Ma vie de prof des écoles

Les harpies de la cour de récré.

001Je ne porte pas mon remplacement en maternelle dans mon cœur, vous l’aurez compris… Mais le temps file et noie mon désespoir au passage. Je m’y fais. Je courbe l’échine mais je m’y fais. J’effectue mon boulot le plus consciencieusement possible et je m’y fais…

Je le savais déjà que mes collègues étaient un peu pimbêches et ne m’appréciaient pas plus que ça… Mais je n’en avais pas encore l’indéniable preuve.

Je n’ai jamais été rejetée. Juste mise à l’écart. Et franchement ça me convenait très bien car je le fais aussi souvent de moi-même. La compagnie de mes pairs doit être choisie et non subie. Quand on passe 1h30 le midi loin des gosses, on a pas forcément envie de se retrouver dans une salle des profs où chacune beugle la dernière facétie du caïd de leur classe… Donc je subissais, alors je m’isolais.

Elles ne m’ont jamais insulté. Juste pris des airs dédaigneux quand elles n’étaient pas d’accord ou qu’elles ne comprenaient pas. (à lire avec l’intonation de nabilla et son célèbre « allo ») : « Ah mais tu les mets dehors les petits l’aprèm toi ? Maieuh t’as demandé à la directrice ? Nan parce que normalement t’as pas le droit hein…. »
Bah ouais, sachant que le dortoir est à côté du gymnase où tout le monde gueule, ils sont réveillés à 13h45 donc je ne vais pas les séquestrer dans la classe pendant 2h45, je suis juste logique, voire humaine ! Et je les sors mais je me tape le service de récré, alors ta gueule !

Elles ne m’ont jamais dit qu’elle me détestaient. Juste fait des sous-entendus (et je les ai compris ceux-là). Je racontais mon année précédente avec une équipe super géniale et je disais que je travaillerais volontiers encore dans cette école et je me mange un « Ah mais t’es sûre qu’ils voudraient bien ? Nan m’enfin j’veux dire, ils seraient contents ? » (Même air que précédemment – nabilla, allo, toussa…-)

Elle ne m’ont jamais fait de coup en traître. Je suis juste oubliée pour les infos importantes, ou pas avertie lorsqu’elles empruntent du matériel pédagogique dans ma classe… Pratique, surtout quand on s’en rend compte quand la séance commence…

Tout ça je m’y fais…

Mais quand Néo-Div me rapporte ce qu’il entend via sa grosse connasse de directrice (qui a été gossipée par l’une des harpies de mon école -ouaaaais, l’éduc nat est une grande famille, vous saviez pas ?-), alors j’avoue que même si mon j’m’en foutisme résiste, ben ça fait super chier quand même.

Cette espèce de crotte de caniche royal a été dire que j’étais absente 1 jour par semaine, que j’aimais la bouteille (ok, 1 point pour elle là) et que j’étais bizarre…

Hum, je me tâte très sérieusement à être encore plus bizarre et à lui faire colporter des rumeurs encore plus grosses que la grosse directrice qui lui sert de public (du genre j’emploie des petits japonais pour entretenir mes bonzaï transgéniques, ou alors je deale des cigarettes de contrebande fabriquées en peau de bébés chiots morts-nés, ou encore en fait je suis un mec gay accro à la chirurgie esthétique et à Rihana…. J’hésite)

Ou alors je rajoute à cette magnifique liste de qualificatifs me concernant « procédurière » et je l’attaque purement et simplement pour diffamation

Franchement, si je n’en avais pas rien à foutre, ç’aurait été jouable !

 

Et vous, comment mouchez-vous les connasses ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

18 juin 2014 at 7 h 20 min

Waaah je pensais qu’elles auraient été pire encore !!
Moi je sais pas moucher les gens, donc j’essaye juste d’être irréprochable et quand on m’accuse à tort j’ai un gros chagrin.
Ou si je suis énervée comme en ce moment je lui rentre dans le lard en lui racontant des conneries « genre on m’a dit que tu avais parlé de moi !! Absente une fois par semaine t’exagère ma chérie (oui quand je suis énervée je chérise les gens) !! Par contre pour l’alcool c’est rien comparé à X » et blablabla. Bref je fais n’importe quoi mais ça me soulage.
C’était les bons conseils de Ragnagna à ne pas suivre !



    18 juin 2014 at 11 h 33 min

    J’en ai oubliée une en fait… Y’en a une à un moment qui m’a dit « ben change de métier…. »…
    Bref, si, je vais p’tet pouvoir la chériser, c’est bien ça !



18 juin 2014 at 7 h 52 min

J’ai vécu un truc dans le même genre l’année dernière. Des connasses qui se croyaient les reines de la salle des profs. L’année est passée, plus vite que prévue car j’ai été arrêtée avant la fin d’année à cause de (ou même grâce à) ma grossesse. J’ai laissé couler, j’ai supporté et je me suis cassée, sans pot de départ, sans rien.
Cette année, je suis arrivée dans un lycée où j’ai été super bien accueillie, où tout se passe bien. Je suis heureuse d’y rester.
Tu peux toujours menacer de porter plainte pour diffamation, mais je ne sais pas s’il est nécessaire que tu t’engages dans cette voie. Bon courage! Il te reste combien de jours?



tuxedofeline
18 juin 2014 at 8 h 32 min

Hellooooo Agoaye,
Pour ma part, je suis du genre « super conne » quand c’est de la diffamation et que je peux le prouver –> je rentre dans le lard en mode « fielleuse » si tu vois ce que je veux dire, à savoir je convoque les parties concernées et je rétablie la vérité, même si pour celà je dois les moucher bien haut et fort devant des tiers ! Pour ce qui est dit et qui est vrai, et bien je m’en accommode car personne n’est parfait d’une part, et d’autre part qui ne boit jamais un verre avec des amies ? Elles, peut être, si elles n’en ont pas et je le dis et je n’en aie pas honte !
Après, il faut que tu vois combien de temps il te reste à faire au milieu de ces harpies et puis, dis toi une bonne chose, si tu ne faisais pas l’affaire, çà fait longtemps que tu ne serais plus en poste et çà aussi tu peux le leur coller dans les gencives ! Courage pour le temps qui te reste à faire ! Ah oui, j’oubliais, un petit truc qui rend fous les gens qui te détestent : avoir toujours un petit sourire moqueur quand tu les croises ! Cà, c’est ravageur car çà énerve et en même temps, on ne peut pas te reprocher d’être souriante LOL !!!
Porter plainte ? Je ne te le conseille pas, surtout s’il ne te reste que quelques semaines à tenir car tu trimbaleras çà partout où tu iras et je ne pense pas que ce soit la solution, surtout si tu ne restes pas dans cette école l’année prochaine.
Plein de pensées positives et du courage <3



    18 juin 2014 at 11 h 36 min

    Merciiiii, bon après je ne vais pas mourir non plus hein, j’ai plus que 9 jours à voir leurs gueules alors je vais supporter. Par contre sourire c’est beaucoup demandé, je suis toujours en maternelle, du coup ça fait 2 mois que je ne souris plus !



18 juin 2014 at 8 h 50 min

j’aime bien l’idée « procédurière »… ça le fait… bon ben moi, j’aurais tendance à rentrer dans le lard des colporteuses… où alors à faire tout haut et bien fort des remarques ciblées… ça fait toujours son petit effet… sinon, il y a un vieil adage qui dit qu’il n’y a pas un tour de chien qui ne se paie un jour… et l’indifférence reste la meilleure des réponses (je m’en fous et je m’en fous tellement c’est parce que t’es de la crotte madame la directrice…) sauf si elle te plombe un prochain éventuel futur boulot ailleurs (rapport à la grande famille toussa…)



tuxedofeline
18 juin 2014 at 8 h 53 min

PS : si tu as besoin de te rebooster, je ne pourrais que trop te conseiller de lire ce billet <3 :
http://www.agoaye.com/prevoir-la-suite/



18 juin 2014 at 9 h 58 min

Je retrouve l’esprit « chaleureux  » qui anime la grande famille de l’EN ! :( Ignore-les en souriant le plus possible, courage plus que 15 jours à tenir ! Après tu te casses sans pot de départ ( je l’ai fait ! ) et surtout ne pas leur dire  » au revoir « ! Bisous



Lauréa
18 juin 2014 at 10 h 47 min

Ah oui la quand même ça commence à devenir des cas, Mlle C n’est pas à ce point là mais je joue beaucoup avec l’ignorance, mais dès que je pourrais je l’insulterai :p



G33k
18 juin 2014 at 10 h 54 min

Courage miss, mois de 10 jours !!! La fin est proche, même si j’imagine que c’est de plus en plus pénible… Peut-être que je profiterai du dernier jour pour faire une sortie en lui mettant dans les dents que tout se sait et qu’elle ne l’emportera pas au paradis… Ou alors, je tournerai la page en passant à autre chose le plus rapidement possible. Elle(s) ne mérite(nt) pas que tu perdes ton temps et tes nerfs…



Trenty
18 juin 2014 at 10 h 47 min

Je ne sais pas moucher les gens.
Je l’ai fait juste disparaître :)



celine bookofmum
18 juin 2014 at 13 h 24 min

Mon ignorance est la meilleure arme, surtout en étant remplaçante. Par contre si ça devait s’éterniser, j’essayerais de changer les choses (porter plainte pour diffamation, pas mal ^^.
Ou alors tu briefes tes élèves pour que l’année prochaine ils lui pourrissent l’existence ! mouahahahah



Wuagift
18 juin 2014 at 14 h 11 min

Globalement, j’ai un comportement suffisamment dissuasif pour m’épargner ce genre d’histoires. Quand il y a préjudice majeur, je préfère réagir avec suffisamment d’impact pour empêcher toute récidive. L’expérience m’a appris à moduler mes réactions en fonction des intervenant(e)s… La jouer vicieuse, hausser le ton, laisser l’autre s’enterrer, faire intentionnellement l’imbécile, enliser l’histoire, laisser mes opposant(e)s vider leur chargeur pour ensuite distiller stratégiquement mes cartouches… sont autant d’options que j’essaie de maîtriser au mieux. L’impression d’être craint et respecté me convient parfaitement et l’enfant de choeur d’il y a 10 ans n’existe plus. De moins en moins surpris par les raccourcis trop souvent utilisés pour juger son prochain. La logique dérange au même titre que certains actes révélateurs mais faut bien que les personnes concernées trouvent de la matière pour faire fonctionner leur mauvaise langue.



18 juin 2014 at 18 h 05 min

AH mais rassures toi ya la même chose chez les atsem
faut pas croire
moi je sais pas me rebeller alors je fait mon taf du mieux que je peut pour qu’on est le moins de choses a dire sur mon travail.
J’ai aussi les instits qui se plaisent a dire des choses sur nous
j’aimerai être dans la salle des maitres le midi pour entendre ce qu’elles disent.



Christelle
18 juin 2014 at 19 h 21 min

On a dû bosser dans la même maternelle. Les collègues étaient surnolmées « les hyènes », elles ont fait pleurer des collègues qui avaient de la bouteille, des représentants de matériel scolaire, etc. C’est honteux. Elles dénigraient les parents devant leurs enfants, leur parlaient comme à des chiens.
J’appelle ça des mal baisées. J’espère ne jamais devoir y retourner.



Marie Kléber
20 juin 2014 at 15 h 02 min

Moi ça me sidère tellement de voir des comportements comme ça que j’en reste sur le derrière. En effet plus que quelques jours à tenir..
Je ne sais pas du tout moucher les cons dans le genre. Je fais la fille qui s’en fous (même si je m’en fous pas du tout) et je les ignore. Après tout, elles méritent pas mieux.



    20 juin 2014 at 17 h 23 min

    Je ne me force pas pour m’en foutre. Tu vois la dernière récré je suis restée toute seule sur un banc tandis qu’elles étaient sur un autre : rien n’a fout’ :)))



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.