Le jour des anges – Chapitre 16

Chapitre 16

Samantha n’a eu le temps de boire que deux pauvres gorgées de son mojito avant qu’il disparaisse. Dommage, il était divin (forcément).
Le lieu qui se matérialise autour d’eux lui est complètement inconnu. Il s’agit un appartement simple, clair, peu décoré mais néanmoins agréable.
Les trois compagnons atterrissent dans le salon. A droite on peut apercevoir une cuisine ouverte, en face une entrée peu large avec la porte à son extrémité et sur la façade nord, deux portes vitrées ouvertes donnant sur un couloir qui devrait logiquement mener à la chambre et à la salle de bains.

Samantha regarde Paul qui semble avoir repris ses esprits, en tous cas il a les yeux ouverts. Ouverts mais exorbités sur le lieu dans lequel ils se trouvent. Elle se détourne de lui lorsqu’elle entend les pleurs. En se décalant un peu, elle voit par l’une des portes vitrées l’extrémité du couloir avec une femme en sanglots.
Elle est brune avec un carré plongeant qui lui cache la moitié du visage, elle est assise sur la cuvette des toilettes avec la porte grande ouverte. La culotte sur les chevilles, elle se tient la tête d’une main et de l’autre un test de grossesse. Samantha comprend de suite la situation sans prendre la peine de lire dans l’esprit de cette femme, mais elle décide néanmoins d’en savoir un peu plus, en particulier pour expliquer leur présence ici.

Elle est enceinte et ne s’y attendait pas. Elle avait tellement désiré ce bébé et voilà qu’il n’arrive que maintenant au moment où tout est trop tard, au moment où elle ne peut plus le garder, parce qu’elle n’aura pas le courage ni la force maintenant que son mari est parti, maintenant que Paul est m….

– Merde, putain Paul, c’est ta femme ? Crie Sam en arrêtant sa lecture.

Paul est dans la même position qu’en arrivant : stupéfait et manifestement choqué. Forcément puisqu’il est revenu chez lui, il ne s’y attendait sûrement pas, pense Sam.
Nithaël a une main posée sur l’épaule gauche de Paul et reste les yeux fermés, on dirait qu’il essaye de lui communiquer quelque chose par transmission de pensée. Paul se retourne doucement et le regarde.

– Pourquoi je suis revenu ici ? Que dois-je faire ? Je vais la hanter ? Je suis pris au piège dans mon appartement ? Je n’ai pas envie d’être ici Nithaël, pouvons-nous rentrer ?

– Tu as été appelé Paul, articule lentement l’ange en ouvrant les yeux et en les plantant dans ceux de son élève, cela veut dire que vous avez une mission à effectuer ici.
Je suis désolée que ça arrive si précocement dans votre formation, d’habitude on a le temps de vous préparer, ou au moins de vous prévenir… C’est quelque chose de très difficile, et spécialement parce que vous ne vous êtes pas encore tout à fait habitués à votre passage, parce que votre deuil est tout frais.
Je ne peux rien faire, je n’ai aucun pouvoir sur les forces qui vous appellent.

– Mais attends Nitha, tu ne nous avais pas parlé de ces appels, qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Ce n’est pas nous qui décidons d’où aller justement ? Comme le mojito de tout à l’heure ? Paf, on veut on a, paf on se barre en Amérique on y va… C’est pas comme ça que ça marche ?

Samantha est à présent en colère, elle peut ressentir la détresse de son coéquipier et découvre finalement l’impuissance de l’ange, elle a horreur de ça. Lorsqu’elle a l’impression que la situation la dépasse elle réagit souvent violemment, elle ne sait pas faire autrement.

– Nous sommes libres de nos déplacements en effet, nous allons où nous pensons qu’il y a besoin d’aller, selon les circonstances ou les évènements, mais nous avons aussi la possibilité d’être appelés.
La plupart du temps, les appels sont faits inconsciemment par des personnes qui nous sont chères et ont besoin de soutien. Il peut également arriver qu’il s’agisse de personnes qui nous aiment suffisamment pour nous faire venir parce qu’ils ont réellement besoin que nous soyons là… Je pense que l’appel de Paul dépend un peu des deux.
Sa femme avait besoin d’un coup de pouce et n’importe quel duo d’ange aurait pu s’en charger, mais elle pense tellement à son mari qu’elle vient de perdre que l’appel lui a été personnellement destiné.

– Mais maintenant on fait quoi alors ? C’est quoi la décision que l’on doit prendre ? On va forcer Paul à lire en elle pour y arriver ? Mais c’est horrible, regarde déjà comme il est abattu…

Paul est effondré sur le canapé, son canapé, et regarde devant lui comme s’il n’avait pas dormi depuis 5 jours.
– Je vais le faire
Il se lève et se dirige vers le couloir.

Il n’hésite imperceptiblement que sur le seuil de la porte des toilettes, mais il finit par s’agenouiller et pose ses mains sur les genoux de sa femme. Comme si elle le sentait, elle arrête de pleurer et pousse un long soupir déchirant.

Samantha et Nithaël restent dans le salon et observent la scène à travers l’encadrement de la seconde porte vitrée. Elle trouve ça tellement triste qu’elle ne peut retenir une larme.
Elle comprend alors que le décès de Paul aussi était injuste, elle n’en connait pas les détails mais elle voit à cet instant que ça a été difficile aussi. Elle a eu tendance à se dire qu’il en était indifférent au vu de son attitude depuis qu’ils se connaissent, elle a jugé trop vite, elle n’avait pas toutes les pièces du puzzle.
Voilà une petite leçon d’indulgence…

Paul se relève en s’écartant doucement de sa femme et revient vers eux.
Les yeux pleins de larmes il annonce d’un ton monocorde :

– Elle est enceinte de moi et elle est incapable de savoir si elle souhaite garder le bébé. Elle est persuadée qu’elle ne pourra pas y arriver seule mais elle le désire tellement que son choix est impossible. Et puis je lui manque, elle n’imaginait pas sa vie ainsi. Elle est complètement perdue.


Nouveau chapitre du roman commencé pour le défi du NaNoWriMo de novembre 2015. Retrouvez-en un par semaine, le mercredi.
L’idée de cette histoire remonte à l’un de mes vieux billets.
Ce roman en sera la genèse.


 

Table des matières :

Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

3 Comments

  • Nathalie

    9 avril 2016 at 21 h 25 min Répondre

    Ouais , ouais , ouais , ouais ….bon , bon , bon , bon ….

  • […] 7 Chapitre 8 Chapitre 9 Chapitre 10 Chapitre 11 Chapitre 12 Chapitre 13 Chapitre 14 Chapitre 15 Chapitre 16 Chapitre 17 Chapitre 18 Chapitre 19 Chapitre […]

Post a Comment