Le réveil le plus brutal du monde.

Jour 4

Terrée dans mon camping désaffecté, j’ai eu beau me dire que tout se passerait bien, force est de constater que je n’étais pas si tranquille que ça. Et pour cause, j’ai eu un mal fou à m’endormir. Je me retournais, j’avais chaud, froid, envie de pipi, faim, soif… Je n’ai réussi à sombrer qu’après 3 heures du matin.

Et ce matin, j’ai vécu le réveil le plus brutal de toute ma vie je crois bien. J’avais tellement pas fini ma nuit !! Le pire dans cette histoire, c’est que tout allait très bien, il n’y avait rien à craindre, si ce n’est l’agriculteur d’à côté qui commençait sa journée. Mais le bruit du tracteur m’a fait une peur !!! Je me suis redressée comme une furie en 2 dixièmes de secondes en m’écriant « c’est quoi ça ? » genre je risque ma vie là ! Il était 6h30 :/

Donc bon… Je me suis dit que je ne pourrais pas continuer à dormir et j’ai remballé mes affaires pour m’éloigner au plus vite du lieu du délit. Et puis je me suis offert un croissant aussi, histoire de me réconforter un peu (en fantasmant sur un thé que je me préparerai dès que j’aurais trouvé un joli endroit)

Le soleil se lève et je suis à l’ouest, mais je repère quand même toutes les bestioles qui achèvent leurs visites sur le territoire des hommes (sur la photo, au loin, une biche. Sisi)

Le petit déjeuner sera finalement pris bien plus tard, j’ai fait quelques boîtes avant et je n’étais jamais satisfaite des coins. J’ai installé mon réchaud sur le parking et bu mon thé face à un étang bien calme, en plein soleil pour me réchauffer (11 degrés ce matin).

Saint-Aignan a été une grosse étape dans ma journée. Je pensais qu’il n’y avait qu’une boîte et je suis tombée sur un filon, comme les filles de la maison du tourisme n’ont pas su toutes me les indiquer, je suis partie à pieds pour finalement en dénicher 4. Mais j’ai le pressentiment qu’il m’en manque, je ne suis pas montée dans la ville historique.

Ensuite j’ai roulé… beaucoup… j’ai du retard et si je veux honorer le rdv que j’ai à la fin de la semaine, je vais devoir faire des choix… quel département va passer à la trappe ? Le Cher ? La Corrèze ? Est-ce que je l’oublie tout à fait ou est-ce que je me garde du temps en remontant ? Je suis assez indécise, mes journées ne durent pas aussi longtemps que je le voudrais, même lorsque ma nuit ne dure que trois heures.

Ce soir, je suis ici. Reconnaissez-vous cette place qui est une star de cinéma ? Et au fait, vous n’avez toujours pas trouvé le défaut de l’équidé du jour 2 ? Si mes devinettes vous emmerdent dites-le surtout ;)

Je ne vais pas faire de vieux os, je me dis qu’un petit coucher avec les poules me fera le plus grand bien.

Chiffres du jour : 207km, 14 boîtes référencées, 22 livres échangés, 5,20€ dépensés (pas payé mon camping de cette nuit encore…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

9 Comments

  • Guillemette

    16 août 2018 at 21 h 21 min Répondre

    J’adore toujours les photos ! Mais dur début de journée, bon courage…

  • Stéphanie

    17 août 2018 at 7 h 45 min Répondre

    J adore te lire. Continue !

    • Agoaye

      18 août 2018 at 0 h 07 min Répondre

      Ah, merci beaucoup pour ces encouragements :) j’vais essayer ;)

  • Lenora Von Cherry

    17 août 2018 at 8 h 07 min Répondre

    Je pense que j’aurais eu le même genre de réveil !

    J’ai trouvé ton histoire de poney, mais c’est parce que j’ai googlelisé, alors c’est un peu de la triche. Quant à cette place, n’étant pas cinéphile, je donne ma langue au chat ;)

    • Agoaye

      18 août 2018 at 0 h 08 min Répondre

      Eh bien pour la place tu as la réponse dans le billet d’aujourd’hui ! :p

  • Fabignou

    17 août 2018 at 17 h 44 min Répondre

    Je dois être nulle en devinettes : je trouvais le cheval très bien, et cette place ne me dit rien :)
    Je n’ai jamais fait de camping sauvage toute seule, on était toujours en groupe, je pense que je n’en mènerais pas large non plus…

    • Agoaye

      18 août 2018 at 0 h 09 min Répondre

      Je pense que comme pour tout, il faut s’habituer… encore 4-5 expériences de ce genre et je dormirai comme un bébé :)

  • Abyna

    20 août 2018 at 9 h 49 min Répondre

    Très jolies photos !
    Et continue, je t’assure, ça nous intéresse :)

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.