • Agoaye

            13 février 2015 at 18 h 26 min

            Non non, la résignation est acquise, et ce n’est pas plus mal ! Au moins je garde mes doigts en dehors de mes yeux !

    • Agoaye

      12 février 2015 at 18 h 06 min Répondre

      C’est gentil… Même si…

  • Emma

    12 février 2015 at 22 h 43 min Répondre

    Je m’en suis douté dès le début parce que je savais qu’actuellement tu n’avais personne mais je suis sûre que cette belle histoire arrivera quand il le faudra.
    Comme je dis toujours : il y a forcément quelqu’un qui t’attend quelque part. Tu le trouveras un jour ou l’autre.

    • Agoaye

      12 février 2015 at 23 h 46 min Répondre

      Chaque pot à son couvercle comme le dit cette si élégante maxime… Sauf que moi j’suis un saladier :)

  • Romain Volcos

    13 février 2015 at 1 h 11 min Répondre

    Découverte réelle de ton blog par cette thématique, bha j’y participerai pour cette semaine sur ce thème. Au grand plaisir de te suivre :)

    • Agoaye

      13 février 2015 at 18 h 21 min Répondre

      Je suis venue, j’ai lu, j’ai commentu…

      Bienvenue parmi nous. Et merci de t’aventurer parfois par chez moi :)

  • Romain Volcos

    13 février 2015 at 18 h 58 min Répondre

    Et je reviendu ! Pardon, je ne connais pas très bien les temps du futur dans cette conjugaison…

    • Agoaye

      13 février 2015 at 19 h 20 min Répondre

      Si si, c’est ça ! bravo :)

  • Romain Volcos

    13 février 2015 at 20 h 31 min Répondre

    Ah…bon….Euh…okay !

  • Valérie WonderMômes

    13 février 2015 at 20 h 36 min Répondre

    C’est quand je n’y croyais plus que j’ai trouvé le mien ;-)

    • Agoaye

      13 février 2015 at 20 h 43 min Répondre

      ça fait 20 ans que j’y crois plus :)

  • Sisco

    15 février 2015 at 12 h 25 min Répondre

    Ooooh je n’avais pas lu encore ton billet !!
    J’espère que cet article agira un peu comme une lettre au père Noël, et que le vieux barbu saura t’amener dans sa hotte cet homme fabuleux que tu recherches !

    • Agoaye

      15 février 2015 at 12 h 30 min Répondre

      Ah ben écoute je sais que non, mais c’est gentil d’y croire pour moi :)

  • Lily (Je suis superficielle)

    15 février 2015 at 16 h 07 min Répondre

    C’était une belle histoire que tu nous racontais… La fin m’a rendue triste :'(

    • Agoaye

      15 février 2015 at 16 h 16 min Répondre

      Et tout est vrai :) surtout la fin :)
      Sois pas trissssste :)

  • […] 5 ans à me faire connaître des gens et je ne risquerais pas de cumuler les chances de trouver l’Homme Idéal avant mes 78 […]

Post a Comment