Ma vie d'associale

Après 3 mois.

Voilà trois mois que je ne vous ai pas parlé de moi…
… jour pour jour

Il y a trois mois je vous racontais que j’arrachais mes rosiers car je voulais récupérer ma terre pour y planter des plantes à cultiver, fruits et légumes. Et puis j’ai disparu, me suis éloignée, suis devenue plus floue, moins là, plus loin.

Je n’étais pas ailleurs non plus, sinon dans le boulot (sans m’y perdre), dans mes états d’âme (pas brillants), dans mes tentatives de rester en surface de toutes choses sans trop m’y mouiller, surtout sans sombrer.

Je viens vous donner des nouvelles.

Après trois mois je vois la fin de l’année scolaire se profiler au lointain. Je vais probablement réussir à achever mon projet de cette année (la dernière étape a été amorcée aujourd’hui, c’est plutôt bon signe) et je passerai l’été sereinement car je connais déjà ma classe et mon niveau pour l’année prochaine.
J’ai cru comprendre que je n’ai pas été une si mauvaise enseignante que ça lorsque deux de mes collègues ont été dégagées du CM2 et pas moi. Ex-bestco est même redevenue un peu familière avec moi.
Chat échaudé craint tout de même toujours la flotte glacée.

Après trois mois je me remets doucement de ce voyage coup de cœur en Islande qui m’a financièrement bien attaquée. P’tet même que je pourrais partir un peu cet été, je ne décide rien, je ne prévois pas mais je sais pertinemment que je ne pourrais pas rester dans ma banlieue sous peine de tourner en rond rapidement et irrémédiablement (et puis, plus tard, de le regretter…)
Et puis une nouvelle aventure va s’ouvrir à moi, je dois attraper le taureau par les cornes, faire quelques démarches et le tour est joué, je me trimbalerai sur les routes de France au volant d’un bien singulier véhicule.

Après trois mois je m’apprête à récolter. Pour dire vrai j’ai déjà commencé et mon jardin est la plus grande réussite de ces derniers temps, tout pousse tellement que je cherche même des stratégies pour ne pas brider mes bébés plantes.
Les tomates laissent ramper les courges à leurs pieds, les concombres et la vigne et s’entortillent mutuellement, le potimarron grimpe à l’échelle d’un lit superposé depuis longtemps démonté, l’amandier soutient les framboisiers et l’aneth éclaircit les radis. J’ai eu tant de fraises et de framboises que j’ai même fait une tarte à la pâte sablée et à la crème pâtissière pour changer un peu !
Je penser peser mes récoltes, ce sera ma fierté de l’année.

Après trois mois je ne sais pas encore trop où j’en suis et qui j’ai décidé d’être. Mes lectures du moment tournent pas mal autour de l’éveil, du lâcher-prise et d’une certaine philosophie que je ne suis pas certaine de bien comprendre, ou alors qui ne me convainc pas plus que ça.
Mes rapports avec les autres restent sauvages et la solitude est encore ma meilleure alliée face à toutes ces réactions que je ne comprends pas. J’ai encore été abandonnée. J’ai encore été déçue. J’ai encore été trahie.
Quel est le meilleur chemin entre continuer d’essayer et ne pas cesser de tomber ou abdiquer enfin pour ménager ses efforts ? Je ne suis pas encore formelle.

Après trois mois je regrette de ne pas savoir revenir franchement et facilement. J’ai peur de vous lasser, je crains de n’avoir plus de nouveautés à vous narrer. Une vieille fille seule qui fait son jardin, il y a plus passionnant comme trame…

Oh ! Et mon chat a des puces !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

Stéphanie
13 juin 2017 at 21 h 18 min

me lasser, jamais. me rassurer, un peu. Me rendre compte que tu m’as réellement manquée, beaucoup.

Reviens … un peu, bcp, passionnément, à la folie… comme tu le sens, mais jamais « pas du tout ».



Nath
13 juin 2017 at 21 h 23 min

Je suis heureuse à un point que tu ne peux imaginer . Tu manquais à mon monde , même vieille fille jardinant avec un chat à puces . Et puis si tu cherches un canapé sur lequel dormir pendant tes pérégrinations estivales …Strasbourg s’offre à toi. ❤



Pierte
13 juin 2017 at 21 h 25 min

Croyez en vous est la plus belle chose, ne lâchez rien! Vous ne lassez pas…



marceline
13 juin 2017 at 21 h 46 min

Pas envie que tu parte. J’aime bien te suivre, te lire, avoir des news de blogo, de tes élèves aussi…Tu es peut être une « vieille » fille, à tes yeux mais tu es enrichie d’une grande sagesse et ça fait du bien par les temps qui courent…alors, reste! et puis, je veux des nouvelles des bébés plantes, non mais oh!



14 juin 2017 at 7 h 16 min

Se lasser ? M’enfin ! quelle idée !!!
J’ai souri en voyant la photo que tu avais choisie pour illustrer ton billet… j’ai publié sur le même thème sur ma page FB ^^
Belle journée <3



    14 juin 2017 at 22 h 16 min

    Oh oui j’ai vu aujourd’hui :) Sauf que du coup ce ne sont pas les miennes… C’est une maman d’élève qui me les a offertes, en échange de ma recette de déodorant :)
    Gros bisous



Laurent
14 juin 2017 at 8 h 00 min

Pour cet été si tu veux une petite bicoque en normandie pas loin de la mer pour un we gratis et seule (ou avec tes amis 4 maxi) ca peut se faire.



    14 juin 2017 at 22 h 15 min

    C’est très gentil je te remercie (et adorable de penser que j’ai 4 amis :)) MERCI
    Mais en Normandie j’ai une vieille dame qui peut me laisser planter ma tente dans le jardin, alors mon pied à terre est tout trouvé :)



penelope 44
14 juin 2017 at 13 h 18 min

Contente d’avoir de tes nouvelles de façon détaillée Agoaye !!
bises



Marie Kléber
14 juin 2017 at 13 h 26 min

Moi ça me fait plaisir de lire de tes nouvelles! Et si tu ne venais plus écrire ici ça ferait un gros vide.
Belle journée et belle fin d’année scolaire.
Ps/ Je ne te connais pas mais je pense que tu es une instit extra et que tes élèves passés, présents et à venir ont une réelle chance de t’avoir!



14 juin 2017 at 13 h 59 min

bah moi la vieille fille qui jardine et qui a un chat à puces , ça m’intéresse quand même! sauf que moi j’aurais pas employé ces mots là!!
au fait, comment il a chopé ça ton chat? il est assez casanier non?



Nadège
15 juin 2017 at 5 h 18 min

Ahhhhh enfin ! Tu me manquais aussi :)
Si celui qui t’a abandonné te connaissait au moins autant que nous,il s’en mordrait les doigts,na !
Bisous bisous Nad ;)



15 juin 2017 at 9 h 10 min

Contente de te lire. Et que ce billet montre des bonnes ondes, c’est hyper agréable à lire, je suis heureuse pour toi ^^
Je commente pas souvent mais je pense à toi tu sais.
Des bisous miss (j’espère que Blogo va mieux ? T’as réussi à trouver des astuces pour le faire boire ? )

C’est rigolo, je me tate à partir aussi cet été, car niveau finances, c’est juste juste. Je voudrais venir en RP mais je trouve pas de logement pour les loulous et moi qui ne demande pas un bras et deux reins ^^
(Si tu pars cet été, avant le 28 juillet, et si tu cherches une catsitter, hésite pas ^^)



julien
15 juin 2017 at 12 h 30 min

Salut,

comme les autres je trouvais le temps long sans nouvelles de toi. Je te souhaite d’aller mieux et que tes longues vacances te permettent de te reposer.



15 juin 2017 at 19 h 46 min

Je ne commente plus beaucoup mais passe chez toi tous les jours… Si tu n’es pas de celles qui pensent que Saint Etienne est une ville pourrie, j’ai une pelouse pour ta tente ou une chambre… Ravie d’voir à nouveau de nouvelles!!



15 juin 2017 at 19 h 49 min

RRRRRRRRRRRh! « Ravie d’avoir à nouveau de tes nouvelles »



15 juin 2017 at 19 h 57 min

C’est toujours un plaisir d’avoir de tes nouvelles, et je suis contente de voir que tu fais ton petit bonhomme chemin, pas facilement, mais en essayant d’avancer malgré les idées noires. C’est le mieux qu’on puisse faire parfois, avancer coûte que coûte, s’accrocher, trouver le positif où il est.

Super pour ton projet pro de l’année et de voyage, le premier est une grande force — on voit quand tu en parles que tu es vraiment investie dans ton travail, et c’est ça qui fait les meilleurs enseignants — et le deuxième un super enrichissement aussi ! J’espère que ces deux domaines continueront à t’apporter beaucoup :) Et puis super pour le jardin aussi. Un peu de verdure, c’est de la vie !

Continue à nous donner des nouvelles et ne crains jamais d’être ennuyeuse, pas besoin d’une vie d’aventurière pour ça — il suffit d’être une personne riche intérieurement et c’est ton cas, donc tes occupations, tes évolutions et ce que tu souhaiteras partager nous intéresseront toujours :)

Je t’embrasse très fort.



Fabignou
17 juin 2017 at 12 h 14 min

Moi j’adore avoir des nouvelles de ton potager ! Je le vis par procuration en attendant de pouvoir faire le mien :)
Je ne m’étais pas rendu compte que ça faisait 3 mois que tu n’avais rien écrit de « perso », sans doute parce que tes billets lecture disent aussi des choses de toi (et que le temps passe vite…)
Bref, écris ce que tu veux, quand tu veux, c’est toujours un plaisir de te lire :)



Marine Liliwood
22 juin 2017 at 13 h 23 min

C’est toujours un plaisir de te lire, même après une pause de trois mois. :)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.