Le jour des anges – Chapitre 23, dernier chapitre

Chapitre 23

Paul croit qu’il comprend ce que l’ange veut dire. Il n’est pas sûre que Samantha soit convaincue mais il pense avoir plus de facilité qu’elle à saisir le concept.

Il n’a jamais été élevé dans quelque religion que ce soit et la notion de foi n’était pas quelque chose de très ancré dans son éducation mais il a été informé de toutes les formes de croyances qui pouvaient exister. Probablement parce qu’il était un bébé-miracle mais surtout parce que ses parents étaient convaincus de la nécessité d’une grande ouverture au monde et que la découverte des pratiques religieuses ou des différents modes de vie occupaient une grande partie de son éducation.

Il se rappelle de ce gros bouquin bleu que sa mère et lui lisaient ensemble le soir, « Il était plusieurs foi » et qui racontait l’histoire de petits enfants issus des religions catholiques, musulmanes, protestantes et juives. Il le trouvait captivant.
Lorsqu’il a eu l’âge de s’identifier, il s’est naturellement demandé de quel groupe religieux il se sentait le plus proche et il s’est rapidement déclaré animiste… Du coup, les génies protecteurs, il y a toujours un peu pensé. Maintenant qu’il en est un, il se dit qu’il n’était pas complètement dans le faux.

– Bon, eh bien du coup je vais changer de cobaye, annonce-t-il en souriant, puisque Nithaël a cassé tout le suspense en nous racontant plein de scenarii possibles, je n’ai plus envie.

– Ouais, tu as raison Paulo, de toutes façons je le trouvais nul celui-là, alors qui choisis-tu ?

– Eh bien, allons-y pour le jeune adolescent, je n’ai pas envie d’influencer une femme, j’ai… enfin je l’ai déjà fait…

– Ok alors, allons-y pour le boutonneux. Nitha, t’as un conseil avant qu’on commence ?

– Non, je vous laisse faire.

– Quelle confiance, lance Sam, allez petit Paul, que lis-tu ?

– Hum, alors. Je vois qu’il est très content de partir mais qu’il est un peu inquiet aussi, il se demande s’il a bien choisi le camping, si les filles vont bien aimer l’endroit. Il se soucie beaucoup de leur avis à toutes les deux. Il n’a pas du tout confiance en lui en règle générale et il a très peur de décevoir les gens. Il voulait essayer de profiter du séjour pour se confier à sa meilleure amie, mais sa petite copine s’est jointe à eux au dernier moment et il regrette qu’elle ait pu venir. Il ne va pas pouvoir parler de ce qui le contrarie, il ne va pas pouvoir lui dire que…

– Qu’il est homo, coupe Sam.
Oups, désolée, tu voulais le dire ? Non mais c’est que tu tournes tellement autour du pot, je commençais à me lasser.

– Mais non, c’est que je ne l’avais pas encore très bien, je savais qu’il y avait un truc mais je n’arrivais pas à l’isoler avec précision. Tu es pénible Samantha, comment veux-tu que je m’améliore si tu me coupes toujours l’herbe sous le pied ?

– Eh mais tu vas te détendre petit brun, moi aussi j’ai le droit de dire les trucs non ? Je n’ai pas d’avance sur toi, je dois m’entraîner moi aussi, on est morts au même moment je te rappelle chéri !

– Oui, tu as raison, mais c’est que j’étais tellement concentré, et frustré également de ne pas chopper ce détail.

Ses excuses sont sincères, il n’aurait pas dû s’emporter contre sa coéquipière, elle lui avait déjà laissé champ-libre de nombreuses fois, mais il est tellement soufflé par la précision de son don qu’il en oublie parfois qu’effectivement elle est tout aussi novice que lui.

– Ne soyez pas inquiets, intervient Nithaël, vous venez de découvrir la raison pour laquelle nous vous faisons débuter en duo. Parfois il y a des choses que vous ne pourrez pas comprendre ou situer avec précision, et généralement votre binôme pourra. C’est l’avantage d’une association de deux anges avec deux sensibilités différentes.
Vous avez correctement lu en ce garçon, et vous l’avez fait ensemble. Quelle influence allez-vous lui envoyer ?

– Ouais, alors… On le fait dire qu’il est pédé ou pas ?

– Oh, Samantha, s’il te plaît, sois plus respectueuse, reprend Paul.

– Ça va, ce n’est pas un manque de respect, tous les gays que je connais se surnomment pédés, tout va bien…

– Bon enfin en tous cas je pense qu’effectivement notre influence portera sur ce sujet. Va-t-il avouer ses penchants lors de leurs vacances ou pas… Ça risque d’être drôlement difficile pour lui, il va faire souffrir sa petite amie et il ne sait pas comment va réagir sa meilleure amie.

– Si on sait, elle est amoureuse de lui, tu as lu en elle en arrivant, elle sera tout aussi déçue que l’autre sinon plus. Sa girlfriend ne l’aime pas vraiment en réalité, elle est avec lui parce qu’il est mignon et qu’il ne cherche pas à la peloter (je l’ai lue tout à l’heure vite fait).
Moi je pense qu’il faut qu’il le dise…

– Je le pense aussi, c’est certain, mais est-ce qu’un séjour sympa à trois entre amis est vraiment le bon moment ?

– Ben oui. Peut-être pas le premier jour en revanche, on va leur laisser quelques bons moments de rigolade et d’illusion de triangle amoureux à la Jules et Jim, mais vers la fin, pourquoi pas. Tu vois genre le dernier soir, comme ça ils pleurent tous et en parlent toute la nuit pour exorciser. Non ? Qu’en penses-tu ?

– Oui, ça pourrait être bien.

– La vache Paul, on est d’accord du premier coup, c’est fou ça ! Champagne !!!

Et voilà qu’apparait le halo, les paillettes et trois coupes de champagne.

 


Dernier chapitre du roman commencé pour le défi du NaNoWriMo de novembre 2015.
L’idée de cette histoire remonte à l’un de mes vieux billets.
Ce roman en sera la genèse. Il est cependant probable qu’il reste inachevé


 

Table des matières :

Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
Chapitre 16
Chapitre 17
Chapitre 18
Chapitre 19
Chapitre 20
Chapitre 21
Chapitre 22

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

4 Comments

  • Isis

    3 août 2016 at 10 h 50 min Répondre

    Oh non, déjà fini ?
    J’aimais bien ton histoire, même si ce morceau a mis du temps à arriver !
    Tu penses écrire une suite ?

    • Agoaye

      3 août 2016 at 21 h 59 min Répondre

      Rho merci de m’avoir lue (je ne suis pas sûre que ça ait intéressé grand monde).

      En fait c’est inachevé, parce que c’est quelque chose que j’ai écrit en novembre dernier, pour le Nanowrimo, et qu’il y a eu le 13, et qu’à partir de là je n’ai plus été capable de rien du tout…

      Alors je ne sais pas ce qu’il adviendra de ce truc, si je le garde, si je le finis, si je le remanie ou si je le change…
      Je ne sais même pas si je retenterai le défi en novembre prochain…

  • Nathalie

    5 août 2016 at 16 h 30 min Répondre

    Bon , ben moi j’attendais qu’ils se penchent sur ton berceau … ah , oui ! C’est déjà fait ça !

    • Agoaye

      6 août 2016 at 12 h 50 min Répondre

      Ben vouiiii.
      Bon j’avais d’autres idées à l’époque hein, mais le temps est passé, et l’oubli s’est installé !

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.