Mes lectures de janvier 2020


Ma vie d'écrivain / mercredi, février 5th, 2020

Nouvelle année, résolutions, et un petit commentaire qui allait bien pour me remotiver et me mettre un gentil coup de pieds aux fesses et revoilà cette rubrique !
Au programme ce mois-ci : du feel-good pas si good, du pastiche, du gay pas assumé, un confus second tome, un voyage prise de conscience et un héritage non désiré…

C’est parti !

Cette année encore, je fais le défi (et je vise plus haut que l’année dernière) : lire 100 livres dans l’année (mon défi Goodreads) pris sur mes piles à lire !

(Je vous mets des petits cœurs pour « noter » mon niveau de plaisir avec ce livre, 5 est le maximum. Même principe pour mon niveau de mécontentement, mais avec des têtes de mort)

En janvier, j’ai lu 6 livres.


Le Jour où les lions mangeront de la salade verte de Raphaëlle Giordano

Romane a toujours le trac avant une conférence. Ce jour-là, au moment où elle s’apprête à prendre la parole le micro part dans un terrible larsen. Un homme au premier rang s’esclaffe :  » Ah ! Les femmes et la technologie…  » Romane rend silencieusement grâce à cet homme, qui lui permet de confirmer l’importance et l’ampleur de sa mission : réduire le taux de burnerie. Les symptômes de ce mal aussi bien féminin que masculin sont connus : sentiment de supériorité, égocentrisme, penchant naturel pour les jeux de pouvoir ou les rapports de force, inflation de l’égo, mauvaise foi, etc. C’est parce que les burnés sont légion que Romane a décidé de créer sa société Sup’ de burnes, et d’aider ses stagiaires dans leur parcours de déburnerie. Ses méthodes originales et surprenantes ont le vent en poupe. Lors d’une nouvelle session Romane accueille Emilie, Nathalie, Patrick, Bruno, et le charismatique Maximilien Vogue, célèbre PDG d’un des plus grands groupes cosmétiques au monde. Charismatique… et terriblement burné ! Romane aura du pain sur la planche, tant pour l’accompagner à changer que pour lui résister…

Résumé par Babelio

Mon avis :

Mouais…
Bof et plus que bof. Ce roman me fait l’effet d’une vulgarisation feel-good planquée derrière un roman Harlequin…
Une romance à l’eau de rose sur fond de coaching de vie, c’est quand même plus que moyen je trouve !

Sa lecture ne m’a pas appris grand chose ni ne m’a distrait plus que ça.
Le premier roman du même auteur était bien meilleur, du coup j’en attendais beaucoup mieux !
Est-ce l’écriture qui est devenue fade ou moi qui a vieilli et me suis aigrie ? Mystère…

☠ ☠


La Joie du bonheur d’être heureux de Pascal Fioretto

Soyez heureux qu’on vous dit ! Les moyens ne manquent pas, faites votre choix, il y en aura pour tout le monde : philosophies de vie universellement personnalisables, numérologie des chiffres tous égaux et du pareil au même, spiritualités ancestrales et atemporelles remises au goût du jour, biothérapies douces revitalisantes à la source de Mère Nature… Si vous vous perdez en chemin, c’est que vous êtes sur la Voie pour vous retrouver vous-même. Suivez le guide, notre narratrice a tout testé depuis la perte de son animal de compagnie et de son appétit. Plus qu’un conte philosophique, une farce hilarante, parce que le bonheur, c’est simple comme bonjour !  » Désopilant. Épanouissement des zygomatiques assuré !  » L’Express

Résumé par Babelio

Mon avis :

Un vrai bon moment avec cet auteur que je considère comme le plus grand parodieur littéraire contemporain, j’avais déjà adoré Gay Vinci code (lu en décembre 2018).

Tour à tour, il dézingue les méthodes miracles, les gourous du bien-être et les philosophes en vogue avec tellement d’humour et une si belle plume !!! J’ai adoré !
Juste quatre cœurs au lieu de cinq pour les chapitres que je n’ai pas trop compris, mais c’est parce que je ne m’intéresse pas au phénomène décrit, du coup pas étonnant que je sois larguée.

❤ ❤ ❤ ❤


Brokeback Mountain de Annie Proulx

Brokeback Mountain : un bout de terre sauvage, hors du temps, dans les plaines du Wyoming.

Ennis del Mar et jack Twist, cow-boys, nomades du désert américain, saisonniers des ranchs, n’ont pas vingt ans. Ils se croisent le temps d’un été. La rencontre est fulgurante. Ni le temps, ni l’espace, ni les non-dits, ni la société n’auront raison de cet amour – que seule brisera la mort. Le récit déchirant d’une passion, au cœur des grands espaces américains, ces somptueuses solitudes dont Annie Proulx est sans conteste l’écrivain le plus inspiré dans la littérature américaine contemporaine.

Pour Ang Lee, réalisateur du film adapté du livre, Le secret de Brokeback Mountain qui a obtenu le Lion d’or 2005 à la Mostra de Venise, c’est « une grande histoire d’amour, une complicité totale et honnête entre deux êtres ».

Résumé par Babelio

Mon avis :

En réalité, je n’arrive pas exactement à savoir ce que j’en pense… Je n’ai pas vu le film mais au courant du battage qu’il avait suscité, je m’attendais peut-être à une œuvre plus… évidente.

Je suis très partagée !
J’ai été ennuyée par les longueurs descriptives mais je suis entrée dans le paysage comme si j’y étais, j’ai dû relire certains passages que je jugeais incompréhensibles mais finalement la globalité était évidente, et enfin, j’ai détesté le début mais adoré la fin….

❤ ❤ ❤


Délivrez-moi ! de Jasper Fforde

Thursday Next, détective littéraire et agent des OpSpecs, est de retour! Après être entrée dans l’intrigue du roman Jane Eyre, elle bénéficie d’un repos bien mérité. Elle a aussi retrouvé l’homme de ses rêves, Landen, et comme un bonheur n’arrive jamais seul, la voilà enceinte ! Seulement, la corporation Goliath ne l’entend pas de cette oreille, et pour la contraindre à libérer le criminel qu’elle a enfermé dans un poème de Poe, le groupe tout-puissant fait éradiquer son mari de la réalité! Seule Thursday se souvient que Landen a un jour existé…

Et le portail de la prose ayant disparu, elle doit subir un entraînement spécial à la Jurifiction – la police interne des livres – avant de pouvoir reprendre ses voyages à l’intérieur des chefs-d’œuvre de la littérature.

Résumé par Babelio

Mon avis :

Aussi inventif et incroyable que le premier.
Cependant, ne faites pas comme moi : enchaînez-les et ne laissez pas passer plusieurs mois entre leur lecture sous peine de ne rien n’y comprendre.
Il y a beaucoup de choses qui m’ont échappé et c’est bien dommage. Je recommencerai la saga du début avant de lire le troisième !

❤ ❤ ❤ ❤


Paradis (avant liquidation) de Julien Blanc-Gras

Récit de voyage aux Kiribati, pays d’Océanie menacé de disparition par le changement climatique.

Sortie le 15 mai 2013.

« Il y a des pays en voie de développement et des espèces en voie de disparition. La république des Kiribati est un pays en voie de disparition. Perdu au milieu de l’océan Pacifique, ce petit paradis semble promis à l’engloutissement par le changement climatique.

J’ai organisé ma vie autour d’une ambition saugrenue, le quadrillage méthodique de la planète. Moteur : toujours voir un pays en plus. Ce qui se profile ici, c’est un pays en moins. Je dois m’y rendre avant qu’il ne soit rayé de la carte. »

Résumé par Babelio

Mon avis :

Comme les autres livres de cet auteur, j’ai beaucoup aimé sa lecture.
Récit de voyage peu romancé mais follement prenant, aux accents émouvants et aux émotions à fleur de peau.
Je n’avais jamais entendu parler des îles Kiribati et je suis très contente d’avoir tant appris.

❤ ❤ ❤ ❤


Roland est mort de Nicolas Robin

Roland est mort. Les sapeurs pompiers l’ont retrouvé la tête dans la gamelle du chien. Ils viennent enlever le corps et se débarrassent du caniche en le confiant à son voisin de palier, un homme proche de la quarantaine, au chômage, très seul.

Roland est mort depuis une semaine. Son voisin ne le connaissait pas vraiment, mais il aurait dû s’en douter : il n’entendait plus les chansons de Mireille Mathieu, derrière le mur.

Il écope du chien puis de l’urne contenant les cendres du défunt. Que faire de ce lourd héritage chargé de poils et de céramique ?

Le voisin va tout tenter pour s’en débarrasser, mais en a-t-il vraiment envie ?

Ce livre est un ovni. La force des mots, l’immense sensibilité qui s’en dégage font qu’il laisse une trace et qu’on le quitte avec regret.

Résumé par Babelio

Mon avis :

Un homme un peu paumé hérite du caniche de son voisin décédé (et de bien plus encore…)

Franchement, j’ai bien aimé cette lecture/divertissement qui est aussi un peu plus que ça. Il y a de l’humanité aussi, et un certain style que j’ai bien apprécié.

❤ ❤ ❤ ❤


Globalement, je suis satisfaite de mes lectures de janvier, et j’ai l’impression de commencer l’année du bon pied !

Et vous, que lisez-vous en ce moment ?

❤

7 réponses à « Mes lectures de janvier 2020 »

  1. Je suis ravie que tu reprennes cette rubrique, même si je te suis sur Goodreads !

    J’ai plutôt très bien commencé l’année niveau lecture :
    – Dans la nuit Mozambique, de Laurent Gaudé. Adoré, bon de toute façon, Laurent Gaudé <3
    – Une adaptation du journal d'Anne Frank en roman graphique. Pas totalement convaincue par la pertinence même de ce genre d'adaptation, mais ça m'a donné envie de relire l'original.
    – Le sermon sur la chute de Rome, de Jérôme Ferrari. Des phrases interminables, pas du tout le style que j'aime, et pourtant… Une ambiance envoûtante, des personnages que l'on porte en soi longtemps après avoir refermé le livre. Je pense que c'est un livre que je n'oublierai pas.
    – La solitude des nombres premiers, de Paolo Giordano. C'est drôle parce qu'en l'empruntant à la médiathèque, j'ai vu tous les Raphaëlle Giordano à côté et je me suis dit qu'on ne m'y reprendrait plus :) Bon ben déception pour ce Giordano-là aussi…
    – Berezina, de Sylvain Tesson. Adoré, mais bon de toute façon, Sylvain Tesson <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.