Je rêvais d’un autre monde – épisode 1


Ma vie de hippie / mercredi, août 26th, 2015

007Retour en quelques épisodes sur mon aventure en rassemblement auto-géré dans les Cévennes.

Durant 15 jours, nous avons été quelques milliers à partager une aventure humaine extrêmement intéressante.

J’ai choisi de tout vous raconter (mon vécu, mon ressenti), chaque mercredi pour les 16 semaines à venir.


Jour 1

Début d’après-midi.

Le départ (l’arrivée ?) a été très difficile. Je ne sais pas si c’est à cause de la fatigue, ou de la maladie, ou encore de la peur de l’inconnu, mais il a fallu que je m’accroche.
Il y a deux ans, j’avais déjà participé à ce rassemblement, mais sur un autre terrain, et en y retrouvant quelqu’un que je connaissais. Cette année je suis seule et je ne sais pas exactement dans quelle aventure je me lance…

Évidemment je me suis perdue, évidemment j’ai posé la voiture loin du campement, c’est donc de façon évidente que j’ai continué à galérer pour installer mon campement.
Il fait très chaud et je suis seule. Chaque personne présente s’affaire à sa propre installation, ou aux premiers travaux à effectuer sur le terrain.

Nous sommes arrivés sur un terrain presque vierge. Quelques bâtiments utilisables par les organisateurs, quelques points d’eau à aménager, une rivière qui passe en contrebas mais c’est tout ! Nous devrons tout construire.

Pour le moment je me concentre sur ma tente et mon organisation. J’ai très envie d’aller repérer les lieux mais je suis fourbue. En attendant que le soleil se couche j’envoie un texto d’adieu au monde : logiquement j’ai prévu de déconnecter le plus possible. J’éteins mon portable.

Plus tard dans la soirée.

Le soleil s’est couché et mon campement est terminé, tout est là, je suis bien installée, j’ai même la possibilité de me contorsionner entre un paréo tendu et un vieil arbre pour prendre une douche avec mon équipement solaire : le grand luxe !

La citadine au masque complètement fermé est encore présente en moi. Je ne dis bonjour à personne, rien n’est spontané, je regarde mes pieds, je suis très fatiguée.
J’ai même ressenti cette habituelle colère intérieure lorsqu’au retour d’un trajet vers ma voiture je me suis rendue compte qu’une famille s’était installée à moins de 2 mètres de ma tente. « Comme s’il n’y avait pas assez de place partout » me suis-je dit.
Mais je relativise, je me force. Ce n’est rien. Et si ça me dérange vraiment tant que ça, s’ils me réveillent par exemple eh bien je leur en parlerai, mais je ne projette rien, je ne perds pas de temps à ruminer ou à penser au pire… Pas ici !

Dans la nuit.

C’est mitigé. Je me sens mal, nauséeuse.
Je pense que c’est à cause de la fatigue, ou alors c’est parce que ce n’est pas comme je l’avais imaginé.

Je me sens seule !
Je me sens donc passablement angoissée. Abandonnée.

Ça va passer…
Et si ça ne passe pas je partirai.

Pourtant je suis propre, j’ai réussi à prendre une douche, je l’ai vraiment vécu comme une petite victoire, c’était bien.
Mais je suis fatiguée, je dois essayer de dormir.

Ça va aller…


 

À suivre mercredi prochain.

Rendez-vous sur Hellocoton !

34 réponses à « Je rêvais d’un autre monde – épisode 1 »

      1. Mais en même temps ça met le suspense…. j’aime beaucoup te lire en tout cas …. quand j’ai des journées de fou ça fait plaisir de faire des pauses et de rire un peu ! tu devrait écrire un livre vraiment ;) bonne fin de journée bisous et une caresse à Blogo <3

  1. Ben dis donc…. camping sauvage, s’il n’y avait les voisins….il faut une grande organisation dans ce genre d’aventure. Bravo en tout cas, tu as tenu le coup jusqu’au bout apparemment !
    belle journée ensoleillée, à profiter, avant la rentrée
    Mireille de Mireo-Créations

    1. En réalité, le camping n’était pas sauvage. Les organisateurs utilisaient un terrain prêté (ou loué, je ne sais pas) mais sur lequel il n’y avait rien. Les parkings quant à eux étaient des champs loués.

  2. Bon , je vais donc apprendre la patience …. de mercredi en mercredi … heureusement il reste les LDD , les Premières impressions , les billets du challenge 53 …. et bientôt un sexy et dans le vent ?

    1. Tu sais que j’ai de plus en plus de mal avec les LLDDD, ils sont super longs à préparer, je me demande s’ils vont survivre à 2016… :/

      Et il y a un SDV en préparation, mais j’attends encore quelques retours, juillet et août n’ont pas été propices aux prospections !

  3. Quelle merveille cette conscience collective !
    Paix, amour, harmonie !
    __________________
    Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.