Ben si, la politique compte aussi !

En tant que célibataire en chef (oui, je m’octroie ce titre si je veux, histoire de ne trouver au moins un côté positif à cette déréliction), je passe parfois par des phases où, au détour d’une comédie romantique plus efficace que les autres, je retourne sur les sites de rencontres dans le but d’une vraie recherche.

Ma recherche est cohérente et précise (trop cohérente, trop précise ? Si je finis par crever seule, je me le dirai peut-être…), mais comporte beaucoup plus de points négligeables que de points non négociables, je sais quand même faire des compromis (même si ça ne se voit pas comme ça).

Mais s’il y a bien une chose pour laquelle je ne pourrais jamais m’arranger, c’est bien l’opinion politique !

J’ai été élevée à gauche toute… La vraie gauche, pas celle d’aujourd’hui (d’ailleurs j’ai été bercée à Renaud… Le vrai Renaud, pas celui d’aujourd’hui – mais bref, ceci est une autre histoire -).
Dans mes souvenirs d’enfance, il y a l’apprentissage de la tolérance et du respect, du partage et des luttes contre les inégalités, et puis surtout la croyance indéfectible que nous sommes tous les mêmes, quel que soit notre rang social ou la couleur de notre peau.

Aujourd’hui, j’ai l’innocence de continuer à me raccrocher à ces idées, même si elles me font passer pour une naïve idéologique complètement décalée de la réalité des choses.
Car aujourd’hui, c’est dans l’air du temps de relativiser les injustices, de nier les fondamentaux et de se cacher sous une bonne conscience aux airs de « mais ma pauvre, ce n’est pas pire aujourd’hui qu’avant, il faut arrêter de voir le mal partout… »

Ben nan, je suis désolée mais moi je ne trouve pas ça banal d’avoir un producteur de téléréalité à la tête d’une des plus grandes puissances mondiales, moi je n’ai pas une réaction neutre quand j’apprends qu’on ne daigne pas porter secours à un gars qui se noie parce qu’il est noir et que ça gâcherait notre belle photo touristique, moi je refuse d’exploiter, de discriminer, de tuer, de harceler… Pardon hein… Mais non !

Et donc, forcément, je trouve ça normal de fréquenter des gens qui ont les mêmes principes que moi sur la question (importante somme toute) de notre rapport à l’humanité, et donc : de la politique !

Du coup, sur l’éternelle fiche descriptive de mon site de rencontre favori, il y a cette petite mention au milieu de tout un tas d’autres informations capitales : « Si tu votes à droite, pas la peine de venir me parler ».
Alors oui, je rejette par ces quelques mots le plus grand principe que je m’efforce pourtant d’appliquer : la tolérance, mais soyons honnêtes…
Puisque je sais pertinemment que rien ne pourra se passer entre nous, n’est-il pas plus franc de prévenir avant ?

Je suis déjà assez différente comme ça, faut-il en plus que je me mette des bâtons dans les roues en essayant d’entretenir une relation avec quelqu’un dont les principes me font gerber ?
Je suis désolée mais c’est impensable !

Alors il y en a qui essayent quand même, ou bien qui ne lisent pas…
Et puis au détour d’une conversation, tout à coup ça apparaît, je tique soudain sur une allusion au retour de la peine de mort, ou sur une petite réflexion sur tous ces bons SDF français qu’on laisse crever alors qu’on file un salaire aux migrants , agrémentés d’un sournois « Marine elle a un bon programme finalement si on se donne la peine de le lire ».

Arghhhhhhh…. Nausée, larmes aux yeux et colère culpabilisante : comment j’ai pu accorder de mon temps (de ma vie si courte et si précieuse) à un mec pareil ? Même 3 jours, même 5 minutes…. Mais quelle horreur !!!!!

Je ne prends plus la peine de leur répondre. Je coupe court sans jeter mon huile sur son feu. J’ignore les sarcasmes parfois sous-entendus (voir vignette et cliquer dessus si c’est trop petit) et je me casse, en prenant bien soin de m’appliquer à oublier que des gens comme ça existent et que bientôt ils domineront le monde.

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

8 Comments

  • marionle6tron

    27 janvier 2017 at 22 h 10 min Répondre

    Je suis assez d’accord sur ce point ma mère partage sa vie depuis près de 20 ans avec un homme de droite et ils passent leur temps à se chicaner voire se disputer à ce sujet c’est usant et je ne trouve pas ça super constructif pour un couple !!!

    • Agoaye

      28 janvier 2017 at 19 h 21 min Répondre

      Oui voilà, ça peut déjà éviter ce genre de disputes stériles (bon après il y en aura forcément d’autres quand même ;))

  • isabelle renaudineau

    28 janvier 2017 at 14 h 32 min Répondre

    Bonjour !
    Tout d’abord merci pour ton blog. J’adore. J’attends tès billets avec impatience.

    Aujourd’hui aussi avec un ouah elle parle aussi politique ( j’ai été élevée dans l’idée qu’en parler c’était risquer des conflits avec sa famille et ses amis). Au fur et à mesure que je te lisais, j opinais du chef. Ah oui ce sont mes valeurs, ce en quoi je crois profondément et qui guide ma vie… mais moi depuis toujours je suis de droite. D’une droite qui hait les propos des extrêmes, D’une droite catho qui pensent que l’autre est son frère qq soit son origine sa couleur sa misère ou sa richesse. ..
    Alors j’ai été un peu choquée que si proche de ma façon de voir les choses, tu puisses « me » rejeter parce que tu vomis toute la droite.
    D’où ce petit mot, un brin pompeux, pour t’inviter à plus de souplesse pour mieux connaître l’autre. Ne pas se fier à des étiquettes. Rencontre, parle et juge toi même qui tu as en face et là, oui d’accord vire tout ceux qui ne te conviennent pas. Laisse une chance à la bonne surprise.
    A bientôt

    • Agoaye

      28 janvier 2017 at 19 h 17 min Répondre

      Mais…. Envisages-tu un avenir avec moi ? des rapprochements physiques, une affection particulière, des échanges de fluides corporels, une union, un coït, un bébé, une vie ensemble ?

      Si c’est le cas, j’ai le regret de t’annoncer que je campe sur mes positions, et que ce ne sera pas possible (et pas seulement à cause de la droite, ou de la foi, mais aussi parce que tu n’as pas de pénis :))

      Mon billet est axé sur les relations « amoureuses », je ne peux absolument pas envisager de coucher avec l’ennemi (et « ennemi » est un fort mot qui englobe BEAUCOUP de choses – les gens des extrêmes, quels qu’ils soient, les gens qui tuent les autres pour le plaisir, qui tuent les animaux pour le plaisir, les intégristes religieux, quels qu’ils soient, les chauves, les gens obnubilés par l’argent ou le statut social… etc…)

      Pour l’amitié je m’en fous (presque) tant qu’on en parle jamais…

      Et merci beaucoup pour ta réaction (et tes compliments)

      • isabelle renaudineau

        28 janvier 2017 at 20 h 15 min Répondre

        Rires !

        Mais ce que je voulais te dire vaut dans le choix d’un mec. Moi je ne voulais absolument pas d’un chauve (beurk), finalement il avait beaucoup charme et a su me convaincre. Depuis on est marié et sa calvitie de plus en plus visible. Mdr

        • Agoaye

          28 janvier 2017 at 22 h 33 min Répondre

          Mais déjà : chauve et avec une calvitie c’est pas pareil… (j’ai même couché avec un catholique avec calvitie un jour… -heureusement il était de gauche- :)).

          Et ensuite c’est impossible pour moi, non négociable… C’est comme si tu me demandais d’envisager de fréquenter un mec qui organise des combats pit-bulls contre chatons coincés sous un caddie retourné.
          Je préfère crever seule.
          De toutes façons c’est ce qui arrivera alors…

  • Wuagift

    29 janvier 2017 at 11 h 21 min Répondre

    Les pires sont ceux/celles qui votent à droite sans mettre leurs clignoteurs

    • Agoaye

      31 janvier 2017 at 0 h 05 min Répondre

      Ah, moi je dis « clignotants » dis donc !

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.