LLDDD – Les 10 astuces pour supporter les fêtes

fêtesEh bien on y est presque… Le réveillon c’est après-demain, et le suivant c’est une semaine après ça. Alors oui, le programme va être chargé et les préparatifs s’accumulent. Dans ces conditions, il est parfois difficile de se rappeler dans l’intitulé « fêtes de fin d’année » il y a aussi le mot « fête« .

Et c’est pourquoi j’ai décidé, quelques jours avant ces dates fatidiques, de vous livrer les 10 astuces pour supporter les fêtes, et ce dans tous les sens du terme.

10- Se purger un petit peu avant.

Et pour ça, j’ai le produit miracle qu’il vous faut, mais oui mesdames, mais oui messieurs ! Comme le dit Léonard dans l’excellent « The big bang theory », un colon sain est une source de soucis en moins. Alors aujourd’hui, et demain, et même juste entre les deux gros festins, essayez de ne pas vous encombrer inutilement et optez pour du chlorure de magnésium (appelé aussi « Nigari » dans les boutiques bio).

Il s’agit de paillettes (ou de poudre) à dissoudre dans de l’eau et à ingérer à jeun. Ça a un effet quasi immédiat (sous-entendu : une diarrhée salvatrice) et vous êtes débarrassés de tout ce dont vous n’avez pas besoin !

9- Prévoir celui qui conduit.

Et on le sait, celui qui conduit… c’est celui qui s’emmerde à jeun. Mais c’est pour votre bien.

Alors si vous avez la chance d’être en couple (ou en trio, veinards), instaurez un roulement afin que ce ne soit pas toujours le même qui reste sobre. Partagez-vous les tâches, entraidez-vous, c’est Nowel après tout, un peu de sacrifice et de générosité que diantre ! Mais surtout : prévoyez avant !

8- Faire des listes.

Vous avez une tête de linotte et avez peur d’oublier un petit détail (genre le pin’s en cadeau bonus pour votre petite nièce) ou même un gros (genre que votre mère vient manger le 26), eh bien faites comme toutes les personnes qui passent pour trop prévoyantes : notez tout !

On note les repas prévus, avec les heures et les adresses précises. On note qui on a invité et on marque scrupuleusement le menu pour ne pas refaire le même en 2015. On note quel cadeau ira à qui (parce que ce serait con que le vibro destiné à votre meilleure amie se retrouve entre les mains fardées de tata Jacqueline). On note qui vous a offert quoi (parce que ré-offrir la saucière dégueu à la personne qui vous l’a achetée, ça craint).

En résumé : on note !

7- Échanger les idées cadeaux.

Bon, pour ce point, j’avoue que je vous préviens un petit peu tard, mais on ne sait jamais (ou alors ce sera pour l’année prochaine).

Vous savez ce qu’on dit ? Les grands esprits se rencontrent ! Alors si vous ne voulez pas avoir l’embarras de vous rendre compte que votre sœur a offert exactement le même coffret de DVD « La légende de Louis De Funès » à votre père que celui qui est présentement sur vos genoux dans l’attente d’être ouvert par votre géniteur, co-mu-ni-quez !

On a tous déjà eu des cadeaux en double, non pas que ça nous ennuie (perso deux coffrets Lush ça me comble) mais on est surtout gênés par l’embarras des gens qui ont eu la même idée !

6- Réfléchir à ce qu’on dit.

Et surtout si ce n’est pas vous qui conduisez, donc si c’est vous qui buvez, et si vous en êtes à votre treizième coupette.

Je vous jure que ce n’est pas le moment idéal d’annoncer à toute la famille que feu l’oncle Robert avait tenté de vous tripoter dans un coin il y a 27 ans (surtout devant le petit dernier qui va alors s’empresser de demander à sa mère ce que veut dire le mot « pervers »)

C’est pas non plus très utile de comparer la robe de Simone à un amas de mouettes mortes ou d’informer Francis que décidément il pue trop de la gueule pour que vous lui permettiez de continuer à vous parler.

C’est Noël, on prend sur soi !

5- Mettre une tenue adéquate.

Ce n’est pas parce que c’est la fête que vous devez vous habiller comme Nabilla ! L’improbable sein qui se barrera de votre corsage après une lutte effrénée avec un papier cadeau récalcitrant ça crée l’ambiance certes mais c’est aussi un peu gênant.

Soyez classe, mais surtout soyez bien ! Vous allez manger, alors ne mettez pas de corset. Vous allez vous déplacer, alors n’inaugurez pas vos nouvelles chaussures en taille 35. Vous allez passer dehors, alors n’imaginez pas que la robe fine à bretelle suffira à vos empêcher de chopper la tuberculose !!

4- Anticiper les éventuels excès.

Normalement, et si vous lisez cette liste jusqu’au bout, vous n’en ferez pas (d’excès)… Mais on ne sait jamais, et même si vous partez avec la ferme intention d’être un modèle de sagesse, on ne sait pas ce qu’il peut se passer. Alors prévoyez que tout peut arriver, et ça se traduit aussi par une logistique matérielle pointue.

Des huiles essentielles contre la nausée et le mal de tête existent en roll-on, bien pratiques dans le sac (pour les plus réfractaires, du Vogalène et du Doliprane feront l’affaire).

En homéopathie, il y a des granules bien indiquées pour ce genre d’excès : Nux Vomica. A prendre avant, pendant, après… Aucune contre-indication !

Refaites le plein de mouchoirs, lingettes, bonbons à la menthe, mini-sticks déodorants, sacs à vomir…

3- S’accorder du temps de repos.

Oui je sais, faire la fête c’est super génial, oui mais c’est aussi très fatigant finalement. Alors que vous receviez ou que vous sortiez, pensez aussi à vous. Accordez-vous du temps pour vous, et pas seulement pour vous préparer mais aussi pour vous détendre.

Et puis… franchement… une petite sieste ça ne vous ferait pas le plus grand bien entre nous ?

2- Profiter des proches.

Il y en a que vous ne voyez qu’à cette occasion. Ils seront là, tout emplis de bons sentiments de Noël (certes exacerbés par le taux d’alcool dans le sang mais c’est pas la question) et vous regardant avec les yeux de l’amoûûûr ! Alors profitez-en, refaites le plein de chaleur humaine, d’esprit de famille, de cohésion filiale.

Vous ne fêterez pas ces moments avec votre famille ? Bah c’est encore mieux ! Profitez des instants passés avec ces amis que vous avez choisis pour leur rappeler votre affection et célébrez le fait que les liens qui vous unissent sont si spéciaux !

1- Ne pas abuser.

Il est là le secret ultime. Vous sentez que plus ce serait trop ? Eh bah on s’arrête ! Ce n’est pas parce que Richard ouvre une septième bouteille de champ’ qu’il faut se sentir obligé de se resservir. Un peu de volonté !

Essayez de toutes vos forces de déterminer le moment où là vous êtes bien. Et puis stop !

Pareil pour la bûche au chocolat… une troisième part ce serait de la gourmandise ? Eh bah soyez pas gourmands, d’façons après y’a le café… et les orangettes… et les griottes au sirop… et les chamalow offerts par les gamins parce qu’ils n’aiment pas ça…

Ce qui est sûr, c’est que ce n’est probablement pas ce soir que vous mourrez de faim, alors sachez vous arrêter !

Et vous, quels sont vos trucs pour ne pas succomber à cette période de l’année ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

A lire aussi : LLDDD – Les 10 bonnes excuses de retard

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

15 Comments

  • Ragnagna

    23 décembre 2013 at 11 h 06 min Répondre

    MÊME PAS EN RÊVE QUE JE LA LAISSE LA 3E PART DE BÛCHE !!! Nan mais oh ! Je mange pas le repas exprès pour faire une orgie de la bûche fait maison de ma maman, que je la veux cette part ;)
    Ici Noel c’est vraiment pas les excès, on fait ça en famille pépère et on reste dormir sur place dans les deux familles :)
    Bonnes fêtes à toi !!

    • Agoaye

      23 décembre 2013 at 11 h 24 min Répondre

      Merci, moi ça va être plus que tranquille, quasi en solitaire :)
      Bonnes fêtes à toi

  • G33k

    23 décembre 2013 at 12 h 01 min Répondre

    J’ai déjà commencé les excès… je n’ai définitivement pas de volonté lorsqu’il s’agit de profiter des bonnes choses de la vie. Vivement que ça finisse ;-)
    Bonnes fête à toi !!!

    • Agoaye

      23 décembre 2013 at 12 h 03 min Répondre

      Tu bosses avec la gueule de bois ? Eh Ben c’est du joli tiens !!!!

      • G33k

        23 décembre 2013 at 12 h 15 min Répondre

        Ca m’est déjà arrivé, mais là je suis en congé ;-)
        (et j’ai passé l’age…)

        • Agoaye

          23 décembre 2013 at 12 h 17 min Répondre

          Ouais c’est trop dur maintenant pour les vieilles choses que nous sommes !!

  • Mahelvic V

    23 décembre 2013 at 14 h 38 min Répondre

    Ben moi je succomberai… c’est sûr. Noel, ce sera overdose de foie gras et de chocolat. Et nouvel an, ce sera sans doute d’alcool et de fatigue… Pas grave, j’ai un an pour m’en remettre ! ;-)
    Bonnes fêtes de fin d’année !

    • Agoaye

      23 décembre 2013 at 14 h 45 min Répondre

      Bonne fêtes à toi aussi !

  • […] A lire aussi : LLDDD – Les 10 bonnes excuses de retard LLDDD – Les 10 astuces pour supporter les fêtes […]

  • […] A lire aussi : LLDDD – Les 10 conseils pour plus d’argent en 2014 LLDDD – Les 10 bonnes excuses de retard LLDDD – Les 10 astuces pour supporter les fêtes […]

  • […] A lire aussi : LLDDD – Les 10 idées pour s’occuper lors d’une réunion chiante LLDDD – Les 10 conseils pour plus d’argent en 2014 LLDDD – Les 10 bonnes excuses de retard LLDDD – Les 10 astuces pour supporter les fêtes […]

  • […] A lire aussi : LLDDD – Les 10 gestes simples et écolos LLDDD – Les 10 idées pour s’occuper lors d’une réunion chiante LLDDD – Les 10 conseils pour plus d’argent en 2014 LLDDD – Les 10 bonnes excuses de retard LLDDD – Les 10 astuces pour supporter les fêtes […]

  • […] A lire aussi : LLDDD – Les 10 réflexes quand on a un bouton de fièvre LLDDD – Les 10 gestes simples et écolos LLDDD – Les 10 idées pour s’occuper lors d’une réunion chiante LLDDD – Les 10 conseils pour plus d’argent en 2014 LLDDD – Les 10 bonnes excuses de retard LLDDD – Les 10 astuces pour supporter les fêtes […]

  • Pitch

    21 décembre 2015 at 22 h 55 min Répondre

    Le plus dur pour moi c est d’attendre que tout le monde aille se coucher. Je dors au salon du coup dernière coucher et quand tu est debout depuis 6h du mat car tu bosses le 24 ben dur dur.
    Et quand je suis fatiguée je deviens de mauvais poils.

    Je ne bois pas d’alcool donc ça va.
    Et je n abuses pas trop mais la part supplémentaire de bûche je dit pas non

    • Agoaye

      26 décembre 2015 at 0 h 06 min Répondre

      Rha oui, être obligée d’attendre les départs ça doit être l’horreur !!!

Post a Comment