Le début de mon histoire de moi avec… Les Fatals Picards

IMG_59542007

Môm m’annonce : « Tiens, le groupe qui défend la France à l’eurovision c’est Les Fatals Picards, tu connais ? »

Ouais, je connais, vaguement, de nom, comme ça, vite fait. Mais sans savoir pourquoi, ce nom véhicule plein de sous-entendus destinés à annoncer que nan, j’aimais pas les Fatals Picards…

Apparemment, les jurys de l’Eurovision non plus !

2009

Je suis à présent amie avec le GROS BOULET du lycée. Le mec qu’on arrive pas à éviter dans les couloirs, celui qui rit quand on parle de pets ou de rots, celui qui est gras, petit et trapu.

Mine de rien et sans savoir comment, le lycée est terminé depuis longtemps et je fréquente cet être humain (car oui, en fait il en était un !). Et c’est lui, Bastien, qui un jour me montre une vidéo des Fatals Picards, bien décidé à ne pas entendre mes jérémiades : « non, mais Bastien, je te jure j’aime pas, oui j’ai déjà écouté, mais non je ne veux pas ré-entendre, mais t’es sûr qu’on a rien de mieux à faire que de regarder Youtube là ? »

Et là encore, les Fatals firent un bide dans mes oreilles et mon cœur.

2010

« Ehhh, mais il est marrant ce clip sur Bernard Lavilliers, et puis il est vachement bon joueur Bernard de s’être laissé prendre au jeu comme ça… Et le chanteur il est tout mimi avec ses cheveux longs… Et ce marcel va très bien au bassiste dites donc… Et le batteur, miam… Et le guitariste oulàlà… mais ? je les connais eux nan ?

Fatals Picards… Fatals Pi.. MAIS OUI ! J’les aime pas à la base ! Mais il est passé où le chauve ? »

Et c’est selon cette improbable cheminement que j’ai laissé ma copine Nathalie me faire écouter quelques chansons et puis quelques autres, pour finalement arriver même à m’émouvoir de certains textes (notamment « Mon père était tellement de gauche »)

2011

Moi : Nathalie, eh, tu veux que je prenne des places pour aller voir le concert des Fatals Picards en mai pas loin d’ici ?

Nathalie : Ah ouais pourquoi pas ? C’est quand ? Je dois vérifier que je n’aie pas plongée ou guitare ou conseil des maîtres ou canyoning ou rééquilibrage des chakras ou varappe ou si Jean-Edouard ne travaille pas ce soir-là, et ce sera bon. J’appelle Bastien aussi, comme ça on pourra y aller à 3 couples !!!

Moi : Oui, ou alors on ira juste tous les cinq hein !

Et là mes amis… L’apothéose, le kiff ultime ! Je me suis laissée avoir comme une débutante. Petite salle, proximité, atmosphère décontractée, musiciens accomplis et textes plus que pertinents m’ont scotché au mur, je ne m’attendais pas à ça, mais alors pas du tout !

C’était il y a 5 mois, et je retourne les voir la semaine prochaine pour la 5ème fois. J’ai même organisé mon périple festivalier du mois d’août en fonction de leurs dates de passage.

Alors je vous vois venir avec vos gros sabots vernis, vous allez me dire : Ouahh, la midinette, elle est tombée « Fan de… »

Ben ouais, mais je vais vous dire : il y a de quoi !

Avec le départ d’Ivan (le précédent chanteur), le groupe qui à la base traînait une image « comico-punk-débilo » a fait table presque rase du passé et est revenu sur scène avec des albums plus aboutis. Cette tournée, « Coming Out » est truffée de morceaux mine de rien revendicateurs, et mine de rien y’en a pas mal qui s’en prennent plein la gueule (en première ligne Christophe Maé et Superbus) et ça me plaît ça… Qui a fait ça depuis Renaud ?

Certaines idées sont aussi bien défendues, et on sent que les garçons n’hésitent pas à s’impliquer pour les causes qui leur tiennent à cœur. Pareil : je kiffe.

Le groupe a gagné un leader vocal de choix, j’ai nommé Paul, et la symbiose entre les membres du groupe est agréable à regarder (et ouiiiii, voilà, je le balance : évidemment qu’eux aussi sont agréables à regarder, même si Paul s’est coupé les cheveux !)

Voilà ce que ça donne :

Quoi qu’il en soit, j’ai poussé quelques portes, frappé à quelques coudes, facebooké par ci par là, et me voilà de temps en temps accréditée, de temps en temps à traîner en loges avec les guys…

Et c’est ainsi que j’ai pu vous pondre ce meeeeeerveilleux diaporama de photos made in Moi, avec un petit florilège de zique made in Fatals, afin de vous donner peut-être envie de vous rendre à l’une de leurs prochaines dates.

(Et n’hésitez pas à faire péter la HD, c’est de la photo de compet’) !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush…
Dans notre monde, la réalité est bien différente !

21 Comments

  • […] trop Twitter parce que je ne le maîtrisais pas (et que c’est à cause de mes boulettes que les Fatals ont pris connaissance de mon blog et ont donc découvert mon identité secrète -et que maintenant […]

  • Masochisme ordinaire. | Blog Agoaye

    13 mars 2014 at 7 h 01 min

    […] ce que vous ne savez sans doute pas c’est que je n’écoute pas non plus la radio (je Fatalise 80% du temps et pour le reste j’ai mes playlist Deezer qui déchirent). Donc, forcément je ne […]

  • Lyon jour 1 – L’arrivée. |

    23 avril 2014 at 6 h 59 min

    […] car j’avais envie de changer un peu d’air (en fait j’avais envie de voir les Fatals en concert à […]

  • Un partena…quoi ? |

    13 mai 2014 at 6 h 10 min

    […] films, je lis des livres, j’écoute de la zique (oui, j’écoute parfois autre chose que les Fatals Picards… Si c’est vrai !!), et pis je me maquille aussi, et puis je prends soin de ma planète […]

  • Elle fait quoi cette garce ? | Blog Agoaye

    8 juin 2014 at 17 h 12 min

    […] sur faissbouc pour voir qui aime et commente (qui l’a redit ?) – Pour le moment, deux Fatals, trois exs éconduits et une copine […]

  • Dois-je le garder ? | Blog Agoaye

    8 juin 2014 at 17 h 57 min

    […] si vous me suivez un chouïa, vous avez déjà pu lire que je me rendais chaque mois au concert des Fatals Picards. Bon. Vous devez également savoir que je craque un brin plus sur le bassiste que sur les autres […]

  • L’art d’être co-conne… | Blog Agoaye

    8 juin 2014 at 18 h 15 min

    […] concert presque privé des Fatals sur une péniche des plus bucoliques avec un shooting photo de […]

  • Pourquoi la photo ? | Blog Agoaye

    8 juin 2014 at 18 h 19 min

    […] uniquement pour les photos de scène. Comme je commence à shooter un peu/beaucoup/passionnément pour les Fatals, là je retouche un brin car la scène c’est super particulier… Mais si une âme […]

  • […] demain je ne travaille pas et que je suis sensée aller au dernier concert de l’année des Fatals à Rouen jeudi soir (penser à prendre mon […]

  • La 1ère impression #27 | Blog Agoaye

    14 juin 2014 at 9 h 01 min

    […] Moi m’en fous, j’suis amoureuse des Fatals ! […]

  • […] moi, pour être sûre d’avoir fait le bon choix d’homme, je le présente aux Fatals […]

  • Besoin d’un peu de magie. | Blog Agoaye

    30 septembre 2014 at 15 h 08 min

    […] oui c’est vrai, je côtoie mes idoles quasiment une fois le mois, et je délire backstage avec eux. Oui, c’est vrai que je […]

  • « De l’amour à revendre » | Blog Agoaye

    26 octobre 2014 at 17 h 04 min

    […] Et il faut aussi dire que je me suis tapé un concert de leur nouvelle tournée (attendu depuis juin, c’est dire) et que j’ai pu passer encore un peu de temps en leur compagnie. […]

  • Migrera, migrera pas ? | Blog Agoaye

    28 octobre 2014 at 22 h 53 min

    […] de comment mes Fatals préférés sont beaux sur fond bleu quand ils font leur shooting avec Mme la ministre pour lutter contre les […]

  • […] je le jure !) et enfin je me suis tout stupidement fait grillée par ma p’tite babysittée et l’un des Fatals. Mon anonymat a pris un peu l’eau (un peu […]

  • La 1ère impression #46 | Blog Agoaye

    1 novembre 2014 at 9 h 00 min

    […] une semaine, quand mon bassiste préféré me demandait pourquoi j’étais encore seule, je lui répondais pudiquement que j’ai des […]

  • En attendant mai… | Blog Agoaye

    11 février 2015 at 7 h 02 min

    […] qu’ils me manquent, et parce que si vous ne les connaissez pas, vous passez vraiment à côté de quelque chose de […]

  • A peine revenue… | Blog Agoaye

    26 février 2015 at 22 h 00 min

    […] pour changer, et pour continuer dans ma propagande Fatalière : Le blog de Laurent, parolier de son état. J’adore ce qu’il fait, même si parfois je […]

  • […] vot’ bon cœur m’sieurs dames…) (Non en vrai ne me l’offrez pas, j’ai un concert des Fatals prévus pour le soir de mes 35 ans, j’attends au moins une petite dédicace spéciale, si […]

  • Raiponce malgré elle ! | Blog Agoaye

    24 avril 2015 at 12 h 27 min

    […] : Ça va, je me réveille et j’ai rêvé des Fatals, et des Gueules de Wab (et de Joey Starr) alors ça va. humeur : Il y a une épreuve qui […]

  • Il m’appelle Princesse. | Blog Agoaye

    18 juillet 2015 at 15 h 12 min

    […] seule fois où je perds mes moyens c’est en général lors d’une première rencontre avec des gens qui m’impressionnent, mais dès la seconde je les tutoie déjà […]