Honteuse imperfection.

001J’aime faire les choses bien. J’aime être aimée, admirée, parfois même je suis prise comme exemple. Loin de me flatter, ces moments me permettent de m’en sortir à peu près la tête haute.

Parce que sinon il faut dire que la plupart du temps ma confiance en moi ne flirte pas avec les sommets…

La plupart du temps je fais de mon mieux. J’essaie justement d’agir de façon réfléchie,  de ne pas précipiter les choses, de bien faire en somme.

Je me souviens d’il y a quelques décennies… Ma mère recevait des amis à dîner et ceux-ci avaient une fille. Je l’avais emmenée dans ma chambre je voulais lui montrer mes jouets, mes secrets et j’espérais qu’on s’amuse toutes les deux comme des petites folles.

Ma grand-mère est venue (sans doute pour me dire bonne nuit) et croyant qu’elle allait me déranger je n’ai pas voulu la laisser entrer. J’ai repoussé la porte très fort, le plus fort que je pouvais… Elle tentait de pousser de l’autre côté et je ne savais pas pourquoi elle employait tant d’acharnement.

C’est le lendemain que j’ai su qu’en fait elle avait un doigt coincé dans l’embrasure de la porte. Je lui avais fait très mal. Elle a eu un sacré hématome.

Je pense que je me souviendrai de ce moment toute ma vie. Un moment d’inattention, un moment où j’ai failli, un moment où j’ai pas réfléchi…

Je m’en veux tellement.

 

Il y a quelques jours je me suis retrouvée dans un endroit où j’ai reconnu quelqu’un que je connaissais. J’ai envoyé un message à cette personne, lui faisant comprendre que j’étais dans les parages, mais je ne me suis pas montrée. J’étais d’humeur taquine (et puis j’avais d’autres choses à faire concrètement aussi)

La soirée est passée et la météo me força à déserter l’endroit assez précipitamment (grêle, orage, tout ça, je ne vais pas vous la jouer Evelyne Dhélia…) Une fois rentrée chez moi je me remets en contact avec l’ami que j’ai virtuellement croisé là-bas. Il m’annonce que ça ne lui a pas plu, qu’il s’est senti épié, qu’il n’a pas profité des festivités.

À cause de moi. À cause de ce que je pensais être une facétie innocente…

Encore une fois le sentiment m’a envahi, cette émotion que j’essaye de garder le plus loin possible de moi : la honte… (mais la mauvaise honte, pas celle dont on peut rire après… celle qui fait du mal !)

 

Alors loin de moi l’idée de vouloir être parfaite (quoique…), mais j’essaye tellement d’être au moins irréprochable dans ma façon de vivre, et plus particulièrement dans mes interactions sociales.

Parce que pour moi communiquer avec l’autre n’est pas quelque chose qui coule de source alors je dois faire attention, à ne pas blesser, à ne pas choquer

Et là c’est une erreur de parcours de plus…

Un faux-pas commis par ignorance, parce que moi j’aurais pas réagi comme ça, parce que si maintenant je comprends, au moment où je l’ai fait, la possibilité que cela puisse mettre mal à l’aise l’autre personne ne m’a pas effleuré une seconde.

Alors aujourd’hui encore j’y repense, aujourd’hui encore je me dis que je n’aurais pas dû, mais que je ne pouvais pas savoir, mais que je suis quand même sacrément conne, mais que y’a pas mort d’homme, mais que je suis pas fière de moi…

:(

Il va probablement falloir du temps pour que j’arrête de tourner ça dans ma tête…

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush…
Dans notre monde, la réalité est bien différente !

23 Comments

  • Ragnagna

    10 juin 2014 at 8 h 03 min Répondre

    Après, dans les deux cas ils auraient pu s’exprimer. Tu as été maladroite et tu les as blessé mais ils auraient pu te le dire pendant et pas après :s

    • Agoaye

      10 juin 2014 at 10 h 01 min Répondre

      C’est vrai :/ mais j’ai quand même été maladroite :/

  • Wuagift

    10 juin 2014 at 8 h 20 min Répondre

    Amen à Ragnagna

  • Annick

    10 juin 2014 at 8 h 41 min Répondre

    je comprends bien ce sentiment que tu décris. ça m’arrive parfois aussi et je mets bien longtemps à avaler la pilule.

  • De mes défauts de fabrication | SoCheeryhSoCheeryh

    10 juin 2014 at 8 h 43 min Répondre

    […] Agoaye parle aujourd’hui « d’honteuse imperfection » dans sa quête de vouloir bien faire (Ago tu es trop dure avec toi :3) moi je voulais […]

  • G33k

    10 juin 2014 at 9 h 54 min Répondre

    C’est marrant, j’ai assez peu de souvenir, par contre les situations embarrassantes comme tu les décris… ça je m’en souviens en général très bien !!!
    Il faut que tu trouves le bouton reset :-)

    • Agoaye

      10 juin 2014 at 10 h 06 min Répondre

      Si seulement Y’avait moyen de revenir en arrière !

      • G33k

        10 juin 2014 at 10 h 33 min Répondre

        C’est trop facile, on n’est pas dans les sim’s ;-)
        On est la pour en chi*r !!!

  • miss debra

    10 juin 2014 at 11 h 24 min Répondre

    Coucou,
    Tres bon article et tinquiete pas nous tous se posons.des multiples questions et la honte tous les jours je la ressent. Desfois on croit bien agir et la personne en face n’apprecie pas vraiment mais cela nest point notre faute car nous ne pouvons prédire comment lautre va reagir. Et puis ce que tu as fais etait drole et nest vraiment pas grave en soi mais bon selon les humeurs des gens la reaction peut en etre influencée.

    • Agoaye

      10 juin 2014 at 11 h 55 min Répondre

      Voui, je trouvais ça drôle, mais je pense que c’était la dernière fois de ma vie, j’ai compris la leçon !

  • AlexMamengagee

    10 juin 2014 at 11 h 48 min Répondre

    C’est plus de la maladresse qu’autre chose. Tu n’as pas volontairement fait du mal à qqun, tu as juste été un peu maladroite.. Ne sois pas trop dure avec toi même.
    Je te trouve très humaine, pleine d’empathie et à l’écoute, et tout ça ça devient des qualités rares..

    • Agoaye

      10 juin 2014 at 11 h 55 min Répondre

      Rhaaaaa, j’veux pas être maladroite :/

  • EmilieSunny

    10 juin 2014 at 18 h 28 min Répondre

    Tout comme Twenty, je ne comprends pas trop pourquoi il s’est senti épié….sauf si c’est un ex, là vaut mieux pas jouer à ce jeu là ;)
    Si ça peut te consoler, ce genre d’histoires j’en ai en stock de mon côté aussi…

    • Agoaye

      10 juin 2014 at 18 h 32 min Répondre

      Nan, il ne s’agit pas d’un ex… Mais nous ne nous connaissons pas personnellement, moi je l’ai reconnu et pas lui :(

  • ptibaton

    10 juin 2014 at 18 h 36 min Répondre

    Arf, je te comprends, ça m’arrive de temps à autre, et ça tourne très longtemps quand on me le fait remarquer, car avec ma tendance à repousser ou bien à prendre les choses au second degrés et bien tout comme toi je n’arrive pas à anticiper la réaction que l’autre en face pourrait avoir…Bisous ma belle <3

    • Agoaye

      10 juin 2014 at 18 h 54 min Répondre

      Je savais que t’étais faite dans le même moule toi :)

  • Trenty

    10 juin 2014 at 18 h 01 min Répondre

    Personne n’est parfait.

    Et pourquoi, ton ami ne t’a pas répondu quand il a eu le message plutôt que de se sentir épié.
    Pour ta grand mère n’as pas dis qu’elle avait le doigt dans la porte.

    On réagit tous de façon différente et si l’on fait attention à toutes les possibilités, on ne fait plus rien, on a plus de vie sociale.

    • Agoaye

      10 juin 2014 at 18 h 05 min Répondre

      Ahhhh, ben c’est p’tet pour ça alors que je n’en ai déjà plus beaucoup :)

  • L'inconnu

    11 juin 2014 at 18 h 19 min Répondre

    Sur le moment très :(
    Depuis, l’homme de l’escalier a oublié depuis :)
    Oserait il revoir un de ces concerts? :)

Post a Comment