Apprendre à s’aimer.

En 2016, je me suis mis en tête de mener un projet faramineux.
Chaque semaine, je proposais aux personnes désirant me suivre d’écrire sur un thème en particulier ou de relever un défi de dépassement de soi et de bienveillance.

Malheureusement, la maladie m’a rattrapée et je n’ai pas pu honorer tous les engagements que je m’étais fixée. En grande têtue que je suis, je souhaite cependant être capable de sceller cette aventure d’un point final bien mérité.

Aujourd’hui, je vous partage ce qui devait être le défi de la semaine 23 : apprendre à s’aimer.

La plupart du temps, il est très difficile de savoir s’apprécier soi-même à sa juste valeur. Lorsque la vie nous bouscule et nous met en concurrence en permanence, nous ne pouvons généralement compter que sur nous-mêmes pour nous ménager.

Et pour me faire pardonner d’être si en retard, je vous ai créé un petit document dont vous pourrez vous servir afin de créer votre petit mantra réconfortant. Choisissez une félicitation ou une phrase positive à vous adresser à vous même et notez-là avec soin sur la petite carte que je vous offre. Gardez-là ensuite sur vous en cas de coup dur car elle est imprimable au format carte de visite (vous pouvez cliquer pour afficher en grand puis enregistrer sous).

 

Est-ce facile pour vous de prendre soin de vous ? Quels sont vos astuces ?

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

7 Comments

  • mistigriffe

    16 janvier 2017 at 9 h 48 min Répondre

    Pour apprendre à s’aimer, d’abord, je relativise. Assez critique vis à vis de la société moderne actuelle, et avec les années, j’ai appris à faire le tri parmi les injonctions culpabilisantes sur notre physique (jamais assez comme il faut), nos compétences (jamais suffisantes), …

    Quand on garde un œil critique sur le ‘système’, finalement, on est beaucoup plus indulgent vis à vis de soi. Et on se rend compte que les bonnes actions au quotidien, aussi petites soient-t-elles, ont seules de l’importance, dans le fond…

    • Agoaye

      16 janvier 2017 at 18 h 14 min Répondre

      Et également lorsqu’on a compris que les comparaisons sont stupides et inutiles, ça aide aussi :)

  • Marie Kléber

    16 janvier 2017 at 15 h 18 min Répondre

    C’est un chantier que j’ai débuté en 2015 et je dois dire que ce n’est pas une mince affaire. Même si c’est beaucoup mieux que ce que ça a été! Il faut dire que je partais de loin…
    Quand on s’aime la vie devient plus douce.

    • Agoaye

      16 janvier 2017 at 18 h 12 min Répondre

      Ah mais c’est certain que le chemin pour y arriver est souvent très ardu…
      Courage !

  • Guillemette Allard-Bares

    16 janvier 2017 at 21 h 21 min Répondre

    Oula oula… Plus facile à dire qu’à faire !

    Faute de s’aimer, être plus indulgent avec soi-même comme tu le suggères est déjà un sacré pas…

    • Agoaye

      19 janvier 2017 at 19 h 45 min Répondre

      Oui, évidemment c’est un travail à faire en plusieurs étapes, un petit pas après l’autre !

  • Guillemette Allard-Bares

    20 janvier 2017 at 21 h 30 min Répondre

    Tout à fait :)

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.