De l’intérêt de ne pas bouffer de soupe froide (ou « pourquoi retourner avec son ex est une mauvaise idée »)

routeEn général, je suis toujours du côté de mes amis. J’oublie sereinement toute impartialité et je prends la défense de mon pote qui s’est fait larguer ou ma potesse qui a été victime d’infidélité flagrante (ou le contraire).

Il est donc évident que mon premier réflexe en cas de chagrin d’amour sera de charger la mule à grands coups de « de toutes façons c’est une connasse elle ne te méritait pas » et de « Faut que tu passes à autre chose, de toutes façons tu valais bien mieux que ce gars ».

Ce n’est qu’après que viennent les nuances, lorsque le deuil est un peu passé j’arrive à mettre de l’eau dans mon vin et à me faire parfois l’avocat du diable, ça dépend surtout de ce que souhaite entendre la personne qui est en face de moi, c’est évident.
Mais jamais au grand jamais vous ne me verrez encourager le retour vers l’ex !!

Mesdames et messieurs les jurés, c’est vrai que je suis assez virulente sur ce point.
Il est vrai aussi que du haut de mes quelques douzaines de relations amoureuses foireuses, je n’ai pas acquis le titre de donneuse de leçons en chef.
Enfin c’est un fait avéré que ne connaissant pas tous les détails, toutes les personnalités et toutes les anecdotes du monde, je ne peux appuyer mes dires sur des réalités scientifiques…
Mais putain c’est logique : se remettre avec un ex c’est vraiment merdique !!!

Réfléchissons déjà à « pourquoi l’ex est ex et plus actuel ? ».

Dans les deux situations créant l’ex (il/elle vous a largué(e) ou vous l’avez largué(e)), quelque chose a été un déclencheur suffisamment puissant pour rompre le charme.
La seule différence est que dans un cas des deux vous avez eu votre mot à dire (et encore…).

Alors pourquoi pensez-vous que miraculeusement votre séparation agit comme une substance réparatrice, guérissant d’un coup la raison intolérable qui vous avait poussé à rompre ?
Vivre sans vous aura permis à l’autre de se rendre compte vous croyez ? L’autre arrêtera de fourrer sa langue dans des bouches inconnues ? L’autre se dira soudainement qu’il vous re-aime finalement ? L’autre deviendra sobre ? L’autre vous pardonnera vos idées à l’inverse de toutes ses convictions ? L’autre voudra p’tet bien un gamin (ou acceptera votre refus catégorique sur ce point) ? L’autre acceptera de déménager ? (L’autre ou vous)
… Et je peux continuer, ça marche pour toutes les raisons de rupture.

Eh bien mesdames et messieurs, je vous le dis (et j’en suis navrée), mais la réponse est NON !

La plupart du temps (on va dire 99,9% du temps, laissons place à l’espoir…), les gens ne changent pas ! Et les gens changent encore moins lorsqu’aucun travail n’a été fait dans ce sens.
La personne qui vous a quitté(e) il y a une semaine, un mois, un an, est la même, et il est donc strictement naturel que les raisons pour lesquelles votre amour n’a plus fonctionné restent patiemment dans le coin afin de faire leur grand retour à l’épisode prochain.

Car le grand vainqueur dans cette histoire c’est l’oubli.
Votre couple ne fonctionnait plus mais on s’en accommodait, car mieux vaut être malheureux à deux que tout seul (enfin ça non plus ce n’est pas ma came, mais j’en reparlerai à une autre occasion, l’Homme est un animal social il paraît…). Et PAF, le truc cesse, tout se casse la gueule, vous vous retrouvez tous les deux tout seuls à broyer du noir.
Au bout d’un certain temps, les raisons de votre rupture deviennent bizarrement floues, et un jour vous vous réveillez sans plus savoir exactement pourquoi vous vous êtes séparés.
L’oubli a fait son œuvre, vous ne vous souvenez que des bons moments avec une nostalgie mielleuse et le petit goût de reviens-y trotte au fond de votre cerveau.

Et c’est foutu !

Transposons cette situation à une autre, comme ça, juste pour voir.

Imaginez que vous ayez un emploi super barbant. Un truc pénible et qui vous fait déprimer rien que d’y penser…
Un jour, vous démissionnez parce que le parton vous a encore filé un dossier à traiter à 18h14 le vendredi soir. Ou bien un jour vous vous faites licencier pour cause de délocalisation. Ok ?
Un mois après, vous retournerez travailler si on vous rappelle ?

Bah non !

Le patron sera toujours le même fourbe qui fait chier le week-end, et l’entreprise sera toujours celle qui vous demandera d’aller bosser à Villefranche-de-Béarn dans sa nouvelle usine…
Rien n’a changé sauf votre potentiel niveau d’exigence dans le cas où vous y retourniez.
Comment pouvez-vous vous dire que cette fois sera différente et que vous pourrez le supporter ? J’avoue que ça me dépasse !

Vous l’aurez compris donc, pour moi le retour vers l’ex s’assimile à une connerie monumentale.
Outre le fait que je considère les longues heures à essayer de vous faire passer à autre chose comme des moments définitivement perdus (et j’ai horreur de perdre mon temps), je pense aussi qu’il est tout à fait stupide de se diriger soi même vers des situations qui vous ont déjà fait souffrir auparavant.

Avec une population mondiale de plus de 7 milliards de personnes, vous vous acharnez à rester avec celle ou celui qui ne vous a déjà pas convenu une première fois ??
Ah bon !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

14 Comments

  • julien

    30 août 2016 at 9 h 16 min Répondre

    Tout à fait d’accord (sauf que j’aime bien le gazpacho).

    L’ex n’est jamais une bonne idée. Le pire étant pour moi ceux qui retournent avec celui ou celle qui les as traités comme de la merde. Retourner dans une relation vraiment toxique (et pas seulement une relation qui ne mène nulle part mais ou on se sépare courtoisement) est vraiment une hérésie à mes yeux et pourtant je le vois très souvent. Celui qui retourne avec celle qui couchait avec tous les hommes qu’elle croisait ou celle qui accepte à nouveau celui qui se servait d’elle comme punching ball est incompréhensible pour moi.

    • Agoaye

      30 août 2016 at 16 h 56 min Répondre

      Argh, moi j’aime pas… La soupe c’est fait pour être mangé chaud, sinon c’est pas bon…
      A l’inverse les huitres sont faites pour être mangées froides !

      Quoi qu’il en soit, hors point de vue culinaire, nous sommes d’accord !!

      • julien

        31 août 2016 at 7 h 21 min Répondre

        Et bien écoute ca doit être une première (que nous soyons d’accord).

  • Melle Bulle

    30 août 2016 at 12 h 09 min Répondre

    Je suis pour l’amputation plutôt que laisser la situation gangréner … Il vaut mieux souffrir un bon coup une fois … qu’en permanence ! Alors retourner avec un ex … jamais !!!

    • Agoaye

      30 août 2016 at 16 h 55 min Répondre

      EXACTEMENT !
      Nous avons le même avis

  • Noémie

    30 août 2016 at 15 h 03 min Répondre

    Je suis tout à fait d’accord! J’avais d’ailleurs tenu le même discours en revoyant des vieux amis, il y a deux ans. Nous parlions de mon ex, qui était retourné avec une autre de ses ex. Comment pouvaient-ils s’imaginer que ça fonctionnerait, surtout en sachant qu’il est incapable de rester fidèle? J’aurais mieux fait de me taire: un des amis à qui je parlais venait tout juste de se remettre avec une ex-copine… Malaise.

  • Fabignou

    30 août 2016 at 15 h 19 min Répondre

    Ça ne me viendrait pas à l’idée de retourner avec un ex non plus, parce que ça a toujours été des décisions mûrement réfléchies. Mais parfois, il y a des gens qui se quittent un peu vite, dans ces cas-là revenir ensemble n’est pas une aberration pour moi. Je connais quelqu’un qui a provoqué une rupture clairement parce qu’elle n’avait aucune expérience de la vie de couple, par idéalisme. Maintenant elle le regrette et s’ils se remettaient ensemble je crois que ça irait parce qu’au quotidien tout allait bien entre eux, et qu’elle a appris de ses erreurs. Les gens ne changent pas en profondeur certes, mais ils mûrissent :)

    • Agoaye

      30 août 2016 at 16 h 53 min Répondre

      Certes les ruptures sur le pouce pourraient éventuellement trouver grâce à mes yeux, mais globalement dans une séparation il y en a toujours un plus décidé que l’autre et un qui souffre plus que l’autre.
      Ça ne contribue pas à une reprise équilibrée tout ça selon moi

  • Petite ombre

    30 août 2016 at 16 h 34 min Répondre

    parfois c’est dur …. surtout quand on a pas cherché la rupture! mais au final, c’est vrai qu’il faut plus retourner avec un ex… recoller les morceaux ça laisse des traces…

    • Agoaye

      30 août 2016 at 16 h 51 min Répondre

      Oui c’est dur, mais il faut savoir laisser partir…
      Ce n’est pas en ressassant le passé qu’on arrive à construire du nouveau !

  • Trenty

    14 septembre 2016 at 18 h 44 min Répondre

    Il y a un quoi ou pourquoi pas.
    La vie t’a fait le quitter pour cause de déménagement et la relation été trop courte pour qu’elle rentre en compte dans la décision.
    Mais tu as certain regret.

    • Agoaye

      17 septembre 2016 at 12 h 48 min Répondre

      Ben oui mais là ce n’est pas une rupture comme je l’entends dans le billet…. Ça c’est une séparation par la force des choses, c’est différent !

Post a Comment