53 billets en 2015 : Un jour qui a changé ma vie


Ma vie d'éternelle enfant / lundi, juin 1st, 2015

Bannière 53 billetsUn seul jour, une unique journée mais qui a tout chamboulé…

Que le changement ait été radical ou plutôt progressif, cette journée marquant le début de la transformation reste généralement bien gravée dans les mémoires.

Alors racontons-nous l’un de ces moments charnières… Racontons un jour qui a changé notre vie !


Ma participation pour la semaine 23 :

Je fouille ma mémoire pour essayer de trouver le jour dont je vais vous parler. Car pour tout vous dire, je n’en ai aucun qui me vient spontanément.
Je ne suis qu’une pauvre nullipare, je n’ai pas rencontré le grand amour de toute ma vie, il ne m’est pas arrivé de choses extraordinaires (comme un enlèvement extraterrestre ou un gain de plusieurs millions au loto), et même si ma vie me paraît tantôt désespérante tantôt passionnante, tout cela ne se joue qu’à des petits détails dont aucun n’est suffisant pour avoir littéralement « changé ma vie » !

Et pourtant il me vient une idée… Je ne pourrais pas la situer, et d’ailleurs est-ce vraiment une seule journée ?

Je vais donc vous parler de ce moment : celui où je me suis rendue compte que je pouvais lire.

C’est Môm qui m’a appris à lire, bien avant mon entrée à l’école élémentaire (je n’ai quasiment pas été scolarisée en maternelle).
Au début, j’ai appris l’alphabet grâce à des lettres qu’elle avait découpées dans du papier de verre de différents grains et qu’elle avait placées dans l’ordre sur un grand carton. Je me souviens que le jeu consistait à découvrir les lettres les yeux bandés, au toucher puis de dire leur nom.

Je ne sais plus trop comment l’apprentissage s’est articulé ensuite, là, j’avoue que mes souvenirs restent flous.

Je me rappelle toutefois clairement que mon institutrice de CP a très mal pris le fait que je sois déjà lectrice. Pour ne rien arranger, je m’étais inventé un défi : lorsque nous lisions un texte à voix haute en classe, je pronostiquais le nombre de fois où je pourrais lire le texte intégralement dans le temps que mettaient mes petits camarades pour le déchiffrer du début à la fin… Du coup, si l’interrogation de lecture me tombait dessus, je ne savais clairement jamais où nous en étions… Du coup elle s’énervait, du coup elle me prenait pour une élève lunaire et carrément dénuée de tout intérêt !

Ma première année à l’école a été très difficile. Non seulement je me faisais chier comme un rat mort, mais en plus cette maîtresse me détestait cordialement.
Mon salut est arrivé vers le mois de février en la personne de Marc, nouvel élève tout droit débarqué de Chine !

Marc ne lisait pas, ne parlait pas et ne comprenait pas. Comme par magie il a été placé à côté de moi et j’ai hérité de la formidable mission de l’aider. Je pense que mon instit’ n’avait clairement pas envie de se prendre la tête avec un élève non francophone.
J’ai donc appris à lire à Marc… Je ne sais pas si je l’ai bien fait mais au moins j’étais ravie de moins m’ennuyer !

Mais le moment qui a réellement changé ma vie, ce n’est pas celui-là… Vous pensiez peut-être que de cet épisode m’est venu une envie tiraillante de faire ma vie dans la pédagogie. Mais non en vrai l’idée de devenir prof des écoles est venu très tard (après celles de gérante de cybercafé, maraîchère, babysitter, actrice, escort girl, photographe, rentière… et j’en passe)

Le moment qui a réellement changé ma vie, c’était donc avant le CP, avant cette enseignante acariâtre, c’était le moment où je me suis rendue compte qu’il y avait des choses à lire partout !

Le jour où j’ai réalisé que sur les publicités, dans la rue, sur les paquets de céréales, ce n’étaient pas de petits dessins mais bel et bien des lettres et qu’elles n’étaient pas placées là par hasard mais qu’elles formaient des mots, et que j’avais le pouvoir de les lire !

Oui, ma vie a changé ! Ma curiosité a été décuplée à partir de ce moment-là. Je voulais tout lire, je voulais tout comprendre et j’ai ressenti ça comme une sorte d’élargissement gigantesque de l’univers !

Et ça été un tel choc positif que je m’en souviens encore aujourd’hui !

 


Mon coup de cœur de la semaine 22 :

« Maman »

coup de coeur


  Vos favoris de la semaine 21 :

« Le rêve de cette nuit »

  fav2fav1

Bravo à tous pour votre persévérance, vos billets, vos votes, vos bonheurs partagés.

Cette semaine sera courte mais nous reprenons notre rythme de croisière.

A dimanche prochain :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 réponses à « 53 billets en 2015 : Un jour qui a changé ma vie »

  1. c’est marrant. quand je suis rentree en cp je savais lire depuis belle lurette. ma maitresse de l’epoque avait ecrit un texte sur le tableau le jour de la rentrée et nous devions lire chacun un mot pour qu’elle voit si on avait deja acquis qquechose. ça m’avait saoulee quand est arrivé mon tour j’ai lu le texte integralement. j’ai eté punie. je me souviens de ce sentiment. je pouvais faire et je m’ennuyais. on m’a mise au fond… l’ennui c’est la qu’il a debuté… et du coup vu qu’on m’avait « privee de lecture » par pure provoc je lisais tout ce que je trouvais . livres pannaux magasines ingrediens sur les yaourts… a voix haute. mais moi c’etait pour faire chier la maitresse…. lol

  2. Lire. C’est vrai que c’est magique! On peut enfin comprendre plein de choses qui nous étaient alors interdites. J’adore ton billet. Car Lire c’est devenir libre. D’ailleurs ceux qui ne savent pas lire, demeurent toute leur vie en Transit, un peu perdus, incapables de s’orienter, de mener une vie normale. C’est assez triste de ne pas savoir lire.

  3. Merci pour ton coup de coeur ma belle ! <3

    c'est vrai que c'est un méga chamboulement de réaliser que ça y'es, tu sais lire, tu peux tout déchiffrer, tu as tout un monde, celui des mots, des livres, qui s'offrent à toi!

  4. mes parents m’ont aussi appris à lire avant de rentrer en maternelle et c’était un pur plaisir ! comme toi, je lisais tout ce que je trouvais, surtout les panneaux publicitaires devant lesquels on passait en voiture !
    je n’ai pas cessé de lire ensuite, arrivée au collège, mon père m’engueulait parce que je lisais dans le noir (pas envie de me lever pour allumer la lumière, cela m’aurait fait perdre du temps de lecture !).
    pendant un échange scolaire en Angleterre on m’avait même surnommée la fille au gros livre, parce que ma corres m’avait prêter un livre de 300 pages de chair de poule en anglais. je n’avais que 3 semaines pour le finir et lui rendre avant la fin de mon séjour, alors je l’emmenais partout !

  5. Apprendre à lire était un grand moment aussi. On apprenait à lire avec Souricette et Souriceau :) et j’étais fan de Oui-Oui lol et la Comtesse de Ségur et toute la bibliothèque rose finalement. Contrairement à toi j’ai eu la chance de tomber sur une adorable maîtresse, on parle parfois d’elle avec des copines de cp que j’ai sur fb, c’est dire… 30 ans après :)
    Apprendre à lire, c’est ouvrir les portes du paradis <3

    Voilà ma participation pour cette semaine :
    http://tourbillonsetbonheurs.net/2015/06/04/un-jour-qui-a-change-ma-vie-53-billets-en-2015/

    Bisous

  6. Hello , y a pas un bug dans les liens des favoris ? Que je clique sur l’une ou l’autre des icônes , je retrouve le même billet ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.