53 billets en 2015 : Si ma vie était un film


Ma vie en général / dimanche, février 15th, 2015

Bannière 53 billets

Huitième semaine des 53 billets en 2015
Aujourd’hui je vous propose d’imaginer votre vie sur grand écran, avec un scénario, des acteurs, des moments forts. Et même une bande annonce si vous le souhaitez…

ACTION !

Ma participation pour la semaine 8 :

SÉQUENCE 1 – EXTÉRIEUR JOUR – Le jardin d’un pavillon.

La caméra descend depuis le ciel bleu et sans nuage en plongée sur une fillette assise dans l’herbe et jouant avec un personnage et un éléphant Playmobil.
Elle est seule, tout est calme, elle ne fait pas de bruit mais on voit ses lèvres bouger imperceptiblement. Elle est absorbée par son jeu.
Contre-champ sur l’arrière du jardin, on devine une personne à moitié allongée sur un transat aux couleurs criardes. D’après les jambes nues et couvertes de varices, on peut penser qu’il s’agit d’une femme d’un certain âge qui fait une sieste.
Noir.

 

SÉQUENCE 2 – INTÉRIEUR JOUR – Un bistrot bondé.

Plan serré sur un homme imposant assis à une table qui fume en jouant avec l’agitateur de son whisky-glace.
Travelling arrière et nous découvrons une fillette d’une dizaine d’année assise en face de lui, à la même table et qui regarde ce qui l’entoure d’un air inquiet.
Soudain, un individu dont on ne voit pas le visage tape un coup sec sur le dos de l’homme assis et lui lance un tonitruant :

– Eh ben alors Charlot ? T’as choppé une nouvelle gonzesse ? Ben tu les prends au berceau maintenant !!
– Oh, bonjour Tony. Je te présente ma fille…
– Ah ah, j’avais bien compris, sacré Charlot !

Rires gras de l’homme debout, rires plus gênés de l’homme assis. Il jette un coup d’œil à la fillette qui ne semble pas avoir compris la blague.
Noir.

 

SÉQUENCE 3 – INTÉRIEUR NUIT – Une chambre à coucher.

Une pré-ado est couchée sur un lit, devant la télévision, aux côtés d’une femme d’une quarantaine d’années qui semble soucieuse.
La femme appuie sur la touche pause de la télécommande du magnétoscope, le silence emplit la pièce.

– Tu sais…. j’ai rencontré quelqu’un. Je crois que je suis amoureuse.
– Super maman, bravo. Je le connais ?
– Ce n’est pas « le », c’est « la ». Je suis tombée amoureuse d’une femme qui travaille avec moi, et non, tu ne la connais pas.
– Génial, on s’en fout, l’important c’est que tu sois amoureuse… Tu veux que je te donne des trucs pour te maquiller parfois ?

Noir.

 

SÉQUENCE 4 – INTÉRIEUR JOUR – Le salon du livre de la porte de Versailles – Paris.

Plan large sur une foule compacte. Une jeune fille tient un livre serré contre sa poitrine. Elle surveille sa montre toutes les deux minutes en regardant tout autour d’elle, soudain son regard semble se fixer sur quelque chose de plus précis.
Travelling avant sur un homme blond aux yeux bleus, pressé et manifestement assez impressionné d’être là. Il s’assoit à la table devant la jeune fille qui le regarde avec admiration.
Travelling arrière, ils parlent mais le bruit de la foule couvre leur conversation puis le son s’estompe peu à peu.
Noir.

 

SÉQUENCE 5 – INTÉRIEUR NUIT – Une chambre dans une unité de réanimation.

Plan serré sur les mains entrelacées d’une vieille personne et d’une jeune fille.

– Mademoiselle ? Je suis la psychologue du service, j’aimerais vraiment m’entretenir avec vous à présent, nous allons parler ensemble de ce qui va se passer pour votre grand-mère.

La jeune fille essaye de retirer sa main mais l’autre la retient. Un coup sec lui permettra de se libérer.
Noir.

 

SÉQUENCE 6 – INTÉRIEUR NUIT – Un pub parisien à la mode.

Plan serré sur une jeune fille qui avance en cherchant quelqu’un du regard parmi la foule.
Contre-champ sur un homme seul assis au comptoir. Pantalon vert et veste beige, attitude négligée et regard fixé sur une pinte de bière.
Flou artistique autour du sujet.
Plan large sur les deux personnages après que la jeune fille l’ait rejoint.

– Joh ? Bonsoir, je suis Ago, je te cherchais à l’entrée en fait.
– Ah salut Ago. Ben non, je suis rentré, je me disais que tu me reconnaitrais vu que je suis habillé comme sur la première photo de mon profil. Ça va ?

Ils sourient. Travelling arrière. Flou progressif.
Noir.

 

SÉQUENCE 7 – EXTÉRIEUR JOUR – Une rue de banlieue.

Plan serré sur la jeune fille au volant d’une voiture, pleurant.
Caméra subjective sur le rétroviseur intérieur dans lequel on voit s’éloigner un homme planté sur un trottoir, avec un carton à ses pieds.
Noir.

 

SÉQUENCE 8 – INTÉRIEUR JOUR – Petit appartement.

Plan large -objectif Fisheye- et accéléré d’une demi-douzaine de personnages qui font des aller-retour avec des cartons et des meubles. Le décor se met en place peu à peu, révélant l’accueillante ambiance d’un appartement fraîchement habité.
Retour progressif à une vitesse normale et travelling avant sur la jeune fille assise sur le canapé, semblant se poser enfin. Souriante.
Noir.

 

SÉQUENCE 9 – INTÉRIEUR NUIT – Bureau du petit appartement.

L’endroit est tout à fait aménagé. Plan large sur la jeune fille de dos, assise devant l’ordinateur. Un chat arrive dans le champ en sautant sur ses genoux sans la déranger.
Lent travelling avant en direction de ses mains qui tapotent avec frénésie sur le clavier.
La caméra remonte vers l’écran et les mots s’affichent au fur et à mesure :

« La caméra remonte vers l’écran et les mots s’affichent au fur et à mesure »

Noir.

 


Mon coup de cœur de la semaine 7 :

« Ma plus belle histoire d’amour »

coup de coeur


 Vos favoris de la semaine 6 :

« Ce que j’aime en hiver »

Félicitations !!!

Et la semaine prochaine vous découvrirez les prochains sujets sur la page FB ! Oh yeah !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

49 réponses à « 53 billets en 2015 : Si ma vie était un film »

  1. Merci les filles et les gars d’avoir voté pour mon billet parce que ça veut dire que vous l’avez aimé et que vous avez pris du plaisir à le lire et c’est le but du challenge se faire plaisir ,non ?

  2. Waoooow !
    La forme m’a épaté m’a scotchée, j’ai avalé le récit comme on avale un bon film, en faisant fi du temps qui passe dehors.
    Le fond m’a émue. Touchée. Faite découvrir une petite partie de la jeune femme derrière son écran. Oui elle qui nous prend par la main chaque semaine . Aujourd’hui c’est moi qui aurait envie de lui tendre la main pour juste aller boire un verre.
    Chapeau bas Madame !

  3. mes séquences préférées

    3 : pour la tolérance
    5 : pour ta grd mère qui est la haut av la mienne
    9 : parce que c’est toi maintenant comme je t’ai connu merci d’etre celle que tu es av tes projets fous….

  4. Je suis d’accord avec Céline Bricabrac : beaucoup de talent pour cet article. La forme est détachée, le fond est dense. Jamais je n’oserais remonter ma vie comme cela : trop risqué ! :)

Répondre à Sophia Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.