Adieu les rosiers.

Cette semaine, je vous le demande : ne votez pas pour moi parce que j’ai triché.

Enfin non, « tricher » n’est pas exactement le verbe adéquat, mais pour cette semaine durant laquelle je devais conjuguer le verbe « changer », j’avoue que je n’ai pas pu trouver l’inspiration…

Changer de couleur de cheveux ? mouais… encore ?
Changer de boulot ? ben non, je suis bien moi en grosse feignasse de prof.
Changer de mec ? ok, je passe à la main gauche…
Changer l’eau du chat ? Ah oui, faut que j’y pense, mais j’vais pas en faire un billet quand même !

Alors la semaine dernière je n’ai rien changé littéralement, mais j’ai tout de même pris une décision à force de penser à changer quelque chose.

J’ai beau vivre en plein centre ville, entre la nationale et la cité, sous le couloir atterrissage d’un gros aéroport et en appartement, j’ai quand même un jardin. 50m² pour être précise.

Lorsque je suis arrivée, environ le tiers du terrain était occupé par un joli tas de gravats… C’est sympa la culture du gravat, ça ne demande pas d’arrosage régulier, y’a plein de petites bêtes (ah tiens du coup j’aurais pu essayer de changer ma vision des choses en regardant ça de manière plus positive et de me dire que ce n’étaient pas des gravats mais un nouveau genre d’hôtel à insectes. En béton et plastique.).
Sauf que je ne suis pas hyper fan des gravats moi… Vous pouvez me traiter de bourgeoise si vous voulez mais curieusement je préfère les plantes !

Alors j’ai nettoyé, retourné, remis à plat, déterré un yucca horrible (genre la plante qui sert à rien), tenté de soigner le prunier et ai aménagé un petit carré de potager coincé entre le mur et un parterre de rosiers que j’ai tenu à garder parce que…. ben parce que je ne sais pas en fait !!

Je pense que j’ai des scrupules d’arracher une plante qui pousse bien (hors yucca, ça je m’en fous bien). Je pensais que les rosiers seraient jolis, ils me rappelaient ceux de ma grand-mère avec une douce nostalgie et j’ai tout fait pour les bichonner, les dépuceronner au savon noir, les tailler et les protéger.

Sauf que concrètement, ces rosiers sont, pour la plupart, des gros cons !
Ça va faire 5 ans que je suis chez moi et je n’ai jamais eu de belles roses. J’ai toujours eu des trucs à trois pétales qui tombent au moindre coup de vent et qui sentent à peu près autant la rose que mon caca du matin !
Par contre, quand il s’agit de me couper le mollet en deux quand j’y vais pour désherber, alors là ils jouent leur rôle de gros enculés de bâtards de rosiers : Ils ont des épines, laisse tomber, en fait je ne pourrais jamais me faire agresser dans mon jardin : le mec je lui fous un coup de rosier et il est aveugle, muet et émasculé en un seul geste !

Cette semaine, j’ai donc décidé de changer le parterre de rosiers (changer = le verbe qu’il faut utiliser et qui fait moins sauvage que « détruire », « occire » ou « exterminer »).

Je ne dis pas que quelques uns ne seront pas épargnés (qui veut des rosiers de combat ?), p’tet que je pourrais même en replacer ailleurs (vous croyez que je peux garnir les parterres municipaux ?), mais je pense très bientôt m’atteler à la tâche pour les déraciner et m’en débarrasser massivement.

Je songe également à couper le vieux prunier malade qui est situé au même endroit (je n’arrive pas à le soigner), voire même l’érable qui est aussi dans le même coin (parce qu’il n’est pas malade mais ça ne sert à rien un érable concrètement).

Et à la place ?

A la place je voudrais vraiment prendre toute cette place là (donc environ 15-20m²) pour faire un vrai potager en permaculture. Avec des vraies plantes qui se complètent et s’aident mutuellement à vivre.
Je voudrais pouvoir étudier ça sérieusement pour arriver à faire des récoltes un peu plus conséquentes (ça fait 3 ans que je ne parviens pas à faire de tomates, par contre ma vigne donne comme pas possible, mes framboisiers sont trop à l’ombre et le murier se sent très seul…).
Je voudrais me réapproprier mon jardin que j’ai un peu laissé à l’abandon, découragé par l’arrachage dont j’ai été victime y’a deux ans. J’aimerais manger ce que je produis et pas seulement me faire griffer par d’hostiles rosiers.

Alors je sais qu’il s’agit d’un chantier assez conséquent et que mes efforts ne devront pas être comptés. Mais je suis prête à relever le défi !

Alors cette année, je change mes rosiers en nourriture :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

22 Comments

  • Julien

    13 mars 2017 at 22 h 12 min Répondre

    Les tomates c’est pas facile ces dernières années. Deux ou trois ans que la récolte est moyenne.

    • Agoaye

      18 mars 2017 at 13 h 06 min Répondre

      Je suis une tête de mule :))

  • Mouss et Compagnie

    14 mars 2017 at 10 h 54 min Répondre

    si tes rosiers et arbres qui poussent dans le même coin sont pas tip-top, ça vient peut-être de la terre…
    j’ai des yucca à la maison, quand c’est fleuri c’est joli, mais sinon, c’est une vraie vacherie ! et en plus, y’a des repousses plus loin à cause des racines… j’en ai défoncé un a la pelle, je l’ai replanté plus loin sans grand espoir et il a repoussé !!! increvable…
    :'( pour l’érable… moi j’aime bien les arbres, même s’ils sont inutiles… (putain t’imagine, je buterai un mec à chaque fois que je le trouverai inutile… LOL )
    sinon bah, bon défi !!! :D ici aussi y’aura potager cette année :)

    • Agoaye

      18 mars 2017 at 13 h 03 min Répondre

      la terre, l’eau, l’air… Ca vient d’un petit combo de tout ça finalement hein, parce que vivre sous un couloir aérien majeur ça ne présente pas vraiment d’avantage :)

      Arrrrreeeeettte de me culpabiliser, ça me fait chier d’abattre ces arbres. Je me rassure comme je peux en me disant que je vais en replanter mais je suis tout de même en train de me demander si je vais vraiment pouvoir les couper, je n’en ai tellement pas le coeur.
      C’est un vrai dilemme

  • Mouss et Compagnie

    14 mars 2017 at 10 h 55 min Répondre

    et sinon, les fautes, c’est cadeau, comme d’hab’ !! ;)

    • Agoaye

      18 mars 2017 at 13 h 01 min Répondre

      Y’a plein de stylo rouge sur mon écran maintenant :))

  • Fabignou

    14 mars 2017 at 15 h 01 min Répondre

    On va se retrousser les manches en même temps ! Je viens d’acheter une maison avec un petit bout de jardin que les anciens propriétaires ont laissé dans un état déplorable : ils ont coupé la vigne vierge du voisin qui dépassait mais ont laissé tous les branchages, qui recouvrent la moitié de l’espace disponible et cachent un vieux compost en bois énorme et complètement explosé, des toilettes et leur bidet, des jeux d’enfants en plastique et une mini-piscine pleine d’algues. Dans l’autre partie du jardin il y a un arbre mort (pas trop grand heureusement) et quelques buissons moches… Heureusement que quelques jonquilles ont éclos ces derniers jours, ça me remonte le moral :-)
    J’ai envie de faire un petit potager au fond et agrandir l’espace jardin en cassant une partie de la longue terrasse (qui est explosée de toute façon, il faudra la refaire aussi) mais avant ça j’en ai pour des jours à manier le sécateur et faire des trajets encombrants / déchets verts…

    • Agoaye

      18 mars 2017 at 13 h 00 min Répondre

      Eh bien alors je te souhaite beaucoup de courage. Bon tu dois t’en douter mais une fois que l’espace est dégagé et que la nature s’y installe comme tu l’y as aidé à le faire, c’est un vrai bonheur de contempler les efforts fournis :)

  • Melle Bulle

    14 mars 2017 at 20 h 47 min Répondre

    Ben si ça c’est pas du changement malgré tout !!!! je t’embauche quand tu veux dans mon jardin (1200m²) j’ai besoin aussi d’un bon coup de changement :D

    • Agoaye

      18 mars 2017 at 12 h 59 min Répondre

      Euhhhhh, attends, déjà mes petits 10m² me demandent un courage de fou alors on verra plus tard hein :))

  • Cli

    15 mars 2017 at 22 h 14 min Répondre

    Mais mais mais….euh….en quoi t’as triché en fait? Changer l’organisation du jardin n’est en rien une triche, c’est une belle décision, surtout pour en faire un potager. Je te souhaite de bonnes salades de tomates du jardin :)

    • Agoaye

      18 mars 2017 at 12 h 57 min Répondre

      Ben j’ai triché parce que j’y ai juste pensé. Et j’ai commencé à arracher les rosiers seulement le mercredi suivant, donc plus dans la bonne semaine :)
      Oui oui, je suis psychorigide

  • Ninou Ecolo

    15 mars 2017 at 22 h 58 min Répondre

    Super pour le potager, ayant enfin un petit bout de jardin, je vais aussi me lancer dans l’aventure, jusque là je ne faisait pousser que des tomates cerises (ce qui est déjà pas mal pour l’apéro l’été lol)

    • Agoaye

      18 mars 2017 at 12 h 55 min Répondre

      Je vais vraiment devoir me pencher sur le sujet pour créer un espace aux moindres besoins humains. Je me rends compte que la façon dont j’ai appris à faire un potager (au cordeau, bien rangé et avec beaucoup de terre très nue) est très loin des réels besoins qu’a la nature !

  • Petite ombre

    16 mars 2017 at 18 h 21 min Répondre

    alors là je t’encourage !!!!!!
    et moi j’aime pas les rosiers! si j’en avais eu dans mon jardin, je les aurais viré direct!
    et en quoi ça fait bourgeois de vouloir des plantes? sinon bah je suis une bourgeoise qui s’ignore lol

    • Agoaye

      18 mars 2017 at 12 h 51 min Répondre

      C’était une boutade, mais dans ma ville, les gens ne s’emmerdent pas avec des plantes, je suis dans une banlieue très grise :/

  • Guillemette

    17 mars 2017 at 15 h 35 min Répondre

    Super projet !!! Courage :D

    • Agoaye

      18 mars 2017 at 12 h 50 min Répondre

      Je vais me faire un peu aider je crois, je vais appeler Môm² et sa tronçonneuse (même si j’ai encore des scrupules à couper le prunier :/)

  • Guillemette

    18 mars 2017 at 16 h 57 min Répondre

    Oui, ça ne sera sûrement pas de trop :)

  • Ophelie (L'Écarpulte)

    19 mars 2017 at 22 h 53 min Répondre

    Bah c’est un chouette changement quand même ! J’avoue que meme si j’aime bien, un Yucca dans un pot c’est complètement différent que d’en avoir un dans son jardin ! Par contre tu as réussi à virer du 1er coup ? Je me battue avec pendant 6 mois ! C’est increvable et ça repoussait tout le temps !! Tu me rappelle que je devrais m’occuper des rosiers de mes parents (même pas question de les retirer si je veux rester en vie! )

    • Agoaye

      2 avril 2017 at 13 h 43 min Répondre

      Ah mais non je n’ai pas réussi, je suis toujours en train d’arracher de ses repousses qui continuent encore et toujours à essayer de pointer !! Increvable !

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.