Crush Rouennais


Ma vie de midinette amoureuse, Ma vie de touriste / samedi, octobre 18th, 2014

IMG_9284-1.JPGJ’suis partie direct après le boulot, j’ai même pas dit au revoir à la moitié de mes collègues.

J’suis arrivée dans un hôtel super classe 4 étoiles avec du thé de luxe offert dans ma suite (d’ailleurs je vous écris du lobby…)

J’ai passé un super concert (même si je suis arrivée 3 chansons en retard -dont celle qu’ils faisaient « pour moi », c’te honte).

J’ai traîné avec eux super longtemps et j’ai contribué à des évolutions de liens amicaux non-négligeables.

J’ai passé une nuit juste parfaite, sans un bruit, sans avoir mal au dos, avec une literie idéale.

Ce matin je me suis réveillée naturellement et ai pris un copieux petit déjeuner (au bout de combien d’oeufs à la coque on peut le qualifier de gargantuesque ?)

Et j’ai découvert que c’était la fête dans tout le centre ville, avec des stands et des arts de rue, des petits producteurs et des stands de conseils culinaires et tout ça dans un cadre réellement super sympa (je ne connaissais pas la ville avant)

Alors j’ai relâché la pression et le stress, et j’ai vagabondé, l’âme légère et le coeur généreux… Et je l’ai vu : chevelu, enjoué et vivant qui chantait avec sa guitare dans une rue commerçante.

Je suis tombée juste instantanément et irrémédiablement amoureuse. Ceux qui me suivent sur FB en ont eu la preuve : je suis restée à 10 mètres de lui, en l’écoutant et le matant du coin de l’oeil en postant des statuts d’exemples de phrases pour l’aborder… Je construisait des plans machiavéliques, mon coeur battait la chamade, je me sentais vivante, prête à ramener un chevelu crasseux dans ma suite de luxe et je nous voyais déjà en train de planifier les aller-retour pour les mois à venir (moi ? emballée ? noooooon)

Et puis il a fini de chanter, et puis il a retiré son sweat (rhaaaaaaa, le tee-shirt moulant !!) et il a remballé sa guitare.

Je me suis dit qu’il allait passer devant moi, et que p’tet qu’il allait venir me voir, parce qu’il m’avait vu c’était clair, j’ai été à peu près aussi discrète qu’une drag-queen dans un couvent.

Il est passé.

Il m’a regardé. Il a vérifié, ne m’ayant jamais vu de près, à quoi je ressemblais. Et il a pressé le pas et s’est réfugié dans la contemplation de son portable.

J’ai déchanté.

Mon estime de moi a chuté en flèche, alors j’ai été acheter la moitié de la boutique Lush et je suis rentrée dans mon hôtel de luxe. Seule et abandonnée…

Et vous, vous plaisez ?

 

Oui, je sais qu’aujourd’hui ça aurait dû être le jour de la première impression, mais je vous propose de le retrouver mardi plutôt, j’agis impulsivement la plupart du temps alors y’a pas de raison que mon blog ne soit pas à mon image après tout !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 réponses à « Crush Rouennais »

  1. C’est pas grave pour le chevelu, profite de ton week end en hôtel de luxe c’est pas tout les jours que ça arrive.
    Rouen j’y suis allée une fois et j’avait bien aimé c’est jolis comme ville.

  2. Ben malgré le chevelu, ça m’a l’air d’un super week-end avec poupouillage de toi :) Et tu as en plus eu un beau week-end, quelle veine ;)
    Je voulais faire ça la semaine prochaine (anniv du mariage) mais on est trop mort pour faire quoique ce soit et le Chti veut pas que je bouge enceinte :(

  3. Et Oui!!! on ne plaît pas à tout le monde. En même temps tout le monde ne nous plait pas. Le but est de plaire à la bonne personne. Et puis si tu veux plaire à tous les chevelus de France t’as du boulot…Francis Lalane, Chabal,Manuel Ferrara,Demis Roussos..(Cherchez l’erreur…quoiqu’il y en un qui a un truc long mais ce sont pas ses cheveux)

  4. Si j’écoute ma femme, je plais.
    Si j’écoute certain pote, je plais.

    Mais en fait, je m’en rend pas compte.
    En tout cas, je ne plais pas assez pour me faire accoster dans la rue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.