LLDDD – Les 10 phrases qu’on meurt d’envie de dire…

vérité… mais qu’on peut pas.

Parce qu’il ne faut pas se voiler la face. Même si nous avons pris les meilleures résolutions du monde en cette nouvelle année, et que nous promettons à qui veut bien l’entendre que non, cette année nous ne serons pas la peste irascible, surbookée et totalement méprisante que nous étions l’année dernière, ben parfois c’est pas toujours notre faute.

Alors cette année encore, on croisera des gens gonflants mais on ravalera nos mauvaises pensées et ces 10 phrases qu’on meurt d’envie de dire.

 10- A votre patron.

« Évidemment, bordel de merde, que ça m’ennuie profondément de faire les ouvertures ET les fermetures sous prétexte que je n’ai pas ni enfants ni vie sociale, putaiiiiiin… »

Parce que bon, fondamentalement vous n’avez certes pas d’enfants ni vie sociale, mais par contre vous avez un chat qui réclame ses 3 heures de caresses par soirée sans quoi il est insupportable durant la nuit.
Mais à la place, vous répondrez :

« D’accord Jean-Claude, je fais le 21h aussi, non mais je vous en prie c’est tout naturel… La pauvre Jocelyne doit rentrer pour les oreillons de son fils, je comprends. Bon à demain matin 7h alors, je vous aurai préparé un café Jean-Claude. Oui, au revoir Jean-Claude. Bon dîner avec la belle-famille Jean-Claude ! »

9- A votre banquier.

« Alors je viens vous dire au revoir, je clôture tous mes comptes bien évidemment. Non parce que vous comprenez, j’ai gagné au loto alors je pars m’installer en Suisse, j’ai un modeste chalet sur 400m². Bon et puis pour tous vos services rendus je vous ai amené des chocolats. Enfin un chocolat. Un Ferrero de 2008 qu’on avait oublié au fond du sac du gamin. Merci hein, au revoir ! »

Malheureusement, il est prouvé à 101% que si vous ne jouez pas au loto, vous ne pouvez pas gagner. Et à 99,99999999% que si vous jouez, vous ne pouvez pas gagner non plus.
Alors à la place, vous répondrez :

« Oui je comprends M. Valheureux, je sais bien que c’est mon 13ème découvert de l’année oui. Non mais je sais tout à fait dans quelle inconfortable situation je vous place, mais c’est à dire que la nouvelle palette Sleek me tendait les bras et je…oui non mais évidemment… oui… oui voilà ma carte M. Valheureux, je vous en prie. Non non coupez-la vous même… oui… merci… Bon bah au mois prochain alors hein… »

8- A ceux qui font des fautes sur FB.

« Non mais ce n’est pas possible d’écrire comme ça. Non t’as pas de soucis tu n’es pas dyslexique, ou dyspraxique, ou dysorthographié, tu ne fais juste AUCUN EFFORT. L’écriture est une forme de communication, alors si tu veux essayer de communiquer avec autrui, ben tu te sors les doigts du cul ! »

Parce que c’est la nouvelle mode d’écrire comme ça vient, et en tant que professionnelle de l’éducation je peux vous le dire, la plupart des fautes rencontrées chez les adultes sont des erreurs dues au j’m’en foutisme de leurs auteurs.
Mais à la place, vous répondrez :

… ben rien

7- Aux livreurs de colis.

« Le fait est, que présentement je peux me payer la commande que vous êtes en train de tenter de me livrer car je pratique une activité salariée qui nécessite ma présence, 8 heures par jour, sur un lieu AUTRE que mon domicile. Alors il est juste évident que la fourchette 10h/16h que vous me proposez avec un accent de racaille de Bondy ne me sied absolument pas du tout. De surcroît le ton plus qu’agressif que vous prenez alors que je vous ai indiqué mon absence me semble un tantinet cavalier »

Parce que parfois, quand on se fait livrer un colis, on a l’impression d’être un super privilégié/profiteur !!
Mais à la place, vous répondrez :

« Oh, oui excusez-moi mais là je n suis pas chez m…. Non mais sinon vous pouvez le laisser à un vois… oui où le déposer sur le pallier c’est comme vous voulez. Ah bon il est un peu abîmé ? Oh c’est pas grave ne vous en faîtes pas, ce ne sont que des livres. Oui c’est pour ça qu’il est lourd, excusez-moi hein… Au revoir… merci… pardon »

6- A votre ex.

« Je te déteste, tu as ruiné 2 ans de ma vie, tu m’as fait croire à des choses qui n’ont jamais existé, je te déteste et tu es un pauvre con, tu ne me méritais pas du tout et tu m’as bien prise pour une conne. A cause de toi je n’ai plus confiance en moi, et je n’arrive plus à rencontrer personne car je les compare tous avec ce que j’aimais en toi au début »

Ma politique à moi c’est que les exs sont définitivement morts et enterrés, pas de nouvelles, ils n’existent plus dans le même monde que moi.
Mais parfois si, alors à la place, vous répondrez :

« Bonne année 2015 à toi aussi, et à ta copine. Bises »

5- A votre voisin.

« Je ne vous réveille jamais quand vous dormez ! Je ne tape même pas au mur quand vous copulez de façon plus que bruyante ! Je fais attention de retenir la porte quand je pars la tête dans le cul le matin à 6h, alors POURQUOI percez-vous des trous dans les murs le dimanche à 9h pile ? POURQUOI ? oui je sais c’est permis, mais merde, c’est permis de faire deux-trois grasses-mat aussi parfois non ? »

Les voisins c’est parfois un cauchemar ultime. Perso j’essaye le plus souvent de mes avoir dans mes petits papiers (ou que eux m’aient moi dans les leurs, bref, je sais jamais comment ça marche cette expression.)
Alors logiquement à la place, vous répondrez :

« Bonjour M. Duchmoll, alors votre femme ? Toujours peintre à ses heures perdues ? Ah ça doit être joli chez vous ! »

4- A votre collègue.

« Bon alors maintenant ta gueule ok ? Voilà 5 ans que je me farcis tes petites histoires de vieille fille mesquine. J’en ai marre, j’en peux plus. Alors tu arrêtes. Je m’en fous de ton chat, je m’en fous de ton admiration secrète pour ton carreleur portugais, je m’en fous de ta sœur et encore plus de ton mari. Alors maintenant tu n’ouvriras la bouche que pour me parler de boulot, j’suis pas ta copine ok ? Oh, et puis je ferme la fenêtre, j’me caille ! »

Les collègues, c’est comme la famille : c’est rare que vous les choisissiez. Alors il faut faire avec, parfois longtemps. Et puis on en passe du temps ensemble, alors il faut savoir arrondir les angles.
Du coup à la place, vous répondrez :

« Ah c’est vrai ? Il n’a pas tapé ton chat et a même essayé de te parler en français cette fois ? Ah c’est cool. Tu vois, tu pourras t’en vanter à ta sœur au prochain repas de famille, son mari sera étonné. Nan mais si vas-y tu peux ouvrir sans soucis, j’ai un peu chaud aussi, faut dire qu’il fait presque 15°c !! »

3- A votre enfant.

« Je suis là, je ne t’oublie pas, je sais que tu existes, je ne vais pas m’enfuir, de toutes façons je suis en train de chier, alors je ne vois pas trop où je pourrais aller là, maintenant ! J’vais quand même pas me barrer dans le trou, même si c’est très très tentant ! »

Mais c’est votre enfant, la chair de votre chair, le sang de votre sang, le petit être qui est venu de vous…
Alors à la place, vous répondrez :

« Oui mon chéri, j’arrive mon cœur, attend mon ange, maman fait caca, tiens j’ouvre la porte pour que tu me voies. »

2- A votre conjoint(e).

« Tu te rappelles ce petit détail que j’adorais chez toi et qui te rendait si craquant(e) à mes yeux ? Ben maintenant je le déteste ! Alors soit tu arrêtes immédiatement et sans discussions, soit je t’arrache les poils pubiens à la pince à épiler QUAND TU DORS ! »

Car même si l’amour reste, parfois l’usure se fait tout de même sentir, et c’est elle qui transforme les petites manies en cauchemars obsessionnels.
Mais à la place, vous répondrez :

« Je t’aime tu sais… »

1- A votre mère.

« Bon, non j’ai pas le temps de venir voir ta collection de fèves dimanche matin à 9h30. Et puis de toutes façons à chaque fois que je sors d’un de tes brunchs j’ai la diarrhée, c’est pas naturel de manger que des trucs au soja tout le temps »

Forcément que votre maman a envie/besoin de passer du temps avec vous et que à contrario vous, vous en avez un peu mois envie/besoin. Mais c’est votre maman !
Donc évidemment, à la place, vous répondrez :

« Oh oui, avec plaisir… Tu voudras que je ramène la sauce au tofu saveur poulet rôti ? »

 

Et vous, que crevez-vous d’envie de dire ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

18 Comments

  • Ragnagna

    5 janvier 2015 at 8 h 37 min Répondre

    En ce moment je crève d’envie de dire au Chti « je crois que j’accouche là », mais si c’est vrai c’est totalement flippant (sérieusement l’oviparité ça semble plus simple de pondre…) et si c’est faux il va pas apprécier la blague lui uhuhuh (mais le voir paniquer ce serait mignoooon)(et je risque la fois où c’est vrai de payer ma blague donc bon :P !).

    • Agoaye

      5 janvier 2015 at 10 h 43 min Répondre

      Ouais, faudrait pas que nous dasse un remake de Pierre et le loup non plus

  • Vanessa Mère Debordée

    5 janvier 2015 at 10 h 07 min Répondre

    J’adore celle du banquier et à ton gamin. Tellement ça ^^

    • Agoaye

      5 janvier 2015 at 10 h 44 min Répondre

      Et pourtant je ne suis qu’une nullipare :))

  • la mère dodue

    5 janvier 2015 at 11 h 19 min Répondre

    à ma collègue : mais putain j’ai que ça à foutre que reprendre les 45èmes dossiers de merde que tu n’arrives pas à gérer avec des personnes tellement agressives que t’appelles le GIGN à chaque fois pour les dégager de ton bureau???

    au lieu de cela : oui, non mais je comprends, ne t’inquiète pas, la gestion des cons ça me connait et puis tu as taï chi ce soir non? Oui, bien sur, les cadeaux de remerciements, tu pourras les garder, c’est tout naturel !

    bon, je t’aime, tes articles, ton humour tout ça… et je vais le répéter car 2015 année de la … du … des … débrouille toi avec ça !

    • Agoaye

      5 janvier 2015 at 11 h 22 min Répondre

      Ahah, oui en effet, ça marche aussi :)

      Eh bah merci :))) eh mais tu es de la meme famille que celui aui m’a envoyé un message dans mon dernier billet « 1ere impression » ?

      • la mère dodue

        6 janvier 2015 at 16 h 52 min Répondre

        plus que de la même famille, c’est moi :-D je suis cohérente remarque, j’ai déjà écrit que j’adorais te lire :-D

        • Agoaye

          6 janvier 2015 at 20 h 27 min Répondre

          Rahahhahahahahh JE LE SAVAIS :))

  • Miss Pivoibulle

    5 janvier 2015 at 11 h 45 min Répondre

    Ahhh il y en a certaines que j’ai mises en application (pas sur le portable hein ;-) ) et ça fait un bien fou en fait, le bonheur de la quarantaine approchante on s’autorise à ne plus tout garder dedans ^^

    • Agoaye

      5 janvier 2015 at 11 h 55 min Répondre

      En verité je ne suis pas la mieux placée pour dire qu’on se retient, j’ai quand meme une sacrée grande gueule :)

  • Mère pas parfaite

    5 janvier 2015 at 11 h 04 min Répondre

    mdrrr j’avoue que celles du patron, de l’enfant et du mari m’ont bien fait rire XD

    • Agoaye

      5 janvier 2015 at 11 h 20 min Répondre

      Et comme je disais : pourtant je n’ai aucun des trois :)

  • ptibaton/kiwigirl

    5 janvier 2015 at 13 h 54 min Répondre

    Disont que je dis ce que je pense de plus en plus souvent et de moins en moins de façon diplomate, mais sinon y’a un truc que j ai pas dit pendant les fêtes et qui me démange, l’envie de dire à mon cousin que franchement c’est qu’un gros con, que je l’ai jamais supporter et que notre « enfance commune » il peut se la mettre bien profond! Voila, je l ai dit, a toi mais c’est un début :D

    • Agoaye

      5 janvier 2015 at 18 h 06 min Répondre

      Effectivement, c’est un début !
      Bon, c’est vrai que j’aurais pu en faire un comme ça : »A votre famille » :)

  • G33k

    6 janvier 2015 at 19 h 08 min Répondre

    tu as oublié « A la voix SNCF qui annonce que le train aura du retard… » Même si je ne dis rien lorsque je l’entends, je n’en pense pas moins ;-)
    C’est pas toujours bon de garder les choses à l’intérieur et il faut parfois (tout le temps ?) extérioriser !

    • Agoaye

      6 janvier 2015 at 20 h 31 min Répondre

      Arrête, j’suis en train de rédiger l’un des prochains LLDDD qui a pour thème les 10 raisons de préférer le train (et non, j’suis pas sponsorisée)

  • G33k

    6 janvier 2015 at 20 h 47 min Répondre

    il ne faudra pas parler de la ponctualité ;-)
    Enfin… je râle, je râle… mais je suis bien content d’aller au taff en train pour lire.
    C’est juste pénible de ne jamais avoir de train à l’heure et d’attendre dans le froid ou sous la pluie !!! parce qu’après… on dombe balade et on a be bez qui coule ;-)

    • Agoaye

      6 janvier 2015 at 23 h 16 min Répondre

      Euuuuh ben si j’en parle (mais je me concentre surtout sur les grandes lignes finalement :))

Post a Comment