Dans la famille « productive », je voudrais…


Ma vie en général / mardi, mars 10th, 2015

0011Non parce que ça va faire bientôt deux semaines que je me couche avec les poules (et encore, je suis persuadée qu’il existe quelque part des poules qui se couchent après moi) et que je me réveille avant elles (les poules, toujours hein…)

Deux semaines que mes horaires de veille sont calés sur 5h00-21h50

Et plus le temps passe, moins je suis persuadée du bien fondé de cette petite expérience !

J’ai clairement l’impression de ne pas être aussi productive que lorsque j’étais une couche-tard.

Alors déjà, quand ma journée de taff est terminée, je ne pense qu’à une chose : m’écrouler comme un tas mort devant une série bien vide intellectuellement (Cougar Town par exemple) et grignoter ce qui me passe sous la main (des pâtes, de la purée, ou bien des patates sautées, ou à l’eau, ou en paillassons… Oui, mon alimentation est hyper variée, mais ça c’est la faute à la paye.)

Je n’arrive plus à rien le soir, c’est à peine si j’ai envie de me forcer à poursuivre mon défi365 création (d’ailleurs, au passage, je vous rappelle que j’ai fait un tableau Pinterest avec mes chefs-d’œuvre si y’en a que ça intéresse…).

Comment voulez-vous, dans ces circonstances-là, que je me motive à prendre des RDV dans les banques pour mon rachat de crédit, que je trouve un nouvel ophtalmo, que je prenne soin de mon appart, de mon chat, que je prospecte pour mon prochain Sexy et Dans le Vent (c’est dans 21 jours et j’ai personne putaiiiiin) ou pire : que je rencontre l’homme de ma vie ?!

Alors je ne vous cache pas que le matin (de 5h00 à 7h45), là je suis à peu près en état de faire certains trucs… Je bosse un peu (vu que j’ai rien d’avance, d’ailleurs c’est invivable, je DOIS remédier à ce problème capital en bossant mercredi), j’écris parfois, et puis je traîne pour me laver, manger (quand il y a), me maquiller, et partir déjà toute réveillée (ça change).

Mais concrètement, je crois bien que je n’y gagne pas. Je n’aime pas cette sensation d’engourdissement molletonné qu’on ressent en se réveillant si tôt que ça, je n’aime pas non plus cet abattement épuisé dont on est victime dès 21h30, je n’arrive même pas à avancer dans mes lectures, je m’endors sur les bouquins !!

Le seul point positif c’est que j’ai plus d’énergie dans ma journée, mais un peu seulement : je ne baille plus à 13h30 en fait !

Alors je vais essayer de remettre mon horloge biologique comme elle était avant et tenter de me résigner : je suis vraiment une fille couche-tard je crois !

Et vous, plutôt du matin ou du soir ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 réponses à « Dans la famille « productive », je voudrais… »

  1. Pourquoi dis-tu te « résigner » ? J’trouve pas que c’est de la résignation de suivre nu tant soit peu son propre rythme…C’est dans le fait de le contraindre que je pourrais trouver une forme de résignation…Oh…Tiens..J’ai peut-êtremis le doigt sur un truc là…

  2. Couche tôt et lève tard ;-)
    En cas de grosse fatigue j’essaie de me résoudre à garder les trucs sympas pour la fin mais c’est complexe! Courage pour trouver le bon rythme!

    1. Bennnnn c’est pas un peu bizarre de se contraindre à un défi qui manifestement ne correspond peut-être pas à un rythme qui te convient pour le principe de réaliser le défi ? (si, en gros, j’ai compris).

  3. Je suis du matin et du soir et entre…..repos!
    Depuis que je suis a Maastricht, le reveil sonne a 5h, je me leve 15-20min apres, suis au travail des 7h du mat. et le soir pour aller au lit, ca oscille entre 22h30 et 0h30. Y a des jours ou c’est plus pres des 22h30 mais rarement. J’ai tjs peu dormi et le matin suis tres vite operationnelle.

      1. J’ai toujours aime me lever tot et me coucher tard. Si je tiens le coup en journee, super, si je me barbe au boulot….je « dors »
        Mais generalement je suis active: levee 5h15, puis taf jusque vers 16h, balade d’une heure avec muppet, emails, blog, repas, et le weekend on rajoute courses, menage, shopping et bouffe/confection de gateaux. Et avant en GB tu pouvais rajouter 1 a 2h de gym/jour…..

  4. J’aurai tendance à dire que je suis plus du soir, bien que ça change un peu avec les années qui passent.
    J’ai un mal fou à me coucher (mais ça s’améliore) et j’ai un mal fou à me lever (ça s’améliore aussi, un peu…)
    Mais en ce moment, je vis souvent au rythme de mes ******* de voisin du dessus… et ça me fait ***** !

  5. Couche très tard sans hésitation… Des nuits assez courtes (6h environ) et une bonne grasse mat les samedis dimanches (10 h par là !)

    Bref difficile de dormir avant minuit pour moi… J’aime le soir, le silence quand tout le monde dort… Et je déteste avoir la tête dans le cul, donc je déteste le matin Na ! Faut le savoir et NE PAS me parler de TROP si je me lève tôt où je dis des trucs que je ne pense même pas LOL !

    Ne te force pas à dormir ou pas, laisse faire ton horloge à toi, ne la contrarie pas et tant pis si tu dis à tes élèves qu’Amora est le dieu de la moutarde, ils te croiront sur parole de toutes façons hein…
    Bon courage et bonne veillée alors ^^

  6. j’aime pas me lever non plus mais je préfère travailler le matin, l’aprem faut rien me demander, après le repas du midi c’est mort, plus autant d’énergie à revendre.
    Pourquoi 5h? Et si tu essayes 6h à la place?

    1. Bahhhhh 6h ça ne me laisse pas « assez » de temps si je veux avoir « beaucoup » de temps, tu vois…

      Nan mais je vais reprendre mon rythme normal surtout, même 6h ça va me gonfler, je le sens

  7. J’étais une couche tard… J’étais, car depuis que Chéri d’Amour m’a emmené vivre à la campagne, c’est plus compliqué…
    Comme toi je suis debout à 5h du mat. Pas pour faire des trucs, mais pour chopper le train à l’heure pour aller au travail. Ça me tue moi j’adorais faire 20 milles choses le matin, là plus rien.
    Le train me permet maintenant d’avancer dans mes lectures ou la rédaction de mes articles mais ça, depuis peu : avant Jr m’ecroulais pour finir mes nuits.
    Et le soir même bordel : pas la force de faire toutes ses tâches qui s’accumulent et me pourrissent mon week-end, juste envie de m’ecrouler. Plus de temps pour moi, pour rien, juste dodo après dîner, sur les coups de 21h…

    Ça a duré quelques mois ce manège et là, depuis quelques temps je commence à prendre le dessus. Peut-être que mon corps commence à encaisser ce nouveau rythme, je ne sais pas. En tout cas j’espère que pour toi ça va rentrer dans l’ordre, et que tu bas retrouver le rythme qui te convient !

  8. Ha mince…Moi qui, depuis ton premier billet, était en train de me préparer psychologiquement à quitter mon rythme de vie d’artiste… ;) Je lis celui-ci de billet, et je crois que je ne vais pas faire d’imprudence… 21H30, j’ai à peine fini les cours…Et puis, je ne supporterai pas de ne pas prendre tout le temps nécessaire pour mes minouches…donc…merci d’avoir prévenu ! ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.