Adieu les petits !!


Ma vie de prof des écoles / mardi, juin 16th, 2015

classeDans l’école où je travaille, chaque année l’une des réunions est la plus redoutée de toutes : il s’agit de celle de la répartition des classes et des locaux.

Chaque année, les membres de l’équipe enseignante se confrontent pour choisir le niveau qu’ils souhaitent prendre en charge l’année suivante et la salle de classe dans laquelle ils le feront.

Pour ne rien vous cacher, ce passage est une réelle épreuve : la plupart du temps nous ne sommes pas d’accord, parfois même on peut entendre des cris ou entrevoir des larmes… Si si !

Chaque école a un fonctionnement différent. Parfois on peut se dire que les plus anciens choisissent en premier, parfois on sait que tel professeur est attaché à tel niveau ou telle salle de classe, et qu’ils lui sont donc naturellement réservés…
Eh bien dans mon école pas du tout.

Là où je travaille, on peut tout à fait décider de suivre ses élèves, ou de rester d’un côté du bâtiment ou pas, ou de faire tourner les salles de classe (et donc de déménager tout notre mobilier), on peut aussi passer du CP au CM2 d’un claquement de doigts.

Sauf que du coup, des frictions peuvent apparaître chez les profs réticents au changement ou ne manifestant pas la volonté de bouger de niveau.

Moi je le voulais… Je désirais plus que tout au monde quitter mes élèves trop petits pour moi afin de prendre en charge une classe capable d’enfin comprendre l’ironie (indissociable de mon second degré naturel)… Je voulais des CM2 !

Mais comme je suis une vraie chieuse (et ce depuis ma plus tendre enfance), j’avais également des doléances quant au lieu (je n’avais rien contre quitter ma classe mais je désirais rester dans le même bâtiment) et à mon éventuel(le) collègue (je voulais travailler avec la stagiaire arrivée cette année avec laquelle je m’entends très bien)…

Eh bien je ne sais pas ce qui s’est passé le soir de la réunion, mais manifestement le vent m’était favorable, ma bonne étoile s’était levée, mon cul était bordé de raviolis… Bref, j’ai tout eu !

Je ne vous mentirai pas en vous racontant que ça c’est fait en douceur… Non non non… Nous étions 4 pour deux classes. Le premier a abandonné en se rappelant qu’il y aurait une classe transplantée (yeaaaaaahhhhh je vais partir en classe transplantée !!!!) et le second a été un peu plus difficile à détrôner.
Ajoutez à ça ma collègue-stagiaire qui a soudain eu un gros coup de chaud en réalisant que ce dont nous avions parlé ces dernières semaines allait enfin se réaliser et qui a méga-flippé au dernier moment… Et moi qui campait sur mes positions en croisant intérieurement les doigts en me préparant à maudire la terre entière si toutefois mes plans échouaient, et vous avez grosso-modo l’atmosphère des 20 minutes de battement durant lesquelles le mystère était encore entier.

Et puis finalement, le troisième a capitulé devant ma volonté, et puis la stagiaire n’a pas osé rendre ses doutes publics, et puis j’ai conservé mon air sûr de moi (même si du coup, la voir flipper m’a carrément angoissé), pour qu’au final voilà : l’année prochaine je prends un CM2, je pars en classe transplantée, je m’installe dans la seule classe de l’école avec Wifi et je bosse avec ma collègue préférée !

Hourra !

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 réponses à « Adieu les petits !! »

    1. Oh mais c’est fou, je ne pensais pourtant pas m’exprimer en jargon de prof (mais si en fait, c’est plus fort que nous on dirait).
      Une classe transplantée c’est lorsqu’on part en séjour avec la classe :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.