Ma vie avec les stars

Le début de mon histoire de moi avec… Les Fatals Picards

IMG_59542007

Môm m’annonce : « Tiens, le groupe qui défend la France à l’eurovision c’est Les Fatals Picards, tu connais ? »

Ouais, je connais, vaguement, de nom, comme ça, vite fait. Mais sans savoir pourquoi, ce nom véhicule plein de sous-entendus destinés à annoncer que nan, j’aimais pas les Fatals Picards…

Apparemment, les jurys de l’Eurovision non plus !

2009

Je suis à présent amie avec le GROS BOULET du lycée. Le mec qu’on arrive pas à éviter dans les couloirs, celui qui rit quand on parle de pets ou de rots, celui qui est gras, petit et trapu.

Mine de rien et sans savoir comment, le lycée est terminé depuis longtemps et je fréquente cet être humain (car oui, en fait il en était un !). Et c’est lui, Bastien, qui un jour me montre une vidéo des Fatals Picards, bien décidé à ne pas entendre mes jérémiades : « non, mais Bastien, je te jure j’aime pas, oui j’ai déjà écouté, mais non je ne veux pas ré-entendre, mais t’es sûr qu’on a rien de mieux à faire que de regarder Youtube là ? »

Et là encore, les Fatals firent un bide dans mes oreilles et mon cœur.

2010

« Ehhh, mais il est marrant ce clip sur Bernard Lavilliers, et puis il est vachement bon joueur Bernard de s’être laissé prendre au jeu comme ça… Et le chanteur il est tout mimi avec ses cheveux longs… Et ce marcel va très bien au bassiste dites donc… Et le batteur, miam… Et le guitariste oulàlà… mais ? je les connais eux nan ?

Fatals Picards… Fatals Pi.. MAIS OUI ! J’les aime pas à la base ! Mais il est passé où le chauve ? »

Et c’est selon cette improbable cheminement que j’ai laissé ma copine Nathalie me faire écouter quelques chansons et puis quelques autres, pour finalement arriver même à m’émouvoir de certains textes (notamment « Mon père était tellement de gauche »)

2011

Moi : Nathalie, eh, tu veux que je prenne des places pour aller voir le concert des Fatals Picards en mai pas loin d’ici ?

Nathalie : Ah ouais pourquoi pas ? C’est quand ? Je dois vérifier que je n’aie pas plongée ou guitare ou conseil des maîtres ou canyoning ou rééquilibrage des chakras ou varappe ou si Jean-Edouard ne travaille pas ce soir-là, et ce sera bon. J’appelle Bastien aussi, comme ça on pourra y aller à 3 couples !!!

Moi : Oui, ou alors on ira juste tous les cinq hein !

Et là mes amis… L’apothéose, le kiff ultime ! Je me suis laissée avoir comme une débutante. Petite salle, proximité, atmosphère décontractée, musiciens accomplis et textes plus que pertinents m’ont scotché au mur, je ne m’attendais pas à ça, mais alors pas du tout !

C’était il y a 5 mois, et je retourne les voir la semaine prochaine pour la 5ème fois. J’ai même organisé mon périple festivalier du mois d’août en fonction de leurs dates de passage.

Alors je vous vois venir avec vos gros sabots vernis, vous allez me dire : Ouahh, la midinette, elle est tombée « Fan de… »

Ben ouais, mais je vais vous dire : il y a de quoi !

Avec le départ d’Ivan (le précédent chanteur), le groupe qui à la base traînait une image « comico-punk-débilo » a fait table presque rase du passé et est revenu sur scène avec des albums plus aboutis. Cette tournée, « Coming Out » est truffée de morceaux mine de rien revendicateurs, et mine de rien y’en a pas mal qui s’en prennent plein la gueule (en première ligne Christophe Maé et Superbus) et ça me plaît ça… Qui a fait ça depuis Renaud ?

Certaines idées sont aussi bien défendues, et on sent que les garçons n’hésitent pas à s’impliquer pour les causes qui leur tiennent à cœur. Pareil : je kiffe.

Le groupe a gagné un leader vocal de choix, j’ai nommé Paul, et la symbiose entre les membres du groupe est agréable à regarder (et ouiiiii, voilà, je le balance : évidemment qu’eux aussi sont agréables à regarder, même si Paul s’est coupé les cheveux !)

Voilà ce que ça donne :

Quoi qu’il en soit, j’ai poussé quelques portes, frappé à quelques coudes, facebooké par ci par là, et me voilà de temps en temps accréditée, de temps en temps à traîner en loges avec les guys…

Et c’est ainsi que j’ai pu vous pondre ce meeeeeerveilleux diaporama de photos made in Moi, avec un petit florilège de zique made in Fatals, afin de vous donner peut-être envie de vous rendre à l’une de leurs prochaines dates.

(Et n’hésitez pas à faire péter la HD, c’est de la photo de compet’) !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

Comments are closed.