Chronique du matin où t’as envie de crever.

IMG_6130Cette nuit, c’était un feuilleton sur le Twitter de l’Agoaye (tellement touffu que son meilleur pote himself a craqué et l’a unfollow !). En gros et parce que je ne vais pas en remettre une couche, j’ai pas pris de cachet et du coup j’ai pas dormi. Jusqu’à 4h30 !

Le pire ce n’est pas la nuit finalement, parce que la nuit te te hais à tourner en rond mais ça peut encore passer. Nooooon, le pire c’est le matin. Car lorsque le réveil sonne, tu as juste envie de crever là, tout de suite, histoire de l’éviter !

6h02 : Dans un sommeil plus que léger (ouais parce qu’en plus d’avoir tardé à venir, il n’est pas lourd le con !) j’entends le premier avion. C’est probablement l’aéropostale, il a des hélices, il est bruyant, m’enfin d’habitude il ne me réveille pas.
Je prends alors semi-conscience de l’heure en me disant « ‘Taiiinnnn merrrrrde, déjà le premier avion, c’est pas possible, vite, continuer à tenter de se reposer. »

6h23 : C’est au tour du St-Denis de la Réunion-Paris. C’est un boeing 777 particulièrement gros, particulièrement bruyant et que je reconnais sans peine. Ça fait toujours genre devant les invités (oui parce qu’il repasse à 23:23 aussi, j’ai rarement des invités à 6h du mat, je vous rassure) de dire « Tiens, v’la le Boeing de St-Denis« , ça le fait beaucoup moins quand tu dors à moitié !

6h50 : Premier réveil musical. Limite je l’entends pas, ou alors loiiiiiin, tout au fond…. Comme si dans mon rêve un gars avait allumé la radio pour me faire chier (oui parce que quand même ça me fait chier). Inconsciemment je dois savoir que c’est l’heure (surtout après les deux semi-réveils) mais mon cerveau freine des quatre fers pour ne pas reprendre vie.

7h10 : Finalement c’est l’alarme tonitruante du genre sirène de chantier qui aura raison de ma veille mentale. Enfin pas exactement… Pour être précise la sirène me fait tellement peur que mon cœur lâche l’espace de 3 secondes, mon cerveau se dit alors qu’il y a quelque chose qui cloche et redémarre juste pour booter mon cœur et ne pas crever connement d’une crise cardiaque un mardi matin, seule au monde à 7h !
Je mets près de 2 grosses minutes à retrouver un rythme cardiaque normal et me dit que j’ai encore 10 minutes…

7h20 : Réveil numéro 3, encore une chanson…  Là c’est le moment où tout être vivant (ou presque) normalement constitué a le chemin de pensée suivant : « Franchement ? Je ne peux pas me lever maintenant, c’est du suicide, je ressemble à quoi là ? Et à 13h, j’aurai quelle gueule ? Non mais sérieux je vais voir le médecin pour aujourd’hui, fuck mon jour de carence, humainement c’est pas possible. »
Petit à petit nos pensées s’embrument et on repart.

7h30 : Quatrième réveil composé d’un bipbipbip strident (ben oui, faut varier les plaisirs que diantre). Et curieusement c’est le corps qui se rebelle cette fois-ci. On a très chaud, puis très froid, mal au bide (voire même une petite sensation de fébrilité diarrhéique), la fatigue nous tenaille les tempes, nous enserre le cœur, on est même pas levés qu’on sent déjà la sensation de vertige, et dans le pire des cas on a Le mal de tête, Celui qui ne nous quittera pas de la journée et qui ne passera pas, jamais, avec aucun médoc ! On a envie de pleurer, on a envie de crever, bref on a pas envie de se lever !

7h40 : Cinquième et dernier réveil. Le bip de plus en plus rapide et de plus en plus stressant. Tu sais que c’est le dernier et qu’après celui-là tu pourras dire adieu au petit-déj’, à la douche ou a toute autre activité post-professionnelle.
Libre à toi de partir bosser avec l’haleine d’un sexagénaire russe ou avec la trace du pli de l’oreiller sur la joue après tout. Mais si tu veux l’éviter c’est    maintenant !

Finalement… après le café/thé/chocolat ça va déjà mieux (dans le cas où, évidemment tu ne l’as pas revomi de suite).
Finalement… la douche t’a filé un coup de plumeau (l’équivalent soft et un peu fadasse du coup de fouet).
Finalement… tu tiendras la journée complète sans faillir, sans faiblir (bon sans sourire non plus mais on peut pas tout avoir).
Finalement… tu te diras comme à chaque fois que le corps a des ressources inespérées et que t’as souvent tendance à l’oublier…

Et vous, comment vous réveillez-vous ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

16 Comments

  • Elanesse Idril

    7 janvier 2014 at 13 h 20 min Répondre

    raaaaaaaaaaaah! pas bien les cachetons !!! :/
    Fait comme pour les BB, empêche toi de dormir tt la journée, sooooooooooors, va balader avec un bouquin, tu te poses ds un endroit tranquille, tu peux mm compter les navions si tu veux :p ;-).MAIS ne rentre pas chez toi avant 17h, ensuite tu t’occupe de te faire à dîner, tu te chouchoutes et si t’es pas KO mate un film ou re lecture et au dodo !
    Mais pas les cpr !, j’m pÔ :/
    Je te souhaite une belle journée malgré tout !

    • Agoaye

      8 janvier 2014 at 12 h 12 min Répondre

      Rha, je t’avais répondu de ‘appli portable, manifestement ça n’est pas passé.
      Je te disais qu j’essaye d’éviter à tout pris, c’est clair. Mais là je suis dans une phase où le sommeil me fuit suffisemment pour me sentir obligée d’en prendre (sinon le lendemain devant mes 30 CP c’est la misère)
      Mais c’est clair que j’suis pas fière !

  • Wuagift

    7 janvier 2014 at 16 h 09 min Répondre

    Bon déjà, bonne ou mauvaise nuit, ça sert à rien de m’causer le matin puisque j’émerge (j’ai encore de l’eau dans les oreilles). Niveau coupe de cheveux matinale, je commencerai à me tracasser le jour (qui s’appelle jamais) où l’idée de correspondre à ton idéal capillaire me traversera l’esprit. Les excitants de style café/thé ne faisant plus partie de ma stratégie d’hydratation, j’ai quand même intérêt à soigner un minimum mes nuits pour ne pas sombrer pendant la journée. Quant aux sourires, j’profite encore de l’absence de loi nous imposant un quota de sourires quotidiens pour soigner les apparences. En d’autres mots, pas question de me cacher derrière un masque de jovialité et mes sourires c’est quand j’veux, où j’veux et à qui j’veux :-)

    • Agoaye

      7 janvier 2014 at 17 h 42 min Répondre

      Oui mais le petit déjeuner c’est sacré ! Comment tu t’hydrates du coup ?
      Et puis pour les sourires tu as bien raison, et je ferais pareil si j’avais pas 30 CP collés aux basques qui m’offrent des dessins moches ou qui me disent que je suis belle même quand je ressemble à un picasso made in Taïwan

      • Wuagift

        7 janvier 2014 at 20 h 09 min Répondre

        De l’O, de l’O et encore de l’O. Il y a évidemment une raison à cela, je ne fais pas ça pour que mon corps synthétise de l’ozone (O3). Il est clair aussi que je dispose d’une mixture pour le coup de fouet matinal sachant bien qu’elle a été adaptée à ma physiologie. Et puisqu’il y a échange de conseils santé, j’apporte ma contribution en évoquant l’endobiogénie.

        • Agoaye

          7 janvier 2014 at 21 h 08 min Répondre

          ah…. ok.
          J’le relis demain ce commentaire là, hein… après avoir dormi plutôt !

  • papilloteleblog

    7 janvier 2014 at 17 h 17 min Répondre

    je me réveille parce qu’il le faut bien, mais j’ai immédiatement envie de me recoucher… je ne peux pas tenir un job à temps complet, à me lever tous les matins. Là je suis au chômage, ouf. Je suis insomniaque depuis plus de 15 ans, je mets toujours 2h à m’endormir. au moins une nuit par semaine je ne dors que 2 ou 3h, et le top, la nuit blanche complète à te retourner dans ton lit, des palpitations, et là t’as vraiment l’impression de crever et t’as envie qu’on t’achève, vite. cette nuit j’ai dormi 4heures, et comme souvent j’ai la migraine depuis le réveil, avec nausée et tout. Les somnifères ne servent à rien, ils sont efficaces 2 ou 3 jours, et mettent la tête dans le seau. sinon le sport, le yoga, une alimentation moins riche, mais pas d’effets sur moi.

    • Agoaye

      7 janvier 2014 at 17 h 44 min Répondre

      Alors je vais contredire mon billet d’aujoud’hui (mais pour moi hier ça a pas marché). Mais tu as essayé l’hypnose ericksonnienne ? Y’en a sur le net, gratuite en téléchargement, et y’a un mp3 de 20mn de « bien s’endormir ».
      Généralement (généralement j’insiste, hier c’était particulier car j’avais passé le cap « trop énervée pour que ça marche ») ça fonctionne bien. Tu veux que je te file le lien ?

  • papilloteleblog

    7 janvier 2014 at 18 h 13 min Répondre

    je n’ai pas essayé non, je regarderai ! mais même si je crois à l’hypnose, ça ne fonctionne pas sur moi car je suis trop méfiante et sur la défensive… (j’ai vu le spectacle de Messmer par ex, il a endormi + de 100 personnes de la salle, mais ça n’a pas fonctionné sur moi :-(

    • Agoaye

      7 janvier 2014 at 18 h 17 min Répondre

      nan mais là t’es toute seule avec ton son, pas besoin de te « laisser faire » par quelqu’un si c’est ça qui te braque.
      Perso je suis très curieuse, et Môm m’a offert une séance d’hypnose à Noël, je prends rdv demain, j’vous raconterai :)
      Sinon le lien dont je te parle c’est : http://mp3-hypnose-gratuit.com/pages/telechargements_cat1.php

  • G33k

    8 janvier 2014 at 9 h 39 min Répondre

    En général, quel que soit l’état dans lequel je me couche (et parfois c’est pas beau à voir…), j’arrive à me lever avec mon réveil radio et faire preuve d’automatisme jusque sous la douche. Le contre coup, je l’ai en général le WE et je suis obliger de larver pour récupérer :-)

    • Agoaye

      8 janvier 2014 at 12 h 18 min Répondre

      Mais c’est un mode de fonctionnement idéal finalement ! Faut vraiment que je reprenne un rythme correct !

      • G33k

        8 janvier 2014 at 15 h 13 min Répondre

        Le seul truc, c’est que je ne me permets pas d’écarts, sinon c’est mort ;-)

  • Trenty

    9 janvier 2014 at 11 h 47 min Répondre

    J’ai pas trop de mal à me lever.
    Mais je fais dans la régularité.
    Lever, douche, café avant ça, je n’existe pas :)

  • […] de supporter la prochaine journée de boulot). Je souffre régulièrement du manque de sommeil, et ces matins où on se dit qu’on ne peut physiquement pas se lever font partie des moments où je suis le plus mal… Alors l’inverse est également très […]

  • […] au moment où vous me lirez, je serai quelque part probablement en train de penser que je vais mourir de manque de sommeil (parce qu’il aura fallu que je me lève à 5h00 et que je ne suis pas du tout du matin), ou […]

Post a Comment