Histoire de périf’

003Entendez-vous l’appel des villes la nuit ???

Moi ouais. J’ai toujours été plus nocturne que diurne… Plus couche tard que lève tôt. Et puis il faut dire que j’en ai passé du temps à Paname avec Môm, de jour, de nuit, de soirée. C’était souvent…
Mais je me souviendrai longtemps du jour où j’y suis allée sans elle, en fait c’était de nuit, et par le périf’ !!

Le périf’…. On ne dit pas périphérique… Comme on dirait Steph’ au lieu de Stéphane… Pour nous, c’est un bon ami, une connaissance de longue date… Depuis presque 60 ans en fait :)

En effet, en 1956 débuta le chantier du périf’ du coté de la porte d’Orléans… Il fallut 17 ans pour boucler la boucle et terminer le dernier tronçon qui s’étend de la porte Dauphine à la porte d’Asnières…

Le périf’ est une voie communale, elle appartient donc à la Ville de Paris et est soumise à des lois assez particulières…

Le sombre abruti qui vient d’arriver par votre droite vous a forcé à piler en s’insérant brutalement ???
C’est normal !! Non pas parce que les Parisiens sont des fous au volant (presque pire que les Italiens), mais parce qu’il avait la priorité !!! Oui oui !!
Ici, et au contraire des autoroutes, c’est celui qui entre sur le périphérique qui est prioritaire… Vous devez donc le laisser passer, d’où l’utilité non négligeable de ne jamais rouler sur la voie qui est tout à fait à droite : /

Le pauvre imbécile devant vous se traîne à 70 bornes à l’heure, alors que mince, on a quand même 3 à 4 voies relativement larges qui nous permettraient d’aller plus vite !!!!
Nooooon ! Surtout pas inconscient !!!!
Le périf’ est limité à 70 Km/h, depuis le 10 janvier 2014 (d’ailleurs, avec cette baisse de 10km/h, les accidents ont baissé de 15,5 % et une hausse de la vitesse moyenne de circulation, de 32,6 km/h en 2013 à 38,4 km/h en 2014, soit une progression de 18 %) et de nombreux radars (automatiques ou non) y sont disséminés !

Alors, interrompons un moment notre cours magistral pour une question existentielle : Est-ce que je vous dis où sont les radars automatiques ???? (Question du même genre que celle ci : « Est-ce que je fais des appels de phares aux autres conducteurs quand je croise les flics ? »)
Eh bah non (pour les deux)

Selon la sécurité routière, les radars automatiques ont été placés « judicieusement » dans les zones les plus à risques, voilà !

Un radar (si vous faites partie de la catégorie des chanceux qui n’ont jamais eu affaire à eux) est une boîte grisâtre (histoire de se fondre dans le paysage) munie de vitres à l’avant mais aussi à l’arrière (ils sont donc capables, ces petits traîtres, d’avoir des yeux dans l’dos !). Vous en voulez encore ? Vous voulez que je finisse de vous persuader que ce petit machin apparemment inoffensif est en fait une machine de guerre ? Ok, alors je continue :
Le boîtier est blindé… Il s’auto alimente (pas de coupure en cas de panne)… Il fonctionne 24h/24 et n’accepte aucun pot-de-vin !!!
Vous vous acharnez à lui résister ? C’est pas une bonne idée, dans tous les cas vous perdrez :
Dépassement de moins de 20Km/h au dessus de la limite autorisée -> 135 euros et 1 point.
Dépassement de 20 à 30Km/h au dessus -> 135 euros et 2 points.
Dépassement de 30 à 40Km/h -> 135 euros et 3 points.
Et crescendo !!!
Peinture ou tag sur un radar -> 7500 euros plus des travaux d’intérêt général.
Destruction, dégradation ou détérioration d’un radar -> 45000 euros d’amende et 3 ans d’emprisonnement si vous le faites tout seul ou cinq ans d’emprisonnement et 75 000€ d’amende si vous vous vous y mettez à plusieurs…
Toujours envie de faire les fous ???

Enfin, ce qui peut être bon à savoir si un jour vous avez un conflit avec cette bestiole, il est dorénavant possible de contester un pv en ligne via cette adresse : https://www.antai.gouv.fr

Revenons-en à nos moutons : le périf’… Ou plutôt devrait-je dire à nos cochons ! Car le service de nettoyage a un jour retrouvé près de 50 cochons vivants errant sur la route :)
Des tas de choses y ont été ramassées : 50 baignoires, 15 tonnes de maïs, 10 tonnes de disques de frein, 15 tonnes de salsifis en boîte… Sans compter les habituels paquets de cigarettes, bouteilles verre ou plastique, boites de préservatifs, emballages de Néo Codion et vêtements en tous genres !

Notre ami périf’ fait 35,04Km de longueur, et on y roule en moyenne à 43Km/h avec un trajet moyen de 8 mn !!! Pourquoi si peu, me demanderont les non Parisiens, étant donné qu’il est limité à 70 ? Mais parce que approximativement 270 000 véhicules par jour l’empruntent (chiffres de 2005), soit près de 60% de la circulation parisienne !

On continue dans les chiffres impressionnants ? On trouve sur le périf’ 1 000 000 m² de chaussée principale, 156 bretelles, 300 000 m² de trottoirs de service, 110 km de murets en béton et glissières en cours de suppression, 44 hectares d’espaces verts, 10 000 arbres, 550 affiches et panneaux publicitaires lumineux, 38 490 sources lumineuses, 99 caméras de télésurveillance, 166 bornes d’appel d’urgence et pas moins de 324 panneaux à messages variables.

Tiens, d’ailleurs parlons-en de ces panneaux : ils sont télécommandés à partir du poste central d’exploitation (près d’Ivry) et peuvent fonctionner de deux façons : Soit un gentil monsieur programme le message à afficher (dans le cas d’une réduction de chaussée par exemple), soit des messages automatiques et aléatoires sont diffusés régulièrement (dans le cas de travaux, bouchons ou accidents par exemple). Bon, rien de bien spécial, on voit les mêmes sur nos autoroutes !
Mais sur le périf’, les chiffres peuvent parfois être plus tristes : 10 600 incidents par an dont 64 % de pannes et 33 % d’accidents. Tous les jours, les usagers se frottent à des inconscients qui imaginent des choses dignes des meilleurs caméras de patrouilles : Un camion qui entame une marche arrière sur la voie de gauche s’apercevant qu’il a loupé la sortie, un conducteur flashé à 145Km/h, des motards trop entreprenants ou simplement un usage intensif du portable au volant… Tout ça cause des catastrophes, des vies brisés et des destins freinés, sur le périf’ !

Alors on est d’accord : Le périf’, il est bien sympa : quand y’a personne on y circule sans souci, relativement rapidement il nous mène d’un point à un autre en nous évitant les feux et autres contrariétés. Mais trop vite ou trop imprudemment c’est tout de suite très dangereux…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

12 Comments

  • Pitch

    24 novembre 2015 at 10 h 21 min Répondre

    Je le prend tout les jours pour aller au travail. C’est pratique mais aux heures ou je le prend je suis en plein dans les bouchons parisiens donc c’est moins cool.
    Merci de cet article je ne savait pas quand il avait été construit.

    • Agoaye

      25 novembre 2015 at 15 h 22 min Répondre

      Ah mais après les bouchons il n’y en a pas que là. Je trouve que c’est de pire en pire !

  • fedora

    24 novembre 2015 at 13 h 25 min Répondre

    Je l’ai pris une fois au volant ce fameux périph parisien (mon périph à moi, c’est le R3 pour ring 3)… j’étais dans un état de stress total ! A part une vieille folle qui ne voulait pas me laisser m’insérer dans la circulation (mais apparemment c’est normal ^^), je ne suis pas morte… c’est que se réputation dépasse les frontières ;)

    • Agoaye

      25 novembre 2015 at 15 h 21 min Répondre

      Ah mais oui, c’est super flippant, mais finalement je me rends compte qu’on s’habitue à tout, car aujourd’hui je ne réfléchis même pas avant de le prendre

  • LaLuTotale

    24 novembre 2015 at 18 h 40 min Répondre

    Il fallut 17 ans pour boucler la bouche –> LOL le lapsus ! ( révélateur ? )

    • Agoaye

      25 novembre 2015 at 15 h 19 min Répondre

      Rha merdum, je rectifie, merci :)

  • Nathalie

    24 novembre 2015 at 22 h 07 min Répondre

    Dire que tu as réussi à me rendre le périf’ sympathique serait beaucoup dire , mais j’ai appris des trucs et ça c’est bien !

    • Agoaye

      25 novembre 2015 at 15 h 19 min Répondre

      Voui voilà, après ce n’était pas un billet propagande :)

  • flipperine

    25 novembre 2015 at 16 h 11 min Répondre

    un article très intéressant et on dit aussi que ceux sont les marseillais les plus mauvais chauffeurs

    • Agoaye

      25 novembre 2015 at 22 h 03 min Répondre

      On dit beaucoup de choses

  • […] Mon billet sur le périf’ était un réchauffé d’un ailleurs qui date, y’a pas de nouveautés sur mon clavier en ce moment, ça me peine quelque peu, j’aimerais pourtant ! […]

  • La 1ère impression #99 | Blog Agoaye

    5 décembre 2015 at 10 h 02 min Répondre

    […] je vais continuer à étudier le périphérique plutôt […]

Post a Comment