Le jour des anges – Chapitre 9

Chapitre 9

Il y a tellement de colère dans cette jeune femme…
L’ange est triste pour elle mais il la comprend, il compatit. Cela ne doit pas être facile d’être arraché à la vie du jour au lendemain de manière accidentelle. Il ne sait pas, il ne se rappelle plus. D’ailleurs il n’a même plus conscience d’avoir été un jour en vie, ce n’est pas important alors il laisse filer cette pensée fugace.

Si Nithaël arrive à compatir à ce point, c‘est parce qu’effectivement il ressent les mêmes choses qu’eux, il voit leurs émotions et leurs pensées aussi clairement qu’il voit les propres siennes. Il sait également à quel point les humains ont tendance à s’accrocher à chacune d’entre elles. Ils s’agrippent aux émotions au point d’en être physiquement malades et ressassent leurs pensées dans une spirale insensée et incessante, ils existent ainsi, c’est leur manière de fonctionner en général.

Pour le moment, Samantha se débat au milieu d’émotions et de pensées bien sombres. Un peu comme celles qu’elle avait tout au long de sa vie terrestre finalement. L’ange ne désespère pas de pouvoir lui montrer le chemin de l’acceptation un jour ou un autre, et ce qui serait bien c’est que ce chemin passe en premier par l’arrêt « Paul » !

Le dialogue semble pour le moment être impossible et Nithaël sait qu’il faudra lui laisser un peu de temps, mais il sait également qu’il ne pourra pas commencer le chemin uniquement avec Paul, les deux coéquipiers doivent être formés ensemble en ce début d’éternité.
Ce qui est dommage, c’est que l’homme est prêt. Il est vraiment rempli d’un enthousiasme et d’une curiosité idéale à l’apprentissage, il ne faudrait pas qu’il se lasse ou que le désintérêt prenne la main.

Il y a cependant peu de risques. L’ange voit en Paul de si grandes qualités, une telle profondeur de cœur qu’il est somme toute peu probable que son caractère puisse changer en un instant, la cyclothymie n’a jamais été au sommaire des émotions du terrien.

Avant la grande réforme d’il y a 45 000 ans, Nithaël aurait très bien pu décider de mettre Paul en binôme avec une autre âme qu’il aurait mieux choisie, mais ça ne se fait plus, il y a eu trop d’abus, trop de chantages et magouilles entre élèves et la grande refonte du système est venue bousculer tout ça : les anges choisissent à présent un couple en essayant de les associer au mieux et quoi qu’il arrive ces deux âmes sont liées pour toute la durée de l’apprentissage.

Généralement, l’ange est doué pour les liaisons d’âmes, mais il en a parfois raté quelques-unes, et dans ces moments-là, le paradis devient souvent l’enfer.

Paul semble à peine avoir été coupé dans son élan. Son enthousiasme est si fort qu’il ne se laisse pas décontenancer par le refus de la fille à lui rendre sa poignée de main. Dans ses pensées, Nithaël voit qu’il est déjà passé à autre chose.

Il la trouve jolie. Froide certes mais jolie quand même. Elle a cet air qui a toujours eu le chic pour l’attirer, lui le garçon lisse sans histoires. Il a toujours aimé les filles de caractère, Juliette en était la digne représentante, toujours à toiser les autres, toujours à dire ce qu’elle pensait sans détours et sans jamais se soucier de ce qu’on pourrait penser d’elle tout en cultivant tout de même une certaine image de marque : elle était la fille qui avait de l’importance, le savait mais qui aurait pu prouver que c’était exact.
Cette fille plantée là lui fait un peu penser à elle d’ailleurs.

Avec plus de formes cependant…
Paul se surprend à se rappeler très précisément du corps de Juliette, des traits de son visage et aussi de sa façon de bouger. Il avait été tellement amoureux d’elle, ce n’est pas si étonnant que ça, mais tandis que les expressions si familières de sa femme semblent déjà s’estomper dans sa mémoire, celles de son amour de lycée lui reviennent en pleine face.

Il se dit d’ailleurs que c’est la première fois qu’il pense à sa femme depuis son départ. Il se demande durant un bref instant comment elle a bien pu y réagir. Il ne s’attarde pas dessus très longtemps car d’un coup il remarque les chaussures de sa future collègue. La vache ! Juliette avait les mêmes !

Toutefois les ressemblances s’arrêtent là. Quelques faux airs, une paire de bottes et puis c’est tout. Cette femme est aussi brune que Juliette était blonde par exemple, et autre détail d’importance : elle est forcée de l’avoir vu, alors qu’il n’a jamais su si Juliette avait remarqué son existence.
Mais ici et maintenant, cette jolie brune le remarque, déjà parce qu’ils ne sont que trois ici et aussi parce que ses yeux sont obstinément fixés sur lui.
D’ailleurs, ça le met un tout petit peu mal à l’aise.

Voilà les pensées que Nithaël lit en Paul.

 


Nouveau chapitre du roman commencé pour le défi du NaNoWriMo de novembre 2015. Retrouvez-en un par semaine, le mercredi.
L’idée de cette histoire remonte à l’un de mes vieux billets.
Ce roman en sera la genèse.


 

Table des matières :

Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush…
Dans notre monde, la réalité est bien différente !

9 Comments

  • Nath

    10 février 2016 at 13 h 08 min Répondre

    J’ai confiance en Paul pour trouver la faille dans la carapace de Samantha . Et Nithael est un ange d’expérience , il saura les guider , même si leurs émotions d’humains auxquelles ils s’accrochent ne vont pas lui faciliter la tâche . Si je ne savais pas que tu as écrit ce texte il y a quelques temps déjà , je pourrais y retrouver ton état d’esprit du moment . Merci de partager ce texte avec nous .

    • Agoaye

      11 février 2016 at 21 h 50 min Répondre

      Et merci à toi de le lire :)
      J’aime bien quand tu fais des suppositions !

  • Petite ombre

    10 février 2016 at 15 h 00 min Répondre

    mdr il y a des réformes aussi au paradis lol

    • Agoaye

      11 février 2016 at 21 h 51 min Répondre

      Voilà :) ahah, d’actualité sans le savoir dis donc :)

  • Guillemette

    14 février 2016 at 15 h 20 min Répondre

    Toujours intéressant, je suis curieuse d’en voir plus sur les rapports qui vont se créer entre les personnages par la suite :)
    Juste deux petits détails : « la grande refonte su système est venue bousculer tout ça » et « une paire de botte »

    • Agoaye

      14 février 2016 at 23 h 47 min Répondre

      Oups, merci, je vais rectifier ça de suite

  • Marionle6tron

    17 février 2016 at 15 h 38 min Répondre

    Samantha ne fera qu’un bouchée de Paul comme je supposais que les choses se passeraient avec Monsieur6tron quand on s’est connu y a 17 ans et au final c’est moi qui suis à sa merci (dans le bon sens du terme)
    Paul peut être surprenant j’en suis sure

    • Agoaye

      18 février 2016 at 1 h 36 min Répondre

      Ohohhhh, j’aime bien tes parallèles ;)

  • […] 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 Chapitre 5 Chapitre 6 Chapitre 7 Chapitre 8 Chapitre 9 Chapitre 10 Chapitre 11 Chapitre 12 Chapitre 13 Chapitre 14 Chapitre 15 Chapitre […]

Post a Comment