LLDDD – Les 10 réflexes quand on a un bouton de fièvre

bouton fièvreNous sommes 60% à couver en nous ce virus… « Herpès » c’est le nom pas très cool, « bouton de fièvre » ça fait plus classe mais faut bien se rendre compte que finalement c’est la même chose.

Ce lundi, et une fois n’est pas coutume, je ferai la liste dans le bon sens, en commençant par le plus important, car finalement tout est logique quand on parle des 10 réflexes quand on a un bouton de fièvre.

(Attention : les 10 conseils de ce billet ne sont valables que dans le cas d’herpès labial -des lèvres- !)

1 – Savoir reconnaître les premiers signes.

Si vous avez un bouton de fièvre un jour, vous en aurez toujours ! Alors pas de façon continue, je vous rassure, mais soyez bien conscients que le virus reste en sommeil au plus profond de votre organisme et se réveille quand bon lui semble, faisant alors pousser sur vos lèvres ces fameux boutons moches et douloureux.

Le but du jeu en tout premier lieu est donc d’apprendre à suffisamment vous connaître pour savoir anticiper la crise. Un bouton qui arrive a des symptômes avant-coureurs bien précis : lèvres très sèches, picotements ou démangeaisons à l’endroit où il aura choisi de s’installer… En reconnaissant ces signes, vous pourrez frapper vite et fort, et peut-être même éradiquer le mal à la source, faire en sorte que le bouton ne sorte même pas ! (grâce en particulier aux conseils 2 et 3)

2 – Le duo homéopathique de choc.

Dès les premiers signes donc, n’hésitez pas à sauter sur ces deux remèdes homéopathiques (en vente libre dans toutes les bonnes pharmacies et sans contre-indications) :

Rhus Tox 9ch et Natrum Mur 9ch

Ayez toujours ces deux tubes de granules sur vous… Quand les signes apparaissent, faites fondre sous votre langue 3 granules de chaque tous les quart d’heure (oui, c’est beaucoup, mais on y va à fond… le but du jeu je vous le rappelle c’est d’empêcher ce fils de p*** de voir le jour au coin de votre bouche, alors on attaque vite et fort.)

Perso, rien qu’avec cette méthode, j’arrive à éviter un bouton sur deux !

3 – L’huile essentielle d’arbre à thé.

Ou encore appelée « Tea Tree« .
On l’utilise aux premiers signes, mais aussi si le gros con est déjà apparu.

Attention cependant à l’usage de cette huile essentielle : elle est relativement forte. Il s’agit d’un antiviral naturel super puissant, certains d’entre-nous peuvent ne pas la supporter pure. Dans ce cas, il faudra la diluer avec une huile végétale (amande douce par exemple) avant de l’appliquer sur le bouton.

Perso je la mets pure. Je renverse même le petit flacon directement sur le bouton détesté (attention, j’ai un flacon de tea tree spécialement destiné au bouton de fièvre, je ne l’utilise que pour ça, ainsi la propagation est évitée)

Oui ça brûle, oui ça pique et oui on a envie de tuer la terre entière. Mais avec cette huile essentielle, le processus de vie du virus, s’il n’est pas automatiquement enrayé, est alors réduit à plus des deux tiers du temps habituel. Pour vous donner un exemple, mes boutons (ceux qui auront survécu à l’attaque homéopathique) ne durent « que » 4 jours !

4 – Ne pas le toucher.

C’est la base de la base de ce qu’il faut savoir sur ce bouton ! Évitez à tout prix de le toucher !

Ce qui est super sympa avec ce genre de saloperie, c’est que vous pouvez vous auto-contaminer : oui oui oui !
Alors il faut un sacré manque d’hygiène pour qu’on en arrive à de telles extrémités mais sachez que vous pourriez avoir les rejetons de cet horrible bouton au coin du nez, ou au coin des yeux, ou pire encore : sur les parties génitales (ce n’est pas exactement le même type de virus mais son auto-mutation est simple et fréquente) !

Donc on ne touche pas le bouton. Avec rien : ni un gant de toilette, ni ses doigts, ni un coton à démaquiller ni rien. Ou alors ce sera à usage unique (le bouton, juste le bouton et rien que le bouton et puis c’est tout, après on jette ou on lave)

5 – Éviter de contaminer les autres.

60% de la population c’est déjà bien suffisant, alors on va tenter de garder notre merde pour nous, ne croyez-vous pas ?

Il s’agit d’un virus, je vous le rappelle, ce qui signifie que vous êtes donc contagieux à partir des tous premiers signes (encore une bonne raison de savoir les reconnaitre rapidement).

On garde donc sa bouche loin des autres… On évite les bébés, les personnes âgées, les gens à risque ou déjà malade, mais aussi les bien portants…
On ne partage pas son verre, ni son chewing gum, on fait une pose avec Chéri(e) et (mais ai-je vraiment besoin de le préciser ?) on garde le sexe oral pour plus tard of course…

6 – On se lave les mains.

Et ce environ 154 fois par jour…

Parfois on touche son visage sans s’en rendre compte, parfois on se crache dans les mains (ben oui, quand on éternue par exemple), parfois on ne se rend pas toujours compte de là on on laisse traîner ses mains.

Alors en période de crise d’herpès, on fait juste un peu plus gaffe à l’hygiène et on se lave les mains le plus souvent possible (pensez à l’auto-contamination et à la contamination….)

7 – On s’hydrate.

Le bouton, s’il sort, va sucer toute l’eau qu’il va trouver autour de lui (c’est pour ça qu’il picote et gonfle, le salaud…)
Du coup vous allez avoir les lèvres aussi gercées qu’un esquimau déshydraté… Pas besoin de les laisser comme ça pour les punir, elles n’y peuvent rien.

Alors on boit en grande quantité (et on partage pas sa bouteille), mais aussi on sacrifie un baume à lèvres qui ne servira qu’en cas de crise de bouton (comme ça on évite l’auto-contamination ultérieure) (et on le partage pas non plus).
Attention, on en applique partout sauf sur le bouton bien sûr !

8 – On laisse le bouton sécher.

Eh oui, toute la finesse est là !

Tandis qu’on hydrate le reste de nos lèvres, lui on le condamne à sécher comme un vieux crouton délaissé dans un coin : la guérison passera par sa propension à sécher rapidement.

Continuez l’huile essentielle d’arbre à thé : elle favorisera la rapidité de l’entreprise, et évitez de passer votre langue sur le bouton, il n’attend que ça car il s’épanouit et se plaît dans les milieux chauds et humides. Privez-le de ce plaisir et il n’en disparaîtra que plus vite !

9 – Réfléchir et se reposer.

Bien souvent, le virus se réveillera et enverra un bouton en éclaireur au moment où vous êtes le plus faible. Fatigue, stress et contrariétés seront ses moments préférés pour percer.

Alors évidemment, on a pas la possibilité de faire cesser son stress en un claquement de doigt (ou alors je veux la recette) mais il faut quand même reconnaître son arrivée comme un signal d’alarme pour nous signifier de lever quelque peu le pied.

Il peut aussi s’agir d’une manifestation inconsciente d’un malaise sexuel… Mais ça je vous en parlerai dans un autre billet :)

10 – Tester les produits du commerce.

Il existe des crèmes, il existe des comprimés, il existe même des pansements soi-disant invisibles.

Personnellement j’ai testé tout ce qu’il y avait à tester, et tandis que les crèmes présentaient un avantage limité dans le temps (je crois que le virus s’y est habitué et depuis elles ne me font plus du tout d’effet à part une croûte blanchâtre gluante dégeu), tous les autres produits ne présentent aucun intérêt à mes yeux, c’est pourquoi je ne vous en ai pas parlé.

Mais ce qui ne me convient pas pourra peut-être convenir à quelqu’un d’autre… Le but du jeu pour nous, porteurs de ce virus, c’est d’arriver à l’apprivoiser et à vivre avec le plus confortablement possible.

Et vous, qu’est-ce que vous faites contre vos boutons de fièvre ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

A lire aussi :
LLDDD – Les 10 gestes simples et écolos
LLDDD – Les 10 idées pour s’occuper lors d’une réunion chiante
LLDDD – Les 10 conseils pour plus d’argent en 2014
LLDDD – Les 10 bonnes excuses de retard
LLDDD – Les 10 astuces pour supporter les fêtes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

18 Comments

  • Polina

    28 avril 2014 at 8 h 28 min Répondre

    Je n’en ai pas personnellement, mais je connais quelqu’un à qui tous ces conseils seront vraiment utiles, je garde la page en signet ;-) !

    • Agoaye

      28 avril 2014 at 11 h 06 min Répondre

      Contente que ça puisse servir !

  • G33k

    28 avril 2014 at 8 h 37 min Répondre

    60% quand même… je me sens moins seul !
    Pour le point 9, j’y arrive pas, en général je suis chiant… mais chiaaaaant :-)

    • Agoaye

      28 avril 2014 at 11 h 09 min Répondre

      Faut qu’on t’assommes pour que tu te reposes ?

      • G33k

        29 avril 2014 at 9 h 42 min Répondre

        C’est ce qu’il y a de mieux à faire ;-)

  • asm0uille

    28 avril 2014 at 13 h 20 min Répondre

    J’ai dû en choper une fois à tout casser. Mais comme on n’est jamais à l’abri d’un vilain virus, je garde tes conseils sous le bras. Sait-on jamais !

    • Agoaye

      28 avril 2014 at 16 h 52 min Répondre

      Bah si tu l’as, tu l’as (comme Ella)

  • Eclectik Girl

    28 avril 2014 at 12 h 58 min Répondre

    et bien, c’est parfait, je suis les 10 points de ton article.
    Et j’avoue que le tea tree fonctionne très très bien chez moi. Je le couple avec de l’argile verte, une sorte de cataplasme pour la nuit dès les premiers picotement et depuis que je fais ça, ils ne se développent plus !

    • Agoaye

      28 avril 2014 at 16 h 52 min Répondre

      Ah voui, argile et tea tree c’est pas une mauvaise idée…

  • Wuagift

    28 avril 2014 at 21 h 54 min Répondre

    Si j’fais partie des 60%, le virus la ramène pas chez moi. Très utile pour les personnes concernées mais dans l’art de déboutonner quelqu’un je pense qu’il faudrait modifier un peu la tournure de tes 10 réflexes

    • Agoaye

      29 avril 2014 at 17 h 22 min Répondre

      Si tu ne sais pas c’est que tu ne l’as pas alors ;)

  • Christophe

    1 mai 2014 at 5 h 40 min Répondre

    Oui, l’astuce du teatree fonctionne bien chez moi.

  • […] lire aussi : LLDDD – Les 10 réflexes quand on a un bouton de fièvre LLDDD – Les 10 gestes simples et écolos LLDDD – Les 10 idées pour s’occuper […]

  • Adieu année d’avant | Blog Agoaye

    2 janvier 2015 at 2 h 14 min Répondre

    […] tas de listes aux sujets divers et variés… Par exemple on a parlé de films catastrophe, de remèdes au bouton de fièvre, de positions du kamasutra et même de stars qui vieillissent mal […]

  • Chris

    6 janvier 2015 at 10 h 17 min Répondre

    Lorsque le bon sens rencontre le teatree… je confirme à peu près tout : l’HE d’arbre à thé réduit la durée de vie du bouton de fièvre et c’est, il me semble, l’argument qui fait mouche.

    • Agoaye

      6 janvier 2015 at 13 h 37 min Répondre

      Il fait toute la différence oui :)

Post a Comment