Besoin d’un peu de magie.

002Tu sais quoi lecteur ? Bah j’suis quelqu’un de bien… Ou du moins je fais ce que je peux !

J’essaye vraiment de me simplifier la vie (et du coup aussi celle de mes proches), je m’applique à ne pas faire de mal, à mesurer mes paroles et mes actes, à être le plus efficace possible, la plus drôle possible, la moins encombrante possible.

Quand ça ne va pas je m’isole, comme ça personne ne souffre de ma pénibilité causée par la maladie, ou la peine, ou la douleur.

J’essaye d’aider, j’essaye d’aimer, j’essaye d’enseigner.

 

Là, j’suis malade… Le schéma habituel : je reste dans les courants d’air, je choppe froid, ma sinusite chronique me rend une petite visite et tombe immanquablement sur les bronches. Du coup je suis arrêtée, je dors beaucoup, je délire un peu, je réfléchis parfois.

Et je suis au regret de vous dire que là, présentement, je viens de me rendre compte que je trouvais ma vie bien triste !

Ouais ouais ouais…

Alors oui c’est vrai, je côtoie mes idoles quasiment une fois le mois, et je délire backstage avec eux. Oui, c’est vrai que je m’épanouis dans mon travail d’une façon qu’on peine à imaginer, j’ai plein de projets fous. Oui, c’est vrai que je m’éclate parfois dans des soirées improbables qui durent jusqu’au bout de la nuit. Oui, c’est vrai que ce blog me permet de faire des trucs de dingue (oui, j’ai vu Jérémy Ferrari à demi-nu, et je l’ai photographié pour vous ♥♥…)

Tout ça c’est vrai… Et rien que pour ça j’ai pas de quoi me plaindre.

Mais finalement tout ça c’est une infinitésimalité de ma vie. Et les 99,99999% restants je semble attendre la magie…

Parce que ouais, le fait est là. Je me suis rendue compte que j’attendais… Je l’attend ce coup de fil qui me préviendra que j’ai gagné 47 millions d’euros au loto (alors que je joue pas), j’attends aussi le livreur super mignon qui viendra m’installer un quelconque électro-ménager (alors que je ne peux rien m’acheter), j’attends toujours la journée idéale dans un coin idéal avec des activités idéales (alors que chaque jour je dois marcher dans la pisse pour aller bosser), j’attends forcément le gars qui me fera un tantinet battre plus fort mon pauvre ventricule (alors que je suis blasée de cette vaine recherche)…

C’est un peu triste, ma bronchite parle probablement pour moi aujourd’hui. Mais le constat est qu’une fois les « beaux » événements passés, il n’y a concrètement plus grand chose qui me tire en avant.

Tous les jours je me répète que ma vie est formidable.
Je finirai probablement par y croire un jour.

 

Et vous, vous attendez la magie ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

16 Comments

  • Laurent

    30 septembre 2014 at 15 h 25 min Répondre

    oh il ne faut pas être mélancolique comme cela… même si c’est toujours plus facile à dire…
    Positive… il y a beaucoup plus malheureux mais il y a quelques heureux qui trouveront toujours qu’ils sont plus malheureux que d’autres…
    Bon si je gagne au loto je te fais un petit chèque promis ! (et moi je joue à l’euromillions)
    Je ne suis pas livreur installateur mais je peux t’envoyer des cadeaux si tu as des désirs disons accessibles :)
    Fais toi muter dans une petite école de campagne de bord de mer ou de montagne pour ne plus respirer les gaz d’échappement et la pisse :)
    Bon pour que ton petit cœur batte plus fort là je peux rien pour toi… à part te préparer un casting tel qu’un marché aux esclaves !!
    Pour moi la magie c’est un petit plaisir quel qu’il soit inattendu impromptu qui égaille un moment de la journée. Mais ca ne dure pas car la dans la magie il y a toujours un truc…
    soigne toi bien et mets toi vraiment au grog calva !!! :)

    • Agoaye

      30 septembre 2014 at 18 h 21 min Répondre

      Voui tu as raison, c’est finalement super prétentieux de vouloir de la magie partout, parce que finalement ce sont des détails et ils passent…
      Ou alors je suis en descente de magie et le manque se ressent, je sais pas….
      T’inquiètes, en bonne bipolaire j’irai sans doute bientôt mieux (déjà quand je ne tousserai plus, ce sera bien !)

  • Ragnagna

    30 septembre 2014 at 15 h 36 min Répondre

    Comme toi la mélancolie peut me guetter, j’ai besoin d’avoir un truc positif qui me fait espérer et avancer pour continuer de mettre un pied devant l’autre. C’est ça le truc magique pour moi, cet espoir d’un évènement positif à venir
    Pour le moment le seul truc qui va arriver c’est mon chômage et si tout se passe bien le Mogwai. Certains jours je me dis que je me passe une corde autour du cou, d’autres je prie pour que bébé naisse en bonne santé et pour longtemps, d’autres je me dis juste que je suis dégoûtée de rien faire avec le Chti pour nos 1 ans de mariage, nos 10 ans de rencontre etc.
    Et après je me donne un coup de pied au cul parce que franchement je suis née le cul bordée de nouilles, alors j’ai pas de quoi me plaindre ^^

    • Agoaye

      30 septembre 2014 at 18 h 22 min Répondre

      Évidemment qu’il sera en bonne santé ce baby, et puis il amènera sa cargaison de magie (entre deux couches sales :))

  • Le Groumph

    30 septembre 2014 at 16 h 11 min Répondre

    La magie c’est justement ces petits moments, la magie c’est le blanc (et le noir aussi parfois) qui nous sortent du gris du quotidien.
    Et si tout n’était que magie, nous finirions par n’y voir que du gris…

    Après, je partage avec toi c’est sensation de manque, ce besoin d’avoir plus, cette sensation que chaque jour est une copie du précédent… Mais je crois que la vraie magie est dans la capacité à percevoir l’exceptionnel au cœur même de l’ordinaire… J’en suis incapable la plupart du temps, mais tu le sais déjà je crois… ;)

    Sinon j’espère aussi les millions, mais moi je joue… ;p
    (je joue d’ailleurs uniquement pour faire taire cette petite voix intérieure qui me gâchait systématiquement mon plaisir quand je rêvais à ce que je pourrais faire de tout ces millions… Je paye mon impôt sur le rêve en somme…)

    • Agoaye

      30 septembre 2014 at 18 h 23 min Répondre

      Exigeante….. voui, c’est encore moi :/

  • petite yaye

    30 septembre 2014 at 16 h 48 min Répondre

    Je me suis beaucoup posée la même question que toi et je vais te confier un secret : n’attends pas trop, la magie est en toi… la magie est partout où tu voudras bien la voir !

    • Agoaye

      30 septembre 2014 at 18 h 25 min Répondre

      C’est mignon….
      Mais faut pas être si mélancolique qu’en ce moment pour arriver à la voir !

  • Bulle

    30 septembre 2014 at 20 h 07 min Répondre

    ça ne fait pas de mal de rêver de temps en temps si ça ne nous fait pas non plus trop passer à côté de la vraie vie . Je rêve de magie mais magie vraiment magie…je rêve du monde de la fée clochette où le monde se suffit à lui même, la nature travaille en harmonie pour nous…M’enfin, c’est à nous-même de nous apporter des petites magies dans notre vie quotidienne je pense…

    • Agoaye

      6 octobre 2014 at 19 h 57 min Répondre

      Ah ma magie à moi est plus « quotidienne », pas de fées ni de licornes (quoique…) mais juste des trucs qui me donnent envie de me lever le matin tu vois :)

  • Wuagift

    30 septembre 2014 at 22 h 49 min Répondre

    Ce billet m’a rappelé un truc que j’dois faire demain. T’as vu, tu rends même service aux gens sans le vouloir…

    • Agoaye

      6 octobre 2014 at 19 h 57 min Répondre

      Ohhhhh, c’est cool… Tu dois mettre de la magie chez quelqu’un ?

      • Wuagift

        7 octobre 2014 at 11 h 09 min Répondre

        Nan et de toute façon, l’usage de la magie est interdit chez les moldus

  • Claire

    1 octobre 2014 at 13 h 58 min Répondre

    Le bonheur n’est pas au bout du chemin, il est le chemin, dixit je sais plus qui… Ouais, c’est l’idée, savourer ces petits instants banals et les percevoir comme une richesse sans être trop dans l’avenir ( anticipation,attente, insatisfaction car on espère pluss;..) ou le passé ( regrets, remords, rumination…). La bonne attitude, ça se travaille, mais pour réussir à se contenter de sa routine et à l’aimer, je pense qu’il faut avoir acquis un certain équilibre… je pense que tu n’es prête à ça qu’au moment où ça va à peu près dans ta vie et dans ta tête…

    • Agoaye

      6 octobre 2014 at 19 h 58 min Répondre

      L’équilibre c’est pas un mot pour moi je crois… je suis aussi extrême dans mes hauts que dans mes bas !

Post a Comment