Ciao facho !

alienSalut facho !

Si je t’écris aujourd’hui, c’est que je n’arrive plus à ne pas penser à toi.

C’est dommage parce que la journée avait pourtant bien commencé : j’ai fait l’amour hier soir, et puis ce matin aussi.
Tu sais, l’amour dont je parle là c’est la manifestation physique du désir des gens, l’amour en général c’est la manière qu’ils ont de se considérer et de se respecter.
Mais peut-être est-ce trop difficile à comprendre pour toi…

Du coup, en posant le pied par terre en ce joli jeudi de vacances scolaires (dont je profite allègrement, moi qui ne travaille que 6 mois par an), j’étais heureuse.

Alors oui, tu vas me dire que c’est un petit peu niais… Que parce que j’ai eu du plaisir je suis bêtement conditionnée à ne plus voir la misère qui sévit dans notre beau pays…
Certes, à ce moment très précis j’avoue ne pas avoir pensé aux SDF français qui meurent de froid chaque semaine, et c’est très mal !

Je pense qu’il est très important de se souvenir que la misère existe dans notre beau pays. Je pense également qu’il est capital de bien connaître son ennemi.
Et je suis navrée de t’annoncer qu’aujourd’hui mon ennemi c’est toi :/

Alors je n’en suis pas fière, et là encore je revendique d’être un tout petit peu niaise, car du haut de mes 36 ans, j’essaye de m’appliquer chaque jour à ne pas détester mon prochain. Déjà parce que c’est tout à fait vain, et puis aussi parce que c’est mauvais pour mon équilibre mental.
A choisir je préfère être heureuse.
A choisir je prends l’amour (voir au début de cette lettre).

Bah oui, naïvement je me dis qu’on est tous les mêmes, qu’on a le même droit à la paix et à la sécurité, à des conditions décentes de vie et p’tet même, en abusant un peu : au bonheur !!
Alors forte de cette idée, je me dis que toi aussi je dois te respecter et t’aimer, malgré tes idées différentes et ton esprit qui manifestement ne fonctionne pas du tout comme le mien.
Et c’est là que le bas blesse : je n’y arrive plus !

Je pense que tu as dû avoir un sacré problème dans ta vie (ou dans ton éducation) et quelque part, j’aimerais trouver la force de te plaindre. Je me dis qu’il faut qu’il se soit passé un sacré truc pour que tu te donnes le droit de trier tes pairs par un ordre d’importance que toi seul comprend (1 Français vaut plus, 1 SDF vaut un peu moins, 1 migrant ne vaut rien).
Comment arrives-tu à hiérarchiser ta considération ?
Comment en est-tu arrivé à oublier ton humanité ?

Nous en sommes là, je ne te comprends pas, donc j’ai peur de toi et donc naturellement je te déteste. Ah mais attends… Peut-être que ce schéma te parle à toi aussi non ?

Aujourd’hui, Facho, je suis déçue d’avoir croisé ta route, car ta haine altère un peu mes promesses d’amour inconditionnel. Mais je me rassure comme je peux en laissant quelques petits commentaires sur tes partages nauséabonds, et en essayant à mon tout petit niveau de faire entrer un peu de lumière dans tes yeux secs et tristes.
Et puis je vois quelques frères et sœurs Humains faire comme moi, de dire qu’eux non plus ils ne sont pas d’accord avec tes idées réactionnaires et/ou racistes.

Alors ça me console…
Un peu…

Néanmoins je ne souhaite plus être spectatrice de ta haine, je n’ai pas signé pour ça. Je vais donc m’appliquer à t’éloigner de moi le plus longtemps possible.
Rappelle-toi seulement que toi aussi tu es Humain…
Comme ta mère,
comme moi,
comme eux,
comme tout le monde…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

15 Comments

  • Nath

    27 octobre 2016 at 21 h 38 min Répondre

    Tu es bien plus forte que moi sur le sujet . Je n’arrive même plus à commenter où à contre argumenter . Bravo et merci pour cet article.

  • Melle Bulle

    27 octobre 2016 at 22 h 12 min Répondre

    Mon combat au quotidien en tant qu’assistante sociale … de plus en plus difficile à faire avec cette haine qui envahie tout …

  • Coco tobic

    27 octobre 2016 at 22 h 37 min Répondre

    Et là je pense à mon maire, David Rachline, petit-fils d’immigrés juifs ukrainiens, fils de militant socialiste… Je ne comprends pas comment on peut passer de l’autre côté quand on vient de là .

    • Agoaye

      28 octobre 2016 at 13 h 57 min Répondre

      Il y a toujours des gens qui vont nous étonner. Comme ma voisine, noire, africaine, qui insulte mon autre voisin, pied-noir, en lui disant de rentrer chez lui, que c’est pas son pays !!!!

      • Fabignou

        28 octobre 2016 at 15 h 40 min Répondre

        Moi j’ai un voisin facho (ouvertement membre du FN, qui suspend des t-shirts  » pour la sécurité en France » à son balcon) mais qui est pote avec le voisin arabe « mais c’est pas pareil »…

        • Agoaye

          31 octobre 2016 at 14 h 14 min Répondre

          Comme dans « La crise » (le film) il me semble :)

  • Geek

    28 octobre 2016 at 11 h 28 min Répondre

    Ca me ronge aussi de voir que « ça » revient à la « mode »… Et je me dis que ces gens sont bien stupide pour répéter ainsi l’histoire… C’est n’est pas avec ces valeurs que je souhaite voir grandir mon fils et j’ose espérer que la majorité silence ne se laisse pas bouffer par cette minorité :-/

    • Agoaye

      28 octobre 2016 at 14 h 21 min Répondre

      Nous sommes d’accord !!

  • Visiteuse

    1 novembre 2016 at 12 h 40 min Répondre

    « Je vais donc m’appliquer à t’éloigner de moi le plus longtemps possible ».
    Ou lala ! c’est perdu d’avance car
    « Penser que je ne vais plus penser à toi est encore penser à toi. Laisse-moi par conséquent essayer de ne pas penser que je ne vais plus penser à toi. » (Zen)
    Mais comme souffler n’est pas jouer. Jouez à penser et parce que je suis (aussi) une bonne personne voilà de quoi réfléchir… ou pas: -Lien supprimé-

    Courtoisement Vôtre

    • Agoaye

      21 novembre 2016 at 19 h 48 min Répondre

      Et heureusement que la méditation est entrée dans ma vie. Avec ça (et l’alcool), je vous assure que j’ai des grandes perspectives de « pensées vides de fascistes » qui m’attendent.

  • Trenty

    8 novembre 2016 at 12 h 18 min Répondre

    Quoi, tu as fait l’amour ???
    Ça, c’est de l’info.
    Et même pas tu nous en dis plus ;)

    comment ça, c’était pas le sujet ?

    Bien écris comme d’hab

    • Agoaye

      13 novembre 2016 at 13 h 32 min Répondre

      C’est vrai, c’était le scoop de l’année.
      Mais si ça se trouve j’ai tout imaginé tellement ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu :(

      • Trenty

        15 novembre 2016 at 11 h 39 min Répondre

        Il faut rester sur le fait que c’était un bon moment ;)

        • Agoaye

          21 novembre 2016 at 19 h 33 min Répondre

          C’est difficile à faire pour le moment :/

Post a Comment