« Drague, jour 3 » ou « épilogue »

IMG_2597Eh bien voilà…

Bien des choses ont pris fin aujourd’hui.

Mais mon histoire est plus légère à raconter… Et puis je sais que vous êtes nombreux pendus à mon clavier pour la suite (et la fin) de ma courte mais intense période de « je-drague-le-remplaçant-de-l’école-d’à-côté-parce-qu’il-est-mignon-et-que-c’est-le-printemps-et-que-j’en-suis-quand-même-à-quatre-mois-onze-jours-et-douze-heures-de-misère-sexuelle. »

Vous remarquerez qu’en cadeau bonus je vous offre la possibilité de visualiser l’objet de mon affection (ou plutôt de visualiser comment je le mate de mon 3ème étage alors que lui est en récré et que moi j’assomme mes gamins sous les exercices.) Oui, il est sur la photo… Cherchez Charlie inside :)

Donc ce matin je suis arrivée tôt (de toutes façons je ne pouvais déjà plus dormir à 6h du mat), j’étais de relativement bonne humeur mais pas vraiment super détendue du string… La tension est restée permanente tout le mercredi et franchement ? C’est épuisant… En plus j’avais perdue une pochette  d’évaluation très importante (tout va bien, je viens juste de la retrouver, elle était sous une pile de cartons… pratique -oui je sais que vous vous en fichez, mais je fais durer le suspense-)

Je ne veux croiser aucun collègue, je rase les murs, je ne suis bien qu’avec mes élèves. Et la matinée passe…

Plus l’heure approche et plus je soupire fort en me tenant le ventre (chez moi le stress c’est au niveau du ventre, j’ai perdu 3kg depuis le début de mes aventures romantico-fantasmées).

à 11h30 je décide de ne pas encore lui sauter dessus cash, je vais donc à carrefour (ouais, va savoir pourquoi !) et je manque de provoquer un carton mémorable au rond point devant l’école.

Au retour des courses, je manque de me sentir mal, mais vraiment… Pour remonter dans ma classe, j’ai vu les murs bouger, j’ai vu les couleurs changer et la chaleur n’a pas contribué à arranger les choses.

Alors je me suis dit que de toutes façons, vu que ça ne pouvait pas être pire, j’allais y aller maintenant (oui, j’ai une logique particulière je vous l’accorde !)

Passage obligé tout de même par les toilettes où je me suis longtemps posé la question : vomir ou faire caca ? faire caca ou vomir ? Je tairai mon choix par décence envers vous.

Le couloir m’a semblé être réellement interminable. La classe que je pensais être la sienne était finalement occupée par un autre collègue. Je me suis dit que c’était un signe qu’il fallait faire demi-tour, et puis je ne me suis pas sentie capable de terminer la journée en restant dans cet état, alors j’ai été voir dans la classe suivante. Il y était !

MOI : « Salut » voix posée, décontractée, sourire (probablement crispé d’ailleurs) « Ça va j’te dérange pas ? »

LUI : « Salut, ben non, enfin je termine deux trois trucs mais ça va ».

MOI : « En fait j’avais un truc à te dire »… grand blanc… « C’est pas du tout professionnel »

LUI (il ne me regarde pas, il corrige les cahiers, genre il s’y attendait.) : « Ouais ? »

MOI : « Ben en fait » (oui, les « en fait » ont fusé, mon vocabulaire était quelque part entre mon ongle de gros orteil et la plante de mes pieds… Déjà j’arrivais à parler alors je m’estimais heureuse… Ah oui et puis à un moment j’ai essayé de m’asseoir quelque part mais les chaises sont trop petites, les tables sont trop grandes, je ne savais pas, alors j’suis restée debout à regarder autour de moi comme une trisomique…). Bref, je reprends : « Ben en fait je me disais que peut-être… si t’es seul… on pourrait aller boire un verre un jour… parce que bon… tu me plais bien… »

Paf, bombe larguée. Et là je pense à ma copine Julie qui m’a dit « mais tu ne vas pas attendre une réponse à ça direct, faut que tu le laisses réfléchir le pauvre… », mais en fait je ne bouge pas, j’attends manifestement une réponse, enfin mon corps attend une réponse car il ne daigne pas bouger d’un millimètre, j’aurais voulu, j’aurais pas pu !

LUI (toujours dans ses cahiers, en corrigeant, toujours, et toujours sans me regarder) : « Ben j’ai pas envie de te dire non… » et plus rien !

MOI un brin agacée : « …mais t’as pas envie de me dire oui non plus  apparemment » (whooo, un mot de plus de trois syllabes : hourra !!)

LUI (d’un calme olympien, mais putain il avait été averti ou quoi ? il lit mon blog ou quoi ? parano mode ON) : « C’est pas ça, mais c’est qu’en fait il y a quelqu’un. Mais on peut boire un verre, ce serait avec plaisir »

MOI (hop, ça y est, mon corps recommence à bouger et se dirige clairement vers la porte, ma voix se teinte d’un ton légèrement dédaigneux et je recommence à être re-moi de nouveau) : « Ah, bah justement non, s’il y a quelqu’un on ne pourra pas, non ! »

LUI (cahiers toujours) : « Si, si on pourra… »

MOI (ça y est, ça me gonfle, j’ai plus l’âge de jouer à « non, si, non, si ») : « Bon, enfin en tous cas c’est pas grave, surtout on change rien hein, on reste comme avant, tu viens toujours jouer demain ? hein ? Ok, super alors à tout à l’heure… »

Et je suis déjà dans le couloir.

Je l’entends parler.

Je reviens, passe la tête et tente quand même un « quoi ? »

LUI : « Je te dirai quand je serai libre… Pour boire un verre. »

J’ai terminé par un « ok » et je suis repartie dans ma classe, pianotant  frénétiquement le numéro de ma copine Julie pour une explication de texte en quasi-direct.

Julie trouve ça hyper génial roudoudous et choupoutous… J’suis super pas convaincue.

Alors j’suis allée trouver Néo-Divorcé parce que j’avais besoin d’une traduction d’homme. Pareil (bon avec plus de testostérone que Julie quand même…)

D’après eux, je dois être « super confiante en mon sex-appeal » (©Julie) mais il est dans une « histoire en fin de vie » (© Néo-div) et il « a été vachement sincère » (©Julie) car il m’a « laissé la porte entrouverte » (© Néo-div – tout en me montrant avec la porte du couloir et en rajoutant super fier de lui : « mais t’as vu, tu peux donc passer ! »).

Mouais…

Moi ce que je vois c’est qu’il est pas libre !
Moi ce que je vois c’est que s’il le devient, je serai celle qui a provoqué la fin d’une histoire !
Moi ce que je vois c’est que je ne suis pas super enthousiaste à récupérer un gars fraîchement séparé !
Moi ce que je vois c’est un échec

Et vous, vous voyez quoi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

18 Comments

  • Onee-Chan

    22 mars 2012 at 0 h 37 min Répondre

    soit il en veut deux, soit effectivement il est en fin de vie, soit il est indécis mais tu est irresistible… Bref : vivement le pot qu’on soit fixés !! Moi je trouve ça super je me frotte les
    mains héhé

  • Kimie (de Mots et Emaux)

    22 mars 2012 at 0 h 37 min Répondre

    Je pense pareil que Memy ! Je ne pense pas que tu provoques une rupture…

    Bon, après, c’est sûr qu’au final ce n’est pas gagné ! Je suis triste pour toi, j’aurais préféré une happy end, là, au milieu des chaises trop petites et des tables trop hautes !

    Sur ce, bon dernier jour de boulot, plus calme moralement parlant !

  • sun

    22 mars 2012 at 0 h 49 min Répondre

    Moi je dis que tu te poses trop de questions et si dans quelques temps il t’invite à boire ce verre tu dis « OUI » !!! non mais !!
    PS : tu as été super courageuse !!

  • Pomme

    22 mars 2012 at 1 h 41 min Répondre

    bon… deja… je suis fiere de toi!!!!!!!
    c ‘est jamais assez dit hein!
    c ‘est bien!!!!

    bon apres, on est sur le canapé avec mon homme est on discutaille un peu du cas agoaye……
    moi je vois de l’espoir, je dis que tu attend et tu vois. et si il romps ca sera pas ta faute vu qu’il t’a dit « oui oui on pourra », peut etre qu’il t’attendait!!!!!!!!…
    Mister h, en tant que pommier par trop averti quand meme…. dis que effectivement y a mammouth sous brin de steppe et que peut etre il te vois comme un truc pouvant faire office de sex toy
    vivant….

    donc voila….
    avis partagé ici….
    mais je suis fiere de toi!!!!!
    et puis ds toi que tu sera plus obligée de te foutre en tampax au cul pour pouvoir faire deux pas en bossant!…..

    bizzzz

  • la chauve-souris

    22 mars 2012 at 2 h 20 min Répondre

    je vois qu’il y a « quelqu’un » et que ça n’a pas l’air franchement sérieux. mais bon, il n’a pas l’air trè clair surtout s’il n’est pas contre te voir tout en ayant « quelqu’un ». bref, next!

  • chuis-pas-douee

    23 mars 2012 at 8 h 22 min Répondre

    pfuuuuuuuuuu bon, j’aurais voulu te dire t’es fixée…bah non, c’est pas clair tout ça. mais au moins tu as dixit toi « lâché la bombe ». souffle un coup la balle est dans son camp.
    Bisou !

  • Joufflette

    23 mars 2012 at 9 h 50 min Répondre

    C’est pas si négatif pour moi il a quand même envie d’aller boire un verre avec toi ! Moi le fait qu’il y ait quelqu’un d’autre ça m’arrête plus ou moins, ça dépend en fait.
    Pour moi c’est pas un échec ! Bois un verre avec lui et tu en sauras plus je pense !

  • chuis-pas-douee

    23 mars 2012 at 5 h 20 min Répondre

    ou alors il a quelqu’un et veut un plan à trois….je cherche à comprendre c’est tout….Dsl

  • Gaëlle

    23 mars 2012 at 3 h 05 min Répondre

    Je sais pas trop quoi te dire, je serais justement du genre à me poser beaucoup de questions…
    Mais vu de l’extérieur, soit il est papillonnant et il sait pas bien ce qu’il veut et peut-être que deux filles en même temps, oui peut-être mais non, enfin on va réfléchir, etc.

    Soit il est dans une histoire probablement compliquée, à bout de souffle, mais dont tu ne serais absolument pas la cause de la rupture.

    Bref,t te poses pas trop de questions, reste sur tes gardes un peu quand même, mais garde l’espoir, je pense que c’est pas perdu du tout ;)

  • Memy

    22 mars 2012 at 0 h 27 min Répondre

    Qu’il n’est peut-être pas libre mais que tu ne seras sûrement pas une cause de rupture. S’il t’a dit ça, c’est qu’il a déjà son idée à lui derrière la tête.

  • uglybeauty

    22 mars 2012 at 1 h 07 min Répondre

    a dire vrai je vois tout comme toi, donc bon… j’suis pas optimiste

  • Emilie Sunny

    23 mars 2012 at 6 h 31 min Répondre

    Perso, j’aime pas trop les gens qui fuient le regard quand on leur parle…sinon je verrai ça plutôt négatif, en même temps je te dis bravo car je suis super impressionnée par le courage que tu as
    eu!

  • Journaldunetrentenaire

    23 mars 2012 at 7 h 24 min Répondre

    Si son histoire doit se finir, ça n’aura surement rien à voir avec toi… Je pense qu’il a été sincère en disant qu’il y avait quelqu’un mais néo-div a surement raison, il laisse la porte ouverte,
    pour un jour ! C’est plutot positif je trouve :)
    Et puis, fraichement séparé ou pas, s’il te plait, le moment venu, laisse lui une chance :) Si tu ne lui avais pas plu, il aurait répondu non tout simplement ! :)

  • Obije$

    23 mars 2012 at 9 h 33 min Répondre

    S’il ta dit « il y a quelqu’un » alors, 2 solutions :
    – il y a vraiment quelqu’un dans sa vie
    – ou bien tu ne l’intéresses pas et ça lui a servi d’excuse.

    Déjà , le fait qu’il reste le nez dans ses occupations pendant que tu lui parles, ça reflète déjà ce que je viens de dire plus haut.

    Personnellement si j’étais à sa place, je t’aurai déjà donné toute mon attention quand tu serais venu me parler.
    Ensuite je t’aurai expliquer les choses de façon très précise.
    « Ben désolé, j’ai déjà une chérie, ta proposition me flatte beaucoup, mais si tu le souhaites on peut aller boire un verre en toute amitié… »

    ou alors

     » Je ne m’attendais pas à ce genre de proposition, avec plaisir, on y va tout de suite ? :)  »

    ….

  • gargouille

    24 mars 2012 at 5 h 19 min Répondre

    Pfff cela doit être du boulot de répondre à tous ces commentaires : la rançon du succès! alors j’en remet une couche, pour dire que si le mordant était bien là (bravo, des corones!), il manquait le
    coup de croc final, celui qui fait péter la jugulaire. A bientot la louve aux dents émoussées!

  • […] fatigant que d’attendre cette réponse précise à laquelle je prétendais (d’ailleurs Julie n’y croit plus, et Néo-div encore moins… Je suis la dernière à encore espérer dans […]

  • Ce qu’on recule car on redoute. | Blog Agoaye

    9 mai 2016 at 7 h 30 min Répondre

    […] malade 2 semaines avant ! Même topo pour le cul les relations amoureuses : je préfère mille fois annoncer la couleur et demander si la réciproque est envisageable plutôt que de lambiner dans un […]

Post a Comment