Ma vie de grande malade

C’est dans quel sens la vie ?

IMG_0960L’avantage certain d’être au fond du trou (et d’être en arrêt de travail parce qu’on est au fond du trou) c’est qu’on a véritablement le temps de réfléchir à sa vie. Passée, présente et même future.

L’un des désavantages de la dépression, c’est l’incapacité à se projeter, couplée à ça l’assurance d’un avenir composé de recoins noirs, de solitude et de paquets de merde, et vous avez un combo gagnant pour éviter toute impartialité quant à la réflexion sur vous-même.

Donc forcément ce ne sera pas le moment idéal pour prendre de grandes décisions radicales qui va changer notre vie à tout jamais. Mais il est toutefois possible de continuer une réflexion déjà entamée ou de compléter un bilan qu’on aurait sublimé par excès d’enthousiasme.
Essayer d’être lucide c’est également un mécanisme qui peut aider à la guérison.

Durant ces moments où j’ai été très mal et durant lesquels je n’ai cessé de me dévaloriser, plusieurs soutiens se sont révélés importants…
D’abord mes mères, qui m’ont entouré de tout l’amour dont elles sont capables, et qui m’ont acheté tout plein de cadeaux comme illustration de leurs efforts (peu importe les cadeaux, mais je sais que le geste est là pour justifier leur implication, et j’apprécie).
Ensuite mes collègues, presque toutes, et ma directrice qui, malgré la grande fatigue qui semble régner au sein de l’équipe, n’a pas cessé de me donner des nouvelles, et d’en prendre et de me rassurer.
Et enfin vous, lecteurs et lectrices, assidus ou de passage, fidèles commentateurs ou plus discrets, ici ou ailleurs… Merci. Normalement je vous l’ai dit personnellement mais je le refais ici. Merci (on dirait que je fais mon discours des Oscars)

Donc aujourd’hui j’en suis là… Réfléchir de façon un peu plus posée au sens de ma vie, ou plutôt au sens que prend ma vie, car si mon mal-être refait surface aussi ponctuellement que ça, je me dis que c’est sans doute parce que je ne suis pas sur la bonne voie.

Je vous avais déjà dit que je me reconnaissais de moins en moins dans ce monde qui nous entoure, je vous avais également déjà avoué que je pensais à un grand changement, un virage à 180 degrés pour retrouver une voie qui me conviendrait mieux que l’actuelle… C’est toujours à ça que je pense, c’est encore plus comme ça que je souhaite orienter les choses. Aujourd’hui je ne peux pas vous en dire plus, mais mon chemin se trace de plus en plus, et je vais prendre dès maintenant des habitudes auxquelles je vais devoir m’habituer.

Le feu est un peu revenu… Pourvu qu’il ne soit pas de paille…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

25 mars 2015 at 15 h 28 min

Tiens nous au courant. Je pense fort à toi <3



25 mars 2015 at 16 h 09 min

déjà voir son chemin se tracer est un grand pas en avant



fabie
25 mars 2015 at 16 h 20 min

C’est bien de continuer à nous donner de tes nouvelles malgré ton mal être. Prête pour te suivre dans de nouvelles aventures. Prends bien soin de toi…



25 mars 2015 at 17 h 11 min

C’est un difficile moment que tu traverses…
Mais on en ressort grandie !

Tiens bon.

Concentre toi sur tes petits bonheurs quotidiens.
N’oublie pas tes rêves.
Et continue d’avancer un petit peu plus chaque jour comme tu le fais si bien.

Des bises :) !



25 mars 2015 at 17 h 34 min

Tu vas monter ta propre école ? En tout cas je suis pour le virage à 180° (même si mon avis ne compte pas ;)



25 mars 2015 at 19 h 01 min

Le feu s’entretient par de petites brindilles de bonheur, on est là pour toi



Nathalie Ziegler
25 mars 2015 at 21 h 14 min

Go on … step by step …



laetitia blabla
25 mars 2015 at 22 h 28 min

Te laisse pas faire! !! Fonce.



26 mars 2015 at 0 h 14 min

Je suis heureuse de te voir reprendre du poil de la bête ! :)
C’est vrai qu’on ne prend pas assez le temps, dans notre train-train quotidien, de se poser et de réfléchir à ce qu’il nous faudrait.
C’est bien de commencer à te donner des lignes directrices, ça t’ouvre de nouveaux projets, un but à suivre…



Julien
26 mars 2015 at 7 h 28 min

Salut,

ca n’a pas l’air d’aller. C’est parce que je ne commente plus? Tu sais je suis fort occupé en ce moment mais cela ne veut pas dire que je ne viens plus.
Je te souhaite beaucoup de courage. Je sais que ce n’est pas facile mais tu sembles être très forte.



26 mars 2015 at 8 h 50 min

Du courage, de la volonte et des idees qui se dessinent; c’est un bon depart, febrile mais c’est deja ca.
Demandes conseil a Blogo aussi; il te connait tres bien……n’oublie pas que les chats possedent un 6ieme sens ;)



26 mars 2015 at 10 h 16 min

Je me reconnais beaucoup beaucoup dans ce que tu écris.
courage pour tracer ton chemin.



26 mars 2015 at 11 h 56 min

Un virage à 180° est parfois nécessaire pour se remetter sur les bons rails. Tu avances, même si c’est douloureux ma belle. Grosses bises





26 mars 2015 at 19 h 55 min

Tiens nous au courant et remonte cette pente
je t’envoie pleins de bisous remplis de courage.



26 mars 2015 at 23 h 51 min

la dépression est tjs dure à vivre mais il arrive un moment où l’on reconnaît les erreurs commises sur sa vie et dès que ça va mieux et en étant aidé par qq de compétent on essaie de se tracer une nouvelle route



Wuagift
27 mars 2015 at 10 h 18 min

Nan… pas un demi-tour complet… juste te propulser sur autre voie…



27 mars 2015 at 11 h 49 min

Oui du changement ! C’est ça que je fais, personnellement quand rien ne va plus. Ose. Sois heureuse :) Bisous.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.