Les états d’esprit du vendredi 27 novembre


Ma vie en général / vendredi, novembre 27th, 2015

blogoJe dois être assidue, je dois être assidue…

Comme la semaine dernière, l’inspiration peine à venir, les mots ne semblent pas vouloir sortir de ma tête et pourtant j’ai tendance à penser que cette dernière est un peu plus hors de l’eau que ces derniers temps.
Mais je ne sais pas, malgré votre présence, malgré le moral qui revient un brin, malgré tout ça, eh bien j’ai du mal à revenir de façon régulière.

Mon billet sur le périf’ était un réchauffé d’un ailleurs qui date, y’a pas de nouveautés sur mon clavier en ce moment, ça me peine quelque peu, j’aimerais pourtant !

Mais j’aime le rendez-vous des états d’esprit de Fedora et The postman. Alors voilà…

[jour Vendredi 27 novembre 2015] – [heure  17:10] – A l’école, encore….

Fatigue : Un peu naze, une grosse semaine avec des journées chargées
Humeur :  Passable. Comme dans les appréciations, « passable » pour un peu terne, un peu fade mais pas catastrophique finalement.
Estomac : Je ne suis pas persuadée de me nourrir correctement en ce moment.
Cond. phys. : Je me sens grosse, et molle et fade.
Esprit : Je le remplis avec les trucs du boulot, les amitiés professionnelles, les inimitiés aussi, les délais des dossiers et le marché de Noël.
Boulot : On doit monter les dossiers EGPA, c’est galère… Très…
Reste : Je suis une faible femme, Bestco m’a dit de but en blanc qu’elle m’aimait beaucoup, alors je lui ai filé l’adresse de mon blog dans un geste de réciprocité ultime. Du coup y’a des risques qu’elle vienne traîner de temps en temps par ici.
Penser à : Donner ses antibiotiques au chat.
Avis perso : Ça va être très difficile d’attendre 2016, il va falloir trouver un moyen de se voir avant.
Msg perso : Comme je n’ai pas trop la tête à écrire, je ne l’ai pas trop à lire non plus, mais je rattraperai mon retard et passerai chez vous sans faute très bientôt, c’est promis.
Loulou Blogo :  Monsieur a avalé un ballon de baudruche vide, puis l’a vomi, puis l’a remangé et ne l’a pas revomi. Alors jeudi soir a été la journée idéale pour une visite en urgence c’est le véto, une injection, un vomi de ballon, son antidote et une facture de 140 euros. Merci beaucoup !
Amitiés : Je propose plein de trucs à Bestco mais elle veut jamais, elle est trop naze. J’attends des dates pour voir Julie et elle m’en donne pas…
Du coup je reste chez moi.
Love : C’est pas le moment.
Sorties : J’aurais envie avec les coupines mais je ne veux pas être la grosse lourde qui insiste, et puis finalement je me complais dans ma fainéantise sur mon canap’ en reprenant du début l’intégrale de Weeds.
Divers :  Il fait froid.
Courses : J’en ai fait un peu ces derniers temps, je me suis achetée des trucs qui me faisaient plaisir à manger, ça a fait du bien.
Envie de :  Sortir du brouillard.

‘Zic : **** Changement de 19h35****
Je mets celle-ci plutôt que celle que j’avais mise à l’origine, je me la garde pour la semaine prochaine.

Image du jour: Image de tout de suite maintenant, de Bestco qui corrige pendant que je blogue.

jour

fin : [heure bis 17:47]

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 réponses à « Les états d’esprit du vendredi 27 novembre »

        1. Eh bien en réalité je n’ai pas besoin de tant que ça…. Je vais refaire un billet bientôt pour reparler troc, je remettrai les liens et tout.
          Et sinon, euh pour Blogo comment dire… non hein :)

  1. Injection + médocs = 42 euros. J’ai eu du pot avec Muppet et son veto.
    Je suis toujours dans un état latent: je ne sais pas trop quoi faire, dire, je me sens vidée.
    Il faut laisser du temps au temps.
    Bon weekend Miss ;)

  2. C’était la journée des chats malades décidément… Petit moral, baisse de régime… à cause de la fin d’année peut-être ? ou sale coup de la morosité ambiante ?
    Tu ne veux pas jouer à envoyer/recevoir une carte avec les participants des états d’esprit par hasard (Fedo, la fille lourde par moments ^^)
    bisous miss

          1. Mais oui…. Il y a une photo de tes seins aussi, je te l’ai dit mercredi entre la licorne zébrée et les ouvriers du bâtiment passablement excités par notre conversation. Tu ne m’écoutes jamais !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.