Départ compliqué


Ma vie de touriste / mardi, août 14th, 2018

Jour 1

J’ignore pourquoi mais chaque départ est difficile, et ce de plus en plus avec l’âge.

Quand j’observe le comportement de ma mère, je remarque la même chose (mais en pire), pour elle c’est l’angoisse de devoir se presser, d’avoir oublié quelque chose, la peur de quitter son confort, l’anxiété d’être en retard. Et elle l’est donc systématiquement, en retard !

Moi c’est plus le côté « m’arracher à ma paresse/mon confort » qui joue, même si je sais que tout ce qui m’attend est agréable, même si je sais que je kiffe dormir sous ma tente…

Aujourd’hui donc, quitter mon appart a été dur… Je voulais partir tôt, j’ai décollé à deux heures moins le quart ! (bon pour ma défense je n’avais pas réussi à m’endormir la veille, j’ai donc pris un somnifère et j’étais toute vaseuse au réveil…)

J’ai décidé de faire le tour des boîtes à lire de l’Essonne, et j’ai été plutôt assez contente de ce que j’y ai trouvé !

Vous me croirez si je vous dis que j’ai hâte de commencer la biographie de Jordy :) ? (Ça ne peut pas être pire que celle de Loana, si ?)

Mais voilà, qui dit « partie tard » dit « entorse au programme », je ne suis pas super libre de mes mouvements car j’étais invitée à dormir chez mon parrain à Vendôme, il était donc logique que je doive respecter une heure d’arrivée raisonnable…

J’ai visité 7 boîtes sur les 18 prévues et j’ai pris la route vers le Loir et Cher assez déçue de ce nombre médiocre.

Heureusement, au gré des minuscules petites routes empruntées, j’ai eu la surprise de tomber sur une boîte surprise (une qui ne m’avait pas été mentionnée et que j’ai découverte par hasard, mes préférées !) à Barmainville en Eure et Loir.

Hop ! Sur Neareo ! Bénéficiant de peu de réseau à ce moment là, j’ai même pu apprécier les excellentes améliorations de l’application : j’ai cru ne pas avoir réussi à poster mais finalement elle apparaît bien et au bon endroit.

Je suis arrivée chez mon parrain après 1h30 de route et ai découvert son nouveau lieu de vie (Je ne l’avais pas vu depuis 3 ans). Un appart très spacieux (73m²), dans un vieil immeuble très tranquille avec un grand jardin donnant directement sur le Loir.

Et tout ça pour la modique somme de 380€ par mois… Mais pourquoi je m’obstine à rester en région parisienne ???

Nous avons discuté de tout et de rien, il m’avait même cuisiné un petit plat mijoté avec son four à cuisson lente, c’était bien fameux.

Je m’apprête à passer ma première nuit ici (sur deux prévues) sur le clic clac du salon. Demain la journée est chargée car 39 boîtes minimum sont à référencer dans ce département. Je ne suis même pas sûre de pouvoir commencer le Pennac que j’ai prévu de lire avant échange « Chagrin d’école « .

Chiffres du jour : 188km, 8 boîtes référencées, 16 livres échangés, 2,20€ dépensés (des enveloppes pour envoyer mes photos du jour à ma mère)

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 réponses à « Départ compliqué »

  1. Je te souhaite un bon périple !
    Tu passes par chez moi ? Y’a une boite à livres/hôtel à insectes toute mignonne dans un des parcs de la ville. Et ils ont eu l’idée de recycler notre vieille cabine téléphonique anglaise en boite à livres anglais.

      1. A Bourges. D’ailleurs, je me souviens que l’appli que tu utilises était complètement à côté de la plaque concernant les boites à livres de la ville.
        Il y en a même une juste à côté de chez moi maintenant.
        https://www.ville-bourges.fr/site/boites-a-livres
        La boite à livres anglais n’est pas référencée, Elle est située Place de la Barre, au croisement de la rue Mirebeau et du cours Avaricum. Devant le photographe Morlet.
        Je sais que tu es une extrémiste de la non-rencontre, rassure toi, je pars pour Paris vendredi ;) Je ne surgirais donc pas de derrière une boite… Dommage, ça aurait pu être drôle !

        … Et j’ai des livres à déposer, tiens !

        1. Tu aurais vraiment campé derrière une boîte à livres à Bourges pour tenter de me repérer ? ;)
          Remarque, je t’imagine bien sortir comme un diable de sa boîte de derrière une cabine anglaise en criant « ah aaaaaah, je t’ai eue ! » :)))

          Merci pour les tuyaux en tous cas, je m’y pencherai en rentrant car, malheureusement, Bourges n’est pas sur ma route pour le moment (mais tout est possible remarque…)

          1. Haha ! Non, c’est juste que l’image que j’ai en tête m’amuse beaucoup.

            Bourges est en train de mourir, mais ça reste une jolie ville.
            Et au cas où tu changerais d’avis, tu m’dis, j’ai toujours du rhum à la maison ;)

    1. Rho00ooo c’est trop gentil, merci
      Je vais essayer d’écrire tous les jours, mais parfois ça sera au bon vouloir du réseau, car là je suis dans une grande ville mais ça ne sera pas toujours le cas

Répondre à Lenora Von Cherry Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.