Ma vie en général

Les filles à poils.

jambesLors de mon glandage estival quotidien sur les réseaux sociaux, je suis tombée sur un article qui constatait que les femmes postaient sur Instagram de plus en plus de photos d’elles avec des poils sous les aisselles.

Du coup, j’ai eu très envie d’écrire, et pas seulement pour vous informer de ma toute récente présence sur Insta (mais un peu quand même), mais surtout pour parler de ces histoires de poils, parce que je trouve ça finalement assez intéressant.Les critères de beauté (féminins ou masculins) sont évidemment tributaires de l’époque dans laquelle nous vivons, mais pas que. Nous devons bien évidemment composer selon nos propres capacités, puis nos propres désirs, et enfin selon les désirs de la personne que nous aimerions idéalement séduire.

Cette algorithme complexe (je récapitule : mode + capacités + désir + option séduction) ne nous facilite généralement pas la tâche et à moins d’être un ermite solitaire totalement détaché de sa propre image, eh bien on se pose toujours des questions

Moi par exemple (ben voui…), je suis née avec tout plein de poils partout. Un bébé orang-outan ou presque… Merci au géniteur barbu !!
Mon évolution personnelle ne m’a pas démunie de cette fourrure foncée, je n’ai pas eu de coupe de cheveux décente avant mes 20 ans, et j’vous raconte même pas la tête de mes sourcils sur les photos de classe !!!
C’est donc tout à fait naturellement que j’ai décidé de passer au laser, et ce de façon quasi intégrale !

Quelque 3000€ d’envolés et plusieurs hallucinations visuelles dues à la douleur plus tard, je me suis enfin retrouvée dans un corps qui me correspondait un minimum plus que celui d’avant.

Vous l’avez compris, les poils et moi c’est pas une grande histoire d’amour…
Mais je me suis quand même posé la question, et me suis un tantinet renseignée sur le sujet avant d’entamer l’épilation laser : à quoi servent les poils ?

Concrètement, l’utilité première de notre toison, c’est de protéger les zones à risque d’une éventuelle invasion intra-corporelle ! En clair, les poils sécurisent l’accès à nos orifices !
Alors voyons voir…
Pour le nez j’suis bien d’accord, sans mes poils de narines je pense que je serais malade 12 fois plus souvent (déjà que là j’y suis pas mal, je ne tenterai donc pas le diable).
Pour l’appareil génital, je suis d’accord aussi (enfin d’accord sur le principe de protection, parce qu’en vrai du coup moi je me protège autrement…)
Pour les yeux aussi, à la limite… Ok quand il pleut, Emmanuel Chain il n’a pas d’eau dans les yeux, c’est bien aussi !
Mais pour le reste ????? Quelqu’un veut bien m’expliquer où exactement se situe le risque d’invasion microbienne au niveau des aisselles ??? T’as des trous sous les bras toi ?

Alors je sais ce que vous allez avancer comme seconde raison : l’autorégulation de la température corporelle. Les aisselles font office de bouchon de cocotte minute, trop chaud = sueur. Je suis d’accord… Mais l’utilité des poils ? A part retenir les odeurs ???
Et ceux des jambes ? Quelle notion de régulation de je-ne-sais-quoi doit-on avoir sur les jambes ?

Non vraiment je suis sceptique !

C’est sans scrupule aucun que j’ai fait dégager ceux que j’estimais inutiles : Bye bye les poils de mollets, de pieds, d’aisselle, de maillot échancré (ouais parce que concrètement les capillaires situés à 5cm en amont, ils ne sécurisent vraiment rien du tout selon moi).
Pour les autres zones (sourcils, maillot intégral), j’avoue que je me suis largement focalisée sur mon potentiel de séduction avant-après… Et le « après » était carrément plus prometteur.

Quant aux modes, je m’en suis toujours un peu foutue…
Je sais que c’est bien facile de dire ça aujourd’hui, avec mes moyens et mon éducation et qu’on ne sait finalement pas ce que j’aurais préféré à une autre époque et avec d’autres modèles, mais je vous jure à 200% qu’à aucun moment je n’ai regretté mes choix, et qu’être aussi lisse qu’une truite saumonée (en moins visqueux) me convient parfaitement. Le jeu en valait la chandelle et le résultat fait oublier le prix et la torture.
(Non parce que j’ai rapidement passé ce détail au dessus, mais l’épilation laser du sillon inter-fessier est une abomination ultime au niveau de la douleur…. Même avec de la crème anesthésiante hein, et même si j’ai un très haut degré de tolérance ! J’ai quand même eu une conversation télépathique avec un lutin qui vivait dans les canalisations de la clinique avec toute sa famille !!! Si si…)

Pour terminer, je pense qu’il s’agit vraiment du choix de chacun, de la notion de confort de chaque personne…
Je ne suis pas choquée par les épilations intégrales, ni par ceux ou celles qui décident de laisser libre court à leur vraie nature et gardent leurs poils là où ils sont…

Et vous, quel est votre rapport aux poils ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

24 juillet 2015 at 9 h 51 min

Je plussoie, le poil c’est totalement berk berk berk
Je n’ai pas les moyens pour le définitif mais ma chance c’est qu’en ayant commencé la cire jeune à cause de la danse j’ai complètement appauvri mon système et donc y en a plus des masses mais berk quand même pour ceux qui restent et sus à l’envahisseur !!!!



24 juillet 2015 at 9 h 55 min

On a chacun notre vie, on s’emmerde pas trop les uns les autres et on cohabite pacifiquement. Je suppose que le fait d’être un geek taillé dans un cure-dent qui s’en fou de sa plastique aide pas mal ;-)



24 juillet 2015 at 10 h 19 min

Et moi je pense que des poils d’aisselles teints en fuchsia serait du meilleur goût …je suis comme Marion le citron, mes poils se sont appauvris au fil des épilations régulières…. Chacun ses goûts dans le domaine, c’est vrai, mais les odeurs…. là, tout le monde en profite, alors qu’il faut trouver des solutions : on embaume tout le monde et on fait le vide socialement parlant… on ménage son entourage et c’est nettement plus agréable socialement….
beau WE les filles ! Séance épilation peut-être ce WE avant de fermer la valise ?????
Mireo-Créations



    24 juillet 2015 at 15 h 54 min

    Je n’ai jamais réussi à les faire disparaître au fur et à mesures des séances de cire… D’façons, le dermatologue qui m’a fait le laser il m’a balancé un jour : « Alors vous, vous êtes une marathonienne du poil »…
    Ça veut tout dire :))



24 juillet 2015 at 11 h 50 min

J’ai toujours détesté les poils sur moi. Je maîtrise la cire et je suis passée par l’épilation laser. Une copine qui a vécu en Afrique m’a raconté que dans certaines région, « être velue » pour une femme est un atout esthétique. J’ai lu qu’à certaines époques, dans l’empire romain, tout le monde s’épilait (enfin, les riches, parce que les autres, ils travaillaient…) Les courtisanes dans la Chine du VIIème siècle s’épilaient intégralement. Bref…cette lutte ne date pas d’hier ;) ! Après, j’ai aussi ouïe dire que certains sont amateurs de poils… J’ai l’impression que tous les goûts sont dans la nature, mais que les modes les empêchent parfois de s’exprimer ;)



24 juillet 2015 at 13 h 49 min

très bel article !! oui question de mode et de valeur personnelle, en tout cas pas question de critiquer celle qui ne fait pas comme moi, ( d’ailleur moi meme je ne suis pas très réguliere lol des fois je crise devant un poil des fois je crise pour prendre le rasoir ou la cire loool)



24 juillet 2015 at 13 h 50 min

T’as oublié les hommes qui ont des pwals dans le DOS et sur les EPAULES. Là je vois pas trop la protection non plus…Et on en parle de la femme barbue que Musclor et moi avons croisé dans la rue la semaine dernière ? Non ? Non. Vaut mieux pas ^^

L’épilation laser du SIF m’a pas fait mal à mwa :-) Par contre la toute dernière séance maillot, je sais pas pourquoi mais la sensation de brûlure était difficilement supportable ! J’ai mis de grosses plâtrées de Biafine pendant 2 jours pour calmer l’inflammation.

Bisous <3



    24 juillet 2015 at 15 h 56 min

    Vous avez vu Conchita Wurst ???, whaaaaa !

    Je ne sais pas alors pour le laser, je l’ai fait en 2000, si ça se trouve les machines n’avaient pas les mêmes améliorations que maintenant !



24 juillet 2015 at 18 h 21 min

Bon ben, perso je ne suis pas poilue donc j’entretiens de très bon rapport avec mes poils… je ne sais pas ce que c’est qu’une épilation des jambes… Je me fais les aisselles et le maillot avec un rasoir et hop, basta… et je suis très très contente comme ça :) Un lutin, vraiment ? :)



24 juillet 2015 at 18 h 34 min

je laisse les poils là où ils sont



Nadège
24 juillet 2015 at 20 h 30 min

Les poils c’est tabou, on en viendra tous à bout : D
Si on retourne en mode caverne, pitetre qu’on y trouvera une utilisation,qui sait ;)



3 mai 2016 at 17 h 28 min

il me semble avoir lu quelque part que les poils des jambes et bras par exemples servent à se protéger des parasites de peau comme moustiques, tiques et autres… et quand tait des… singes lol, ils étaient encore plus épais et servaient à protéger du froid mais aussi du soleil… et moi je suis hyper poilue et j’aimerai bien être lisse comme une fesse de bébé mais partout ou il faut… au lieu de ça, je galère à soulever les plis et le lendemain, ça pique :/



6 mai 2016 at 2 h 21 min

Ah c’était donc ce billet !!
L’épilation au laser j’hésite depuis un moment (j’hésiterai clairement moins si j’avais le budget, c’est sur !) mais maintenant que tu évoques les douleurs… Brrrrrr !!
Mais bon quand même moi aussi je veux être lisse comme une truite saumonée… Mais je veux pas souffrir; je n’ai aucune tolérance face à la douleur !

En attendant de trouver le courage qui sommeille en moi je vais continuer à filer mes quarante boules toutes les cinq semaines à la gentille petite madame qui me les arrache…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.