La 1ère impression #157

la première impression 2Parfois, les premiers messages reçus sur les sites de rencontre nous font réviser notre orthographe (oulà les fautes), ou bien nos maths (combien avons-nous de décennies d’écart ?)…

Cette semaine, on révise la géographie, eh ouais !!

Pour commencer un breton.
Puis en entrée un normand.
En plat un berrichon.
Et en dessert un corse… Allez, soyons fous !

En fait tu vends ton appart ? C’est pour ça que tu souhaites me faire aime le quartier

Euh…

OK….

Allez, je vais continuer à chercher des amorces plutôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

4 Comments

  • Nadège

    1 mai 2017 at 8 h 44 min Répondre

    Pour le dernier, j’avoue, je ne comprends pas la démarche ?
    Excès de paresse ?

    Nad :)

  • vincent

    12 mai 2017 at 16 h 38 min Répondre

    Leurs approches sont maladroites et dépendent certainement de leurs motivations mais il faut reconnaître que ce n’est pas si évident d’aborder quelqu’un, même sur un site et de capter son attention. D’autant plus que les femmes semblent être nettement plus sollicitées que les hommes. Je ne sais pas si les hommes répondent fréquemment aux messages mais en ce qui me concerne les femmes ne répondent jamais ou très rarement. Cela peut être décourageant.

    • Agoaye

      18 mai 2017 at 21 h 04 min Répondre

      Ce n’est pas évident certes, toutefois certains y arrivent très bien (mais pour cette rubrique, je sélectionne forcément les plus pires, sinon c’est moins drôle).
      Un jour l’un de mes lecteurs m’avait mise au défi de montrer les premiers messages auxquels j’avais répondu, des approches qui m’avaient plu. Eh bien je n’ai pas pu car au final je me rends compte que les hommes avec lesquels je passe l’étape « première rencontre », c’est toujours moi qui les ai abordés en premier.
      Ce qui ne m’empêche pas de me casser le nez, je te rassure…

Post a Comment