Comme un lapin dans les phares d’une voiture.

IMG_5606Je suis avec Ralph depuis deux mois et des poussières. Nous nous sommes parlés sur le net et puis la rencontre réelle est arrivée de façon un peu improbable, loin de nos lieux de vie respectifs, dans une ambiance un peu particulière.

Il m’avait convaincu de venir dans un de ces festivals écologistes, un peu hippie, remplis de conférences sur l’avenir de la planète et de didgeridoos le soir au coin du feu sous les étoiles.

Je devais y passer deux jours, j’y suis restée dix.

Ralph est un mec bien… Un de ceux qui ont disparu depuis au moins un siècle et demi. Il a des valeurs, il a de l’éducation, des principes et une gentillesse à faire pâlir le Dalaï-Lama.

Ralph colle plutôt pas mal à mes critères physiques : il a les cheveux longs (oui, pour moi c’est l’essentiel).

Il n’y a rien qui me déplaise chez lui… rien…

Mais finalement, lorsque le retour à la vie « d’ici » a été opéré… Bah Ralph a changé. Ou plutôt non, c’est pas lui qui a changé, lui est somme toute fidèle à tout ce que j’ai vu en lui là-bas. Mais moi j’me suis pris un gros coup de matraque dans la gueule : Pollution, stress, boulot, rythme trépidant, réalités matérielles et financières ! L’illusion de la vie simple de Ralph n’y a finalement pas survécu.

Chez moi ou chez lui c’était pareil : voilà ça ne me correspondait plus, je ne m’y identifiais plus… Il avait des travers qui m’énervaient, des utopies qui me gonflaient. Petit à petit j’ai mis de la distance, parfois même j’ai essayé de lui parler, et j’y suis arrivé mais il n’entendait pas… A mes « nous avons une idée de la vie et des parcours bien trop différents », il me répondait que ça passerait, qu’on se devait se laisser le temps.

Voilà un moment que j’y pense, et c’est aussi pourquoi je ne vous en ai pas parlé ici. Je savais que j’allais dire au revoir à Ralph, malgré toute mon affection, l’amour ne venait pas !

Hier j’avais décidé que les circonstances étaient idéales, je devais le lui dire aujourd’hui. Calme et posée, assumée, assurée…

Hier j’ai eu un message. Il a passé un examen médical pour des douleurs persistantes… Non, ce n’est pas ce mal bénin qu’on croyait, c’est plus grave. Pas fatal mais permanent. Il souffrira. Il commence juste à souffrir.

Rien de ce qu’il lui arrive n’est mérité. Ralph est un gars exemplaire… Pour de vrai…

Et très égoïstement je me demande comment faire… Lui briser le cœur en plus de tout le reste ?

Chienne de vie.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

6 Comments

Post a Comment