Je rêvais d’un autre monde – épisode 13

006Retour en quelques épisodes sur mon aventure en rassemblement auto-géré dans les Cévennes.

Durant 15 jours, nous avons été quelques milliers à partager une aventure humaine extrêmement intéressante.

J’ai choisi de tout vous raconter (mon vécu, mon ressenti), chaque mercredi pour les 16 semaines à venir.


 Jour 13

Matin.

La nuit a été difficile. Endormie comme une masse, j’ai été plusieurs fois réveillée, par du bruit, ou par des fourmis. Beaucoup de réflexions me sont passées par la tête et ce matin je me suis fait réveillée par des allemands, pas terrible.

J’ai pris une bonne douche et ai un peu échangé avec Kévin.
Globalement mon état est moyen, je pense avoir eu trop d’attentes hier soir, je le vis globalement assez mal et je ne sais pas trop comment gérer ça.
J’avais vraiment envie que Kévin et Sacha passent me voir chez le tatoueur hier, je pensais que c’était important pour moi. Peut-être que je ne leur ai pas assez dit, peut-être que le message n’était pas clair. Et là aujourd’hui je suis dans un processus d’auto-isolement, c’est moche.

Il faut que je leur en parle.

Midi.

Je suis allée au cercle et j’ai pris la parole pour parler de l’accueil et faire tout plein de remerciements, car c’est vrai que c’était difficile ces heures passées là-bas, mais c’était aussi très beau parfois. Il arrivait que les gens viennent nous porter des fruits pour nous remercier de les avoir accueillis… J’ai fait le parallèle en disant que j’étais prof et que bien souvent les parents ne nous remerciaient jamais de nos efforts et nos investissements. C’est notre boulot certes mais ce n’est pas une raison pour nous considérer comme complètement invisibles.
Les gens m’ont applaudis. Enfin ils ont agité les mains, c’est la façon respectueuse de signifier son approbation, c’est mois agressif que de purs applaudissements.

Je suis retournée à ma tente pour protéger mon tatoo et j’ai croisé Simon.
Qu’il est beau Simon !

Nous sommes allés manger ensemble et j’ai eu l’air de bien supporter la semoule et les tomates, je trouve ça chouette.
Nous avons eu une très belle discussion. Il m’a fait me rendre compte que mon rapport à l’argent est faussé, car il m’arrive « virtuellement » (un virement sur mon compte pour payer automatiquement des factures), c’est sans doute ça qui ne me convient pas.

Je lui ai fait un petit massage-caresses ensuite et il m’a offert de l’encens, encore un beau moment.
Je décide de retourner me reposer un peu à ma tente, dans la fumée des encens.

Après-midi.

Après le petit temps de repos, j’ai rejoint l’accueil parking, la boucle est bouclée. Une équipe pas très causante était en place mais je suis tant restée que la relève est arrivée, il s’agit de Vincent et son chien formidable, son meilleur ami Maxime et l’éternel Eric.
On s’est bien éclatés, Maxime est extra.

Soirée.

J’ai mangé avec la fine équipe une pizza à la horde et je les ai laissé partir pour me poser sous une tente berbère pour regarder la vidéoprojection d’un reportage sur Sivens.
Je connaissais un peu l’histoire, particulièrement depuis la mort de Rémi en fait, mais contrairement à mon habitude où j’essaye de me préserver le plus possible en choisissant la désinformation, ce soir j’avais envie de savoir. Les images sont terribles, les mots sont forts et les intentions des résistants sont tout à fait extraordinaires.
Il en faut du courage pour protéger une cause à ce point, pour tout risquer afin de sauver ce qui n’appartient à personne. J’en ai les larmes aux yeux et je me demande si j’aurai un jour une telle détermination…

Plus tard, j’ai retrouvé Sacha, Kévin et un autre ami à la cuisine. J’ai balancé tout mon ressenti à Sacha et il a compris. Il s’est excusé sincèrement, il a été mignon.

Nuit.

Comme nous venions juste de nous retrouver, nous n’avions pas envie de nous quitter immédiatement. Nous sommes donc tous allés boire un chaï avec une nouvelle venue : Marion.

La caravane-sauna nous faisait de l’œil depuis déjà plusieurs jours, et nous parlions de se payer une petite séance même avant le départ de Fred. Ce soir nous nous sommes dit que c’était l’occasion ou jamais, le séjour touchait à sa fin. Je n’avais pas très envie, j’étais très fatiguée, et puis je me suis finalement laissée convaincre.

Sacha et moi sommes partis ensemble pour aller chercher nos serviettes à nos camps et sur le chemin je l’ai senti bien gêné, il semblait vouloir me dire quelque chose dans toutefois oser tout à fait.
Au départ j’ai cru que ça m’était destiné (il faut vraiment que j’apprenne à cesser de me regarder le nombril) et puis non, il s’agit de ses sentiments pour Marion. Il a flashé sur elle le jour d’avant et il lui a proposé hier soir de passer la nuit avec lui, elle a refusé.
Rho, il y a été franco le petit Sacha, j’adore !
J’ai essayé de l’écouter, voire de le conseiller comme j’ai pu, avec toute la nouvelle bienveillance que je me suis découverte ici. Mais comme je ne connais pas bien Marion, je n’ai pas été vraiment aidante.

Enfin, la journée s’est terminée à poil dans cette fameuse caravane-sauna, les garçons et moi. La nuit était très fraîche alors c’était vraiment le bon moment. C’était extra, ça m’a vraiment fait du bien.
Je suis partie me coucher, portée par un calme et une chaleur hors du commun.


À suivre mercredi prochain.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush…
Dans notre monde, la réalité est bien différente !

9 Comments

  • flipperine

    25 novembre 2015 at 16 h 16 min Répondre

    tu passes de bons moments et des moments difficiles tu as besoin d’être entourée

  • Fouinette

    25 novembre 2015 at 20 h 14 min Répondre

    <3

    • Agoaye

      25 novembre 2015 at 22 h 02 min Répondre

      Euh, je ne vois pas ton commentaire :/

  • fedora

    26 novembre 2015 at 8 h 14 min Répondre

    15 jours et déjà le jour 13… l’aventure touche à sa fin…

    • Agoaye

      1 décembre 2015 at 23 h 01 min Répondre

      Carrément, déjà ça sentait un peu la fin à ce moment-là !

  • Fouinette

    1 décembre 2015 at 10 h 35 min Répondre

    parce que tu ne le voyais pas… <3 <3 :)

    • Agoaye

      1 décembre 2015 at 22 h 58 min Répondre

      ahhh mais c’est les cœurs que je ne vois pas en fait !!!!

  • […] Je rêvais d’un autre monde – épisode 13 […]

Post a Comment