Journal de confinement – Partie 7


Ma vie d'associale, Ma vie de prof des écoles / vendredi, mai 1st, 2020

Vendredi, samedi et dimanche 24, 25 et 26 avril 2020 – Jours 38, 39 et 40

J’ai eu besoin de ce week-end pour décompresser… Un petit moment loin des écrans, des autorisations parentales, des modifiables en .pdf et des entretiens avec des familles qui me posent TOUTES (et c’est normal) la même question :  « Et le 11, qu’est-ce qui se passe ? »

Donc j’ai jardiné, beaucoup…
Là, j’ai une nurserie de bébés légumes digne d’un pépiniériste entrée de gamme :

– 2 glycines violettes qui viennent de chez ma directrice
– 2 courges de variété indéterminée qui viennent de ma pote des Pyrénées
– 3 courges musquées violina qui ne s’appellent pas comme ça parce qu’elles sont violettes mais plutôt parce qu’elles ressemblent à des violons (oui, moi aussi j’ai été déçue)
– 4 courgettes jaunes
– 6 courges spaghetti
– 8 tomates cerises poire orange des Galápagos
– 6 tomates cerises rouges Géranium Kiss
– 7 tomates indigo
– 2 tomates bigarrées
– 2 tomates vertes Emerald
– 2 tomates noires russes
– 2 tomates blanches Cream sausage
– 2 tomates cœur de bœuf
– 6 tomates variées de graines mélangées « surpriiiiiise »

Heureusement, j’aime les tomates
Malheureusement, mon terrain ne fait que 50m²

Du coup j’ai passé le week-end à repiquer mes mini-plants issus des semis. Et quand j’en ai eu marre j’ai été jouer aux Sims. Et je ne sais pas ce qui s’est passé mais je suis tombée sur une vidéo de youtubgamer qui montrait des Sims en train de baiser. Alors je me suis penchée sur cette formidable fonctionnalité que je ne connaissais pas. Et j’ai découvert le monde secret des mods !

Et là, c’est le drame !

Adieu poules, cochons et plants de tomates… J’ai installé ce qu’il fallait pour que mes Sims aient une vie sexuelle digne de celle de Rocco, pour qu’ils puissent subir les tragédies de la vie comme une maladie, un kidnapping ou un cambriolage, qu’ils puissent être contagieux, que les nanas aient leur règles et que leurs cheveux poussent !
La vie réelle passe donc immédiatement au second plan.

Adieu.
Je disparais !

Confinez bien, moi je vais vivre par procuration !

Lundi 27 avril 2020 – Jour 41

Je n’ai pas pu beaucoup pratiquer le sexe simsesque aujourd’hui, et j’en suis bien triste. Gabriella (ma simsette) était en proie à une attaque de morpions lorsque je me suis déconnectée hier soir. En même temps il fallait bien que ça finisse par arriver…
J’suis contente que ce soit virtuel pour le coup, j’ai jamais eu de morpions mais j’imagine que je ne kifferais pas beaucoup ça.

En parlant de morpions, j’ai parlé à quelques-uns de mes élèves aujourd’hui, c’était super amusant de les avoir au téléphone, une situation pas habituelle qu’eux comme moi avions du mal à gérer…
Ce que j’ai pu néanmoins remarquer, c’est que certains étaient assez angoissés du fait de ne pas savoir ce qui nous attendait, je les ai assurés que j’étais dans le même cas qu’eux et qu’il suffisait que nous attendions en prenant garde à continuer à nous amuser malgré tout.

Et puis j’ai découvert ma seconde drogue du moment…
Alors que je me baladais sur le live du Monde, j’ai lu un message d’une internaute rappelant que la webcam de Sarralbe nous montrait la vie de 3 bébés cigognes.

Alors on voit tout, 24h/24 et 7j/7… Les parents sont magnifiques (des cigognes quoi) et quand il y en a une qui revient, ils se disent bonjour en balançant la tête en arrière (j’vais faire ça quand je reverrai du monde, on sera bon pour la distanciation sociale du coup).
La plupart du temps il y en a une qui surveille ou couve les cigogneaux qui sont trop mignons (on dirait des poulets mal plumés). Il y a toujours un truc à voir, et sinon bah je fixe la vidéo en attendant le truc à voir !

Adieu.
Je disparais !

Confinez bien, moi je vais mater de la mignonnerie pour faire passer le temps !

Mardi 28 avril 2020 – Jour 42

9 heures de taff, à peine entrecoupées de volailles et pas du tout de porno animé.

Il fallait que j’avance sur le programme de la semaine prochaine et que je rattrape mon retard de correction, tout en finissant les entretiens et que je convainque une famille d’accepter le maintien…

J’ai également voulu assister à une réunion syndicale mais il m’a fallu un moment d’adaptation pour savoir de quoi ils parlaient étant donné que je ne suis pas les infos (et encore moins l’assemblée nationale qui siégeait aujourd’hui).

En gros ça pue

Si la journée d’aujourd’hui m’a appris une chose, c’est que je n’avais pas envie d’y retourner le 11 mai.
Du coup, je me suis un peu demandée pourquoi.

En fait, je ne suis pas trop trouillarde la plupart du temps… Je pars en vacances seule, je conduis la nuit, je dors dans des terrains désaffectés au milieu de nulle part…
Pareil pour les risques de mort brutale : je ne suis pas craintive en avion, je pourrais sauter en parachute, la vitesse auto ne m’effraie pas…
J’aurais pu être gardienne de prison je crois.

En revanche, je n’aurais pas pu être médecin ou infirmière. La contagion c’est quelque chose qui m’angoisse particulièrement. Le SIDA a marqué d’une empreinte anxiogène incroyable ma découverte de la sexualité, et je maudirai toujours la nana qui m’a fait la bise avec un bouton de fièvre et qui me l’a refilé à vie.

En fait, le truc est là : Je ne veux pas être malade. J’ai peur de la maladie. Je refuse la souffrance interne ou les complications…
Quand j’étais gamine et que j’étais pas bien, je me mutilais pour voir le sang couler et avoir une bonne raison de souffrir plutôt que ce truc sourd, interne, invisible qui caractérise la plupart des maladies. Je préférais !

Eh bien là c’est pareil.
J’échange si vous voulez : je vais faire un boulot où je peux crever de mort violente mais je ne retourne pas en classe.
Je ne veux pas être l’appât. Je n’ai pas envie de risquer ma santé pour la reprise d’une économie (qu’en plus je conchie)
J’ai pas envie de continuer à ne pas voir ma mère juste pour garder les enfants des autres.
Ce n’est pas pour ça que j’ai signé, elle n’est pas là ma vocation, je ne serai pas mobiliséE pour les intérêts de l’état, je ne suis pas patriote à ce point.

Il y a toujours eu des pleutres et des courageux…
Bah moi je serai la fuyarde !
Tant pis, j’assume

Mercredi 29 avril 2020 – Jour 43

Normalement, le mercredi je me pèse.

J’ai pas voulu me déprimer plus que je ne le suis déjà alors j’ai zappé cette étape et je suis passée directement à la tartine de beurre salé/confiture de framboise (cohérence…)

Ma mère se fout de ma gueule lorsque je lui dis que j’ai hâte qu’arrive ce week-end de trois jours. Je pense qu’elle fait partie de ces gens qui pensent que « maison = repos »…
Je suis fatiguée d’essayer de lui expliquer.

Je suis fatiguée aussi de lui demander si elle a bien pris le masque que je lui ai cousu pour aller à la pharmacie. Parce que oui elle le prend : il est dans son sac. Mais elle ne le met pas car (et je cite) : elle attend qu’on l’oblige un peu plus !!!
Je ne sais même plus quoi lui répondre, j’ai tout essayé.

Au début je l’ai engueulée lorsqu’elle sortait pour faire 3 magasins différents dans la journée. Du coup maintenant elle me ment en me disant qu’elle ne sort pas.
Ensuite j’ai essayé le côté scientifique, en lui partageant tous les trucs qui ont été prouvés, les statistiques, les camemberts… Mais ma mère est une résistante à tout ce qui est médecine occidentale, alors elle n’y croit pas.
Après j’ai voulu servir de modèle, en lui détaillant tout le boulot que c’était de faire des courses (les déballer dans le jardin, ne remonter que le frais et laver les emballages alors que le reste attend dans la cave au moins une semaine, laisser les chaussures dehors, enlever mes fringues, me laver de la tête aux pieds…). Ça l’a beaucoup fait rire et elle m’a traité de parano.
Enfin, j’ai tenté l’apitoiement : « mais j’ai pas envie que tu meures connement. Et d’abord on aura droit qu’à 20 personnes le jour de ton enterrement, il va falloir que tu fasses une liste de préférences ». Là aussi j’ai fait chou blanc.

Du coup j’ai laissé tomber.

Jeudi 30 avril 2020 – Jour 44

10h-00h30, voilà mes horaires du jour. J’ai tout de même fait deux pauses pour manger et deux pauses pour téléphoner, mais c’est tout.

Pas de Sims, pas de cigognes, pas de jardinage… Ma journée était bien triste du coup.
Essentiellement boulot et organisation pour cette mascarade qu’ils exigent.

Déjà sur les réseaux je vois des choses qui me mettent hors de moi :

« Reprise des cours » >> Bah non !
Déjà les cours n’ont jamais cessé… Enfin merde, je ne pense pas être la seule prof de France à bosser, si les parents se plaignent c’est bien parce que les cours continuent à la maison non ?
Ensuite, vous croyez vraiment qu’on fait retourner les gosses à l’école pour travailler ? ah non… non non non…. Niveau pédagogie c’est de la pisse de chat, il est impossible de travailler dans ces conditions, c’est clair.

« Remettre les enseignants au travail » >> Putain mais ils croient qu’on faisait quoi ???? Qu’on prenait des bains de soleil en écoutant du Calogero ? Mais non !
Perso, voilà mes horaires (je compte mes présentiels à l’école – car au début j’y allais encore-, mes préparations, mes corrections. Je ne compte pas le temps de consultation et réponses aux mails, les moments passés à y penser, les recherches de ressources « loisirs » que j’inclus aux padlets, les insomnies et les heures de conversations entre collègues en off)
– Semaine 12 : 37 heures
– Semaine 13 : 27 heures (ce que devrait normalement être ma semaine devant les élèves –hors réunions mais en comptant les APC-)
– Semaine 14 : 24 heures (je me suis vachement restreinte, les familles n’en pouvaient plus durant cette semaine pré-vacances)
– Semaine 17 : 27 heures (on m’a demandé de moins travailler)
– Semaine 18 : 22 heures (béni soit le jour férié) + 1 ou 2h prévues de conférence/parents demain
Bah en fait…. La « remise au travail » me soulagerait presque…
Je me plains pas hein, je pense qu’il y en a qui font beaucoup moins (et que c’est pour ça qu’on m’a demandé de m’aligner) mais qu’on ne me parle pas de me « remettre » au travail, je pourrais devenir agressive.

« Pédagogie personnalisée » >> MOUAHAHHAHAHHAHHAHAHHAHHAHHAHAHHAHAHHAH
*essuie les larmes -de rire, de désespoir ? on sait pas trop- qui coulent toutes seules*

« Rentrée scolaire du 11 mai » >> non, alors déjà c’est le 12 ou après (le 11 étant normalement destiné aux réunions d’équipes) et ensuite ce n’est pas une rentrée scolaire, c’est une mise en place de garderie gratuite.

Donc… Voilà…

Et sinon pour terminer sur une note plus positive (parce qu’il y a forcément tirer du positif de toute cette énergie déployée pour le boulot), c’est que j’ai créé deux padlets pour tout le monde, à partager et qui seront remis à jour le plus fréquemment possible avec plein de ressources formidables à aller visiter pendant le confinement….

La version « famille » : https://fr.padlet.com/MaitresseConfinee/7eq9a9ela22po9uw
La version « adulte » : https://fr.padlet.com/MaitresseConfinee/3pdzijqz9owm8pgz
N’hésitez pas :)

Et vous, comment ça va ?

5 réponses à « Journal de confinement – Partie 7 »

  1. Ta profession est mise en avant dans les médias, mais je peste depuis le début aussi .. « comment s’occuper, faites du sport, pas trop de gâteaux (ça utilise trop d’oeufs et de farine), lisez »… et quand on a les mêmes horaires qu’avant (et autant d’heures supp non payées) parce que télétravail, bouchons en moins, décompression et évasion sociale le soir en moins ?
    Je marche beaucoup moins (je ne me pèse plus depuis le confinement, j’ai trop peur), j’arrive pas à suivre des routines ou des rdv ou des sorties dans mon bullet journal qui est gris triste, mon sommeil n’a jamais été autant perturbé.. regarde on est samedi matin punaise ! Pourquoi je dors plus hein ?
    Le seul truc qui me fait plaisir, c’est que je peux passer du temps sur un petit potager. Activité non bornée, non bloquée par un horaire ou un rendez-vous. Il n’est certes pas aussi grand que le tien mais je débute et j’ai pas la main verte habituellement, toutes mes plantes finissent par ne plus exister. Mais là j’y crois et j’aime ça. Mes semis de tomates sont en retard (j’avais pas prévu ça début mars..), mais j’ai réussi à faire repousser des carottes, de l’ail, des salades.. et qq plantes aromatiques. Regarder évoluer mon cerisier me procure aussi une joie douce (j’ai un bout de jardin depuis 2 mois bientôt).
    Allez, on avance comme on peut, au jour le jour. Courage !

  2. Alors moi je me situe pile entre ta mère et toi, au niveau de l’attitude face au virus . Je ne sors pas , sauf une fois tous les douze jours pour faire mes courses , mais sans masque , sans laisser le temps aux courses avant de les intégrer aux placards, et sans me changer en rentrant . Je n’ai pas plus envie que toi de tomber malade ou de mourir, mais je crois qu’il va falloir apprendre à vivre avec le virus , et c’est ma façon de le faire .
    Profite de ton week-end

  3. Alors là, dis moi tout !! Comment tu as fait pour les sims? Bien sûr je filerais pas le code à mes enfants mdr…. D’ailleurs cela a éveillé l’intérêt de mon mari pour le jeu hahaha…

    Concernant la reprise de l’école, c’est le casse tête partout… J’ai reçu aujourd’hui le protocole mis en place par l’école de mes enfants…. J’en ai mal à la tête d’avoir lu leur truc… Réunion virtuelle demain avec la directrice… on en a bien besoin car bien sûr milles questions… mais en fait je n’enverrais pas mes enfants à l’école….

    Tu vas pouvoir te faire une petite cure de tomates, et celles qu’on fait pousser sont largement meilleures que celle du commerce!! Ma fille serait ravie de ton potager, c’est une miss tomate mdr… On avait dit de mettre cela en place aussi avec nos enfants cette année, mais on avait rien prévu encore et vu la situation bah c’est galère pour mettre en place du coup, on reporte à l’an prochain avec regret… Mais du coup (pouah les répétitions que je fais, j’ai plus de cerveau aujourd’hui après avoir fait « classe » aux loustics lol) on a eu un autre projet pour le jardin qui va finir en chantier monstre, donc le petit potager aurait été surement malmené….

    En tout cas, je te souhaite plein de courage avec cette connerie de reprendre l’école la semaine prochaine!

Répondre à Aby Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.