La théorie du chat échaudé.

Vignettes-2456J’ai bien remarqué que mes alexandrins vous ont plu moyen… J’ai bien remarqué que mes considérations immobilières peuvent saouler l’entourage… J’ai bien remarqué que vos sujets de prédilection sont mes mésaventures (pigeonnesques, coiffuresques, photographesques…)

Mais que voulez-vous, on ne peut pas toujours trouver des aventures cocasses à raconter… Surtout quand on n’en vit pas !

Ben ouais parce que le voilà le problème ultime…

Ma dernière rencontre avec un futur-ex-nouveau pote a été un fiasco à retardement (gens blessés, ponts coupés)

Ma dernière rencontre avec un futur-ex-boyfriend a été apocalyptique mais sur le moment (genou blessé, orgueil piétiné)

Ma dernière pêche dans un bar s’est certes soldée par un ramenage à la maison en règle mais aussi par un non-rappelage tout aussi typique.

Alors ouais, le titre parle de lui-même : Pourquoi continuer à s’obstiner alors que manifestement le karma de l’univers tout entier est contre moi ?

Durant des années (toutes les premières années de chasse), je pouvais me  targuer de ne jamais rater de rendez-vous… Mes statistiques étaient excellentes : c’est bien simple, il s’agissait d’un 100% !

Je rentrais toujours à la maison après un baiser, ou des papillons dans le ventre, ou avec cette fameuse « walk of shame ».

Alors je ne multipliais pas les rencontres, non non non, j’ai toujours privilégié la qualité à la quantité. Mais chacune d’entre-elles se passait vraiment  super bien, et à la question de mon ressenti sur les sites de rencontres, je répondais invariablement : « franchement ? si je devais payer, je ne demanderai pas à me faire rembourser ! »

(Oui parce que figurez-vous que les filles payent rarement sur les sites de rencontre, et quand bien même ça arrive, je ne sais pas quel directeur commercial s’est penché sur mon cas et a décrété que j’étais là depuis si longtemps que je faisais partie des meubles et que c’était donc inconvenant de me faire payer. Oui : dans la case « formule d’abonnement« , chez moi c’est marqué « offert ». Grande chance ? Marque du désespoir ? j’hésite… )

Donc j’en suis là… des relations agréables (sous-entendu « pas de pression »), des rencontres lucratives (sous-entendu « je baise ») pour un soir, une semaine ou un mois (et même un an avec Johan, le sosie de Jared Leto, que demande le peuple ?).

Et puis d’un coup patatras boum et badaboum ! Je ne sais plus trop comment mais le rencard avec l’inconnu a commencé à doucement boitiller… Le garçon ouvre si grand la bouche durant le baiser qu’on lui voit la luette, ou alors il embrasse sa main toutes les 5 minutes en se disant qu’il s’aime, ou encore il a autant de conversation qu’un cloporte à moité écrasé et qui lutte pour sa survie…

Et là les stats commencent à en pâtir (non parce que j’adore les chiffres mais je ne vais pas me forcer à embrasser le gros chauve qui pue juste pour garder mon 100% quand même) et le cercle devient de plus en plus vicieux (mais pas dans le bon sens)…

J’apprends à poser certaines questions avant le rencard, j’apprends à me méfier de certaines photos, j’apprends à espacer les rencontres, faire un choix plus drastique, parfois j’annule même l’entrevue du soir même à cause d’un mot de travers.

Mais je rencontre toujours des gens de qualité, j’ai toujours le cœur qui bat (bon en même temps faut mieux hein ?) avant de repérer le garçon dans la foule, et j’ai presque toujours de bonnes surprises quant à la correspondance photo/vraie vie (vous voyez que ça sert d’être regardant sur leur profil).

Cependant, le rapport larguée/largueuse tend à légèrement s’incurver depuis les quelques dernières années, et ça non plus je n’y étais pas habituée…

Mais rien n’était alors trop alarmant jusqu’à ce fameux soir de décembre dont je vous ai déjà parlé (et qui avait été ma première une à l’époque…).

Il me plaisait, je ne lui plaisais pas, je me suis fait larguer avant même d’avoir commencé quoi que ce soit. Ce fut un choc !

Un détail plus un détail plus un autre détail, ça fait vite trois détails à la fin du mois… Et cette déconvenue plus les quelques autres dont je vous ai parlé au début de l’article contribuent à mon appréhension.

A quoi ça va me servir de renouveler toujours les mêmes erreurs ? A quoi bon rentrer toujours de plein fouet dans le même mur ? Pourquoi s’obstiner en constatant que manifestement l’âge d’or des rencontres internet est dépassé ? (ou serait-ce mon âge d’or qui s’est tiré ailleurs ?)

Parfois -et dans certains domaines – j’ai de la chance…

Parfois il faut juste se rendre à l’évidence, non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

16 Comments

  • la chauve-souris

    28 février 2012 at 6 h 35 min Répondre

    non, y a pas de raison que tu ne tombes pas sur quelqu’un de bien. une chose à la fois peut-être, l’appart puis l’amour?

    roh putain le commentaire à la con dis donc…

  • Kimie (de Mots et Emaux)

    28 février 2012 at 6 h 46 min Répondre

    Quand je me suis retrouvée seule, j’avais l’impression que ça allait en être fini de ma vie amoureuse. Je n’aimais pas sortir, pas boire, et toutes mes copines étaient casées. Ambiance.
    Je pataugeais grave dans mon coin, et pourtant, tout le monde me disait : « mais non, tu vas voir, tu vas rencontrer quelqu’un ! C’est en ne cherchant pas que tu le trouveras ».
    Mouais… Certes. Mais en attendant, j’étais seule, et les mois s’écoulaient.

    Et puis finalement, un jour, j’ai rencontré Chéri.
    Tous les deux, on devait tenir la chandelle d’un couple d’amis communs. Je m’attendais à un boutonneux, lunetteux, du genre sérieux.
    Bon, il était lunetteux, un peu boutonneux mais pas trop, et en fait plein d’humour (mais sérieux quand même !)

    Et ça a marché !
    Comme quoi…

    Courage !

  • Gaëlle

    28 février 2012 at 8 h 01 min Répondre

    J’avais pas commenté parce que je trouvais rien d’intelligent (ni de drôle) à dire, mais j’avais bien aimé l’article des alexandrins immobiliers :)
    Pour les rencontres, j’y connais rien, mais je pense que c’est aléatoire. C’est pas parce que tu as l’impression d’être dans le creux de la vague en ce moment, que tu ne vas pas finir par déboucher
    sur une merveilleuse rencontre. Courage !

  • bleublondrose

    29 février 2012 at 8 h 27 min Répondre

    tout ça est bien touchant (avec sincérité). parce que oui c’est pas simple. peut-être que le vent va tourner

  • Iris

    29 février 2012 at 1 h 20 min Répondre

    Continue de nous parler de ton installation, ça me plaît.

    Sinon, pour leur avoir souvent posé la question, (oui, j’aime bien savoir ce qui se passe dans leurs têtes, on ne fonctionne pas pareil), les mecs aiment bien les filles féminines (robes, petits
    talons…). Pas de provoc, mais juste ce petit quelque chose qui attire le regard. C’est pour ça que les « amorces » par discours ou photos interposés sont si décevantes.
    Enfin, tout ça n’est qu’un avis tout à fait perso, hein ^^.

  • Kimie (de Mots et Emaux)

    29 février 2012 at 1 h 25 min Répondre

    Pour répondre à ta réponse :
    Bah moi c’était pareil, je ne sortais jamais en fait ! Comme quoi, il suffit d’un rien des fois pour que ça vienne tout seul…

    J’ai une copine qui s’est obstiné pendant plus d’un an à sortir tous vendredis et samedis soir dans les bars, tout ce qu’elle a gagné, c’est des mecs qui voulaient coucher pour un soir + le gérant
    du bar (qui vivait la nuit, donc bonjour les prises de tête).
    Et au final, elle a trouvé son mec en prenant l’apéro chez un ami. Les amis d’amis, c’est assez efficace.
    Bon, pour contrebalancer, la copine avec qui elle faisait les bars, elle, a rencontré son mec dans un bar. Elle lui a offert un verre et ils ont accroché. Mais bon, elle a quand même galéré un
    moment avant ça.
    Bref.
    Tout ça pour dire qu’il ne faut jamais perdre espoir ! Mais pas toujours chercher, parce que sinon, tu vas focaliser et tomber sur des con*ards qui veulent juste profiter sans s’engager (et dans
    nos âges, c’est légion).

  • Voir mon blog(fermaton.over-blog.com) THÉORIE NOUVELLE DE LA CONSCIENCE HUMAINE.

  • Memy

    28 février 2012 at 7 h 12 min Répondre

    Moi je l’avais bien aimé ton article en alexandrins et j’aime bien quand tu nous racontes tes histoires immobilières…
    Pour en revenir au sujet d’aujourd’hui, peut-être qu’une petite pause s’impose au niveau sites de rencontres pour mieux y revenir plus tard ?

  • Journaldunetrentenaire

    28 février 2012 at 8 h 37 min Répondre

    Faut boire pour oublier ? Non, je sais c’est pas une solution, mais l’autre jour j’ai quand même ouvert une bouteille :) Bon, je te rassure, je l’ai pas finie ;)
    Tout ça pour dire que des mésaventures on en a tous connu ! On en connaîtra encore ! Toi… comme moi !
    Jusqu’au jour où.. je nous le souhaite, on rencontrera le bon :) Il se cache, ça doit être ça !

  • Kiara

    28 février 2012 at 8 h 45 min Répondre

    J’avais bien aimé tes alexandrins et j’aime bien aussi tes aventures immobilières!
    Peut-être que tu devrais faire une pause dans les sites de rencontre, prendre du temps pour toi. Et puis tu tomberas bien un jour sur le bon quand même, faut pas désespérer, j’y suis bien arrivée
    (et en plus j’ai même pas d’appart moi).

  • Emilie Sunny

    28 février 2012 at 9 h 19 min Répondre

    Je crois que quand ça fonctionne pas, faut pas s’obstiner avec les sites de rencontres..

  • gargouille

    29 février 2012 at 0 h 25 min Répondre

    Il doit falloir un sacré courage pour rencontrer des personnes sur des sites de rencontres! La faille s’immisce forcément, et plus le temps passe plus les stats baissent… Comme tu dis, si c’est
    qu’une question de chiffre, force-toi un peu… Bécote le dedonnant et le cake!

  • Memy

    29 février 2012 at 7 h 54 min Répondre

    Oups, j’ai rien dit alors !

    Tu as alors à l’inverse peut-être besoin de te remettre ‘dans le bain » ?^^

  • La 1ère impression #3 | Blog Agoaye

    3 janvier 2014 at 17 h 52 min Répondre

    […] Déjà le troisième… Ouhhh, le temps passe vite! Chaque samedi, je vais vous proposer quelques messages parmi ceux que je reçois sur les (nombreux) (très nombreux) (trop nombreux) sites de rencontre où je traîne ma pauvre carcasse. […]

  • […] suis avec Ralph depuis deux mois et des poussières. Nous nous sommes parlés sur le net et puis la rencontre réelle est arrivée de façon un peu improbable, loin de nos lieux de vie […]

Post a Comment