Avoir l’impression de déranger…


Ma vie de geek / mardi, janvier 28th, 2014

IMG_6391… c’est quelque chose que je ne supporte pas.

Et c’est exactement l’impression que j’ai, la plupart du temps sur Twitter.

Je viens donc de m’en rendre compte et de comprendre par la même occasion pourquoi entre Twitter et moi c’était pas forcément le grand amour !

Parce qu’au début, je me disais que j’aimais pas trop Twitter parce que je ne le maîtrisais pas (et que c’est à cause de mes boulettes que les Fatals ont pris connaissance de mon blog et ont donc découvert mon identité secrète -et que maintenant je ne pourrais plus vous raconter de comment je bave devant Yves sans qu’il y ait des risques qu’il soit au courant et que ça la fout mal quelque part d’être une groupie niaiseuse confirmée- ).

Mais hier soir la révélation a été limpide :

Je m’baladais sur l’avenue le cœur ouvert à l’inconnu tranquilou sur mon Facebook, sur mon Twitter, sur mon AuM (ouais, j’en ai ferré un, je vous l’ai dit déjà ?) et puis d’un coup je vois des blogueuses discuter d’un sujet que je connais bien et qui m’intéresse. Et je me dis que je vais y aller allègrement de mon petit conseil (ouais, l’Agoaye donne plein de conseils alors que personne ne lui demande rien, c’est terrible mais c’est ainsi). Et je le fais…

Et puis rien. Pas un retour, pas un signe, pas un geste, rien… Les filles ont continué à parler entre elles et mes messages se sont perdus quelque part entre le « nulle-part » et le « pas-là-non-plus« .
Eh ben j’me suis sentie comme une conne !

Nan mais vous imaginez juste ?

Vous êtes bien tranquille dans la rue à parler avec votre copine : « Oh oui moi tu sais j’aime pas trop cette marque parce qu’elle met trop d’additifs dans ses produits, c’est pas bon pour ma peau… » (je brode hein, exprès..)
votre copine vous répond : « Ah mais t’as trop raison, moi l’autre jour j’ai essayé leur nouveau shampooing et le lendemain j’ai eu un genre de… »
Et là, tout à coup, y’a une nana qui se pointe que vous avez jamais vu de votre vie qui se plante là et qui vous dit « Naaaaan mais cette marque c’est la merde, moi j’achète chez l’autre fournisseur et ils sont vachement mieux, et puis plus gros et moins chers ! » et qui se casse…

o_O

Y’a de quoi être dubitatifs, avouez !

Ben voilà, moi j’ai l’impression d’être cette nana-là à chaque fois que je prends part à une conversation sur Twitter (et particulièrement dans celles où on ne me calcule pas du coup !)

Môm m’a façonnée avec le trait de caractère « discrétion » en première option, alors j’ai du mal à m’imposer, même quand il le faudrait (et là il un fatal pourrait débouler et vous dire que c’est pas vrai et que j’ai une sacré grande gueule – parce qu’ils me l’ont déjà dit– mais c’est que parce que je ne suis pas impressionnée et que j’essaye de le montrer).

Et là, sur Twitter j’ai vraiment toujours l’impression de m’imposer à partir du moment où je rejoins une conversation déjà entamée. Alors je ne vais éviter de le faire, je vais continuer à parler dans le vent (en ce moment je remonte toutes mes vignettes sur Pinterest, alors j’essaye d’espacer mais ça fait quand même du tweet, j’ai bientôt fini, vous inquiétez pas…) et que ceux qui veulent me répondre le fassent, que je n’aie pas trop l’impression d’être prédestinée à la solitude s’il vous plaît :)

Et vous, vous faites quoi sur Twitter ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

41 réponses à « Avoir l’impression de déranger… »

  1. Rien du tout parce que pareil, ceux que je connais je leur parle sur FB, les photos j’ai IG et pour parler à des inconnus je prends le train tous les jours ça me suffit pour montrer ma grande discrétion ;)
    Je déteste le côté groupe/clan de Twitter.

      1. Ça dépend pour qui :P Moi je te jure que je suis pas instantanée là-dessus ! Je parle pas aux inconnus (c’est ma maman qui m’a toujours dit ça) et je suis pas 100% connectée (parfois je dois bosser, ça c’est mon patron qui dit)

  2. Au début, j’ai pataugé, j’ai d’abord pris en main cet outil qui m’était inconnu ; étrangement pas mal de gens se sont abonnés à moi (j’avoue que j’ai toujours pas compris pourquoi) mais du coup je me suis prise au jeu, sans pour autant être addict. Cela étant dit, comme toi, j’ai souvent l’impression de déranger quand je m’immisce dans une conversation (ça c’est maladif de ma part), au début on ne me répondait pas puis j’ai persisté (ok j’ai persisté avec des personnes « lambda » pas avec des célébrités et seulement quand j’estimais que ma parole avait une quelconque valeur), du coup maintenant une fois sur deux on me répond :D Le reste du temps, on me snobe, et je crois que je m’en fous totalement en fait. La base de Twitter c’est d’échanger, si certains se croient au dessus de la plèbe, grand bien leur en fasse. Mais ne te bride pas si ce que tu dis ajoute vraiment quelque chose à une « conversation », saute du grand plongeoir :-)

    1. Eh bien figure-toi que le comble c’est que moi ce sont les « célébrités » qui me répondent et pas les gens lambda…

      Faut que je ne finisse par ne côtoyer que des stars, c’est ça !

      1. Bah oui mais c’est trop facile là, moi mes « vraies » célébrités ce sont des historiens qui sont soient morts soit du troisième âge, ils vont pas sur Twitter :'(

  3. Je suis mega addict à Twitter.
    J’ai ma bande de copines (même si j’essaye tjs de n’exclure personne des discussions) mais aussi parce que je m’en carre qu’on me réponde ou pas, je m’incruste dans toutes les discussions qui m’intéressent. Parce qu’après tout ça sert a ça. Sinon faut se faire des groupes privés FB pour discuter entre soi.
    Moi j’aime bien papoter avec toi ;-)

  4. J’ai la même impression que toi sur twitter, du coup j’y suis plus pour voir ce qu’il s’y passe qu’autre chose. Pareil sur les autres trucs sociaux en ce moment d’ailleurs ;-)

  5. J’aurais pu dire la même chose que toi :)

    Je trouve que c’est un peu le pb des réseaux sociaux (surtout twitter)
    car les gens disent quelques choses en public, mais on tendance à partir du principe que ça ne s’adresse qu’à certain.
    Ce qui fait que lorsque tu répond quelques choses, ça peut vite tomber à plat.

    J’ai moins cette impression sur G+, mais bon, c’est peut-être parce qu’on est entre nous (Gpulsien :)).

    D’ailleurs, j’ai écris un billet un peu sur le sujet qui vas arriver d’ici quelques semaines.

  6. Ah bah à mon avis tu tiens le truc en effet (sur twitter hein…) (Bon je me perds)(faudrais que je me taise aussi…) Mais c’est trop courant cette sensation sur twitter, pour ça que j’suis pas grande fan non plus à mon avis.
    Bisous ma chérie <3

  7. Pareil que toi, j’ai l’impression de déranger sur twitter. Alors parfois, souvent, même, quand j’ai pas de réponse, je supprime mon twitt.
    Sur facebook c’est un peu différent, je me permets de répondre quand je connais un peu la personne, si elle demande un conseil ou qu’elle a envie de discuter.
    Twitter c’est très impersonnel, j’ose rarement y écrire.

    1. Alors j’ai hésité (à effacer mon, enfin mes tweets perdus dans la masse), et pis j’me suis dit que non, si à tout hasard un beau chevelu les trouve comme ça sur son chemin, on sait jamais hein…

  8. Je te rejoins parfaitement sur ton point de vue discretion/twitter. Je ressens exactement la même chose dès que je me connecte à ce réseau social. Je lis très souvent les conversations mais rarement je les commente de peur de m’incruster, de peur d’être mise de coté, de peur de dire une bêtise peut être aussi etc… J’ai cette sensation de « clan » sur Twitter où tu ne pourras jamais entrer

    1. Je vais rebondir sur ce que tu dis à propos des « clans », c’est vrai que je vois souvent passer ce genre de choses et dans ce cas, je me dis qu’il vaut mieux que je ne m’incruste pas. Finalement c’est vrai que c’est assez « fermé »…

  9. c’est vrai qu’internet permet de « s’incruster » plus naturellement dans les conversations, sur FB ou HC, sans qu’on connaissent vraiment les gens.
    Of course, dans la rue, on ne se ferait pas du tout, du tout.

    Ces filles,elles t’ont snobées, c’est bizarre parceque internet / les reseaux sociaux, l’univers des blogs ect … le but, c’est justement de pouvoir se parler, echanger … sans se connaitre.

    Bref.
    de toute facon, j’ai pas de twitter. J’aime pô, et j’y comprend pas grand chose.

  10. Bon j’ai pas lu tout les commentaires, mais à priori ça arrive à pas mal de gens. D’ailleurs en ce qui me concerne j’ai 2-3 personnes dans le nez que j’envisage très fortement de virer purement et simplement. (Je fais ça propre, Blocage/Déblocage, je ne les suis plus, et eux non plus…)

    Sinon tu as mon Autorisation Officielle de venir squatter mes conversations!!! Au pire si vraiment c’est pas le moment, je te le dirai! ;) ;) ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.