60 jours sans achats !

IMG_1072[1] J’ai commencé hier, et ce n’était pas une blague.

En 2014 j’ai tenu 30 jours, en mars. Cette année j’avais prévu de réitérer le challenge de la même façon. Un mois sans achats. Et puis il y a peu j’ai changé d’avis. Si je veux vraiment des répercussions sur mon quotidien, sur ma façon de l’appréhender, alors je ne dois pas camper sur mes acquis, je dois faire mieux, je dois pousser les efforts.

Cette année, j’ai donc décidé de vivre 2 mois sans achats.

Laissez-moi vous en expliquer le pourquoi et le comment.

Depuis que je suis salariée, j’ai toujours dépensé mon argent. Immédiatement ! Parfois même avant de l’avoir (les cartes bancaire à crédit différé c’est le diable incarné).

J’ai travaillé tôt, je vivais avec ma mère, je n’ai jamais eu aucun crédit, alors mon argent c’était mon carburant à plaisir !
Les seules entrées d’argent dont je refusais de me servir, c’était ce que j’ai appelé « l’argent des morts ». Ce que ma grand-mère m’a laissé, ou ce que j’ai récupéré de la part de maison de mon père. Ça je l’ai gardé et c’est ce qui m’a servi d’apport lorsque plus tard je suis devenue propriétaire.

Je ne suis pas passée par la phase « location », je suis directement devenue propriétaire avec mon apport, mon crédit, mes remboursements. Seule !

Aujourd’hui je dois bien avouer que ma qualité de vie a largement baissé (crédit + impôts + assurances + frais divers et obligatoires déduits à ma paye de professeur des écoles me laissent moins de 400€ de fond de réserve pour tout ce qui est loisirs, nourriture, transport.). Bref ce constat m’a amené à penser que je pourrais peut-être m’organiser autrement.

Ceci était la première raison donc : réapprendre la valeur de l’argent pour l’utiliser plus judicieusement.

La seconde raison est complètement différente, voire même assez contradictoire avec la première… J’en ai ras-le-bol du système dans lequel j’évolue. Plus je mûris et plus je me dis que je ne souhaite pas continuer sur cette voie et dans cette direction.

L’électrochoc a eu lieu il y a quelques années, lorsque j’ai vu et entendu, (en vrai et pas dans les documentaires de M6) des gens résolus à changer leur façon de vivre pour se rapprocher de ce qu’ils considèrent être l’essentiel. Le travail manuel, la permaculture, la terre, la vie pure !
La graine était plantée, elle ne cesse depuis de germer doucement.

Oui je veux changer. Non je ne continuerai pas ce simulacre « boulot-métro-dodo » qui n’a rien de naturel et dans lequel je ne m’épanouis pas du tout finalement. Je vous en ai déjà un tout petit peu parlé, vaguement… Ma graine pousse mais elle n’est pour le moment pas encore assez solide pour la considérer viable.

L’argent n’est pas la vie. En tous cas cet argent virtuel, gagné virtuellement sur ton compte et dispatché aussi virtuellement vers des entreprises qui te fournissent de l’eau ou de l’électricité aux quantités virtuelles, pour moi est si immatériel qu’il en devient grotesque.

La seconde raison est donc : Réfléchir à la place de l’argent dans ma vie et l’envisager sous un angle plus… concret afin de tendre à m’en passer.

Comment je vais faire ?

Finalement c’est le premier pallier d’un effort pour mon changement de vie. Finalement ça ne va pas tout changer pour cette année. Finalement ça peut même être qualifié de ridicule et vous vous direz « oh, elle ne va faire que ça ? C’était bien la peine que je clique sur son titre racoleur !! ». Mais je ne peux rien entamer pour le moment, j’en suis aux prémices de ma transformation, et de mon petit appartement de banlieue, je ne peux pas faire grand chose de plus radical !

Mes 60 jours sans achats a commencé hier et durera jusqu’au 31 mai (oups, pendant mon anniversaire).
Durant cette période je m’engage à ne rien dépenser à part les prélèvements habituels de mon compte (soit les charges de copro, le crédit, les impôts, l’edf, l’assurance appart, l’assurance chat, l’assurance voiture, la mutuelle, internet et le téléphone portable… Bref je ne résilie rien…)
Je devrais donc me débrouiller gratuitement pour mes loisirs, mes besoins (et ceux de Blogo) et (voilà le point le plus important finalement) ma nourriture.

Je ne vais pas cesser d’utiliser ce qui est déjà en ma possession, et c’est grâce à ça que ma subsistance alimentaire pourra n’être pas trop compliquée. Les réserves, c’est un truc de famille (mes arrières grands-parents étaient épiciers), je n’ai pas dérogé à la règle en bourrant ma cave et mon congélateur.
Même si mon budget serré a contribué à vider petit à petit cette corne d’abondance, il me reste largement de quoi tenir deux mois sans mourir de faim. Chichement certes mais un petit régime me fera également le plus grand bien.

Et puis, au pire des cas, il y a Môm… Elle me donne souvent de la nourriture, elle m’a nourrit pendant 30 ans, elle ne peut pas s’arrêter d’un coup sec, alors parfois je rapporte des gamelles… Elle surestime ma contenance stomacale alors ça peut me faire plusieurs jours.

Forcément je ne produis encore rien au jardin, c’est certain que cette rigueur économique aurait été plus simple en août, mais qu’importe, si je suis mon cheminement tel qu’il est parti, j’en serais bientôt à me restreindre pour la moitié de l’année et avec des enjeux beaucoup plus importants, alors commençons doucement.

Parallèlement à cette seule histoire de dépenses, ces deux mois seront également un exercice d’économie globale. L’eau, l’électricité, les déchets… Même si je fais déjà attention, je vais redoubler d’efforts durant ces 60 jours.

Et vous, vous seriez prêts à tenter une telle expérience ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

58 Comments

  • Romain Volcos

    2 avril 2015 at 13 h 30 min Répondre

    Pour répondre à ta question, personnellement,non. Je suis peu porté sur les expériences radicales, comme je ne me lance généralement aucun défi de ce genre, je n’en éprouve pas particulièrement le besoin, quand je vois (de mon côté), tout ce que je dois et pourrais faire/gérer au quotidien. Cela serait me rajouter une « charge » que je me trouve inutile. Cela dit, je ne parle que pour moi et certainement pas pour toi.

    • Agoaye

      2 avril 2015 at 17 h 14 min Répondre

      Ohhh ce n’est pas si radical :)

  • Fredouille Maman Poule

    2 avril 2015 at 13 h 31 min Répondre

    400 euro c’est pas mal ! Ici à 4 c’est 450 courses et c’est tout lol le.strict minimum ! Je croit qu’on a du battre ton record ^^. C’est comme un régime… Bon courage !

    • Agoaye

      2 avril 2015 at 17 h 14 min Répondre

      Exactement, comme un régime !!

  • leyleydu95

    2 avril 2015 at 13 h 52 min Répondre

    J’aimerais bien tenter cette expérience si j’habitais seule mais je ne peux pas l’imposer à ma famille qui n’a rien demandé.
    J’ai commencé une autre expérience depuis début janvier qui s’avère très facile pour moi en fait: je suis devenue végétarienne.
    Je vis avec un grand sportif qui est résolu à modifier tout le garde manger en protéines végétales, ce dont je me fiche en fait.
    Bref, moi qui voulais du vide, c’est raté!
    Je continue mon expérience en n’achetant plus aucun livre ni aucun CD; j’emprunte tout à la bibliothèque.
    Pour les fringues, je n’y arrive pas mais ça viendra bien un jour!

    • Agoaye

      2 avril 2015 at 17 h 15 min Répondre

      Pour les livres il y a le troc aussi (c’est ce que je fais)
      Quant au végétarisme, je mange peu de viande mais j’apprécie quand même…

  • EmilieSunny

    2 avril 2015 at 15 h 42 min Répondre

    Tu me donnes très envie de tenter, mais faut que je réfléchisse niveau organisation…

    • Agoaye

      2 avril 2015 at 17 h 21 min Répondre

      Commence par un mois, et sans te mettre trop de barrières, ça peut le faire

  • fedora

    2 avril 2015 at 15 h 54 min Répondre

    Oui et non ! je suis prête à limiter très fortement mes dépenses… et même à les stopper nettes en ce qui concerne l’accessoire (savon, vêtements, babioles en tout genre, coiffeur, etc.) mais niveau nourriture ça ne sera pas possible avec le barbare et la poulette :) Par contre, je vais suivre attentivement ta démarche, c’est clair !

    • Agoaye

      2 avril 2015 at 17 h 21 min Répondre

      Oui, c’est vraiment le côté nourriture qui est le plus contraignant finalement.

  • Agnès JM

    2 avril 2015 at 16 h 36 min Répondre

    Chez nous non plus, impossible. Comment vas-tu faire pour la nourriture ? La demander à quelqu’un qui, lui ou elle, l’a payée, est-ce compatible avec ll’esprit de ton challenge ?

    • Agoaye

      2 avril 2015 at 17 h 23 min Répondre

      Eh bien je vais prendre sur mes réserves (car oui, j’ai des boites de conserve périmées, ça va me permettre de les écouler)

      • Agnès JM

        2 avril 2015 at 17 h 27 min Répondre

        N’attends pas trop tout de même ! As-tu un balcon ? Les radis poussent en moins de trois semaines.

        • Agoaye

          2 avril 2015 at 17 h 29 min Répondre

          J’ai un jardin. Oui, les plantations sont prévues (et en cours)… Déjà j’ai de l’oseille et tous les aromatiques possibles et imaginables :)

          • Agnès JM

            2 avril 2015 at 17 h 32 min

            Alors pense au marechage sinon tu vas manquer de vitamines avec tes conserves.

          • Agoaye

            2 avril 2015 at 17 h 36 min

            Certes oui. Mais bon, en deux mois je ne suis pas sûre que je souffre de carences en si peu de temps

  • flipperine

    2 avril 2015 at 17 h 09 min Répondre

    de l’argent il en faut pour vivre mais il n’y a pas que cela dans la vie, il faut faire avec ce qu’on a et ne pas aller jusqu’à s’il faut sans cesse surveiller ses comptes et ne pas envier son voisin qui a plus

    • Agoaye

      2 avril 2015 at 17 h 24 min Répondre

      A terme je voudrais vraiment me sortir le plus possible du mercantilisme

  • encoreuneconnasseparisienne

    2 avril 2015 at 17 h 17 min Répondre

    C’est louable même si deux mois ça me semble long. Je comprends que tu aies envie d’atteindre l’objectif que tu t’es fixé et à vrai dire je pense que c’est un excellent moyen de sortir de ta déprime, tu seras tellement fière de toi au bout des 60 jours :)

    J’ai bien essayé de faire un no buy month mais j’ai héroïquement tenu 6 jours (et encore mon no buy month n’incluait pas la bouffe ni les restos). J’espère que tu avais fait des réserves de croquettes pour Blogo parce que la bête risque de méchamment faire la gueule sinon !

    • Agoaye

      2 avril 2015 at 17 h 25 min Répondre

      Oui alors j’avoue que pour Blogo ça va être chaud bouillant… J’ai quelques réserves de sachets d’avance mais je crois que ça va être juste juste :)

      L’année dernière le mois s’était bien passé, c’est pour ça que cette fois j’ai tablé sur deux !

  • Emma

    2 avril 2015 at 17 h 26 min Répondre

    J’adore ce genre d’expérience qui te fait réfléchir à la vie, à la valeur des choses etc… nous avec mon chéri on aimerait faire la même chose mais pendant plus longtemps, en vivant dans les bois pour ne consommer ni electricité ou eau (on a une rivière et on sait faire du feu) on voudrait vivre vraiment comme à l’époque. En allant chasser notre nourriture, travailler la journée à améliorer notre maison/cabane et faire des réserve de bois tout ça… bref, vivre en communion avec la nature. Et on le fera je pense. Donc je t’encourage dans ta démarche et te souhaite bon courage, mais franchement ça va le faire :)

  • alameresi

    2 avril 2015 at 17 h 48 min Répondre

    Génial, je trouve que c’est une expérience hyper intéressante, j’ai fait cela en janvier mais ça n’incluait pas la nourriture (par contre on a voulu tester le fait de dépenser le moins possible en bouffe), ça s’est hyper bien passé et j’ai envie de retenter !

    • Agoaye

      2 avril 2015 at 17 h 55 min Répondre

      Un mois après l’autre… Moi je dis que la moitié d’année peut être tentée !

  • laetitia blabla

    2 avril 2015 at 22 h 15 min Répondre

    Haaaaa nous on a ete forcee de le faire un peu. Mais j avoue que pour la nourriture c est dur. Donc nous avons retire le superficiel .comme saucisson ect. Et bien c est devenu une habitude maintenant. Pour ce qui est loisir et bien pour nous ca nous gene pas de faire des trucs ou l on depense pas d argent style balade en foret au autre. Et puis je suis presser que l ete arrive pour recolter mes petits legumes ;)

    • Agoaye

      3 avril 2015 at 14 h 10 min Répondre

      Oh moi aussi, tellement pressée de voir le potager donner :!!

  • MyNameIsOr

    2 avril 2015 at 23 h 44 min Répondre

    C’est cool comme défi :)

    • Agoaye

      3 avril 2015 at 14 h 11 min Répondre

      Oui hein ? Bon et là je traverse une nouvelle difficulté : la maladie :) Me soigner sans argent : oh yeah !!! (bon ça va ce n’est rien qu’une sinusite)

  • Mon meilleur ami. | Blog Agoaye

    3 avril 2015 at 15 h 03 min Répondre

    […] toujours la même chose non ? estomac : Il se prépare doucement aux restrictions introduites par mes 60 jours sans achat. cond. phys. : Mes mains sont en compote, coupées, pleines d’hématomes et d’ongles […]

  • Claire

    3 avril 2015 at 15 h 38 min Répondre

    Oups, sacré défi que tu t’es lancé là !! J’admire ta démarche pour les valeurs éthiques qu’elle véhicule. Je ne pourrais pas faire de même, je suis encore trop dans la conso, j’ai déjà du mal à tenir deux semaines sans m’acheter une fringue ( bon, sur Ebay, mais quand même…) . Et puis questions bouffe, c’est non, je ne ferai pas – tant que je le peux – de sacrifices dans ce domaine là, j’aime trop manger et cuisiner avec de bons produits…

    • Agoaye

      3 avril 2015 at 16 h 09 min Répondre

      Moi aussi j’aime cuisiner, et ça fera justement partie du jeu : faire un bon plat avec les moyens du bord !

      Bon par contre pour les fringues je n’ai aucun mérite, je ne me suis rien acheté depuis… allez… 5-6 ans.

  • Wuagift

    4 avril 2015 at 10 h 51 min Répondre

    Penser à une réserve stratégique de papier chiotte pour ensuite m’intéresser au washlet

    • Agoaye

      4 avril 2015 at 23 h 51 min Répondre

      Ah ben non, mon projet à court terme ce sont les toilettes sèches, faire ses besoins dans l’eau est un non-sens écologique majeur, alors je ne vais pas investir dans un washlet !!

  • Sisco

    4 avril 2015 at 14 h 04 min Répondre

    J’essaie déjà de faire pas mal attention mais trouver le temps de me poser et de réussite reconsidérer tout ça pour optimiser les dépenses, je ne dirais pas non !

    • Agoaye

      4 avril 2015 at 23 h 58 min Répondre

      Oh oh, peut-être que je t’ai donné des idées alors ?

      • Sisco

        5 avril 2015 at 8 h 22 min Répondre

        Mais graaaaave

        • Agoaye

          5 avril 2015 at 12 h 32 min Répondre

          ;) T’as vu alors, sur mon FB je donne quotidiennement des conseils grâce à ce que je vis chaque jour !

  • Sophia

    5 avril 2015 at 16 h 26 min Répondre

    Je ne sais pas si cela compte, mais en ce moment, je suis dans une période factures obligées + nourriture et basta ! Je ne le fais pas exprès. C’est juste que je n’ai pas envie de dépenser. j’ai plein d’autres choses à faire ;) Mais bon, j’ai pas de congel, donc, de temps en temps, il faut bien aller glaner un truc au marché ;) Vivement le jardin ! Bisous.

    • Agoaye

      7 avril 2015 at 15 h 29 min Répondre

      Oui, vivement le jardin, c’est clair… Mes semis vont être les bienvenus !
      (Bon, ça compte un peu :))

      • Sophia

        7 avril 2015 at 16 h 43 min Répondre

        ***fière*** : Chouette, ça compte quand même un peu ! :)

  • […] Flow est arrivé environ un an après, et son lancement a été relayé en grandes pompes (en particulier au niveau des blogs), je ne pouvais donc pas le rater. Sa couverture tendre et presque sucrée nous fait immédiatement penser à quelque chose d’intensément réconfortant. Je me suis abonnée (enfin j’ai renvoyé mon bon d’abonnement mais j’ai pas encore payé, je pense que je vais soutirer un chèque à l’une de mes mères pour ça – je tiens bon pour mes 60 jours sans achats-) […]

  • Agnes JM

    11 avril 2015 at 18 h 48 min Répondre

    Quoi de neuf pour ton projet 60 jours sans achats? Tu tiens bon? J’ai peut-être loupé un commentaire à un autre endroit.

    • Agoaye

      11 avril 2015 at 18 h 51 min Répondre

      Je donne des nouvelles un peu tous les jours sur mon profil FB, mais je ferai bientôt un billet récapitulatif (avec mes notes de chaque jour)

      Ça va bien oui… Ma mère m’aide un peu et puis j’ai eu de belles surprises aussi…
      Je suis très contente de l’expérience en tous cas

      • Agnes JM

        11 avril 2015 at 19 h 00 min Répondre

        Je vais aller sur FB. Courage pour tout!

        • Agoaye

          11 avril 2015 at 19 h 02 min Répondre

          Merci (si tu veux il y a le tag #‎60jourssansachats‬, tu m’y trouveras)

  • priscille

    12 avril 2015 at 20 h 54 min Répondre

    je recommence, et bien c’est ce que je fait je ne peut pas faire autrement loool

  • […] Je vous ai expliqué les raisons et les modalités de cette décision dans un billet que je vous invite à relire si vous souhaitez en savoir plus. […]

  • Petite ombre

    21 avril 2015 at 15 h 39 min Répondre

    sans enfants pourquoi pas…

    • Agoaye

      22 avril 2015 at 17 h 59 min Répondre

      Oui, voilà, c’est une composante importante

  • […] même pas, que si ça avait été le cas elle aurait dû savoir que je suis en plein dans mon défi sans conso, qu’elle n’était même pas venue me voir pour me parler de son projet, qui ne […]

  • […] à fait logiquement je suis en plein dans mon défi « 60 jours sans achats » (que je vais d’ailleurs devoir violer la semaine prochaine… Cas de force majeure… […]

  • […] Mais elles me disent merci, la plupart du temps à la fin de chaque journée. Et elles me donnent de la bouffe (ce qui m’a drôlement aidé lors de mon défi sans conso). […]

  • Patafouine en vrac

    6 avril 2016 at 18 h 27 min Répondre

    J’ai pas mal de fois voulu faire cela, sans jamais y arriver… Je suis faible peut être, et a vrai dire mon homme ne m’aide pas vraiment dans cela, quand je veux ne rien acheter et finir les 30 briques de soupes dans mon placard, chéri ne peux pas s empêcher de faire des courses et de me reprocher de tout payer, donc je craque… et puis autre faiblesse, j’aime trop recevoir ma famille, mes amis… comment ne pas acheter sans leur servir autre chose ques mes soupes qui ne plaisent qu’à moi… En tout cas j adore tes idées (pas seulement celles ci, les autres que j’ai lu sur ton blog aussi), tu es un bel exemple à suivre.

    • Agoaye

      6 avril 2016 at 18 h 42 min Répondre

      Je te remercie beaucoup pour ton joli commentaire.
      Je pense que si je ne vivais pas seule, ce serait effectivement très différent ! Mais comme c’est le cas, je ne suis pas influencée :)
      J’aime recevoir également, mais il y a bien longtemps que je n’ai pas fait de repas « en grande pompe ». Après quand je reçois du monde à l’improviste j’ai tout de même toujours quelque chose de sympa à sortir de derrière les fagots (ou à improviser)

  • Patafouine en vrac

    6 avril 2016 at 18 h 28 min Répondre

    Et pour ton chat tu fait comment? (litière, nourriture?)

    • Agoaye

      6 avril 2016 at 18 h 44 min Répondre

      Pour Blogo j’ai toujours des stocks, vu que c’est très peu périssable je n’achète que lorsque c’est en promo, du coup là ça tombe plutôt bien mais il a à manger pour facile 4 mois (et puis j’ai mon groupe de troc où je peux échanger ce dont je ne veux plus contre d’autres choses, et mes lectrices connaissent Blogo et me glissent souvent des attentions pour lui dans les colis).
      Quant à la litière pas besoin, Môssieur fait ses besoins dans les toilettes tu sais :)

  • […] Déjà parce que je vais avoir 25 ans… Mais aussi parce qu’Agoaye m’a m’a inspiré avec son défi 0 conso… Ces derniers temps, j’ai remarqué que je dépense plus que ce que je gagne, je vis […]

Post a Comment