Ado itinérante en Scandinavie.

Agoaye’s Môm n’avait pas beaucoup de sous, ça je vous l’avais déjà dit. Mais elle essayait toujours de m’offrir le meilleur, et grâce à son employeur j’ai pu avoir des vacances de folie dans des endroits magnifiques… Mais bon, cet article n’est pas politique (même si c’est la semaine -message subliminal inside : faut voter !!-) et je vais juste me contenter de vous raconter comment je suis partie avec 2 moniteurs et 6 autres ados à la découverte de la Scandinavie en mini-bus ! Whoooooooow

(Z’avez vu, déjà un peu roots l’Agoaye de 16 ans…)

Alors si je peux vous raconter si précisément notre périple, c’est parce que nous avions pour mission de créer un journal de bord et participer à un concours avec toutes les autres colos itinérantes, le plus intéressant gagnait et nous avons évidemment gagné (une colo au ski l’hiver suivant, c’est là que j’ai définitivement haï le ski -note à soi-même, y’a que les chiens qui peuvent manger la neige pour se désaltérer, nous ça nous donne la chiasse, y penser pour plus tard-).

Oh et puis pardonnez-moi pour la qualité des photos, mais eh, j’avais 16 berges et un jetable, alors on critique pas !


Résumé :


Jan_Asselijn_-_The_Threatened_Swan1er et 2ème jour : Amsterdam.

Comme tous les touristes, visite des canaux et du Rijkmuseum. Le musée Van Gogh me conforte dans l’idée que mes goûts ne sont définitivement pas les mêmes que ceux de ma mère, moi Van Gogh il ne me transcende pas, le cygne de Jan Asselyn me fait nettement plus d’effet. C’est mon tableau préféré, je ne l’ai jamais plus revu depuis mais j’y pense très souvent. un vrai coup de cœur !

La maison d’Anne Frank a été aussi un moment très poignant de cette colo. La vache comme j’ai été submergée par tout un tas d’émotions dans cet endroit.

img4043ème, 4ème et 5ème jour : l’arrivée en Norvège.

On roule de nuit, les monos sont bien vaillants mine de rien…

Notre prochaine étape suivante sera évidemment les Fjords. C’était magique : une eau bleue turquoise, des blocs de roches impressionnants et des otaries, et ds chèvres… Bref, un paysage que je n’avais jamais vu avant !

Le matin du 6ème jour, ma compagne de camping sauvage et moi-même furent réveillées par un mouton qui essayait de passer sous notre tente pour attraper une boîte de raviolis ! Réveil assez improbable en soi !

img4006ème, 7ème et 8ème jour : Norvège encore.

Et ohhhh : le Preikestolen

Le Preikestolen c’est le bout de roche un peu carré que vous voyez tout en haut de la photo, un peu à droite du centre. C’est un carré de rocher en avant par rapport aux autres et surplombant le fjord d’une manière super impressionnante
(2h de marche, 350m de dénivelé et  plus de 600m d’altitude !).

J’étais encore jeune, j’ai pu monter assez facilement. Arrivée tout en haut, et complètement insensible à l’acrophobie, je me suis assise sur le bord les jambes dans le vide… j’me suis fait engueuler mais ça valait le coup !

9ème jour : Oslo.

Bon, alors là j’ai pas de photo, et pas trop de souvenirs non plus, je me rappelle d’une ville froide et grise. Mais c’est là bas que j’ai décidé d’acheter des cadeaux pour ma famille, et j’ai voulu alors leur ramener quelque chose de relativement typique. Mon choix s’est donc naturellement porté sur un ficus… en pot… oui oui, la plante ! On ne va pas chercher à comprendre pourquoi j’ai eu l’idée de ramener un ficus d’Oslo, c’est tout moi !

Bref, la plante est devenue la mascotte du séjour et j’ai réussi à la garder en vie jusqu’en France pour l’offrir à ma grand-mère !

img38810ème et 11ème jour : Göteborg, deuxième grande ville de Suède.

La visite du jardin botanique a été l’attraction phare de nos visites… Un homme nous a même laissé caresser sa mygale (non, aucune allusion).

Eh bien chers lecteurs, figurez-vous que moi je l’ai caressée (peur de rien l’Agoaye) et j’ai été super surprise de constater que chacun des poils de ses pattes sont chauds (à la mygale toujours hein…)

Depuis c’est une anecdote que je raconte régulièrement à qui veut bien l’entendre.

img38212ème et 13ème jour : Copenhague.

Alors ouais, forcément Copenhague c’est la petite sirène (petite d’ailleurs, toute petite sur son rocher devant son port super laid), mais rien de plus excitant que ça et le parc d’attraction « Tivoli ».

Ah, si, j’allais presque oublier, à Copenhague nous avons été visiter le Louisiana, magnifique musée d’art moderne, le premier dans lequel je rentrais, le plus beau, celui qui m’aura le plus marqué…

C’est grâce à ce musée d’art moderne là que j’ai eu envie d’en visiter d’autres…

img37914ème et 15ème jour : L’Allemagne puis retour au nid.

C’est en effet vers Aix-la-Chapelle que nous passons pour rentrer à la maison

Les plus vaillants prolongent les soirées en jouant aux cartes (ou en essayant de draguer -c’est moi ça-)…

L’Allemagne n’était pas notre souvenir le plus impérissable, nous avions vu de telles belles choses juste avant que c’était difficile de terminer en apothéose.

Bref, retour au bercail et photo d’adieu (avec les 2 minibus réunis et le ficus trônant fièrement sur le postérieur d’un animateur !)

Alors franchement, quand on lit toutes les péripéties de mes 16 ans (et c’était pas la première colo en plus de ça…), on se rend compte que j’ai été élevée avec ce besoin de grand air et de vagabondages… Maintenant c’est pas étonnant que j’sois une warrior des crapahutages en tous genres.


Bilan : 15 jours de minibus, plus de 5000Km, 1 seul appareil photo jetable, 6 grandes villes visitées, 1 petit copain pour Agoaye, 1 mouton-matelas, 7 nuits sur des aires d’autoroutes, 4 douches et le goût de l’aventure !


Cet article a été écrit dans le cadre des jeudi du voyage de Gaëlle. Je ne saurais que trop vous inviter à y participer !

gaelle

Et vous, vous alliez où ado ?Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

No Comments

Post a Comment