La claque au chat !

charonSamedi 6 juin 2015, aux alentours de midi et demi, j’ai frappé mon chat !

Voilà !

C’est venu comme ça… Alors que j’ai toujours été persuadée de l’inutilité du geste (envers les chats, les mômes, les autres gens… Même combat), alors que j’ai toujours dit que je ne voulais pas le familiariser avec « la main qui fait mal », alors que concrètement en temps normal je n’ai rien d’une grande violente (physiquement surtout)

Samedi y’a le réflexe ancestral de la suprématie de l’humain sur l’animal qui s’est mis en branle. Samedi est tombé le couperet de 7 mois de galères finalement.

Parce que ce chat vole la nourriture, ce chat a du mal a être propre, ce chat n’est sympa que quand il a faim, ce chat ne sait pas rentrer ses griffes quand il joue, ce chat miaule trop pour ne rien dire, ce chat choisit les pièces où il veut aller, ce chat bouffe mon baobab. Bref je module MA VIE en fonction de CE CHAT.

Forcément en lisant le dernier paragraphe, vous allez vous dire que je hais mon chat. Parfois c’est le cas. Parfois je l’adore aussi. C’est tout moi. Je suis excessive en tout, toujours… La méditation ne m’aide pas trop à lisser mes émotions (en tous cas pas pour le moment).

Je l’ai sauvé il n’avait pas 3 mois… J’ai passé des semaines de sociabilisation, des mois à tenter de tout faire pour qu’il soit heureux. Des heures de jeu avec des tonnes de jeux, fabriqués, achetés…
Samedi, le chat gâté est monté tout en haut des volets en bois de la fenêtre du 1er étage, il n’en avait plus rien à foutre de ses tonnes de jouets qui l’attendaient bien sagement par terre… Non, Môssieur était perché, arrachant délicatement la belle peinture au plomb de mes volets vintage… Et sous lui ? 5 mètres de vide.
J’ai eu peur, je l’ai choppé, je l’ai frappé.
Il n’a rien compris, il ne m’en veut même pas.

Je me suis un peu épanchée sur Facebook par rapport à ce geste. Et j’ai eu tout plein de réponses (en tous cas beaucoup plus que lorsque j’ai annoncé m’être enfuie en colère au milieu du repas familial, quasiment sans bouffer…. Bref, chacun ses centres d’intérêt après tout…)
On me dit que c’est inutile (je sais)
On me dit qu’il aurait mieux fallu que je le choppe par la peau du cou (j’ai beaucoup plus peur de lui faire mal en faisant ça, je l’ai fait une fois et vu les cris poussés on aurait cru que je l’écorchais vif – en même temps c’est de cette façon que je l’ai choppé lorsqu’il était un chaton sauvage, il y a probablement du traumatisme dans l’air vu que ça a été hyper violent -)
On me dit qu’il faut lui pchitter de l’eau (non, ça je ne le ferai jamais, ce chat aime l’eau, je ne veux pas lui inoculer cette crainte)

Et puis finalement, en réfléchissant un peu, je me dis que ce n’est pas la baffe le problème.

Je me déteste de garder ce chat enfermé. Je suis absolument persuadée qu’un chat est un animal qui doit être libre. Mon acte de barbarie ne se situe pas dans la claque sur les fesses de samedi, mais dans la cohabitation forcée dans un 38,81m² que je lui impose !

Oui je sais : si je ne l’avais pas ramassé il serait mort aujourd’hui. C’est certain, je le sais, c’est bon, je le sais.
Mais est-ce que ce serait moins enviable ?

Les seuls moments où je le sors (oui parce que j’essaye le plus possible tout de même), c’est avec une laisse et un harnais. Franchement j’ai l’impression d’être sa geôlière, je me sens horrible, je le vis très mal.

Toutes les bêtises qu’il peut faire (et franchement je me rends compte qu’il n’y en a pas tant que ça) me renvoient l’image d’une punition : « puisque tu es si méchante avec moi, j’ai mâchouillé la feuille de la plante que tu aimes tant » ou bien « puisque tu t’obstines à me garder enfermer, je vais jouer au funambule pour risquer ma vie »… Et par le même principe me renvoient aussi l’image exécrable de l’horrible personne que je suis.

Il n’y a aucun moyen pour que Blogo retrouve un tantinet de liberté là où je suis. Il y a trop de circulation, je suis en centre-ville, il y a trop d’individus qui n’en n’ont rien à carrer des droits des animaux, il y a trop de chats qui sont venus mourir dans mon jardin, il y a trop de bêtes en mauvais état… Je ne veux pas qu’il meure.

Je fais tout ce que je peux. J’en ai sacrifié des libertés, les miennes, pour qu’il en ait un semblant de plus pour lui…
Le fait est que je finis par perdre patience, par me dire que ça ne sert à rien et qu’il ne sera jamais heureux et que c’est pour ça qu’il me fait tant chier, et me fasse me sentir si horrible…

Finalement, la claque au chat n’est que le côté immergé de l’iceberg !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

31 Comments

  • Ragnagna

    9 juin 2015 at 9 h 10 min Répondre

    J’ai vu tes deux messages mais n’ai pas eu le temps de dire quoique ce soit. Je pense qu’il est plus facile de réagir et donner son avis par rapport à Blogo que tes Moms car sans le contexte pour elles personnes pouvaient réagir peut-être.
    J’ai lu il y a pas longtemps un truc qui disait « arrêtez de penser pour les autres » car c’est influencé par ton état (l’exemple : un collègue que tu croises qui oublie de te dire bonjour, t’es de bonne humeur tu te dis « oh il est pressé », t’es pas bien « il me snobe, qu’est-ce que j’ai fait de mal ? »).
    Blogo est un chaton qui fait des conneries c’est normal, il s’appaisera avec l’âge. Bon par contre je suis pas partisane de la non-violence, Plume a été élevée avec des gros « NON PLUME », des tapes sur le nez et en cas de grosses bêtises placage au sol pour gronder. Mais je dois avouer que j’ai pas eu besoin de le faire depuis longtemps. Il connait les 2/3 règles importantes qu’il doit suivre, le reste on a négocié.
    Par exemple on a pas réussi à lui interdire le lit de Lulu, donc on a un deal maintenant : il peut y aller mais quand je lui ordonne en claquant des doigts d’en sortir il doit s’exécuter.
    Pour le bac, le ait que tu es tenté de lui apprendre aux toilettes l’a peut-être perturbé, il y a un tuto sur le web pour faire un bas de placard bac à sciure si ça peut aider ^^’

    En tout cas je le pense pas réellement malheureux, ne te projette pas dans ses pensées :)
    Bon sur ce vaix me changer, gros lait de bébé T_T

    • Agoaye

      13 juin 2015 at 13 h 48 min Répondre

      Merci pour ton commentaire.

      Ben fondamentalement je ne pense pas qu’il soit malheureux dans le fond, mais je crois qu’il n’a pas une vie qu’un chat devrait avoir : la liberté, la nature, la chasse, les balades de nuit : tout ça il ne connaît absolument pas tu vois.

      Ça me rapporte à ma propre situation aussi, je fais une sorte de transfert : je le transforme, et c’est mal, je n’aimerais pas qu’on me fasse ça à moi alors je me sens coupable de le lui faire à lui !

      • Ragnagna

        13 juin 2015 at 14 h 23 min Répondre

        Les humains non plus sont pas fait pour vivre dans des caisses en béton, on était des nomades nous aussi avant.
        Plume sort pas la nuit (trop dangereux entre les voitures et les renards), il est pas plus malheureux que ça de ne pas le faire, avec nous il s’est adapté et il vit le jour.
        On s’adapte tous à ce que la vie nous propose, même si c’est pas l’idéal.
        Mais oui je pense que tu fais un transfert entre ta situation et celle de Blogo, entre tes sentiments et ce que tu imagines pour lui. Pourtant j’en connais un paquet qui aimerait geeker chez eux avec bouffe à la demande sans lever le petit doigt :)

        • Agoaye

          13 juin 2015 at 14 h 35 min Répondre

          Je voudrais juste que nous soyons plus libres…

          • Ragnagna

            13 juin 2015 at 15 h 30 min

            Moi j’aimerai bien ne plus avoir le cas rare, genre le bébé qui a eu un RCIU et a failli crever (certes elle est pas morte), la chaise avec l’option incompatible car on a récupéré un truc de stock, etc.
            Faut composer avec ce que l’on a et essayé de faire pour arranger au mieux dans le futur.

          • Agoaye

            14 juin 2015 at 14 h 08 min

            Euh…. oui

          • Ragnagna

            14 juin 2015 at 14 h 13 min

            Uhuhuh nan mais je veux dire la vie est jamais parfaite, te donne pas des objectifs idéaux mais réalisables :) Et en les atteignant tu peux augmenter ton objectif plus loin !

          • Agoaye

            19 juin 2015 at 19 h 26 min

            Ben ouais mais un chat qui est libre ce n’est pas irréalisable quand même :(

  • carrie

    9 juin 2015 at 9 h 28 min Répondre

    Je suis comme Ragnagna pour FB et pour ses commentaires. Et je te l’ai deja dit Blogo a un 6ieme sens.
    Pour éviter peut etre qu’il aille sur tes volets etc. mets soit du poivre, soit des agrumes; 2 odeurs que les chats n’aiment pas.
    Courage Miss

    • Agoaye

      13 juin 2015 at 13 h 49 min Répondre

      Il y a du poivre parsemé aux quatre coins de mon appart, et franchement : il s’en fout royalement… Quant aux agrumes, j’ai essayé l’huile essentielle de citron mais ça n’avait pas l’air de le décourager non plus !

  • G33k

    9 juin 2015 at 9 h 39 min Répondre

    Pour le geste, je ne suis pas spécialement pour la manière dur, mais je n’y suis pas totalement opposé, tout dépend de la situation…
    Sinon je suis assez d’accord avec ragnagna concernant le fait de ne pas penser pour les autres. Si ce petit chat est une éponge émotionnelle, il a certainement du remarqué ton mal-être et ça déteint sur lui ! D’où les bêtises, pense à toi un peu plus égoïstement et si ça se trouve lui ira mieux aussi ;-)
    Je reste persuadé que même si c’est difficile, il est bien mieux avec sa nouvelle maman qu’ailleurs, même si ça implique vivre dans 38,81m2, enfin un peu moins, tu es entrain d’inclure la chambre dans laquelle il n’a pas le droit d’aller, il ne faut pas s’étonner qu’il y aille ;-)
    Un chat vraiment triste tu l’entendrais miauler à la mort toute la journée…

    • Agoaye

      13 juin 2015 at 13 h 51 min Répondre

      En effet, il ne pleure plus, il ne hurle pas, sauf quand je fume ma clope d’avant dormir, il ne supporte pas que je m’enferme dans le bureau sans lui…

      Bon il y a des jours où je relativise plus que d’autres !

  • Nadege

    9 juin 2015 at 10 h 22 min Répondre

    Oh la que de pression tu te mets!!
    N’humanise pas Blogo. Blogo est un chat avec des préoccupations de chat, des réactions de chat, des sentiments oui mais de chat. Le côté vengeance, ne veut rien dire pour lui :)

    Les chats de mes parents sortent tout le temps ils sont à la campagne et peuvent courir après les lapins, les souris et les bêtes qui volent! ça ne les empêchent pas parfois de grimper là où ils n’ont pas le droit, de pisser là où ils n’ont pas le droit et de miauler quand ils rentrent, sortent, veulent notre attention.

    Il suffit qu’il ait vue une mouche passer par là pour avoir eu envie de la suivre sans plus penser à rien que son instinct de chasseur!

    Je comprends ton dilemne quant à son enfermement, j’ai le même avec le mien. Et pourtant, je sais qu’il n’est pas mlaheureux ni dépressif. Il n’est ni prostré, ni en grève de la faim. Il a aussi des milliers de jouets dont il se désintéresse rapidement et puis y revient par moment.
    Il a des tas d’endroit où on l’autorise à monter et d’autres qui lui sont interdits…En même temps on n’est pas naïfs on sait bien que quand il n’est pas là, il y va hein. et quand il outrepasse nos limites, on le pschitt aussi avec un pistolet à eau! Ce qui ne l’empêche nullement d’aller dans la douche, et de demander à boire au lavabo. Non ce n’est pas l’eau qu’il y a dans le pistolet qui lui fait peur, mais le pistolet. On a parfois qu’à le sortir et le pointer pour qu’il arrête ses bêtises.

    Pour la malpropreté, c’est peut être l’emplacement qui ne lui convient pas. Ou tellement d’autres trucs encore…Je dois avoir quelque part dans mes cartons deux livres sur comment vivre avec un chat dans un appartement. S’ils t’intéressent et que tu tiens votre cohabitation jusqu’en août je pourrais te les envoyer après mon emménagement ;)

    Mais avec les chats c’est comme avec les enfants. Tu te fais une idée idyllique de son éducation au départ et tu adaptes au fur et à mesure de la cohabitation :P
    On fait tous comme on peut avec ce qu’on a et il faut être fier de ça :)
    Ne sois pas si dure avec toi même!! ^^

    courage

    • Agoaye

      13 juin 2015 at 13 h 53 min Répondre

      Je te remercie de ton intervention…. Bah oui je me mets la pression, mais pour tout et avec tout le monde, pas seulement Blogo.
      Parfois je lâche prise, parfois j’y reviens, l’avantage d’être cyclotimique…

      Ce qui me fait réellement le plus chier dans cette histoire c’est ce que j’ai dit à Ragnagna : j’ai l’impression de le transformer, de le faire s’adapter à ma vie, de lui faire oublier sa vie de chat en lui imposant l’enfermement…

  • flipperine

    9 juin 2015 at 10 h 41 min Répondre

    les animaux sont comme les enfants ils font des caprices, des bêtises et il faut bien les punir naturellement sans les martyriser

    • Agoaye

      13 juin 2015 at 13 h 54 min Répondre

      On est loin du martyr quand même mais j’ai culpabilisé

  • fedora

    9 juin 2015 at 12 h 25 min Répondre

    Je suis assez d’accord avec Ragnagna… les « il faut », « tu dois »… je pense que ça ne sert à rien… c’est parti comme ça, c’était une réaction, ne te juge pas toi-même si brutalement (t’as vu, j’ai pas dit « tu ne dois pas te juger… » ^^). Et sinon, si ça peut te rassurer, le mien (de chat, vient de passer des mois à faire ses besoins dans ma salle à manger… sans raisons particulières, alors qu’on a une grande maison avec un grand jardin et qu’il sort régulièrement…

    • Agoaye

      13 juin 2015 at 14 h 11 min Répondre

      Mais je me sens impuissante aussi parce que je ne sais pas quoi faire pour que ça change vois-tu !!

  • Floconnette

    9 juin 2015 at 17 h 58 min Répondre

    Bonjour,
    je lis ton blog depuis quelques temps et là je permets de commenter puisque le souci de chaton abandonné qui fait des bêtises j’ai connu avec mes parents.
    Nous aussi on a fait le choix de ne pas le faire sortir librement (le premier ayant été tué à bout pourtant par un chasseur, et bcp de circulation). Mes parents le promènent en laisse comme un petit chien, et dans le jardin, ils l’attachent avec une laisse rétractable de 10 m. Ils le surveille régulièrement et ils le changent de place dès qu’il vient « toquer » à la fenêtre. Il y a même plein de piquets de parasol destinés à le changer de place. Cela a toujours été ainsi et il n’en est pas malheureux. C’est peut être même le seul chat que je connaisse qui est content comme tout de voir sa laisse^^. Comme tu le dis, tu l’a sauvé c’est déjà beaucoup.
    Pour les bêtises, notre véto recommandait de le prendre par la peau du coup ou un coup sur le nez (léger, le coup). Cela peut paraître violent mais c’est la technique qu’utilisent les mamans chats pour dresser leur petit. Un petit coup dès qu’il sort les griffes quand il joue (c’est ce qu’elles font)cela a plutôt bien marché et cela ne l’empêche pas d’être câlin et d’avoir adopté ma maman comme sa maman (il cherche même à lui téter l’oreille parfois).
    Le vaporisateur marche très bien et ne l’empêche pas d’aimer l’eau. Aujourd’hui, il a 10 ans et rien que le bruit du vapo qu’on secoue le fait fuir. Bon en revanche, il fait toujours certaines bêtises, comme ses griffes sur la rambarde. Et les plantes d’intérieur ont disparue avec le 1er chat.
    On dit parfois qu’on vit plus chez notre chat plus qu’il ne vit chez nous mais il ne doit pas non plus de rendre la vie impossible. Il est petit donc tu peux encore lui faire prendre de bonnes habitudes.
    Ma mère a peu d’autorité sur le chat, comme elle le câline même s’il fait une bêtise … En revanche, quand mon père ou mon mari sont là, plus de bêtises car ils le grondent donc il essaye moins(et le chat vient quand même faire des câlins !!).

    J’espère que cela pourra t’aider.
    A bientôt
    Floconnette

    • Floconnette

      9 juin 2015 at 18 h 21 min Répondre

      « ont disparu » pardon!

    • Agoaye

      13 juin 2015 at 14 h 14 min Répondre

      Hello !

      Eh bien je te remercie pour ton intervention (tu vois, tu pourrais commenter plus souvent)…

      Sachant que lorsque je l’ai récupéré, Blogo avait vraiment peur de tout, j’ai voulu l’exorciser de ces craintes finalement, pour essayer de ne pas lui recréer d’autres psychoses.
      Chaton il a appris à ne plus avoir peur de l’aspirateur par exemple, et puis curieusement c’est revenu. Mais pour l’eau je n’ai vraiment pas envie d’en passer par là, je pense que la tape sur le nez sera la solution de secours !

  • Sophia

    9 juin 2015 at 18 h 32 min Répondre

    Bonjour. Mon agenda m’a tenue éloignée de ton blog que je retrouve avec plaisir :) Je partage entièrement ce qui a été dit par Ragnagna et Floconnette. Il est possible que l’absence de litière le perturbe. Le vapo à eau (un vapo pour les plantes acheté chez Ikea ) marche très bien pour reprendre la main quand c’est trop le bordel. Je ne pense pas que l’espace soit un problème. C’est juste qu’il s’agit d’un jeune chat plein de vie. Les chats ont besoin de boire, de manger, d’habitudes et de câlins. Quant à penser que tu n’aurais pas dû le recueillir, sors toi vite cela de la tête ! Je donne un coup de main à des associations, et je peux garantir que ton 38m2 et ta tape ne sont rien en comparaison de ce qu’est la vie dans la rue. Contrairement à ce que disent certains, les chats ne sont pas faits pour vivre sans l’assistance des humains : ce sont des animaux domestiques. Bref… tu n’es pas du tout un monstre…(bon, c’est pas le but non plus…:) ) Bisous

    • Agoaye

      13 juin 2015 at 14 h 22 min Répondre

      Le problème avec les comparaisons, c’est que tu vas toujours choisir les sujets à partager en fonction de ce que tu veux mettre en relief, et donc du coup, oui je sais que Blogo est bien plus heureux que les chats abandonnés, ou de refuges insalubres.
      Mais il l’est aussi carrément mois qu’un chat libre dans un environnement non dangereux pour lui, tu vois :/

      • Ragnagna

        13 juin 2015 at 14 h 28 min Répondre

        Suis pas sure que le chat qui lutte pour trouver sa bouffe, se fait chasser par des prédateurs plus gros, etc. soit plus heureux. C’est comme pour les hommes, il y en a qui préfère l’aventure et d’autre le quotidien plus rassurant.
        Il serait malheureux il fuguerait, sa vie doit lui convenir quand même :)

        Mon premier chat Len a été récupéré dehors dans la montagne, ils étaient 6 chatons, il y en avait un à 2 mois dès le matin il partait chasser et il revenait dormir qu’à la nuit tombé. Lenwë lui aimait bien être prêt de chez mon grand-père et jouer avec nous. L’un aimait la liberté, l’autre aimait être avec nous.

        • Agoaye

          13 juin 2015 at 14 h 35 min Répondre

          Ben nan mais plutôt en comparaison avec la vie que je pourrais lui offrir si je vivais ailleurs qu’ici en fait : là il pourrait sortir, et il aurait quand même mes soins et mes attentions vois-tu ! C’est MA vie qui merde en fait !

  • Sophia

    9 juin 2015 at 18 h 33 min Répondre

    …et sinon, il est juste craquant sur la photo… :)

    • Agoaye

      13 juin 2015 at 14 h 28 min Répondre

      Voui, pour ça pas de soucis, il est extra photogénique ;)

  • Julien

    10 juin 2015 at 7 h 41 min Répondre

    Pareil que tous les autres.

    Tu te mets trop de pression.

    Tu ne dois pas faire cela. Franchement tu me fais peur (pour toi), ne prends pas les choses de manière aussi intense.

    tu as sauvé ce chat et sincerement j’ai déjà vu des chats dans une situation pire que Blogo. J’ai vu 5 chats dans la même superficie, sans litiére et presque sans lumière.

    Donc ton chat, tu l’aimes, tu t’en occupes tu le sors… Ce n’est pas une tortionnaire ca.

    Pour tes mères j’en sais rien j’ai pas FB.

    T’es une fille bien tu ne dois pas en douter.

    • Agoaye

      13 juin 2015 at 14 h 29 min Répondre

      Mais si je ne suis plus aussi intense je ne suis plus moi :/

  • Wuagift

    10 juin 2015 at 22 h 45 min Répondre

    Mini portrait d’une protectrice rendant donc tes cheminements de pensées négatives nuls et non avenus

    • Agoaye

      13 juin 2015 at 14 h 30 min Répondre

      Je n’en suis pas si sûre mais merci :)

Post a Comment