Au pays des vaches et de la guerre.


Ma vie de touriste / mardi, juillet 14th, 2015

plagesJuste un petit billet rapide pour ne pas vous laisser sans nouvelles de moi (même si je ne doute pas que vous vous portez très bien sans mes billets quotidiens).

Je suis actuellement au pays des vaches et de la guerre, et carrément en immersion.

A moi les repas hautement caloriques : poulet à la crème et au beurre avec des patates au beurre et à la crème (oui, la recette est différente).
Je pense que d’ici la fin du séjour j’aurais pris 4 ou 5 kilos. Je ferai attention en rentrant, ou pendant tout le mois d’août dans mon festival végétalien où je vais manger des graines à longueur de journée, ça compensera !

A moi les festivités champêtres tous les soirs : feux d’artifices, sons et lumières, bals populaires (non, c’est pas vrai on y est pas allés…).
Pour tout vous dire, nous aimons bien retrouver notre tente à la nuit tombée, histoire de ne pas avoir trop froid avant de rentrer dans notre duvet. Il faut dire que 12°c dans un bocage humide, ça change bien de la canicule Parisienne !!

A moi les réminiscences d’un temps passé et relativement puant… oui je les connais par cœur les spots du débarquement, les plages théâtre des canardages les plus sanglants. Ce sont ces lieux plein de souvenirs, d’anecdotes et d’émotions.
Concrètement j’ai écouté avec beaucoup d’attention tous les récits de mon grand père, ses histoires de captivité puis de fuite… Je connais bien les dates et lieux. Et de venir ici m’apporte un témoignage plus vivant et plus facile à appréhender.

A moi les vitrines des exploits militaires possibles à venir. Eh ouais, je me tape la visite de tous les sous-marins que je croise, alors il est évident qu’à Chebourg je connais tout par cœur.
Effectivement c’est dissuasif, évidemment ça me semble tout à fait inutile, mais je m’informe… Je m’intéresse.
Finalement ce séjour aura été à thème, car je rédige ce billet devant le défilé patriote…

Donc tout ça pour vous dire que je suis là, que je rentre bientôt, que je vous relirai prochainement et que ma parenthèse, comme une échappée hors du temps, contribue encore et toujours à me faire réfléchir.

Et vous, où êtes-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 réponses à « Au pays des vaches et de la guerre. »

  1. Je reviens d’un weekend au bord de la mer, le pied! Et j’ai retrouvé Paris (avec le sourire et le souvenir de beaux moments passés). Pas de bol la chaleur écrasante revient…Profite à fond!!

Répondre à Agoaye Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.