Le jour où… je suis passée à la télé pour la première fois.


Ma vie avec les stars / mercredi, juin 11th, 2014

Le jour où… je suis passée à la télé pour la première fois.

Quand je précise « première fois », c’est qu’il y en a eu d’autres… Pour d’autres choses et dans d’autres circonstances.

Mais cette fois-là, c’était pour de bon la plus importante, car non seulement c’était sur une chaîne nationale, mais en plus je ne m’y attendais pas !!

« La cible » était, dans les années 2000, un jeu télévisé présenté par Olivier Minne (et plus tard par Marie-Ange Nardi -la copine des lions-) qui était diffusé tous les jours de la semaine à 12h15 sur France 2, on pourrait le classer brièvement dans la catégorie « jeux de lettres ». Je vous explique le déroulement :

==> 1ère manche : 12 candidats sont placés autour d’un petit escalier circulaire faisant face à une caméra tournant sur elle-même et les désignant de l’objectif lorsque leur tour est venu de jouer. Tous sont brièvement présentés par Stéphane Thébaut (ex-chroniqueur de « combien ça coûte » et « tout vu tout lu »). Olivier Minne arrive et pose une première question du genre « Citez-moi des articles de maquillage » aux femmes. Chacune répond un mot lorsque la caméra la désigne, celle qui ne trouve plus d’idée ou celle qui répond un mot qui a déjà été donné est éliminée. La partie se termine lorsqu’il ne reste que 3 concurrentes.
Une autre question est posée pour les hommes et la partie se déroule de la même façon.

==> 2de manche : Il ne reste donc que 6 candidats qui descendent d’une marche afin de se regrouper un peu. C’est la manche des définitions. Olivier Minne annonce une lettre avec laquelle le prochain candidat sera forcé de jouer. La caméra désigne quelqu’un et Olivier va parler un petit moment au candidat avant de commencer le jeu. Dans un temps imparti (30 secondes), l’animateur donne des définitions et le candidat doit trouver le mot correspondant et commençant par la lettre qui lui a été attribuée. A chaque mot trouvé, il gagne un point. Il peut avoir de 0 à 6 points. Tous les candidats jouent ainsi, les deux qui ont le nombre le moins élevé de points quittent le jeu.

==> 3ème manche : Les 4 candidats restants descendent de nouveau d’une marche et Olivier Minne donne des suites des mots que les candidats doivent alors continuer en donnant un mot si la caméra les désigne, par exemple : « Chanteuse française : Ella elle l’a, Babacar… ». Les candidats sont hors-jeu dès qu’ils n’ont plus d’idées ou qu’ils répètent quelque chose qui a déjà été dit. C’est le dernier candidat qui est encore en jeu qui empoche le point. Il faut deux points pour aller à la manche suivante.

==> 4ème manche, demi-finale : Plus que deux candidats qui s’affrontent aux enchères. Olivier Minne leur demande combien ils peuvent citer de… (Par exemple, « combien pouvez-vous me citer d’adverbes de temps ») et les candidats doivent enchérir jusqu’à ce que l’un des candidats décide qu’il ne pourra pas en trouver plus que le chiffre donné par son adversaire et qu’il laisse la main. Si l’adversaire réussi à donner autant de réponses que le nombre auquel il s’est engagé, alors il a un point, si il échoue, le point est à son adversaire. Il faut deux points pour aller en finale.

==> 5ème manche, la finale : Le finalise est donc tout seul et gagne dors et déjà un séjour d’une semaine quelque part, mais s’il empoche le cœur de la cible, il gagne jusqu’à 6000 euros. La finale se déroule ainsi : Le candidat a 100 secondes pour passer 6 paliers. Au premier palier il doit citer 1 truc qu’on lui demande, au second 2, au troisième 3… Etc jusqu’au 6ème niveau où il doit donner 6 réponses. A chaque niveau, le candidat a droit à 3 énoncés, si le premier ne lui plait pas, il passe au second etc… La finale est tout de même pas mal compliquée.
En 2004, je me suis inscrite pour faire partie du public de cette émission.

Arrivée à la plaine St-Denis je retrouve une masse de concitoyens parmi lesquels je me fonds. Chacun de nous remplit une petite fiche avec nom, prénom, adresse, âge, passion ou anecdote amusante, et une signature (requise pour le droit à l’image), car oui, ce que j’apprends à ce moment-là, c’est qu’à chaque émission, 6 personnes du public sont choisies pour devenir candidat, là, tout de suite, maintenant !!!!

Nous partons peu de temps après sur le plateau, et entrons dans le bâtiment prévu à cet effet, on se croirait devant un ovni, une grande toile tendue autour de gradins forme le décor de l’émission, et derrière, ce n’est que tuyaux et machineries en tous genres, c’est assez impressionnant.
Nous nous installons donc sur les gradins et attendons. Un chauffeur de salle nous explique brièvement le déroulement de l’émission et ce que nous devons faire lorsqu’il exécute un geste précis, il souligne ses dires avec des vannes censées être drôles (je n’ai pas fait beaucoup d’émissions télé, mais en général les chauffeurs de salle n’ont un humour que médiocre… niveau Club Med). L’émission peut à présent commencer.

Les 12 candidats étant déjà sur le plateau, personne dans le public n’a été appelé, mais on nous « rassure » en nous disant que pour le second enregistrement, six seront choisis parmi nous, et pour le troisième et dernier enregistrement ils en prendront douze d’un coup. Je ne savais pas du tout que j’allais assister à trois enregistrements, je m’installai donc le plus confortablement possible.

L’enregistrement commence et ça se passe à peu de choses près comme on le voyait à la télé, après certaines réponses, il y a un petit flottement le temps que la régie cherche sur internet pour valider ou refuser, et ces instants sont coupés au montage, mais les prises sont souvent effectuées une seule fois, n’oublions pas qu’il s’agit d’un jeu et que la spontanéité est primordiale.

Olivier Minne est amusant, cordial et près des candidats et du public même quand ça ne tourne pas.

Entre le premier et le second enregistrement, on nous fait passer des tranches de cake et de l’eau (trop de bonté), puis un gars avec un casque et un micro annonce les noms des 6 personnes du public sélectionnées pour participer à ce tour de jeu. Avec un mélange de soulagement et de déception, je ne fais pas partie de la liste… L’enregistrement se passe plus rapidement que le premier, tout s’enchaîne à la bonne vitesse et les candidats sont doués et pertinents. Je m’amuse bien, je me détends, je m’assois en tailleur, tranquille, zen.

Le même gars avec le casque revient à la fin de ce second enregistrement et annonce les noms des dix candidats sélectionnés à présent… Et tout à coup, j’entends mon nom ! Convenablement en plus (oui j’ai un prénom plutôt compliqué je vous rappelle, alors ça m’étonne toujours quand quelqu’un y arrive du premier coup).

Je suis tellement sonnée que j’essaye de me lever sans décroiser les jambes… Je m’emmêle les pinceaux, ils répètent mon nom, je me retiens à la banquette, finalement j’y arrive et me délace comme par miracle jusqu’au cercle lumineux blanc qui m’attend… Et là, je peux vous jurer que je n’ai jamais eu plus le trac qu’à ce moment précis, je tremble de partout, en plus je suis toute seule, les membres de l’équipe s’occupent des autres… JE SUIS TOUTE SEULE… Au milieu du plateau, les mains croisées dans le dos pour éviter à mes fesses de trop trembler… Personne dans le public que je connais, pas un regard ami.. Rien ! Un grand moment de solitude, je vous jure…

Ensuite, tout s’est passé très vite sans que j’ai tout à fait compris, une main s’est glissée dans mon dos pour passer le fil du micro tandis que la maquilleuse me poudrait, et qu’un autre m’accrochait le badge avec mon nom… Y’en avait partout, je n’ai pas vu leur tête, je me souviens que la maquilleuse m’ait lancé un « ça va aller, miss ? » relativement inquiet rapport à mon état de fébrilité manifestement apparente… Je me souviens aussi qu’un type maigre avec des cheveux mi-longs est venu me poser des questions plus précises sur ma vie… Alors celui-là, je l’aime… Mine de rien, sa douceur et sa tranquillité m’ont fait du bien (et puis c’était un chevelu alors…)

Et là, ça commence, cette saleté de caméra se met à tourner, les lumières aveuglantes se remettent en route et le générique part… Mon Dieu, le générique… faites que je ne sois pas éliminée à la première manche !!!!!!!!!! La voix off nous présente, la caméra s’arrête une seconde sur chacun de nous, je crois que j’ai hoché la tête discrètement au lieu de faire coucou… Olivier Minne arrive et la première manche commence…

==> 1ère manche : Entre filles, nous devons citer des titres de films français ou américains comportant des suites (exemple « les dents de la mer »). Je m’en sors bien en murmurant un vague « le seigneur des anneaux » ouffff ! Trois filles calent, je suis qualifiée !!!!!!

==> 2de manche : Je passe en avant dernière position avec la lettre S. Sachant que deux des candidats précédents n’avaient fait qu’un point, je ne dois répondre qu’à deux questions ou plus pour être qualifiée… Je relâche un peu la tension, ce ne sera pas dur.
Olivier Minne s’approche vers moi pour me présenter un peu plus. Je suis dans un état second et je lui raconte des trucs incohérents comme l’origine de mon prénom ou d’autres détails dont personne n’a rien à foutre… Je suis dans le flou mais essaye de sourire.
Mes définitions passées, j’ai brillamment accumulé 4 points sur 6 en sortant une énorme connerie à la fin de mon temps : pour moi, le gars qui passe le balai après l’office dans une église c’est le Saint Suaire !! Oui, oui, c’est nouveau, c’est juste un tout petit peu la honte, mais je suis qualifiée.

==> 3ème manche : Pour vous résumer (car moi même je ne me souviens plus très bien), une place pour la demi-finale était déjà occupée et tout se jouait entre la fille en face de moi, un homme habillé en noir et moi. Et la liste que nous devions suivre était « Email, souris, adsl, les termes d’internet »… L’homme déclara rapidement forfait, inutile de vous dire que ma pauvre concurrente s’y connaissait manifestement moins que moi et eut un silence qui la mena à sa perte. Franchement sur ce coup-là j’étais imbattable ! Je suis qualifiée

==> 4ème manche, demi-finale : Je n’en reviens pas d’être arrivée en demi-finale, et je sais que le cadeau pour les perdants de ce stade est déjà très intéressant. Joris, mon adversaire, est en nage. Moi je me sens plus calme, comme si j’avais réussi à m’habituer un peu. J’ai très peur des questions mais beaucoup moins de la caméra.
Je ne comprends pas le premier énoncé des enchères, je bluffe un peu et je laisse à Joris qui doit en donner 5. Il réussi, il marque un point.
Le second, je lui laisse aussi, persuadée qu’il ne réussira pas, et c’est le cas, je marque un point.
Le troisième énoncé est déterminant, la place en finale se joue maintenant. Nous devons citer des métiers qui commencent par la lettre P. Joris et moi enchérissons à tour de rôle mais il me laisse à 6… Je dois citer 6 métiers qui commencent par P… Rien de plus facile, il y en a plein, je les ai !!!!

Je commence ma liste : Pêcheur, poinçonneur, pompier, péripatéticienne (oui oui, j’ai poliment dit « pute » à la télé…) Et là, mes amis, le trou… Les idées passaient trop vite et je n’avais pas le temps de les chopper, j’avais plein de trucs qui tournaient dans ma tête, et le temps passait, j’entendais la musique qui devenait plus rapide…

J’ai perdu, j’ai pas su, planché sur le dernier mot de ma liste ! Il y a 180 métiers qui commencent par P, putain de bordel de merde !!!! J’y étais, je l’avais presque… J’ai quitté le plateau sans même savoir ce que j’avais gagné.

Une fois en coulisse, les autres candidats et moi avons regardé sur les écrans de contrôle la magnifique prestation de Joris en finale, il s’est vraiment bien défendu, il est allé jusqu’au 6ème niveau, mais malheureusement il a fait des fautes qui ne lui ont pas permis de décrocher la cible à 6000 euros, il était quand même vachement content d’avoir gagné le séjour au ski.

Après un retour rapide sur le plateau et de vagues coucous, j’ai suivi une dame qui avait mes lunettes afin de signer mon attribution de lot…
J’ai gagné un week-end pour deux personnes dans un relais et châteaux !

J’ai mis longtemps pour réalisé, je me suis trouvée dans un état second, entre enthousiasme et déception de n’avoir pas mieux fait mais quoi qu’il en soit, si c’était à refaire je n’hésiterai pas, malgré le trac et le stress, c’était une magnifique expérience :)

 

Et vous, êtes-vous déjà passés à la télé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

41 réponses à « Le jour où… je suis passée à la télé pour la première fois. »

  1. Je regardais souvent cette émission ! Si ça se trouve je t’ai vu. C’est quoi ton prénom ????
    (bin quoi, j’aurais essayé au moins !) ;)

  2. Hahaha tu m’as fait bien rire loooool
    Oui je suis déjà passé à la TV pour les Maternelles et aussi pour le téléthon car j’y ai participé en tant que chanteuse en 2000 si je dis pas de bêtise :)

  3. Ouep ! A peu près 4 secondes et demi pour un mini reportage sur un prix de la bd accordé par les lycéens de ma région (diffusé sur France3 si je ne m’abuse).
    Pas un souvenir mémorable je ressemblais vraiment à rien ^^’

  4. Non mais je suis passée à la radio (Europe 1) pour une courte interview de femmes de militaires, mon heure (enfin mes 6 secondes lol) de gloire mdrrr! N’empêche que j’ai adoré ça! Je crois que c’est un média qui me conviendrait mieux que la télé (qui disait que la radio c’est pour les moches déjà? Ça doit être pour ça mdr)

    N’empêche t’as vu Olivier Minne en vrai, miam!

    1. Tu sais qu’il est gay quand même ? :))

      Bon sinon j’ai lu un peu vite et j’ai lu que tu avais répondu à une interview de « femme de milliardaire » j’me suis dit « whaouuuuuuu »

  5. Je suis tellement passé à la TV que je ne me rappelle même plus de la première fois où l’on a branché le camescope pour que l’on puisse voir ma tronche de cake :-P
    AV (rebaptisé Source 1 avec le changement de télé) est la seule chaîne sur laquelle je suis passé :-D

  6. Alors oui je suis déjà passer à la TV aussi sur une chaîne nationale à heure de grande écoute ! C’était ………. Attention !!! attention à la marche ! Mais le pire c’est que je me suis retrouvè en haut des marches !

  7. Ouh dis donc, j’en ai les mains moites et le coeur battant ! Quel stress !
    Personnellement, j’ai connu ma première expérience télé il y a peu, en participant à une émission radio (filmée) de Lyon 1ère. Gros stress également, mais une super expérience que je recommencerai avec plaisir !

  8. Non, jamais fait et ça ne me tente même pas.

    En tout cas, sympas le cadeau, tu y es allé avec qui ? :)

    Et sinon, ton prénom, il se prononce comment en vrai ? ;)

          1. Possible, mais c’est pas tout le monde qui l’aurait fait.

            Et sinon, tu montre comment ça fait avec l’intonation ?

  9. Ahhhh, la Cible ! J’ai été plusieurs fois à l’enregistrement de cette émission (et je rêvais à chaque fois qu’on m’appelle) ! Olivier Minne était quelqu’un de super sympa entre les prises, j’en garde de très bons souvenirs.

    Moi je ne connais que la partie public à la TV. On m’a bien proposé de passer en tant que blogueuse dans des petits reportages mais non, ça ne m’intéresse pas. J’ai beau avoir fait du théâtre, je sais que je deviendrais complètement une loque devant une caméra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.