Les états d’esprit du vendredi 13 novembre

seinsEn ce vendredi 13, berceau de toutes les superstitions, j’ai décidé de plaire à mon lectorat masculin (oui oui, j’en ai un) en affichant une vignette de poitrine… Oui oui oui.

Et puis je fais d’une pierre deux coups en annonçant à mon lectorat féminin qu’au milieu de ces mignons petits seins (qui ne sont pas les miens mais ceux de Bestco -Best-collègue, ça y est, son surnom est entériné-), il y a un superbe bijou fabriqué main à base de capsule de bière et résine, perso je trouve ça très joli.

 

M’enfin bref, tout ça n’a finalement pas grand chose à voir avec les états d’esprit de Fedora et The postman (qui est un rendez-vous qui me plaît de plus en plus… Ce matin j’ai corrigé mes copies au son de la playlist Youtube et j’me suis bien éclatée !!!)

[jour Vendredi 13 novembre 2015] – [heure 18:39]

Fatigue : La journée a été dure et pas mal sur les chapeaux de roue, c’est difficile de terminer toute la semaine un vendredi, j’ai vraiment toujours l’impression de laisser tout en plan à l’école.
Humeur :  Plutôt pas mal. L’une de mes collègues vient de me dire qu’elle commence à comprendre mon agacement face à une autre (celle dont j’vous parlais la semaine dernière que je ne peux clairement pas piffrer). Du coup je me sens moins seule.
Estomac : J’ai envie de manger des bonnes choses (donc du cou de canard farci au foie gras, normal).
Cond. phys. : Mais ce n’est pas ça qui va arranger mon gros cul (cf ligne précédente) (D’toutes façons j’aurai jamais un aussi gros cul que ma conne de collègue -cf ligne pré-précédente-).
Esprit : J’ai un rendez-vous demain et je m’efforce d’y aller sans espoirs ni attentes, comme ça je ne serai pas déçue. Allez, dis-toi que tu vois un pote.
Boulot : Encore Novembre, donc encore pas mal de taf.
Reste : 3439 mots à écrire aujourd’hui… C’est pas ce soir que je me rattraperai je crois !
Penser à : Appeler ma logeuse en Normandie. (Ouais ouais, je le remets vu que je ne l’ai pas encore fait bordel…)
Avis perso : J’admire Alain-Bougrain Dubourg pour sa propension incroyable pour se foutre dans des situations plus improbables les unes que les autres… Il me fait halluciner !
Msg perso : Je suis persuadée que ça va super bien fonctionner et que tu vas réussir à gérer. Par contre à force de refuser mes invitations, je vais finir par ne plus rien proposer :/
Loulou Blogo : Nous avons commencé le dressage dimanche dernier et ça va super vite quand y’a des friandises à la clé. Il vient quand on l’appelle (ok, ça il l’a toujours fait), mais il comprend « assis » et « reste » (et du coup il reste assis en attendant même quand je quitte la pièce.)
Amitiés : Bestco m’a annoncé hier qu’elle avait envie de reprendre un CM2 l’année prochaine, avec moi ! :)
Love : Bah, p’tet demain mais franchement je n’ai même pas besoin de me forcer à ne pas me faire de films, j’ai limite plus envie d’essayer :/
Sorties : Encore demain (par contre l’endroit a l’air vraiment sympa, en fait c’est pour le bar que j’ai hâte).
Divers :  Mais cette ligne « Divers » c’est pas la même chose que la ligne « Reste » ? Qui peut m’expliquer la nuance s’il vous plaît ?
Courses : Je n’ai pas fait de courses depuis mi-octobre, et il me manque quelques petits truc pas vitaux du tout mais j’ai tellement la flemme que je n’y vais pas. J’économise comme ça.
Envie de :  Dormir, bouffer, glander.

Morceau de roman : « Nithaël se permet de reprendre la parole.
– Détrompe-toi Samantha, les plus petites décisions peuvent avoir une influence sur la totalité d’une vie… Benjamin Franklin a dit « À cause du clou, le fer fut perdu. À cause du fer, le cheval fut perdu. À cause du cheval, le cavalier fut perdu. À cause du cavalier, le message fut perdu. À cause du message, la bataille fut perdue. À cause de la bataille, la guerre fut perdue. À cause de la guerre, la liberté fut perdue. Tout cela pour un simple clou. ». Voyez-vous le rapport ?

– On concentre nos efforts sur les maréchaux-ferrants ? Ironise Sam.

– Non. Le moindre détail peut compter… Parmi nos nombreux dons, nous ne possédons pas celui de prédire l’avenir, pour la simple et bonne raison que l’avenir n’est pas fixé, est sans cesse en construction à partir du moment présent.
Les humains sont sans cesse en train de prendre des décisions qui influeront sur leur avenir et, consécutivement sur celui des autres. L’humanité n’est qu’un énorme canevas sans cesse en cours de fabrication. »
‘Zic : Parce que c’est le premier extrait mais que j’ai reçu l’album et qu’il est vraiment très réussi (et je ne dis pas ça juste parce que Jim est Sexy et Dans le Vent…)
D’ailleurs, si vous l’aimez je vous conseille vivement de rester dans le coin les jours prochains ;)
(ohohhhhhh, le suspenseeeee)

Image du jour: Blogo au fond du couloir qui « reste » :)

Blogo

 

fin : [heure bis 19:03]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

2 Comments

  • flipperine

    14 novembre 2015 at 17 h 25 min Répondre

    une bonne semaine en somme dans l’ensemble

  • fedora

    14 novembre 2015 at 21 h 16 min Répondre

    J’ai envie de te laisser plein de bisous… j’avoue que ce soir, je ne sais pas trop quoi dire de plus tellement je suis abasourdie… <3

Post a Comment