Je rêvais d’un autre monde – épisode 5

017Retour en quelques épisodes sur mon aventure en rassemblement auto-géré dans les Cévennes.

Durant 15 jours, nous avons été quelques milliers à partager une aventure humaine extrêmement intéressante.

J’ai choisi de tout vous raconter (mon vécu, mon ressenti), chaque mercredi pour les 16 semaines à venir.


 Jour 5

Matin.

Je n’ai pas beaucoup dormi, le soleil est revenu et s’est employé à me tirer de la tente assez tôt.

Ce n’est pas grave, aujourd’hui c’est le jour du téléphone, je suis donc assez motivée pour braver la fatigue et me mettre en activité dès maintenant.
Un petit déjeuner au pas de ma tente et je pars en quête du coin « ondes ». A priori, il avait été annoncé que comme pour les coins fumeurs, il y aurait des endroits aménagés pour se regrouper afin d’utiliser nos téléphones sans nuisances pour les autres.

Je n’ai pas trouvé ce genre d’endroit, lorsque j’en ai parlé ensuite à l’une des festivalières qui tenait un stand dans le pôle Zen, elle m’a dit que ce n’était pas une mauvaise chose finalement : les ondes électromagnétiques (tout comme les polluants présents dans la fumée de cigarette) étaient encore plus exacerbés s’ils étaient concentrés, alors regrouper les gens qui fument ou qui téléphonent est finalement une bien mauvaise idée !

Je suis sortie du site, ai été me poser au bord de la route et ai appelé ma mère, ma petsitter, et me suis un peu occupée de mon Facebook et du blog.
La coupure ne me pèse pas tant que ça, elle me fait même du bien.
Je suis vraiment dans l’instant !

Après-midi.

En revenant à l’intérieur de l’enceinte du festival, je retrouve aussitôt Fred avec lequel je m’installe en attendant la pizza des pirates.
Dans le pôle artisan, il y a les différents clans, et parmi eux : la horde. Ils possèdent une tente sous laquelle on peut manger des pâtes ou de la pizza végan, et une autre avec de la musique et du thé qui passe parfois des documentaires le soir, parfois des nouvelles des Zad, ou bien des fictions-vérité. Je n’irai qu’une fois…. Plus tard.

Bref, en attendant cette pizza, plusieurs de nos amis passent et nous rejoignent, je retrouve même Benoît, le zadiste dans les bras duquel j’ai pleuré hier soir. Je vais le saluer, le sourire au lèvres, le remercier encore une fois et lui offrir un thé. C’est la moindre des choses. Il est content de me voir sereine.

Sacha et moi décidons d’aller explorer un peu les lieux, et en particulier le pôle Zen qui se trouve près de la rivière.
En effet, en contrebas du terrain de l’événement passe une rivière, et près de cette rivière émerge une source souterraine des sous-bois. Son eau est beaucoup plus fraîche et l’endroit est assez ombragé. C’est ici que, paraît-il, a été installé le second pôle Zen du festival.

C’est tellement magnifique là-bas. Un écrin de verdure, un endroit protégé… La source est effectivement très fraîche et longe un petit banc de sable aménagé en plage.
« Aménagé » est un bien grand mot : une petite yourte colorée a été montée au fond, quelques attrape-rêves et galets ont été placés ça et là et un portail d’entrée nous suggère d’enlever nos chaussures, de respecter le calme de l’endroit et de ne pas fumer.
Un endroit protégé par de fins tissus fait également office de pièce de massage ou de consultation personnelle.

Nous arrivons à temps pour l’atelier de méditation d’ouverture du cœur.
Je pratique la méditation depuis quelques mois, j’ai les bases, je décide donc de participer.

Nous sommes une petite dizaine. Un homme guide notre méditation. Il nous demande de visualiser l’ouverture du chakra 1, et de mentalement étendre un fil d’or de notre coccyx jusqu’au noyau de la terre. Bien s’ancrer.
Ensuite nous travaillons à l’ouverture du 7ème chakra, celui de la tête, qui étirera un fil d’argent jusqu’au ciel, se relier à la spiritualité.
Je suis très à l’écoute de ce qu’il nous explique, je suis vraiment très bien.
Enfin, il procède à l’ouverture du chakra du cœur, le numéro 4… Je ne sais plus ce qu’il a dit, je ne sais pas concrètement comment ça s’est passé mais j’ai expérimenté là quelque chose de vraiment unique.

J’ai eu des effets physiques ! Des palpitations, mais de celles qui sont agréables. Un peu comme si je venais de tomber amoureuse, et que j’allais le rester. Comme lorsqu’on sait qu’on va sous peu retrouver l’être aimé et qu’on est impatients, c’est ça que ça m’a fait : une espèce d’excitation bienfaisante du cœur, des papillons, des étoiles et des paillettes dorées !
Incroyable ! Je ne m’y attendais pas…

A la fin de cette méditation, nous nous sommes tous serrés dans les bras. Il y avait un homme si beau, nous étions tous si beaux !

Sacha et moi avons partagé nos impressions sur le chemin du retour, il était à peu près aussi enthousiaste que moi, mais Sacha est toujours enthousiaste, il a toujours un grand sourire tendu entre ses boucles blondes, c’est mon petit rayon de soleil !

Nous ne calculions même pas notre itinéraire qui nous a finalement menés jusqu’à son camion. Je suis un peu restée avec lui puis j’ai été retrouver ma tente, cette expérience m’a fatiguée, beaucoup d’émotions !!

Le début de soirée.

La pluie est arrivée, puis repartie, laissant place à un très bel arc-en-ciel.
Il y eut des cris, des chants, des rondes… Cet arc-en-ciel a été très accueilli :)
S’extasier sur ce que nous offre la nature, la beauté de la terre, c’est exactement ce qui rend ces gens-là heureux… C’est exactement ce que nous sommes en train de perdre lorsque nous sommes embarqués dans un tourbillon de vie citadine, avec les responsabilités et les horaires…

Je souris en les regardant, en faisant quelques photos de ces moments que je ne vois que rarement. Leur naturel et leur âme d’enfant, émerveillée et spontanée. C’est beau !

Je me couche tôt. Je me couche heureuse.


À suivre mercredi prochain.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

8 Comments

  • Céline Bricabrac

    23 septembre 2015 at 18 h 37 min Répondre

    J’adore vraiment cette aventure que tu partages avec nous. J’attends tes publications avec presque autant d’enthousiaste que la nouvelle saison de The Walking Dead ! ;)

    • Agoaye

      23 septembre 2015 at 19 h 04 min Répondre

      Whaaaaaah mais ça c’est un compliment alors !!!

  • fedora

    24 septembre 2015 at 6 h 34 min Répondre

    Durant ma formation en Feng-shui, j’ai pu expérimenter une séance de méditation… Même constat que toi : tout du coup, il est arrivé quelque chose de « waouw » ! Je pense que nous préparons cela au cours de yoga également… bisous

  • Schneider jennifer

    24 septembre 2015 at 18 h 22 min Répondre

    Wowww c’était top ! Les chakras m’ont toujours intriguées et ça devais être une sacrée expérience ! Hâte de lire la suite … Bisous ma belle

  • Nath

    24 septembre 2015 at 18 h 37 min Répondre

    Donc j’ai enfin eu le temps de lire …. et ton jour 5 m’a fait sourire parce que je te sentais heureuse et que ça fait du bien quand les autres sont heureux

  • flipperine

    25 septembre 2015 at 19 h 10 min Répondre

    un séjour qui te fait du bien

  • […] entourée, comme en communauté. Ne pas avoir des gens tout le temps autour et c’est vrai. Mon expérience de cet été m’en a un peu convaincu : il a fallu que je trouve un moment pour me retrouver seule. Un […]

Post a Comment