LLDDD – Les 10 meilleurs « mots d’enfants »


Ma vie de prof des écoles / lundi, décembre 16th, 2013

enfantsQuand on côtoie des enfants, on est souvent fatigué, énervé, déprimé, stressé, appelé toutes les 4 secondes et profondément à bout de patience.

Mais y’a le truc qui fait oublier tout ça, qui efface tout le reste et qui nous réconcilie avec ces petits d’hommes : j’ai nommé les « mots d’enfants ».

Dans mon boulot ou personnellement j’en ai croisé des tas, alors c’est mignon, naïf, amusant et tout choupinou, voici les 10 meilleurs « mots d’enfants » :

10- En classe, leçon de géométrie, j’interroge sur les quadrilatères. Un élève me dit alors très sûr de lui que le trapèze est une figure qui a deux côtés « paranormaux » !

La vérité est ailleurs.

9- Classe de CM1, leçon de vocabulaire, nous travaillons sur le temps. Je leur demande s’ils savent ce que veut dire le mot « perpétuité ». Pas beaucoup de réponses, alors je leur demande s’ils ne l’auraient pas déjà entendu quelque part… Un élève lève alors le doigt et me dit qu’il lui semble que ce mot est souvent utilisé lors des mariages.

Tous mes vœux de bonheur !

8- Je fais sciences avec les CE1 d’une autre classe, et j’ai abordé la reproduction animale… Enfin plutôt la façon dont naissent les animaux, avec ou sans œuf en somme. Et un petit doigt se lève : « Mais maîtresse… Les animaux pour faire des bébés ils font comme nous ??
euh…. (Et là je redoute de poser la question)… Comme nous comment ?
bah… Ils sont obligés de se marier aussi ?? »

Oufffff !

7- Avec les CM1 on se questionne sur les registres de langue : soutenu, courant, familier. On se rend compte qu’on ne peut pas dire les choses de la même façon à tout le monde. « Je suis malheureux » c’est clairement du registre courant, alors je leur demande comment ils diraient la même chose de façon familière. On me propose alors « j’ai la blatte ! » à la place de « j’ai le cafard ! »

Voui pourquoi pas ? Après tout c’est presque la même bestiole.

6- Je vais chercher mon petit cousin à l’école (une fois n’est pas coutume). Sur le chemin nous discutons, de tout, de rien, de la maîtresse et de la cantine. A la question de ce qu’il a mangé, il me répond « du poulet avec des barrières« .

Il s’agissait de brochettes ! J’ai mis un paquet de temps à comprendre.

5- Leçon de vocabulaire avec les CE2. On essaye d’expliquer les mots que certains ne comprennent pas. Beaucoup calent sur le mot « ému » mais une petite fille lève le doigt bien haut.

« Être ému c’est être doux dans son cœur »

C’est une magnifique explication, que dire de plus ?

4- Dans cette classe de CP, il fait particulièrement froid, alors je sors mon super pull en laine tout froufrouteux, un col roulé tout doux qui me fait ressembler à une grosse chenille. Il a beaucoup plu à Paul-Georges, au premier rang, qui, après l’avoir subrepticement touché s’est exclamé bien fort :
« Maîtresse, il est beau ton pull, on dirait qu’il a été fait en plumes de taureau !! »

Ok, donc cet aprèm’ on va faire sciences naturelles !

3- En CM1, nous en sommes à l’exercice sur les compléments du nom. Après plein d’exemples, et en insistant bien sur la nécessité de la présence d’une préposition, je demande aux élèves de m’écrire quelques groupes nominaux avec un complément du nom. Sur un cahier, je lis « un couteau à bouron« . J’appelle l’élève afin qu’il m’explique de quoi il s’agit (car sérieusement je ne comprends pas) et il m’explique qu’il y a deux sortes de couteaux, ceux à « bouron » et ceux à « boupointu ».

Ah bah ouais, logique !

2- Lorsque je gardais les deux petites filles, de 6 et 8 ans, j’assistais parfois à leur petit déjeuner du mercredi matin. La plus petite pioche alors dans son bol de céréales et en sort alors deux chocapics collés l’un à l’autre en s’écriant toute guillerette : « Oh, regarde ils sont collés, on dirait papa et maman hier soir !! »

Sa sœur lui assène alors un magistral coup de coude tout en me regardant avec un sourire crispé.

Ahah !

1- Parfois, les enfants confondent les sons, les b deviennent des p, les d deviennent des t. Alors parfois ça donne des mélanges amusants. Lors d’un exercice où ils devaient m’inventer une phrase en employant du futur antérieur, un élève de CM2 (qui avait bien compris la notion n’empêche) m’a proposé cette phrase dans son cahier du jour :

« Dès que les enfants auront fini leurs devoirs ils se toucheront »

Moi je dis que c’est super de penser à faire ses devoirs avant !

Et vous, il y a des mots d’enfants qui vous ont amusé ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 réponses à « LLDDD – Les 10 meilleurs « mots d’enfants » »

  1. C’est supra chou ! Le ému juste ♥
    Le dernier en date chez moi c’est ma nièce de 9 ans. Pour être claire c’est ma nièce, je la connais depuis qu’elle a 2 ans, mais niveau sang elle est « liée » à mon « mari » qui est le frère de sa mère.
    Quand je lui ai demandé si ça avait été notre mariage elle m’a répondu « oui je suis heureuse que tu te sois mariée même si c’est avec Tonton Juju et qu’il fait que m’embêter ». J’ai dû lui expliquer que, que je l’épouse ou non, son Tonton Juju restera à jamais son Tonton Juju vu que sa mère restera toujours sa mère :P

  2. Je n’ai pas souvenir de ce que disais mes neveux et nièces petits, et, maintenant ils sont un peu trop âgés, donc mis à part Swag, Buene, etc…
    je n’ai plus le droit à ma dose de « mots d’enfants ».
    Pourtant j’aime bien, eux ne triche pas au moins (sauf quand ils se trompent #1 ;-)

  3. Moi j’aime bien celle la :
    « Moi je dors dans mon lit et mon petit frère dans le sien. Maman et papa dorment ensemble parce qu’ils sont de la même grandeur! »

    Une petite fille à un petit garçon :«Je t’aime presque comme le Nutella».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.