LLDDD – Les 10 conseils pour plus d’argent en 2014


Ma vie de citadine pressée / lundi, janvier 20th, 2014

argent2014Je vais enfin réussir à écrire ce billet maudit… Depuis le temps que j’en ai l’idée et que je vous le promets, le voilà enfin. Parlons peu, parlons fric. Parce que finalement ne pas avoir assez de fric pour se permettre de petits plaisirs de temps en temps, ben ça rend maussade… Croyez-moi, voilà 6 mois que je vis ainsi !

Et c’est pourquoi j’ai décidé, en cette nouvelle année pleine de promesses, de faire un point sur ce qui merde dans ma gestion, d’y trouver des solutions, et de vous les faire partager, voici donc les 10 conseils pour plus d’argent en 2014 !

10- Mettre ses cents de côté.

On commence tout petit et on part du principe qu’à partir d’aujourd’hui, vous n’aurez plus sur vous que des pièces de 1€ ou 2€ (ou des billets.) Chaque jour, en rentrant à la maison vous devrez partir à la chasse aux centimes (si on vous a rendu la monnaie dans la journée hein, sinon c’est pas la peine, ils n’apparaissent pas tous seuls) afin de les vider dans un récipient de votre choix (moi j’ai une grosse jarre !)

Le jour où vous n’avez pas de monnaie pour acheter le pain, ou de petites courses, vous ne serez pas obligé d’aller au DAB pour tirer le gros billet de 20, vous pourrez vous servir dans vos petites pièces ! Toujours utile !

9- Chiner dans les brocantes.

Brocantes, puces, vide-greniers, braderies, dépot-vente… Tout ça quoi !

L’occasion peut être une très bonne affaire, les objets de seconde main ne sont pas forcément tous pourris… Sachez repérer les bonnes occasions et garder un esprit clair quant au prix : La vieille cafetière à la turque toute noire dégueulasse à 15€ parce que c’est du vieux, on évite. En revanche le meuble de cuisine en bois peint à 5€ dont le papy veut se débarrasser car il le trimballe depuis 3 ans, alors là on y réfléchit à deux fois… Il n’irait pas super bien dans votre intérieur après un coup de pinceau et deux-trois dentelles ? (le meuble, hein, pas le papy…)

8- Réfléchir avant chaque achat.

« Est-ce que j’en ai VRAIMENT besoin ? »

C’est le « vraiment » le mot important dans l’histoire…. Est-ce que ce fer à boucler multi-turbines avec ventilateur intégré est VRAIMENT nécessaire ? Est-ce qu’éventuellement vous ne pouvez pas attendre un peu avant de céder à la tentation du moment ?

Le mot « besoin » est important aussi…. Si vous avez un budget très serré on parle de besoin. Si vous êtes un peu plus large mais que vous devez tout de même faire attention, alors on pourra le remplacer par le mot « envie ».

Souvent on voit des trucs et on les veut à tout prix… Demandez-vous avant : « VRAIMENT ? »

7- Éviter les publicités.

Parce que dans 90% du temps ce sont elles qui vous donnent ces envies absurdes… La pub Quick avec le burger au fromage fondu me harcèle depuis quelques jours déjà… Mon envie de burger est juste faramineuse ! Alors on regarde pas les pubs dans la rue, à la télé on en profite pour aller faire autre chose (ou revendre sa télé justement…)

Mais les pubs c’est aussi ces offres direct sur les paquets : achetez 25 plaquettes de beurre et vous aurez un joli couteau offert ! Non, on s’en fout !!! On veut un couteau ? On l’achète à part !

Et les pubs c’est enfin les offres promo sous forme de bons de réductions. Ok pour les bons de réductions, pas de problème, moi je suis pour (à part que ça emmerde bien les caissières et c’est pas gentil) mais à condition de n’utiliser que ceux des produits qu’on achète d’habitude ! Le piège des bons de réductions c’est de vous tenter à acheter des trucs dont vous n’avez rien à foutre, dont vous n’avez pas besoin, la preuve : d’habitude vous n’en achetez jamais ! Donc ces bons-là : exit !

6- Vendre sur le net.

Choisissez votre plateforme, il y en a plein !

Franchement ? La vente sur le net ça ne va pas vous rapporter un salaire c’est clair, mais ça aura au moins le mérite de vous débarrasser de toutes vos merdes en échange d’un peu de sous (et résistez à la tentation de racheter les merdes des autres sous prétexte que vous avez eu un peu de sous !)

5- Achetez en gros ou en avance.

Toutes les denrées non périssables ont l’avantage, comme leur nom l’indique, de ne pas s’abîmer. Alors on peut stocker (à condition d’avoir un peu de place où stocker). Mais profitez des promos de vos magasins favoris pour faire le plein de tout ce qui est mouchoirs en papier, lessive, p-cul, produits d’hygiène pour la maison, produits d’hygiène féminine !! Et j’en passe…

Et pour les cadeaux de Noël, pareil… Si, en mars, vous voyez un petit quelque chose pas cher qui pourrait bien plaire à votre maman, ben prenez-le, même s’il faut le garder quelques mois avant de l’offrir, ce sera toujours ça de moins à acheter au moment où vous aurez besoin d’une paye et demi pour faire tous vos cadeaux !!

4- Envisager un rachat de crédits.

Si vous avez plus d’un crédit, vous payez des intérêts pour chacun d’eux, et l’intérêt c’est le meilleur ennemi d’une situation financière stable.

Alors renseignez-vous, il y a des boîtes spécialisées qui peuvent vous proposer des situations bien plus avantageuses que celle que vivez en ce moment. Voyez aussi avec votre banquier, voyez avec votre employeur.

Renseignez-vous ! Parfois, sans le savoir on passe à côté de plein d’astuces qui pourraient bien nous aider !

3- Ne jamais prendre de carte à débit différé.

Ahahahahha, je l’ai fait moi cette année, et c’est le Mal !

T’as plus de thunes ce mois-ci alors tu prends ta carte différée en te disant que ça passera le mois prochain et que c’est tranquillement que tu vas te payer le super lecteur DVD 5.1 de tes rêves. Oui mais non… Parce que le mois prochain quand ta carte tombera, ben tu seras direct à sec et tu réutiliseras direct ta carte… L’art de dépenser l’argent que l’on a pas… *soupir*… le pire des pièges !

Alors non, on paye de suite. Et si on peut pas, ben on prend pas !

2- Établir un budget précis.

Oui, je sais, je suis chiante… Mais l’étape de création du budget est importante, en le créant vous allez être tout à fait lucide de la façon dont vous pouvez fonctionner avec votre argent !

Utilisez l’outil que vous voulez (papier et crayon, appli Iphone, tableau excel… peu importe) et listez toutes vos dépenses régulières et obligatoires (assurances, mutuelles, cotisations en tous genres, prélèvements d’impôts…) c’est le plus important !

Ensuite si l’envie vous en dit, vous pouvez lister aussi toutes les dépenses plus « aléatoires » (budget bouffe, loisirs, essence, péage, shopping…)

Vous verrez alors plus clairement ce qu’il vous reste pour le superflu, ce qu’il vous reste pour tout ce que vous n’avez pas listé. S’il ne vous reste rien, le problème est là : revoyez les budgets non obligatoires à la baisse…

1- Se laisser un fond de réserve.

… et s’il vous reste un petit quelque chose prévoyez un fond de réserve !

Une partie du budget que soit vous aller tout simplement « oublier » (comme ça vous n’irez pas la dépenser puisqu’elle n’apparaitra pas dans ce qu’il vous reste) ou soit vous la placez directement sur un livret quelconque (non bloqué, afin de pouvoir en disposer quand même en cas de besoin).

Petit à petit, j’ose espérer que ce fond de réserve vous permettra de parer aux urgences, de vous offrir de petits plaisirs, ou alors de compenser durant le mois où vous n’avez pas suivi ces conseils :)

Et vous, quels sont vos trucs pour gérer votre argent ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

A lire aussi :
LLDDD – Les 10 bonnes excuses de retard
LLDDD – Les 10 astuces pour supporter les fêtes

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 réponses à « LLDDD – Les 10 conseils pour plus d’argent en 2014 »

  1. Ce sont de belles résolutions, mais pour moi, il y en a trop. au delà de 3, je ne peux pas respecter. Pour gérer, je sors du liquide tous les lundis et je fais ma semaine avec. et il faut pas dépasser. Avec le liquide, on voit mieux ce qui part et ce qui reste

  2. je tiens un tableau excell avec toutes mes dépenses (et les dépenses du ménage parce qu’on n’a pas de compte commun donc c’est moi qui dit qui doit quoi à qui en fin de mois). et je ne dépense que l’argent que j’ai.
    une épargne automatique en début de mois c’est bien aussi. même petite.

    1. (Elle est difficile à prononcer ta phrase, même dans la tête : « qui dit qui doit quoi à qui »).
      Bah voui, l’épargne c’est l’idéal… encore faut-il pouvoir… Je pense que d’ici mars je suis bloquée !

  3. Je pratique ou j’ai pratiqué le 1, 2, 3 (et j’ai du me battre pour pas l’avoir), le 4, 5 (mais parfois je dois jeter…) et le 8.
    Par contre le 6, 9 et 10 c’est pas possible pour moi ! C’est un blocage physique :-)
    Pour le 7, je suis assez hermetique… Donc, c’est bon !

  4. je pense que ton article va être utile à plein de monde !
    Je fais déjà tout ça, suis un peu radine, un peu écolo bio ( genre, dans la phrase  » des mouchoirs en papier, lessive, p-cul, produits d’hygiène pour la maison, produits d’hygiène féminine « : j’ai des mouchoirs en tissus, les produits d’hyg. pour la maison ; j’ai un produit lavant qui sert pour tout; produits d’hyg féminine, j’en achète pas (cup et serv en tissus). Ne me reste que la lessive et le papier toilette, ce qui fait déjà une substancielle économie ^^ ) …

    Mais la vrai clef, c’est ton point n°8.
    Depuis que je me pose cette vrai question, mes dépenses ont considérablement baissée … ce qui ne veut pas dire que je me prive de tout plaisir. Parceque oui, dépenser 30e dans un resto, ou 2€ dans une bougie parfumée … j’en ai parfois vraiment besoin (surtout quand je viens de mettre de coté 50 ou 100e le mois d’avant ^^)

    1. uhuh…. Serviettes en tissu… Tu as écrit là-dessus ? J’avoue que ça m’intéresse pas mal !

      Voui, le 8 est important, après, comme tu dis, il y a des fois où effectivement tu sais que tu dépenses alors que tu ne devrais pas, mais c’est juste un besoin ponctuel pour x ou y raisons (exemple, me suis acheté des pains au lait tout à l’heure – vraiment trop besoin de réconfort)

  5. Que de bons conseils! Reste plus qu’à les appliquer ! :-)
    Pour ma part, quand je vais faire les courses, je compte en terme de repas afin d’éviter de me retrouver avec trop de denrées périssables et donc éviter de gâcher.

    1. Les courses, c’est une organisation que j’ignorais complètement avant d’avoir mon chez-moi toute seule, c’est vrai que j’ai souvent trop ou trop mal acheté !
      Après quand on a été élevé dans la rigueur de « ne jamais jeter de la nourriture », les réflexes logiques arrivent vite (genre « Non, 12 tranches de jambon pour moi c’est un peu beaucoup là… »)

  6. Naturellement insensible à la publicité et ne fonctionnant quasiment pas à l’envie, difficile pour moi de céder à une quelconque forme de tentation en matière de dépense. Les accessoires/gadgets pour être branchés, faire comme tout le monde, être tendance/à la mode,… n’affecteront jamais mon compte en banque. Dépenses vitales avant tout et pour le reste c’est « je prends conscience de la pertinence/l’utilité/le besoin d’une dépense à l’instant T et j’y réfléchis pour vérifier que l’investissement est suffisamment « rentable ». Même si je venais à me faire adopter par une famille riche, pas intéressé par une nouvelle politique familiale en matière de cadeaux. Dans la famille, faire un cadeau est une initiative personnelle tout en sachant que l’on se fout pas mal des fêtes/jours calendriers soi-disant prévus pour ce genre démarche (Noël, Saint-Nicolas, anniversaire,…). Même si certains membres de la famille sont plus fiables que d’autres (dans le sens, on peut compter sur eux), services mutuels, présence dans les mauvais moments sont des cadeaux valant bien plus qu’un billet de lotto gagnant. Niveau récupération, un objet tombant en rade passera par bricolage maison, tentative de réparation auprès d’un expert aguerri certifié, récupération de pièces,… avant d’aller au cimetière.

      1. Pas complètement de la sagesse, ça fait juste partie du personnage à la base, certaines expériences (dont un problème de santé majeur) ayant amplifié cette attitude dépensière raisonnée et raisonnable faisant part belle au vital. 2X oui pour répondre à tes questions mais un célibataire encore en convalescence. Intéressé dans le sens où tu le sous entends, c’est sur le terrain que j’évalue ce genre de choses tout en sachant que ça ne me dérange absolument pas d’aller voir au moins une fois certains de mes contacts virtuels. Certes, j’fais vraiment moins malin sur le terrain mais je suis curieux de voir mon comportement face à une parisienne culottée (dans le sens audacieuse je précise)

  7. Le seul vrai conseil qui vaut dans mon cas : trouver un boulot waha !!!
    Mais sinon, je trouve vos conseils très judicieux.
    Je vis très bien le manque d’argent parce que je n’ai jamais été dépensière (= éducation, et non pas vertu hein ;-) ). En fait, ça ne me manque que pour une seule chose : les voyages. Trop longtemps que je n’ai pas voyagé. Des années. Bonne soirée à vous.

  8. J’avais louper cet article. J’ai la carte à débit différée le 31 du mois et effectivement je dépense trop avec du coup je suis en galère. Quand la payé tombe il reste plus grand chose.
    Faudrait que j’arrête de m’en servir.
    La la payé est même pas tombé que je suis dans le rouge lol.
    Elle va tomber et restera pas grand chose.

    J ai du mal à pas céder à mes envies si je veut un truc je l acheté lol
    Mais parfois j attends un peu.

    Faudrai que je me calme et que j arrive à mettre de l’argent de coter.

    1. Franchement, depuis que je n’ai plus cette satanée carte ça va quand même beaucoup mieux pour moi.
      Après, avec ma nouvelle philosophie de vie ça tend à aller de mieux en mieux également, je suis de moins en moins dépensière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.